Archive pour le Tag 'l’action'

Urgences : les médecins urgentistes aussi dans l’action

Urgences : les médecins urgentistes aussi dans l’action  

L’Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a annoncé, jeudi 12 septembre, rejoindre le mouvement de protestation. Il s’agit de la première organisation de médecins à rallier le mouvement. « On n’est pas du tout d’accord » avec les mesures dévoilées par le gouvernement, a déclaré devant la presse Patrick Pelloux, président de l’Amuf. « Cet argent est totalement inadapté », a-t-il ajouté.

Après six mois de mobilisation, le collectif Inter-urgences a voté, mardi, en faveur d’une nouvelle journée d’actions le 26 septembre prochain. Il continue de réclamer des  »réouvertures de lits », des « recrutements à la hauteur des besoins » ainsi qu’une « augmentation de 300 euros nets mensuels pour tous les hospitaliers ».

Mali:  » les Européens ont salué l’action de la France » ; mais pour l’instant, c’est tout !

Mali:  » les Européens ont salué l’action de la France » ; mais pour l’instant, c’est tout !

Fabius a appelé les pays européens à soutenir la France au Mali car en réalité la France est bien seule actuellement ; certes l’Europe soutient moralement mais ne paraît s décidée à en faire beaucoup plus. Le drame de l’Algérie pourrait toutefois faire réfléchir l’Europe (les autres alliés occidentaux) sur l’enjeu de cette menace islamiste. Le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a assuré jeudi que « tous » les pays européens avaient « salué l’action de la France » au Mali.   »Les Français ne sont pas seuls, ils sont les précurseurs », a dit M. Fabius en quittant une réunion avec ses homologues européens consacrée au soutien de l’UE aux opérations engagées pour venir en aide au Mali.   »L’ensemble des pays a apporté sa solidarité à la fois au Mali et à l’action de la France », a-t-il ajouté.  Devant la presse, M. Fabius a refusé de commenter les informations concernant la prise d’otages en Algérie en raison de l’évolution constante de la situation.   »C’est une situation absolument dramatique qui démontre à quel point le terrorisme est un mal absolu », a-t-il dit.  Il a répété que l’intervention de la France, lancée vendredi dernier, était « nécessaire, urgente ». Il fallait « stopper les terroristes », car sinon ils auraient pris Bamako et le Mali « serait devenu un Etat terroriste », a-t-il expliqué.  Il y a une unanimité en Europe » sur le bien fondé de l’action française, a assuré M. Fabius, qui a appelé la classe politique française à « se garder de toute polémique » dans ce contexte.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol