Archive pour le Tag 'L’équipe'

FOOT et politique: Appel des bleus de l’équipe de France à voter : quelle légitimité ?

FOOT et politique: Appel des bleus de l’équipe de France à voter : quelle légitimité ?

 

S’il est clair que le vote constitue un des éléments majeurs de la démocratie, on ne peut cependant la réduire à cela. La démocraties devant être permanente et  vivante et pas seulement le jour d’une élection. De ce point de vue, l’appel des bleus de l’équipe de France de foot pour inciter au vote  n’éclaire guère le sujet de la démocratie aujourd’hui trop confisquée par une élite politique et-ou  technocratique.

Par ailleurs, on peut se poser la question de la légitimité des footballeurs à s’immiscer dans le champ politique. Jusqu’alors ,  ils n’ont pas forcément démontré leurs compétences dans ce domaine.

Il y a à ce propos une grande confusion entre les personnalités compétentes et le star-system. De la même manière, les vedettes du spectacle vont également intervenir sans davantage de légitimité autre que l’éclairage médiatique. De quoi ajouter encore un peu plus de confusion dans une crise politique déjà fort complexe.

Une nouvelle chaîne 100% foot lancée par L’Équipe

Une  nouvelle chaîne 100% foot lancée par L’Équipe

Lancement dune  nouvelle chaîne numérique L’Équipe Live Foot. Lancée le 3 juin prochain et disponible depuis le site et l’application de L’Équipe, « la chaîne va programmer 400 matchs en 2024, en live et en replay. Et l’offre s’étoffera encore pour atteindre les 700 matchs en 2025 », indique Jérôme Saporito, directeur du pôle TV du groupe L’Équipe.

Y seront notamment diffusées les rencontres de préparation à l’Euro des grandes nations européennes – à l’exception de la France -, les matchs de qualification des nations européennes, américaines et africaines pour la Coupe du monde 2026, la Coppa Italia, la Coupe…

 

FOOT-Corinne Diacre écartée de l’équipe de France : victime d’un complot ?

FOOT-Corinne Diacre écartée de l’équipe de France : victime d’un complot ?

Claude Michy, Ex dirigeant de Clermont-Ferrand, estime sur franceinfo que la désormais ancienne sélectionneuse de l’équipe de France féminine de football est une « victime ».

Reconnaissez-vous la Corinne Diacre à qui vous avez fait confiance, dans les critiques dont elle fait l’objet ces derniers mois ?

Claude Michy : Je pense que les critiques viennent de beaucoup de gens qui ne la connaissent pas. Ça, c’est le premier point. On est un peu dans un mode de lynchage médiatique, puisqu’elle n’a pas été la seule dans ce domaine-là. Et ensuite, c’est un peu lamentable de ne pas respecter les gens pour leur travail et leur professionnalisme. Tout ça est très bien organisé par Jean-Michel Aulas, que je connais depuis très longtemps, pour qui j’ai beaucoup de respect, qui est un grand monsieur du football, mais qui n’a jamais aimé Corinne Diacre. Il lui avait demandé de venir à l’Olympique lyonnais pour son équipe féminine, quand elle était au Clermont Foot, et elle n’a pas donné suite. Il n’a jamais accroché avec elle.

Pour vous, c’est lui qui est derrière tout ça uniquement ?

Bien sûr. Il part souvent de l’intérêt général pour arriver à des intérêts particuliers. Il faut aussi respecter les choix des dirigeants du football. Mais à un moment, je trouve que la notion humaine du sujet a été oubliée. Elle ne mérite pas la façon dont elle a été traitée, parce que c’est une grande professionnelle. C’est quelqu’un que je connais bien, quelqu’un d’agréable. On lui reproche sa communication.

Mais pouvait-elle se maintenir, alors que le lien était rompu avec les joueuses ?

Tout ça a été assez bien organisé et elle a été victime de cette chose-là. Quand une joueuse d’un club s’exprime et qu’elle est de l’Olympique lyonnais [Wendie Renard], ce n’est pas un phénomène de hasard. J’ai beaucoup de respect pour les joueuses aussi, parce qu’elles font leur job, elles ne l’ont peut-être pas fait tous les jours comme il fallait, la coach peut-être non plus. Mais à partir du moment où il y a une vindicte qui s’installe, il est difficile pour les dirigeants, dans la situation délicate de la Fédération française de football, de prendre une décision contraire à la vox populi.

Pour vous, Corinne Diacre n’a aucun tort dans cette affaire ?

Je pense qu’elle a bien fait son travail. C’est une vraie professionnelle, qui a travaillé énormément depuis sa jeunesse. C’est quelqu’un qui a travaillé en usine, qui s’est faite, qui a grandi, qui est venue chez nous alors qu’elle a été critiquée au début de son mandat. Il y a des joueurs qui n’acceptaient pas d’être entraînés par une femme. Ces joueurs sont partis et moi, j’ai conservé Corinne Diacre parce que je pensais que c’était elle qui était dans le bon sens de la marche. Elle a maintenu le club, elle l’a fait grandir, elle a fait venir Pascal Gastien qui est aujourd’hui l’entraîneur du club. Il était le directeur du centre de formation et lui aussi est extrêmement choqué de la façon dont a été traitée Corinne Diacre. Alors je suis peut-être excessif, mais je suis tellement déçu de voir le comportement d’un milieu que je connais, puisque j’ai passé quelques années à l’intérieur.


Vous avez pu en parler avec elle ? Corinne Diacre est aussi déçue et en colère que vous ?

Je parle avec elle très souvent. Quand quelqu’un donne tout son temps pour que son équipe réussisse, pour porter les couleurs de la France au meilleur niveau, et que du jour au lendemain, on lui dit : « Bon bah, à bientôt, au revoir »… Vous imaginez le choc ! C’est une part de vie et une part d’engagement. Elle va avoir besoin de digérer cette mauvaise nouvelle, mais elle rebondira.

Foot-PSG:l’équipe de mercenaires paresseux encore battue

Foot-PSG:l’équipe de mercenaires paresseux encore battue

PARIS, ENCORE BATTU ET ÉLIMINÉ DÈS LES 8ES DE LA LIGUE DES CHAMPIONS

Le club de la capitale s’est incliné 2-0 mercredi soir sur la pelouse du Bayern Munich, trois semaines après la défaite 1-0 à l’aller.

Comme d’habitude le PSG ne pèse pas lourd en Europe avec son équipe de mercenaires paresseux trop payés.

Pour le PSG, la fin de saison s’annonce très longue avec pour seul objectif de préserver les huit points d’avance en tête du classement de la Ligue 1. Ces derniers mois seront aussi très pénibles pour Christophe Galtier, déjà fragilisé par la série de mauvais résultats en février.

Football Coupe du monde : un troisième match raté pour l’équipe de France

Football Coupe du monde : un troisième match raté pour l’équipe de France

Quand on se fie aux résultats, on peut se réjouir d’une grande partie de l’efficacité de l’équipe de France. Par contre dans le détail, il faut bien reconnaître que les trois derniers matchs, contre l’Angleterre, contre le Maroc puis en finale contre l’Argentine ont été largement ratés . Les observateurs en général n’ont retenu que le résultat mais la France a commencé à dériver sérieusement contre l’Angleterre. Pour parler clair, l’Angleterre et le Maroc ont dominé la France et méritaient la victoire. Il n’y pas eu de nouveau miracle contre une Argentine particulièrement motivée et on a certainement frôlé la débâcle. En cause souvent comme d’habitude l’extrême fragilité psychologique des Français quand les argentin, eux, ne se posaient aucune question comme en témoigne leur engagement. Aussi un management assez approximatif avec notamment le maintien d’un Dembélé complètement transparent pendant trois matchs alors que parallèlement les défenses adverses ont largement cadenassé Mbappé.

Les notes attribuées par BFM aux joueurs témoignent de la médiocrité moyenne de la prestation.

Hugo Lloris: 5
Il a encaissé trois buts mais sans lui, la note aurait été plus salée. Battu par Emiliano
Jules Koundé: 3
En difficulté face à un Angel Di Maria en feu. Souvent pris dans son dos. Légèrement mieux en deuxieme période.
Raphaël Varane: 3
Comme le reste de la défense, il a longtemps souffert. Incapable de sonner la révolte. Il n’a pas été le leader qu’il aurait dû être.
Dayot Upamecano: 3
A mis beaucoup de temps à rentré dans son match. A semblé manquer de rythme. Dans quelle mesure le virus les sequelles du virus l’ont handicapé ?
Théo Hernandez: 2
N’a pas eu le même rayonnement qu’à l’accoutumée. Sans doute gêné par son genou, il a cédé sa place à Eduardo Camavinga en deuxième période.
Aurélien Tchouaméni: 3,5
A souffert comme ses partenaires au milieu. A perdu beaucoup trop de duels. Pénalisant à ce niveau de compétition.
Adrien Rabiot: 4
Match très compliqué. Peu de duels remportés. Des interventions dans le mauvais tempo. Dominé dans l’envie en première période. Mieux en deuxième période.
Antoine Griezmann: 4
Toujours beaucoup de générosité dans l’effort. De la combativité. Mais totalement impuissant ce soir. Des ballons perdus et peu de créativité offensive.
Ousmane Dembélé: 2
A à peu près tout raté. Fébrile dans ses prises de balles. Fautif sur le (très très) léger contact avec Di Maria qui amène le penalty. L’ombre de lui même. Logiquement remplacé à la 40e par Kolo Muani.
Kylian Mbappé: 9
Il est arrêté sur la plupart des ballons qu’il touche. Parfaitement bloqué par la défense argentine. Première première frappe non cadrée à la 70e. Et puis le tour de magie est arrivé en deux minutes. Penalty et volée fantastique. Plein de sang froid sur son deuxième penalty.
Olivier Giroud: 3
Quasiment aucun ballon touché. De la présence dans les duels aériens mais sans réussite. Étonné de sa sortie pourtant logique à la 40e. Remplacé par Thuram.
Marcus Thuram: 4
Une entrée sans grand impact. N’a pas apporté suffisamment offensivement.
Randal Kolo Muani: 7
Très bonne entrée. A mis du pep’s au domaine offensif des Bleus. N’a pas eu peur de tenter, de prendre des initiatives. A provoqué le penalty grâce une bonne percée. Manque la balle de match au bout de la prolongation. Sa découverte du niveau international lors de ce Mondial devrait le faire grandir.
Kingsley Coman: 6,5
Une entrée dynamique. A apporté de la vitesse au jeu français qui en avait bien besoin.

Euro : un fiasco de Deschamps, Mbappé et de toute l’équipe

  • Euro : un fiasco de Deschamps, Mbappé et de toute l’équipe

 

 

D’une certaine manière, l équipe de France ressemble à l’équipe du PSG capable de n’effectuer qu’un match sur deux et encore. Ainsi pour résumer la campagne européenne on peut convenir que l’équipe de France de foot a joué un seul match correct, celui contre l’Allemagne. Pour les autres, le spectacle a été assez pitoyable.

En cause une nouvelle fois, sans doute l’extraordinaire prudence d’un entraîneur, trop calculateur et qui fonde sa stratégie sur un résultat étriqué mais positif. Le risque c’est évidemment que ce résultat trop étriqué se transforme en défaite. La plupart du temps avec Des champs le spectacle est d’un ennui mortel même si les résultats sont souvent assez positifs.

L’autre grande déception concerne la production de MBappé. L’intéressé a visiblement un problème et son comportement de plus en plus proche de celui de Neymar n’est pas là pour servir les équipes avec lesquels il joue. Lui aussi ne fait qu’un match sur 2 ou 3. Et pour être plus précis encore il commence à avoir le melon.( Témoin par exemple son interminable négociation pour la reconduction ou non de son contrat avec le PSG). 

Cette défaite est d’autant plus lamentable que l’équipe de France cette année avait sans doute le meilleur effectif et d’assez loin. Mais le manque d’engagement, de création et de solidarité a mis bas à des espérance pourtant justifiées.

Cette équipe de France ressemble surtout un groupe de mercenaires, certes talentueux sur le papier, mais pas véritablement à une équipe très motivée . 

  •  

Euro : l’équipe de France au-dessus de tout le monde (Platini)

Euro : l’équipe de France au-dessus de tout le monde (Platini)

 

Platini a sans doute raison de considérer que la France est largement favorite pour l’euro. En tout cas sur le papier car elle dispose  des meilleurs joueurs européens voir mondiaux. Reste qu’un match est un match et qu’on peut perdre contre n’importe quel adversaire y compris supposé plus faible.

Il faudra en effet se qualifier pour les phases finales et gagner ensuite jusqu’à la fin. En outre ,psychologiquement il n’est pas bon d’être favorites pour les équipes de France. D’abord parce que certains dans l’équipe commencent à avoir le melon, ensuite parce que cette fragilité psychologique est typique de la mentalité française dans tous les sports.

« Je pense que l’équipe de France n’est pas la ‘prétendue’ favorite, elle est favorite. L’équipe de France aujourd’hui est au-dessus de tout le monde, à la fois par ses individualités, et le nombre de joueurs qui peuvent jouer en équipe nationale. »

L’équipe de foot de Châteauroux rachetée par l’Arabie Saoudite !

L’équipe de foot de Châteauroux rachetée par l’Arabie Saoudite !

 

Châteauroux et sa région ne figurent pas au hit-parade des zones en plein développement. Globalement ce serait plutôt l’inverse avec des phénomènes de désertification surtout dans les zones davantage rurales. On avait déjà signalé que les Chinois rachetaient  en masse des terres agricoles. Maintenant c’est un prince saoudien qui rachète l’équipe de foot.

Pourquoi pas , estiment  certains puisque le PSG lui-même appartient aussi au Qatar.

Progressivement devant leur gestion catastrophique, les clubs français sont contraints de se vendre à n’importe quels capitaux étrangers, des Russes, des Arabes, des fonds activistes internationaux douteux.

En cause évidemment des salaires démentiels même si les joueurs de Châteauroux gagnent 20 fois moins que les vedettes du PSG. Reste que la masse salariale représente au moins la moitié du budget des clubs. Une situation impossible à supporter surtout lorsque les clubs sont maintenant privés de la recette des spectateurs.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol