Archive pour le Tag 'l’écolo'

Régionales : Pays de la Loire : l’écolo bobo Mathieu Orphelin nettement balayé

Régionales : Pays de la Loire : l’écolo bobo Mathieu Orphelin nettement balayé

 

L’écolo bobo Mathieu Orphelin, ancien fonctionnaire,  qui se voyait déjà engagé sur une piste pouvant en faire un candidat potentiel pour 2022 aux présidentielles a finalement été nettement battu par la présidente sortante. Selon les estimations, la candidate LR de la droite et du centre a remporté 46,3% des suffrages devant l’alliance des verts (EELV- Ecologie ensemble citoyenne et solidaire) et du Parti socialiste qui capte 34,6% des voix. Un score qui la place au-dessus du résultat réalisé en 2015 par son prédécesseur Bruno Retailleau.  Avec 10,8% des voix, le candidat du Rassemblement National (RN), Hervé Juvin, arrive en troisième position. Il devance François de Rugy (LREM) qui obtient 8,3% des suffrages. C’est quatre points de moins qu’au premier tour (11,7%).  Une défaite cuisante pour la majorité d’autant que rugit a été ministre et président de l’Assemblée nationale.

Régionales Pays de la Loire : la défaite de l’écolo Orphelin

Régionales Pays de la Loire : la défaite de l’écolo Orphelin

 

 

L’écologiste Matthieu Orphelin, candidat à la présidence des Pays de la Loire, au premier tour des élections régionales et départementales, se vantait de pouvoir arriver nettement tête et de prendre ainsi la région à la droite. Avec cette victoire il pensait aussi faire un pas vers une éventuelle investiture pour les présidentielles.

En fait les urnes non accordées à l’écolo bobo  ( ancien fonctionnaire) que de l’ordrede 18 % très loin derrière la présidente sortante qui obtient plus de 34 %. Notons que dans cette région la république en marche s’écroule aussi complètement avec de l’ordre de 10 % obtenus pourtant par un ancien ministre qui avait défrayé la chronique avec sa consommation de homard : De Rugy.

Dans le camp de la présidente sortante, on se félicitait du score de la première estimation, 10 points supérieur au dernier sondage. Une inconnue subsistait: son alliance possible quoique improbable avec François de Rugy, le candidat des Marcheurs, arrivé dans les estimations bien en dessous des attentes. Une alliance susceptible d’être dénoncée par le sénateur de Vendée, Bruno Retailleau, mentor historique de la présidente sortante. Il lui avait cédé son poste à mi-mandat en raison de la loi sur le non-cumul des mandats.

Régionales en Pays de la Loire: Matthieu Orphelin, archétype de l’écolo bobo

Régionales en Pays de la Loire: Matthieu Orphelin, archétype de l’écolo bobo

Matthieu orphelin est crédité de 19% au premier tour derrière la sortante LR, Christelle Morançais (25%), il espère récupérer au second tour les  voix PS. LREM et LR pour battre l’actuel président de la région.

Matthieu orphelin ancien de la république en marche et sans doute l’archétype de l’écolo bobo. Cet ancien fonctionnaire de l’ADEME a évidemment une vision très urbaine de l’environnement. Pourtant Angers sa ville au cadre par ailleurs particulièrement agréable aurait bien besoin de sortir de son splendide sommeil pour redonner un peu de dynamisme à une situation de l’emploi assez calamiteuse.

Il faut dire que Nantes attire l’essentiel de l’essor économique est que la ville d’Angers n’en profite guère. Par son positionnement politique Matthieu orphelin joue sur tous les tableaux. Comme déjà indiqué, c’est un ancien de la république en marche et qui soutient toujours politiquement la plupart des orientations politiques du gouvernement. Il est par ailleurs proche de certains militants des insoumis ( plusieurs candidats sont sur sa liste), et il espère une oreille bienveillante de ses anciens amis écolos. Bien entendu il milite pour les éoliennes mais loin d’Angers dans les territoires perdus du nord-est du département. Bref l’écologie à bon compte quand on externalise les contraintes ou l’archétype de l’écolo bobo.

2022 : l’écolo bobo Éric Piolle , candidat déclaré début 2021

2022 : l’écolo bobo Éric Piolle , candidat déclaré début 2021

 

La bagarre pour l’investiture chez les verts est clairement engagée entre d’une part Yannick Jadot, écolo modéré et Éric Piolle , écolo bobo gauchisant. De toute façon , Yannick Jadot a déjà perdu la première manche puisque lors de leur dernière réunion nationale les verts ont refusé sa proposition de vote pour sa candidature aux présidentielles. Ils ont renvoyé l’échéance après les départementales et les régionales de mars.

Interrogé par BFMTV/RMC ce mardi matin, le maire EELV de Grenoble a donc indiqué qu’il décidera d’une éventuelle candidature à la présidentielle «au printemps prochain», soit «après les régionales». L’écologiste laisse donc un peu de suspense supplémentaire bien qu’il assure déjà que «sa détermination est totale pour construire un espace de victoire en 2022»«Je m’y engage», a-t-il insisté, annonçant qu’il travaillait actuellement pour monter «un collectif».

En attendant, Éric Piolle assure qu’il y aura «évidemment un candidat qui portera l’écologie politique» à la prochaine présidentielle. «L’arc humaniste d’aujourd’hui, l’écologie qui doit transformer la société, a besoin d’un candidat à la présidentielle», a-t-il martelé.

Il est évident que l’hypothèse d’une union de la gauche tombe à terre avec cette décision des verts de continuer en solo leur progression électorale. D’un autre côté, Mélenchon se présentera aussi. Autant dire que la gauche sera une nouvelle fois relativement éclatée.

Jadot, l’écolo candidat en 2022, défend le tour de France !

Jadot, l’écolo candidat en 2022,  défend le tour de France !

 

Yannick Jadot qui vient de subir un revers politique lors de la dernière réunion nationale des verts prend exactement le parti inverse de la ligne majoritaire d’EELV concernant en particulier le tour de France et l’insécurité. Le différend politique entre la direction d’Europe écologie les Verts et Yannick Jadot porte sur la désignation du candidat. Ce dernies souhaitait un vote avant la fin de l’année des militants sur sa personne. mais  direction d’Europe écologie les Verts a décidé d’attendre les élections départementales et régionales de mars. Du coup Yannick Jadot s’est désolidarisé des positions abracadabrantes des verts plusieurs sujets. Nombre de maires  nouvellement élus notamment celui de Lyon ou encore celui de Nantes avait considéré le tour de France comme trop polluants, trop coûteux et trop machiste. Très récemment, Jacques Boutault. ‘élu EELV de Paris a considéré sur CNews que la Grande Boucle était un spectacle de «types hyperdopés» destiné à des gens «qui restent dans leur canapé».  «Je ne supporte pas cette façon d’insulter les Français, d’insulter les classes populaires. Il y a là un mépris de classe qui est absolument insupportable», a-t-il fustigé Jadot  sur France Info.

Ce qui s’affrontent en réalité au sein d’Europe écologie les Verts,  c’est non seulement la perspective du choix du candidat mais aussi des questions idéologiques clairement libérales, tolérantes et social-démocrate tandis que la direction d’EELV et nombre de maires nouvellement élus se situent  sur une ligne gauchiste, moralisatrice et sectaire.

«Moi qui adore le Tour de France, j’étais sur place quand j’étais gamin, j’y allais, j’emmenais mes enfants et je le regarde régulièrement sur mon canapé, un peu avachi, je ne supporte pas ce mépris», a poursuivi Yannick Jadot. Et d’envoyer un signal à ses camarades écologistes dans la perspective de 2022 : «Ce n’est pas en insultant (les Français) qu’on les rassemble, ce n’est pas en les méprisant qu’on les mobilise».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol