Archive pour le Tag 'Manuel Valls'

Sondage popularité : Manuel Valls en tête

 Sondage popularité : Manuel Valls en tête

Au palmarès des personnalités, la cote d’avenir du ministre de l’Intérieur progresse d’un point à 44%, devant Nicolas Sarkozy à 33% (-2), Alain Juppé (-2) à 31% à égalité avec François Fillon. La présidente du FN, Marine Le Pen, diminue à 30% (-2).  François Hollande perd deux points à 21%, 76% ne lui faisant pas confiance. Le Premier ministre perd deux points lui aussi à 22 points. Selon ce baromètre, au 18ème mois d’exercice du pouvoir, Jacques Chirac est le président depuis 1981 à avoir eu le plus mauvais score à 32%. Jean-Marc Ayrault avec 22% est en deçà de la cote d’Alain Juppé à la même époque quand il était Premier ministre.  Le chef de l’Etat garde la confiance des sympathisants du PS (56%).  Sondage réalisé du 23 au 26 octobre 2013, en face-à-face au domicile des personnes interrogées, auprès d’un échantillon de 1.000 répondants représentatif de l’ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Marseille: Manuel Valls ne lâchera « rien » ; problème, il ne tient pas grand-chose !

Marseille: Manuel Valls ne lâchera « rien » ; problème, il ne tient pas grand-chose !

Valls n’est pas un mauvais ministre, mais pour Marseille mais  il s’avance un peu comme la plupart de ses prédécesseurs. Des déclarations qui ne changeront pas grand-chose car le trafic de drogue à l’origine de la criminalité est devenue une activité économique dominante dans certains quartiers. A Marseille mais aussi ailleurs. Il ne s’agit pas seulement d’un problème de sécurité mais d’une crise de société. « Ces crimes, ces assassinats, sont évidemment insupportables », a estimé le ministre de l’Intérieur en marge d’un déplacement à Guyancourt dans les Yvelines.  Dans la nuit de vendredi à samedi, le corps d’un homme tué par balles, a été retrouvé carbonisé à l’intérieur d’une voiture incendiée dans les quartiers nord de Marseille.  Ce meurtre intervient après l’envoi en renfort à Marseille de 240 CRS et gendarmes mobiles par le ministère de l’Intérieur en raison d’un regain de violences. Il porte à quatre, en à peine plus de quinze jours, le nombre de règlements de comptes dans cette ville.   »Le travail que nous avons entamé avec des moyens que cette ville n’a jamais connus va évidemment se poursuivre. Je suis très déterminé », a déclaré le ministre.   »Mais en face il y a effectivement des individus très déterminés qui n’hésitent pas à s’entretuer pour se disputer les territoires et le trafic de drogue. Donc là aussi c’est la République et l’Etat de droit qui doivent être très fermes. Les Marseillais savent que je ne lâcherai rien », a assuré Manuel Valls.   »Il y a bien évidemment beaucoup de résultats, de saisines de dizaines et de centaines de kilos de cannabis, de cocaïne, d’armes, une action notamment dans les quartiers nord et sud de la ville de Marseille, grâce à l’engagement des policiers (…), le quadrillage du terrain. Et cela doit se poursuivre », a-t-il expliqué.

Violences- Goodyear : Manuel Valls veut des sanctions ! il en fait peut –être un peu trop !

Violences- Goodyear : Manuel Valls veut  des sanctions ! il en fait peut –être un peu trop !

Manuel Valls est en têt des personnalités de gauche, il  le sait mais en joue peut-être un peu trop pour préserver son avenir politique quant il demande publiquement des sanctions sur les violences des grévistes de Goodyear.la violence dans tous les domaines n’est pas acceptable dans une démocratie, c’est indiscutable. Mais la perte de son emploi constitue aussi une forme de violence. On peut contester attitude de la CGT à Goodyear et  sa stratégie syndicale mais il n’est peut-être pas nécessaire d’en rajouter en demandant publiquement des sanctions. En outre les propos de Valls ne sont pas tout fait calibrés à la situation quand il dit «  je peux comprendre la colère des manifestants ». Il aurait du dire « je dois comprendre » car il est solidaire de ce gouvernement qui avait fait des promesses démagogiques à tous les salariés et en particulier aux sites menacés. Valls joue un peu perso dans cette affaire en espérant sans doute se positionner comme futur Premier ministre lors d’un inévitable changement de gouvernement. L’objectif ne justifie cependant pas tous les moyens, surtout quand on est en Guyane. Manuel Valls, a donc dit en déplacement en Guyane : « La violence n’est pas la voie du dialogue »   »Je peux comprendre et entendre la colère et le désarroi des salariés qui ont peur de perdre leur emploi, mais la violence est inacceptable dans une démocratie« , a déclaré Manuel Valls depuis la Guyane. « Le Premier ministre et le gouvernement privilégient le dialogue social et la concertation. Un texte important vient d’être adopté par le Conseil des ministres, donc il n’y a pas de place pour la violence« , a-t-il poursuivi. « Je condamne très fermement cette violence qui n’a rien à voir avec l’idée que je me fais du syndicalisme qui est pratiqué en général par les syndicats de notre pays », a ajouté le ministre de l’Intérieur, qui a annoncé des poursuites judiciaires. Des heurts ont éclaté jeudi matin entre des salariés de Goodyear et les forces de l’ordre devant le siège français du fabricant américain de pneumatiques, en margé d’un comité d’entreprise sur le plan de fermeture du site d’Amiens-Nord. Quinze policiers ont été blessés dans les échauffourées et cinq d’entre eux ont été hospitalisés. « La violence, elle n’est pas dans le rang des salariés quand vous êtes provoqués par les forces de l’ordre », avait dit jeudi soir sur RTL Mickaël Wamen, délégué syndical CGT (majoritaire à Amiens-Nord). « J’aimerais d’ailleurs qu’une enquête soit menée car j’ai moi-même été victime ce soir en repartant du siège de forces de l’ordre qui ont dit ‘on va en découdre bientôt’ ». 

 

chansons-poèmes de  g.bessay:

http://chansontroisiemeage.unblog.fr/

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol