Archive pour le Tag 'lamentable'

Page 2 sur 2

Irak : l’UE lamentable laisse chaque pays se débrouiller

Irak : l’UE lamentable laisse chaque pays se débrouiller

 

Officiellement un accord européen sur la livraison d’armes, en réalité un désaccord total puisque l’Union économique laisse libre chaque pays. En fait le degré zéro de la politique étrangère de la part d’une Europe qui ne s’intéresse vraiment qu’au business réduit  au libre échange sans régulation et sans autre politique commune.  Après plusieurs jours d’hésitations quant à  la posture à adopter face à l’avancée djihadiste dans le Nord de l’Irak, les Etats membres de l’Union européenne sont finalement parvenus à un accord, vendredi, à Bruxelles. Les représentants des Vingt-huit ont ainsi décidé « de répondre positivement à l’appel lancé par les autorités régionales kurdes à fournir urgemment de l’équipement militaire ». Convoqué en urgence sous la pression française, ce rassemblement a finalement abouti à une décision inattendue. Jeudi, les Etats membres étaient en effet divisés, la France, l’Italie et l’Espagne se disant favorables à l’envoi d’armes aux forces kurdes, tandis que l’Allemagne, l’Autriche et la Suède souhaitaient se limiter à une assistance humanitaire. « Nous avons trouvé une position commune qui, dans l’esprit dit la chose suivante : l’UE salue le fait que certains pays vont répondre favorablement à la demande des forces de sécurité kurdes », a souligné le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier. « Il n’est pas encore clair quels équipements sont utilisés et sont nécessaires », a-t-il ajouté. Si la décision de livrer des armes revient à chaque Etat membre, l’enjeu était de parvenir à une position où le Conseil, qui représente les Vingt-huit, se prononce « en tant que tel pour soutenir cet effort et montrer son soutien aux Kurdes et au gouvernement à Bagdad », avait indiqué en amont un haut responsable européen. « C’est une position très forte, le signal politique qui était voulu » notamment par la France, l’Italie et la Grande-Bretagne, a réagi un diplomate européen au sortir de cette réunion. Jeudi, François Hollande avait confirmé « la livraison imminente d’équipements militaires, comme suite à la demande du président du gouvernement régional du Kurdistan d’Irak, Massoud Barzani ». Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a rappelé vendredi qu’en la matière, la France a été un « des premiers pays à agir » en livrant des armes aux combattants kurdes qui tentent de contrer l’avancée des djihadistes de l’Etat islamique. De son côté, Londres envisage « favorablement » la possibilité d’armer les forces kurdes si la demande lui est faite. Dans un premier temps, David Cameron avait simplement envisagé le transport de matériel militaire ainsi qu’une aide humanitaire. La République tchèque a annoncé plus tôt, vendredi, qu’elle pourrait commencer dès la fin du mois d’août à livrer des armes aux « peshmergas », les combattants kurdes. Par ailleurs, l’Union européenne a salué vendredi la nomination comme chef du gouvernement irakien de Haïdar al-Abadi, en remplacement du très contesté Nouri al-Maliki, qui a finalement officiellement renoncé à son poste.  

 

Athlétisme : le lamentable esprit sportif de l’Espagne au 3.000 m steeple européen

Athlétisme : le lamentable esprit sportif de l’Espagne 3.000 m steeple européen

 

Lamentable il n’y a pas d’autre mot pour qualifier l’attitude de l’Espagne qui, pour grappiller une médaille, à fait disqualifier Mahiédine Mekhissi, très largement. Vainqueur du 3.000 m steeple des championnats d’Europe d’athlétisme ; L’Espagne est une grande nation qui produit des sportifs de  renom mais cette fois elle s’est comportée de manière quasi  « putassière » en volant la médaille d’un Mahiédine, pourtant impérial. Certes ce dernier s’est comporté de manière infantile  en retirant son maillot avant l’arrivée mais cela ne justifiait pas une  telle sanction imbécile qui n’honore pas la mafia sportive de la fédération internationale et encore moins l’Espagne au comportement indigne et anti sportif en cette occasion. Le Français Mahiédine Mekhissi, vainqueur sur la piste du 3.000 m steeple des championnats d’Europe d’athlétisme de Zurich, a été en effet disqualifié jeudi 14 août au profit de son dauphin et compatriote, Yoann Kowal. Ce dernier devient ainsi champion d’Europe dans la discipline.   Mahiédine Mekhissi est disqualifié pour ne pas avoir franchi la ligne d’arrivée avec son maillot sur le corps. L’équipe de France dispose toutefois d’une dernière possibilité de faire appel de cette décision, dans la demi-heure qui vient. C’est l’Espagne, dont le représentant Angel Mullera avait initialement pris la 4ème place, qui a déposé une protestation auprès du jury de la compétition. Le jury avait de lui-même, dans un premier temps, simplement attribué un avertissement à Mekhissi. Rejetée une première fois, la demande espagnole a finalement été acceptée en appel, disqualifiant donc Mekhissi. La démarche de l’équipe de France visant à réintégrer Mekhissi dans le classement constitue donc un contre-appel, dernier recours possible.

Centrafrique: une Europe lamentable

Centrafrique:  une Europe lamentable

 

Après l’affaire du mali, maintenant de la Centrafrique,  l’Europe apparait comme elle est : lamentable. Certes Hollande a précipité le mouvement de manière un peu irresponsable ( pour faire remonter sa popularité)  mais l’Europe une nouvelle fois se révèle un pseudo union cantonnée essentiellement dans la bureaucratie et le business. La seule philosophie, c’est le libre échange des biens. Rien sur le plan économique, rien sur l’emploi, rien sur le plan monétaire, sur le plan militaire, encore mois sur le plan humanitaire. Il ne faudra pas s’étonner su en France l’euroscepticisme triomphe en France (mais pas seulement)  lors des prochaines élections européennes. La vision anglo-saxonne a triomphé et l’Europe se réduit à celle des marchands. Même la question du détachement des travailleurs n’a pu être réglée, seulement un mauvais compromis qui ne changera rien ; Pour l’harmonisation sociale- même étalée dans le temps – il faudra attendre. Dans le même temps, on ne cesse d’élargir cet espace européen avec des pays de plus en plus hétéroclites sans vision, sans projet, sans stratégie cohérentes. L’Europe politique, elle aussi , est  transparente et les grandes questions se négocient encore uniquement entre les grandes puissances (Etats-Unis, Russie, Chine notamment). Exemple sur l’Iran ou encore la Syrie. L’Europe est pourtant nécessaire vitale même pour des pays (comme la France)  renvoyés en bas du classement mondial sur tous les plans mais pas cette Europe là qui privilège en faiat les seuls intérêts financiers de grands groupes au mépris de toute autre considération.

Football coupe du monde au Qatar : lamentable !

Football coupe du monde au Qatar : lamentable !

 

 Les interrogations sont nombreuses, dont certaines remettent directement en cause l’organisation de la Coupe du monde au Qatar : chaleur excessive pendant les matches, mais surtout des suspicions de corruption et même d’esclavagisme formulées contre l’émirat du Golfe persique. La question qui occupe principalement la Fifa est celle de la chaleur. Avec des pointes à 50° en juin-juillet, la pratique du sport est impossible, voire dangereuse. Même en tribune, les matches promettent d’être un supplice. Dans une série de tweets, Joseph Blatter, le président de la Fifa, a repoussé la décision concernant l’organisation de la compétition en été ou en hiver après le Mondial 2014 au Brésil, afin de se donner le temps de la réflexion. Si jouer en hiver paraît être la solution la plus logique, elle est loin d’être la plus simple. La Premier League anglaise, par exemple, redoute un « chaos » si on chamboule les calendriers. Cela obligerait les différents championnats et coupes continentales à jouer l’été, ce qui n’est pas forcément mieux pour les organismes des joueurs et des fans. En outre, jouer l’été signifie jouer les moments décisifs des compétitions en pleine période de transferts ou déplacer également le mercato estival, qui percuterait alors son petit frère hivernal. Un véritable casse-tête, d’autant que que pendant cet hiver là auront lieu les Jeux Olympiques d’hiver 2022. L’Australie, a d’ores et déjà décidé de ne pas se laisser faire. Dans l’éventualité d’une Coupe du monde en hiver, elle demandera des dédommagements. Candidate malheureuse à l’organisation, elle avait présenté un dossier visant à jouer en juin-juillet, comme réclamé par la Fifa. Ce qui l’aurait désavantagée. L’Angleterre et les Etats-Unis, eux aussi battus par le Qatar, pourraient lui emboîter le pas, ajoutant une question financière aux négociations calendaires.. La semaine dernière, The Guardian s’est fait l’écho d’un problème autrement plus grave que le choix de la saison pour disputer une Coupe du monde. Selon le quotidien britannique, 44 travailleurs népalais seraient morts entre le 4 juin et le 8 août sur les chantiers de construction des stades. Cette fois, Sepp Blatter n’a pu se défiler : « La Fifa ne peut pas faire d’ingérence dans le droit du travail d’un pays, mais ne peut l’ignorer », a commenté, toujours sur Twitter, le dirigeant suisse. « Je ferai une visite de courtoisie pour lui confirmer que la Coupe du monde se jouera bien au Qatar, a-t-il poursuivi en évoquant l’émir du Qatar. J’en profiterai pour toucher deux mots sur les conditions de travail dans ce pays. » Sur ce point, le Qatar s’est défendu en évoquant des « informations fausses » et des « chiffres exagérés ». Le Mouvement syndical international, qui a jugé cette réponse décevante, a annoncé avoir formé une délégation qui se rendra le 7 octobre sur place pour constater les conditions de travail des migrants. En attendant d’en savoir davantage, ces accusations font écho aux témoignages de nombreux joueurs étrangers évoluant dans le championnat du Qatar et qui se trouveraient empêchés de quitter le pays par leurs clubs. Le 19 septembre dans les colonnes du journal Allemand Die Zeit, Sepp Blatter fait polémique en déclarant que le choix du Qatar pour la Coupe du monde 2022 avait été « influencé par des intérêts politiques et économiques ». Le Suisse pense là à sa réélection en 2015 où son adversaire devrait être Michel Platini, actuel président de l’UEFA. Dans l’interview, Blatter fait allusion aux informations publiées par France Football, expliquant qu’une réunion se serait tenue le 23 novembre 2010 à l’Elysée entre l’ex-président Nicolas Sarkozy, Al-Thani, alors prince héritier du Qatar, Michel Platini et Sébastien Bazin, alors propriétaire du PSG. En jeu, le rachat du club de la capitale par le Qatar, qui aurait eu pour contre-partie le vote favorable de Platini pour l’attribution de la Coupe du monde. Depuis le mois d’août 2012, une commission d’éthique indépendante mise sur pied par la Fifa et dirigée par l’Américain Michael Garcia est chargée d’examiner les conditions de cette attribution. Si celle-ci confirme les dires de Blatter et des médias français, le Qatar se trouverait une nouvelle fois dans l’oeil du cyclone, courant un réel risque de se voir retirer l’organisation de « son » Mondial.

 

PSG- Foot: Léonardo suspendu, un arbitrage lamentable

PSG- FOOt: Léonardo suspendu, un arbitrage lamentable

 

Le PSG était très neveux sur le terrain, il l’est depuis plusieurs matchs. La qualité du jeu n’est pas non plus au rendez-vous. Pour autant la sanction à l’égard de Thiago Silva est scandaleuse, un joueur pourtant exemplaire autant dans son football que dans son comportement. Léonardo n’avait pas non plus à s’énerver dans le vestiaire mais tout cela est la conséquence  d’un arbitrage nul. Un arbitrage qui devrait se remettre en question car il n’est pas à la hauteur du niveau actuel du football.la plupart des arbitres du foot n’ont jamais pratiqué à un bon niveau et même pas du tout. Au contraire par exemple de ce qui se passe au basket où tous les arbitres sont d’anciens joueurs. Il faudrait aussi prendre exemple sur le rugby ou les arbitres privilégient la prévention par rapport à la sanction (et la règle de l’avantage) et quels respect de la part des joueurs pour l’arbitre, chapeau ! ! Un exemple à suivre.  ; Les chocs sont autrement plus rudes en rugby et même au basket alors qu’en football les joueurs passent leur temps à se rouler par terre au moindre frottement ; précisément parce que les arbitre n’y connaissent rien. Une solution consisterait former d’anciens pros et de les reconvertir dans l’arbitrage (comme pour les entraineurs). Il y a aussi le contexte, le PSG n’est pas aimé par les autres dirigeants notamment à cause de l’argent du Qatar, d’où cette décsion de la LFP. LFP qui finalemenet n’aime pas les grands clubs et explique la différence avec les clubs anglais, espagnols, allemands ou italiens. Tout cela sent l’approche franchouillarde et il n’y a pas que l’arbitrage à remettre en cause dans la politique de la LFP et de la FFF.  Le directeur sportif du Paris SG Leonardo a donc été suspendu mardi à titre conservatoire par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour son comportement à l’issue du match du Championnat de France contre Valenciennes dimanche (1-1).   Leonardo avait bousculé dans les couloirs du Parc des Princes l’arbitre de la rencontre, Alexandre Castro.   »La Commission, saisie par les rapports complémentaires de l’arbitre et du délégué, met le dossier en instruction et suspend Leonardo à titre conservatoire à compter du mercredi 8 mai 2013 en raison de la gravité des faits », explique la LFP dans un communiqué.  Pendant toute la durée de sa suspension, le Brésilien sera interdit d’accès au banc de touche et au vestiaire. Il est également suspendu de toute fonction officielle durant le temps de l’instruction.  La commission de discipline n’a pas dit quand elle comptait donner sa décision dans cette affaire.  Leonardo, qui ne s’est pas présenté mardi devant les membres de la commission, a démenti lundi auprès de l’AFP avoir bousculé M. Castro.   »Je voulais parler à l’arbitre et je l’attendais. Il y avait beaucoup de monde qui rentrait aux vestiaires. Et au moment où M. Castro arrive, il y a un délégué qui est devant moi au début et qui en cherchant à me bloquer, me pousse. Après, avec mon dos, je rentre en contact avec l’arbitre. C’est dur à voir sur les images en direct mais au ralenti on le voit », a-t-il expliqué.  Le défenseur du Paris SG Thiago Silva, dont l’exclusion lors du match contre Valenciennes est à l’origine de la colère de Leonardo contre l’arbitre, a lui été suspendu pour deux matches ferme. Le Brésilien manquera le match de dimanche à Lyon puis celui à Brest la semaine suivante. Il devrait faire son retour lors de la 38e et dernière journée, le 26 mai face à Lorient.

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol