Archive pour le Tag 'manifestation'

Page 2 sur 5

Manifestation CGT : un nouvel échec après celui de Mélenchon

Manifestation CGT : un nouvel échec après celui de Mélenchon

C’est à peine s’il est rendu compte de la journée de grève interprofessionnelle de la CGT dans les médias tellement la participation a été médiocre. Pas étonnant cette manifestation a été organisé dans la précipitation par la CGT sans concertation avec les autres syndicats. Du coup s’est surtout retrouvé les organisations ultra gauche globalement assez marginales.L’objectif de cette manifestation visait à souligner la nécessité d’augmentation du pouvoir d’achat. Un objectif largement partagé dans l’opinion compte tenu de la dérive de l’inflation. Il s’agissait aussi de soutenir la grève CGT dans le secteur du carburant. Or le moins qu’on puisse dire c’est que les Français sont très partagés sur cette grève très minoritaire dans les raffineries et les dépôts d’essence.

Selon un nouveau sondage « Opinion en direct » réalisé par l’institut Elabe pour BFMTV et diffusé ce mardi. 49% des Français désapprouvent ce mouvement contre 39% qui le soutiennent.

Concernant la grève dans les raffineries, 48% des Français se déclarent hostiles ou en opposition au mouvement des salariés de Total, une hausse de 8% en près d’une semaine. Cela s’explique en partie par l’accord trouvé entre la CFDT et la direction du groupe pétrolier.

71% des personnes interrogées estiment que « les salariés ont déjà obtenu une augmentation suffisante de la part de la direction de Total, [et qu'ils] devraient arrêter la mobilisation », contre 28%. Résultat, une nette majorité des Français est favorable à la réquisition des salariés en grève pour rétablir l’approvisionnement des stations essence (60%, +9%).

Les Français n’ont pas mieux apprécié la marche de Mélenchon contre la vie chère. Une action considérée comme entretenant la confusion entre la responsabilité politique et la responsabilité syndicale. En effet Mélenchon parlait clairement de la convergence des luttes sociales voir même du prélude à une situation révolutionnaire. Or la préoccupation des salariés est toute autre, elle concerne de manière prioritaire le pouvoir d’achat.

Quant à la manifestation d’hier la CGT a encore voulu se faire plus grosse que le bœuf. Et cette grève compte tenu de son échec constitue davantage une grève éteignoire qu’une plate-forme de lancement de grève générale.

Bref un nouveau fiasco des stratégies ultra gauche. Et n’en parlons pas des grèves reconductibles envisagées par Sud à la SNCF. Une entreprise déjà minée par une situation conflictuelle récurrente et une situation financière dramatique.

Manifestations en Russie contre la Guerre en Ukraine : 1 700 manifestants arrêtés

Manifestations en Russie contre la Guerre en Ukraine : 1 700 manifestants  arrêtés

Guerre en Ukraine mais aussi répression en leur Russie suite à des manifestations contre l’invasion décrétée par Poutine. Près de 1 700 personnes ont été arrêtées jeudi 24 février par la police russe à l’occasion de manifestations contre la guerre en Ukraine dans plusieurs villes du pays, selon l’ONG spécialisée OVD-Info. Selon cette organisation, des manifestants ont été interpellées dans 42 villes, dont plus de la moitié à Moscou, où l’AFP a assisté à des centaines d’arrestations sur la place Pouchkine, dans le centre.

 

Canada: Elon Musk , le milliardaire fou, appuie une manifestation anti vax

Canada: Elon Musk , le milliardaire fou, appuie une manifestation anti vax

 

Elon Musk, brillant industriel et milliardaire fou  ne manque pas une occasion pour montrer que l’argent n’est pas incompatible avec l’anarchie. Son combat contre l’État en général le conduit même à soutenir une indécente manifestation de routiers canadiens qui protestent contre la vaccination obligatoire pour franchir la frontière entre le Canada et les États-Unis. Plusieurs centaines de camionneurs canadiens, qui ont reçu le soutien d’Elon Musk, convergeaient vendredi vers Ottawa, la capitale canadienne, pour participer à une manifestation contre la vaccination obligatoire pour franchir la frontière canado-américaine. Parti entre autres de la Colombie-Britannique (côte pacifique) pour rallier Ottawa (est), le «Convoi de la liberté», tel qu’il a été baptisé par les routiers, n’a cessé de prendre de l’ampleur ces derniers jours.

Manifestation anti-! passe: nouvelle baisse avec 63.700 manifestants

Manifestation anti-! passe: nouvelle baisse avec 63.700 manifestants

En France, 197 rassemblements ont eu lieu selon le ministère de l’Intérieur. Au total, 7200 personnes ont défilé dans la capitale. Un mouvement qui semble finir en eau de boudin du fait d’une part de la composition très hétéroclite des animateurs du mouvement dont certains sont à l’extrême gauche et d’autres à l’extrême droite plus quelques anciens gilets jaunes.

En outre la protestation anti passe perd de son intérêt avec la très nette progression de la vaccination y compris dans le personnel soignant. On obtiendra en effet bientôt 80 % de Français vaccinés.

Le mouvement anti passe prend d’ailleurs de plus en plus une tournure politique qui n’a plus grand-chose à voir avec la crise sanitaire.

Environnement–Une manifestation cyclonudiste pour le climat !

Environnement–Une manifestation cyclonudiste pour le climat !

 

Finalement la préfecture de Gironde a interdit une « manifestation cyclonudiste pour le climat, la biodiversité et les libertés » prévue dimanche 5 septembre à Bordeaux, rapportent auprès de l’AFP les organisateurs et la préfecture.

Les organisateurs, dont le Mouvement naturiste, ont annoncé dans un communiqué avoir déposé un référé-liberté au tribunal administratif. Ils appellent à un rassemblement de soutien dimanche à 14 heures au point de départ de la manifestation.  Les organisateurs ne précisent pas si ces soutiens devront manifester à poil !

Grosse manifestation d’agriculteurs en Inde

Grosse manifestation d’agriculteurs en Inde

Des dizaines de milliers d’agriculteurs indiens se sont rassemblés dimanche près de la capitale indienne New Delhi, réclamant l’abrogation des nouvelles lois agricoles qui selon eux menacent les petits producteurs.

Les manifestants, rassemblés à Muzaffarnagar, dans l’Etat d’Uttar Pradesh (nord-est), étaient quelque 50.000, selon un photographe de l’AFP sur place.

Ils ont réaffirmé une nouvelle fois leur volonté de poursuivre leurs manifestations jusqu’à ce que le gouvernement révoque les nouvelles lois agricoles, appelant à une grève nationale le 27 septembre. Les réformes votées en septembre 2020 autorisent les agriculteurs à vendre leurs productions aux acheteurs de leur choix, plutôt que de se tourner exclusivement vers les marchés contrôlés par l’État qui leur assurent un prix de soutien minimal (PSM) pour certaines denrées.

Nombre de petits exploitants agricoles s’estiment désormais menacés par cette libéralisation qui, selon eux, risque de les obliger à brader leurs marchandises aux grandes entreprises pour les écouler.

Le poids du secteur agricole est considérable, assurant la subsistance de près de 70% de 1,3 milliard d’habitants, et contribuant à environ 15% du PIB.

Une manifestation cyclonudiste pour le climat !

Une manifestation cyclonudiste pour le climat !

 

Finalement la préfecture de Gironde a interdit une « manifestation cyclonudiste pour le climat, la biodiversité et les libertés » prévue dimanche 5 septembre à Bordeaux, rapportent auprès de l’AFP les organisateurs et la préfecture.

Les organisateurs, dont le Mouvement naturiste, ont annoncé dans un communiqué avoir déposé un référé-liberté au tribunal administratif. Ils appellent à un rassemblement de soutien dimanche à 14 heures au point de départ de la manifestation.  Les organisateurs ne précisent pas si ces soutiens devront manifester à poil !

Manifestation pour l’allocation adulte handicapé

Manifestation pour l’allocation adulte handicapé

Environ 200 personnes, dont de nombreuses en situation de handicap, se sont rassemblées dimanche 13 juin à Paris pour réclamer que le calcul de l’allocation adulte handicapé (AAH) ne soit plus assujetti aux revenus du partenaire.  »

Créée en 1975, l’AAH est destinée à compenser l’incapacité de travailler et est versée sur des critères médicaux et sociaux. Plus de 1,2 million de personnes en bénéficient, dont 270 000 sont en couple. L’individualisation de cette aide est une mesure phare d’une proposition de loi qui sera discutée jeudi 17 juin à l’Assemblée nationale. En commission, gouvernement et majorité ont détricoté cette mesure, inquiétant les associations.

Grosse manif agricole à Strasbourg

Grosse manifestation agricole à Strasbourg

Pour influencer la future politique agricole commune une grosse manifestation agricole en tracteurs a été organisée vendredi à Strasbourg devant le Parlement européen. On aurait compté de l’ordre de 1500 tracteurs .

 

La plupart des tracteurs arboraient des pancartes proclamant «Plus vert, c’est plus cher», «Non à la technocratie, vive le bon sens paysan» ou encore «PAC 2023, la mort de l’agriculture».

 

«On a l’impression que la volonté de décroissance agricole est plutôt le leitmotiv (…) C’est inadmissible pour nous», a déclaré Éric Thirouin, le président de l’Association générale des producteurs de blé (AGPB).  Ce qui risque de se traduire par:

«un tiers d’aides en moins (…) pour plus de la moitié» des céréaliers français. «Les contraintes environnementales deviennent tellement importantes et ubuesques qu’elles sont presque impossibles à mettre en oeuvre», a renchéri Fabrice Couturier, président de la FDSEA Moselle. «On ne peut pas faire que de l’environnement sans tenir compte de l’économie», a-t-il poursuivi, ajoutant que, si les agriculteurs n’étaient pas entendus, leur «ultime levier, ce sera les choix électoraux» lors des prochaines élections.

Dans le cadre des orientations européennes, la France doit présenter son plan stratégique national (PSN) en juin.

 

Algérie: manifestation contre la condamnation à sept ans de prison d’un blogueur

Algérie: manifestation contre la condamnation à sept ans de prison d’un blogueur

 

 

Le pouvoir algérien est toujours partagé entre sa volonté de contrôler la colère de la rue contre l’immobilisme et la corruption et la nécessité de maintenir l’ordre. De nombreuses manifestations se développent un peu partout pour desserrer l’étau démocratique et économique. Cependant des oligarques du pouvoir ne sont pas prêts à lâcher leurs prérogatives. Ainsi un blogueur a été condamné à sept ans de prison ferme pour incitation au terrorisme.

 

D’où les manifestations à Ouargla, ville du nord du Sahara algérien, des manifestants ont bloqué plusieurs axes routiers et fait brûler des pneus après que le tribunal criminel local a condamné Ameur Guerrache,.

 

Arrêté chez lui le 1er juillet 2020, Ameur Guerrache, 31 ans, présenté comme un militant et poète, est «l’un des plus grands animateurs du mouvement (de protestation) à Mekhadma depuis plusieurs années», précise le CNLD (comité national pour la libération des détenus). Le mouvement Mekhadma tire son nom d’un quartier déshérité de la ville de Ouargla, où en juin dernier des centaines de personnes avaient protesté pacifiquement contre leurs conditions de vie ainsi que leur marginalisation et exclusion du développement local. Ouargla est la capitale d’une wilaya (préfecture) riche en hydrocarbures, où se trouvent nombre de gisements, dont celui de Hassi Messaoud. Mais c’est aussi une ville où le taux de chômage des jeunes est élevé.

Selon l’agence officielle APS, des preuves de la citation au terrorisme ont été trouvées chez l’intéressé notamment à une caméra et un téléphone mobile contenant la photo d’un terroriste!

D’un côté des autorités libère des manifestants arrêtés mais de l’autre en condamne d’autres. Il n’est pas certain que la promesse d’élections parlementaires soit de nature à affaiblir la contestation car ce que revendique nombre d’Algériens c’est une véritable révolution démocratique et économique.

Birmanie : manifestation et grève

Birmanie : manifestation et grève

Les manifestations s’amplifient en Birmanie pour protester contre la dictature militaire qui a décidé de prendre le pouvoir et de mettre en prison Suu Kyi  et son gouvernement. Le problème c’est que ce gouvernement était très populaire et que les réactions sont de plus en plus nombreuses. Ce lundi,  s’y ajouteront des appels à la grève.

 

Les manifestations qui ont balayé le pays dimanche ont été les plus importantes depuis la révolution safran de 2007 dirigée par des moines bouddhistes qui a contribué à susciter des réformes démocratiques qui ont été bouleversées par le coup d’État du 1er février. «Marcheurs de tous les coins de Yangon, s’il vous plaît, sortez pacifiquement et rejoignez la réunion du peuple», a déclaré l’activiste Ei Thinzar Maung sur Facebook, utilisant les réseaux VPN pour rallier les manifestants malgré une tentative de la junte d’interdire le réseau social.

Jusqu’à présent, les rassemblements ont été pacifiques, contrairement aux répressions sanglantes lors des précédentes manifestations généralisées en 1988 et 2007. Un convoi de camions militaires a été vu passer à Yangon tard dimanche, faisant craindre un changement. Le gouvernement a levé une journée d’interdiction d’Internet ce week-end, ce qui a suscité encore plus de colère dans un pays craignant de revenir à l’isolement et à une pauvreté encore plus grande avant le début de la transition vers la démocratie en 2011.

Les militants Maung Saungkha et Thet Swe Win ont posté sur leurs pages Facebook que la police était allée les chercher chez eux, mais qu’ils n’étaient pas là et étaient toujours libres.

En plus des manifestations de rue, une campagne de désobéissance civile a commencé, d’abord avec des médecins et avec quelques enseignants et d’autres fonctionnaires.

«Nous demandons au personnel gouvernemental de tous les départements de ne pas assister au travail à partir de lundi», a déclaré l’activiste Min Ko Naing, un vétéran des manifestations de 1988 qui ont pour la première fois fait connaître Suu Kyi.Elle a remporté le prix Nobel de la paix en 1991 pour avoir fait campagne pour la démocratie et a passé près de 15 ans en résidence surveillée pendant des décennies de lutte pour mettre fin à près d’un demi-siècle de régime militaire.

Suu Kyi, 75 ans, est gardée au secret depuis que le chef de l’armée Min Aung Hlaing a pris le pouvoir aux premières heures du 1er février.Suu Kyi fait face à des accusations d’importation illégale de six talkies-walkies et est détenue par la police pour enquête jusqu’au 15 février. Son avocat a déclaré qu’il n’avait pas été autorisé à la voir.

Le coup d’État a suscité une condamnation internationale. Le Conseil de sécurité des Nations Unies a demandé la libération de Suu Kyi et d’autres détenus la semaine dernière et les États-Unis envisagent des sanctions ciblées.

«Les manifestants au Myanmar continuent d’inspirer le monde alors que les actions se répandent dans tout le pays», a déclaré sur Twitter Thomas Andrews, le rapporteur spécial des Nations Unies sur le Myanmar. «Le Myanmar se lève pour libérer tous ceux qui ont été détenus et rejeter une fois pour toutes la dictature militaire. Nous sommes avec toi. »

Manifestation anti française au Mali où la chienlit s’installe

Manifestation anti française au Mali où la chienlit s’installe

 

Le Mali descend doucement mais sûrement vers la chienlit entretenue par les différents groupes d’oppositions et les groupes terroristes. Parmi ceux-là,  les islamistes manipulés et soutenus de l’extérieur occupent le devant de la scène en instrumentalisant la présence des forces armées françaises. Il n’y a pas si longtemps la France était ovationnée pour avoir sauvé le régime, elle est maintenant conspuée par des forces d’opposition d’obédience islamiste.

 

La France va d’ailleurs être contrainte de retirer une partie de ses forces pour deux raisons. D’une part parce que l’opinion publique malienne est très travaillée par le courant islamiste antifrançais, d’autre part parce que les forces françaises sont notoirement insuffisantes pour assurer la sécurité sur un territoire (Mali et pays voisins) 10 fois grand comme la France avec seulement 5000 personnes.

 

En outre jusque-là l’Europe  s’est à peu près désintéressée de la question n’apportant que des aides anecdotiques. Le pouvoir malien est surtout caractérisé par une grande faiblesse et n’influence en fait que certaines grandes zones urbaines délaissant le reste au islamiste.

La France a déployé des troupes au Mali en 2013 pour aider à chasser les militants islamistes qui avaient occupé le nord du pays après avoir détourné une rébellion touareg.

Bien que les combattants aient été expulsés des principales villes, le Mali n’a pas réussi à se stabiliser tandis que les militants se sont regroupés et ont mené des attaques dans une insurrection prolongée.

La violence s’est propagée dans les États voisins, a attisé les tensions ethniques et intercommunautaires et a rendu de larges pans du nord semi-aride du pays ingouvernables.

Mardi, le président Emmanuel Macron a déclaré que la France pourrait ajuster ses opérations militaires dans la région du Sahel. Des sources diplomatiques et militaires s’attendent à ce qu’un retrait partiel de la France soit annoncé d’ici la mi-février.

Le président malien par intérim Bah N’daw a remercié mardi les armées étrangères, dont la France, pour leur soutien continu.

Manifestation sécurité globale : 50 000 participants et violences

Manifestation sécurité globale : 50 000 participants et violences

 

D’après les chiffres officiels,  la manifestation organisée à l’appel de la coordination #StopLoiSécuritéGlobale à réuni de l’ordre de 50 000 participants en France, ( à Paris et dans des grandes villes).

Des incidents ont éclaté dans la manifestation parisienne vers le milieu de l’après-midi lorsque des centaines de personnes cagoulées ont lancé des projectiles sur la police anti-émeute, brisé des vitrines et incendié des voitures, des motos et des barricades, entraînant une riposte des forces de l’ordre sous la forme de gaz lacrymogènes.

Selon la police, quelque 500 “casseurs” ont infiltré le cortège et sont à l’origine de ces violences et dégradations de biens publics et privés.

Le projet de loi de “sécurité globale”, qui devrait finalement être réécrit au cours du processus législatif, est vivement dénoncé par les syndicats de journalistes et les mouvements de défense des droits de l’homme, selon lesquels le texte constitue une grave atteinte à la liberté de la presse.

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale demande le retrait “réel” de certains articles de la proposition de loi jugés particulièrement problématiques.

L’article 24 interdisant la diffusion d’images des membres des forces de l’ordre dans l’intention de nuire est particulièrement visé.

Manifestation à GE Belfort

Manifestation à GE Belfort

 

Manifestation des salariés  contre la nouvelle purge à Général Electric Belfort. En 2019, le site GE de Belfort avait été largement affecté par un plan social touchant l’entité turbines à gaz, où 485 postes avaient été supprimés. Les effectifs du site belfortain sont descendus à environ 3.000 salariés, contre plus de 4.000 lors du rachat, en 2014.

Selon des sources syndicales, 753 postes sont menacés en France, dont plus de 80 à Belfort dans l’activité Hydro vouée à la fermeture. GE a mis en avant «des pertes financières importantes» dans ces deux activités, en difficulté depuis plusieurs années.

Manifestation : suppression des autorisations

Manifestation : suppression des autorisations

 

Le Conseil d’Etat, qui avait été saisi par plusieurs syndicats (dont la CGT, FO, FSU, Solidaires et le Syndicat de la magistrature, notamment) et différentes associations (dont la fédération Droit au logement et SOS Racisme), souligne dans un communiqué que “l’obligation d’obtenir une autorisation avant d’organiser une manifestation sur la voie publique ainsi créée est excessive”. L’obligation sera donc supprimée

Si le juge des référés du Conseil d’État rappelle que la situation sanitaire continue de justifier des mesures de prévention, il souligne qu’en temps normal, hors état d’urgence sanitaire, les manifestations sur la voie publique sont de toutes façons déjà soumises à une obligation de déclaration auprès des autorités, qui permet au préfet de les interdire s’il estime qu’il existe un risque de trouble l’ordre public ou que les précautions sanitaires prévues sont insuffisantes.

Au-delà de la suspension de cette procédure, le juge des référés du Conseil d’Etat a estimé que l’interdiction des rassemblements de plus de 5.000 personnes restait “justifiée au regard de la situation sanitaire à ce jour”.

12345



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol