Archive pour le Tag 'Mariage de Jean-François'

Mariage de Jean-François Copé :des factures payées par Bygmalion

Mariage de Jean-François Copé :des factures  payées  par Bygmalion

 

Des  factures qui auraient été réglées par Bygmalion  ( Factures de rideau !!, vidéo) selon « L’Obs ». Explication ;  ce serait un « petit geste commercial » de la part de Bygmalion qui avait notamment fourni pour plus de 3 millions de prestations vidéo lors de la campagne présidentielle de l’UMP. Finalement rien de bien méchant ou de très important, des petits cadeaux entre amis c’est tout !  . Le film de mariage, la location du matériel vidéo, les rideaux sont concernés par les factures.  Les enquêteurs cherchent à déterminer s’il ne s’agit pas d’un service rendu après que l’UMP a choisi la société pour la communication lors de la campagne présidentielle de 2012. Jean-François Copé se défend et explique avoir « payé en intégralité » son mariage.  »Il y a bien une vidéo d’une heure et demie je pense, c’est un cadeau de Bastien Millot (ndlr : ancien collaborateur de Jean-François Copé et fondateur de Bygmalion), je n’avais donc pas à la payer. À ma connaissance, rien n’a été organisé par Event & Cie« , explique-t-il.  Pierre Boiteau, le patron de la société Léni, spécialisée dans la location de matériel vidéo déclare avoir « offert » à l’ancien chef de l’UMP ce tournage, comme « un petit geste commercial ». La société aurait fourni toutes les prestations vidéo de la campagne présidentielle de l’UMP, pour plus de 3 millions d’euros, à la demande d’Event & Cie, précise L’Obs. Il faut rappeler que  l’affaire Bygmalion porte sur un système de double comptabilité et de fausses factures destiné à imputer à l’UMP des dépenses de la présidentielle 2012 pour éviter le dépassement du plafond autorisé, soit 22,5 millions d’euros. Au cœur de ce système, la société prestataire Bygmalion, dont trois cadres ont reconnu les faits. Dix personnes sont mises en examen, dont Éric Cesari, ancien relais de Nicolas Sarkozy à l’UMP, et son ancien directeur de campagne, Guillaume Lambert. Aucun des protagonistes n’a mis en cause Nicolas Sarkozy. Guillaume Lambert a toutefois dit aux enquêteurs que l’ancien président avait été informé, vers la mi-mars 2012, des « contraintes budgétaires » auxquelles était soumise sa campagne après une alerte d’un expert-comptable.

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol