Archive pour le Tag ': l’isolement'

Navalny à l’isolement

Navalny à l’isolement

 

 

la répression s’accentue encore vis à vis de l’opposant principal à Poutine; L’opposant russe Alexeï Navalny a annoncé lundi qu’il pourrait être placé à l’isolement à la suite de plusieurs infractions mineures que lui reproche l’administration pénitentiaire.

Le principal opposant à Vladimir Poutine, condamné début février à deux ans et huit mois de prison dans une affaire remontant à 2014, a été envoyé à la fin du mois dernier dans la colonie pénitentiaire IK-2, à une centaine de kilomètres à l’est de Moscou.

Sur son compte Instagram, Alexeï Navalny dit avoir reçu six réprimandes en l’espace de deux semaines, précisant que deux réprimandes suffisent à justifier un séjour à l’isolement. Son cas doit être examiné par un tribunal au sein de la prison, a-t-il ajouté.

Agé de 44 ans, l’opposant à Vladimir Poutine s’est plaint ces derniers jours de torture par privation de sommeil et a demandé à pouvoir recevoir la visite d’un médecin civil en raison d’importantes douleurs au dos et à la jambe, une requête rejetée par l’administration pénitentiaire.

Alexeï Navalny, qui s’est fait connaître en pourfendeur de la corruption dans les hautes sphères de l’Etat, a été soigné pendant cinq mois en Allemagne après avoir été empoisonné à l’aide d’un agent neurotoxique lors d’un voyage en Sibérie l’été dernier.

Il est revenu en Russie en janvier, où il a été immédiatement placé en détention provisoire avant sa condamnation début février pour violation de sa liberté conditionnelle.

Le tribunal l’a condamné à trois ans et demi de prison, une peine ramenée à deux ans et huit mois en raison de la durée d’assignation à résidence qu’il avait effectuée dans la même affaire de détournement de fonds.

Macron : Fin de l’isolement sanitaire, début de l’isolement politique

Macron : Fin de l’isolement sanitaire, début de l’isolement politique

 

 

Macron sort  de l’isolement sanitaire mais va s’engager pour le temps qui lui reste dans une période particulièrement complexe et dangereuse. Il aura en effet à justifier un bilan économique assez catastrophique puisque par exemple la baisse de la croissance en France 2020 aura été à peu près le double de celle de l’Allemagne. Mécaniquement le chômage a suivi. Surtout ce chômage va s’amplifier de manière considérable en 2021. En 2020,  on a déjà perdu 700 à 800 000 emplois et en 2021 on atteindra sans doute 1 million supplémentaire.

 

Politiquement Macron va voir se décomposer progressivement sa majorité. Les alliés vont se montrer de plus en plus critiques et au sein même d’EN MARCHE les défections vont s’ajouter aux déceptions chez les députés dont la plupart vont hésiter à se présenter avec l’image du parti présidentiel.

 

On reprochera aussi à Macron sa gestion très contradictoire de la crise sanitaire alternant laxisme et étatisme. Pour parler clair, le temps n’est plus aux réformes mais à la justification du passé. Sur ce terrain, Macron sera de plus en plus isolé.

 

“Durant la maladie, il a pu rester mobilisé sur les principaux dossiers d’actualité de notre pays et tenir conseils et réunions prévus. Il poursuivra de la même manière son action dans les heures et jours à venir”, a précisé l’Elysée dans un communiqué très neutre qui traduit sans doute un peu l’expectative de l’Élysée.

Coronavirus: l’isolement des Britanniques, un avant-goût du brexit

Coronavirus: l’isolement des Britanniques, un avant-goût du brexit

 

Il est clair que les pays de l’union européenne ne feront pas de cadeau au  Royaume-Uni en cas de brexit dur. Il y aura un rétablissement des frontières dans toutes les hypothèses, les contrôles seront encore plus renforcés,  encore davantage en cas d’absence d’accord.

 

Il faut prévoir des blocages routiers monstres au passages frontaliers. Des contrôles aussi pour les passagers. D’une certaine manière, la Grande-Bretagne a un avant-goût de ce qui pourrait l’attend avec les décisions de nombreux de pays de se couper de Londres pour éviter les contaminations du virus notamment du virus mutant très contaminant.

La France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, l’Irlande, la Belgique, l’Autriche, la Suisse, la Pologne, la Norvège, le Danemark, la Suède, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, l’Estonie, la Bulgarie et la République tchèque mais aussi Israël, le Canada, la Tunisie, le Soudan, Hong Kong et l’Inde, ont pris des mesures de ce type après que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a averti qu’une variante potentiellement très contagieuse du virus constituait un danger pour son pays.

Les pays européens entendent coordonner leur réponse à la suite de cette décision prise en urgence, pour l’instant valable jusque mardi soir minuit. La France a fermé provisoirement sa frontière avec le Royaume-Uni dès dimanche soir pour les personnes et les camions, bloquant ainsi la plus importante voie de transit du commerce britannique avec l’Europe continentale.

De longues files de camions se sont formées sur des kilomètres à l’approche du port de Douvres, principal point de passage pour les marchandises échangées entre la Grande-Bretagne et l’Europe continentale. Des milliers de chauffeurs de poids lourds étrangers se retrouvent ainsi bloqués en Grande-Bretagne à quelques jours de Noël.

Aux Etats-Unis, le secrétaire adjoint à la Santé, Brett Giroir, a jugé possible qu’une interdiction d’entrer sur le territoire américain soit prise à l’encontre des personnes en provenance du Royaume-Uni. Le principal conseiller scientifique du gouvernement britannique a tout de même jugé probable un durcissement en Grande-Bretagne des restrictions de déplacements et d’activités destinées à lutter contre l’épidémie.

“Je dirais que les preuves concernant ce virus sont qu’il se propage facilement, qu’il est plus transmissible, nous devons absolument garantir que nous appliquons le bon degré de restrictions”, a dit Patrick Vallance au cours d’une conférence de presse organisée par Boris Johnson.

“Et je pense qu’il est probable en conséquence que les mesures doivent être renforcées dans certains endroits au moment opportun, pas réduites”, a-t-il ajouté. Boris Johnson et Emmanuel Macron ont eu une discussion téléphonique sur cette fermeture des frontières lundi après-midi.

Cette évolution de la crise sanitaire en Grande-Bretagne a aussi des conséquences côté français, avec des camions qui s’entassent aux abords des ports, notamment Calais.“Aucun chauffeur ne veut livrer au Royaume-Uni maintenant, donc le Royaume-Uni va voir son approvisionnement en fret se tarir”, a déclaré la Fédération Nationale des Transports Routiers (FNTR) en France.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol