Archive pour le Tag 'l’intox'

Coronavirus : l’intox des Chinois continue

Coronavirus : l’intox des Chinois continue

 

Si l’on en croit les autorités chinoises, l’épidémie commence  à ralentir. Dans son point quotidien, la Commission nationale de la santé indique que 68.500 personnes sont infectées en Chine continentale, où le nombre de décès atteint désormais 1.665 personnes.

Le nombre de nouveaux cas est tombé à 2.009 dimanche contre 2.641 le jour précédent, et le nombre de décès à 142, un de moins que la veille.

Pourtant dans d’autres informations officielles, le bilan de l’épidémie de pneumonie virale s’est encore alourdi ce dimanche en Chine et a désormais atteint les 1765 morts. Le bilan de l’épidémie de nouveau coronavirus a atteint 1765 morts en Chine continentale, après 100 nouveaux morts recensés dans la province du Hubei, selon d’autres  chiffres officiels publiés ce lundi. Le nombre de nouveaux cas dans le Hubei a atteint 1933, soit la première hausse après deux reculs consécutifs, ont indiqué les autorités de cette province, épicentre de l’épidémie.

 

Le président chinois Xi Jinping a déclaré que la Chine devait unifier ses efforts pour contrôler l’épidémie, d’après des propos rapportés par l’agence de presse officielle Chine Nouvelle.

Dans le même temps la Chine a repris en main l’information des réseaux sociaux notamment pour contrôler les critiques qui fusent de la part des Chinois à l’égard du pouvoir concernant la politique de santé.

 

Notons aussi que le virus prend désormais une dimension internationale et constitue un danger mondial d’après l’OMS..Environ 500 cas de contamination ont été recensés ailleurs qu’en Chine, dans plus d’une vingtaine de pays et territoires.

Le plus important foyer de contamination hors de Chine continentale se trouve sur un navire de croisière amarré au large du port japonais de Yokohama. Soixante-dix cas supplémentaires de contamination au coronavirus ont été diagnostiqués à bord du Diamond Princess, a déclaré dimanche le ministre japonais de la Santé, ce qui porte à 355 le nombre de passagers infectés.

Une américaine de 83 ans a été testée positive en Malaisie, en provenance du Cambodge où elle avait accosté à bord d’un bateau de croisière. Les Etats-Unis, le Canada, Hong Kong et la Corée du Sud et l’Italie ont respectivement annoncé qu’ils allaient organiser des vols spéciaux pour rapatrier leurs ressortissants présents sur le bateau, qui a été placé en quarantaine à son arrivée à Yokohama, le 3 février, avec quelque 3.700 personnes à son bord.

Réforme des retraites: l’intox des sondages

Réforme des retraites: l’intox des sondages

 

Il est clair que le succès du mouvement du 5 décembre dépendra de la mobilisation des jours suivants. L’arbitre  risque d’être comme d’habitude l’opinion publique. déjà  dans les médias une grosse bataille de sondages plus ou moins bricolés  est engagée . Ainsi certains affirment que le principe de la grève est soutenu par 66 % tandis que d’autres comme le JDD, très proche du pouvoir, affiche des sondages avec à peine une majorité de soutien: seulement 46 %. Et évidemment de souligner une très grosse majorité est favorable à la suppression des régimes spéciaux. BFM fait encore pire en annonçant un sondage avec une baisse de 10 % soutien de l’opinion publique. L’objectif des grands médias soutenus et détenus par les grandes entreprises et les financiers est évidemment de discréditer le plus rapidement un mouvement qui pourrait affecter l’économie. On peut évidemment comprendre les inquiétudes  relatives aux effets négatifs d’une grève sur une économie déjà bien fragile et dans le pipe enregistrera petite progression de 1,2 % en 2009 et encore moins en 2020. La responsabilité en incombe largement au gouvernement qui brutalement à dynamité le consensus autour du long travail de la commission Delevoye avant de se rétracter en évoquant la clause du grand-père puis de se contredire à nouveau en l’excluant. Bref aujourd’hui au gouvernement , personne n’est capable d’indiquer  clairement quelle est la philosophie, l’objectif et les modalités de cette retraite. Pour poser sur le pignon certain grand médias à la solde des financiers sortent des sondages plus ou moins bidonnés. Ainsi selon un sondage IFOP réalisé pour JDD, les Français se disent très largement favorables à une réforme du système de retraites (76%), mais sont seulement 36% à faire confiance au gouvernement pour la mener. Le mouvement du 5 décembre obtient le soutien ou la sympathie de 46% des sondés, tandis que 33% y sont opposés ou hostiles et 21% indifférents.

Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye n’a pas la tâche facile compte tenu des contradictions du gouvernement. il  va recevoir les syndicats jusqu’à jeudi. Il rendra ses conclusions vers le 9 ou le 10 décembre au Premier ministre qui précisera le projet d’ici la fin de l’année, avant son passage au Parlement début 2020 pour plusieurs mois de débats. Autant dire que la France s’installe dans une période d’incertitude politique et sociale qui n’est pas favorable à l’économie.

Détecteur de fumée : l’intox des lobbys

Détecteur de fumée : l’intox  des lobbys

 

 

Beaucoup de détecteurs ne seront pas encore installés . Certes cette installation est utile pour lutter contre les dégâts des incendies mais là les lobbys en ont fait un peu trop ; Non seulement ils ont inspiré la loi mais ils ont mené une campagne marketing démentielle  pour inonder les médias d’infos. Du coup il y a une overdose mal supportée et qui finalement nuit au détecteur de fumée. A partir de ce 8 mars, tous les logements français devaient vent être équipés d’un détecteur de fumée, c’est pourtant loin d’être le cas. Même s’il y a eu une ruée dans les magasins de bricolage, ces derniers jours, il risque d’y avoir une forte minorité d’habitations qui ne sont pas équipées de cet appareil, le premier jour de l’application de cette mesure, destinée à prévenir les incendies.   »Indéniablement oui, il y a eu un gros rôle des lobbies », explique Cédric Musso, directeur de l’action politique à l’UFC-Que Choisir. D’autant que la bataille a fait rage entre les différents fabricants de détecteurs de fumée, de monoxyde, … pour que ce soit leur équipement qui soit pris en compte dans la loi.   D’autant que les associations de consommateurs ont accepté ce jeu des lobbies si cette obligation d’équipement était accompagnée d’une vaste campagne de sensibilisation. « A quoi ça sert de savoir que votre logement brûle si vous n’avez pas les bons réflexes pour sortir en vie? », s’interroge Cédric Musso. Pourtant, bien que prévue dans la loi, cette campagne de sensibilisation est pour l’instant inexistante.  Mais le directeur de l’action politique à l’UFC-Que Choisir rappelle que malgré tout, cette loi est partie d’un constat simple : la multiplication des incendies domestiques. « Un Français sur trois sera victime d’un incendie dans sa vie » et chaque année les incendies font 800 morts et 3.000 blessés, a rappelé Sylvia Pinel, ministre du Logement. 80% de ces décès sont dus à une intoxication par la fumée et la majorité a lieu la nuit quand les victimes dorment.  Donc finalement mettre une vingtaine d’euros pour un appareil assez peu contraignant au quotidien et qui peut, éventuellement, sauver une vie un jour, cela peut valoir le coup mais c’est pas une raison pour en faire des tonnes chaque jour depuis des mois dans tous les médias.

 

 

Ukraine : l’intox permanente de Poutine

Ukraine : l’intox permanente de Poutine

 

Poutine reconnaît implicitement que les troupes russes aident les rebelles mais le ministre russe lui nie le fait. Une manipulation permanente chez Poutine qui pratique  l’intox permanente. Le spécialiste des coups tordus mode KGB souffle le chaud et le froid pour notamment déstabiliser une Europe frileuse, davantage préoccupée  de son business (surtout les allemands)  que des principes démocratique et de la liberté.  Comme  Le ministre russe des Affaires étrangères a assuré ce lundi 1er septembre qu’il n’y aurait « pas d’intervention militaire russe » en Ukraine et estimé qu’un « cessez-le-feu immédiat et sans conditions préalables » devrait être discuté lors des pourparlers prévus entre des représentants de Kiev et Moscou.   »Il n’y aura pas d’intervention militaire, nous sommes uniquement pour un règlement pacifique de cette grave crise, de cette tragédie », a déclaré Sergueï Lavrov, lors d’une rencontre avec des étudiants russes. A rebours, le ministre ukrainien de la Défense, Valéri Gueleteï, avait affirmé la veille au soir que des troupes russes étaient présentes à Donetsk et Lougansk, capitales régionales et bastions séparatistes de l’est de l’Ukraine. « Les troupes russes sont apparues non seulement à Donetsk mais aussi dans la zone de l’aéroport de Lougansk. Elles sont aussi présentes dans d’autres villes », a déclaré dimanche soir le ministre dans une interview à la chaîne de télévision Inter.  »Nous sommes en guerre avec la Russie et c’est la Russie qui décide de ce qui se passe dans le Donbass », bassin minier qui comprend les régions de Donetsk et de Lougansk.  Le conflit dans l’est de l’Ukraine, qui a fait près de 2.600 morts a franchi une nouvelle étape la semaine dernière après des informations concordantes sur la présence de soldats des troupes régulières russes en Ukraine, plus de 1.000 selon l’Otan.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol