Archive pour le Tag 'kms'

Une voiture électrique avec 500 kms d’autonomie

Une voiture électrique avec 500 kms d’autonomie

Le constructeur Hyundai Motor et sa filiale Kia Motors, qui forment ensemble le cinquième groupe automobile mondial en termes de ventes, ont annoncé jeudi le lancement d’une voiture électrique dotée d’une longue autonomie de 500 kilomètres après 2021. Ils ont également annoncé prévoir la sortie de 31 modèles respectueux de l’environnement d’ici 2020, dont huit électriques et deux à pile à combustible. Dans sa précédente annonce, en 2014, seuls deux modèles électriques sur 22 étaient prévus. Les voitures électriques telles que celles conçues par Tesla sont en train de prendre le pas sur les modèles à pile à combustible soutenus notamment par Hyundai et Toyota Motor. Ce n’est que l’an dernier que Hyundai a lancé en masse sa première voiture 100% électrique, baptisée Ioniq, mais ce modèle dispose d’une autonomie bien plus faible que ceux proposés par Tesla et GM. Le constructeur sud-coréen a dit qu’il présenterait une version électrique de son petit SUV Kona dotée d’une autonomie de 390 kilomètres  au premier semestre 2018. Il a également confirmé une information de Reuters selon laquelle il développe sa première plate-forme dédiée aux véhicules électriques, ce qui lui permettra de produire plusieurs modèles avec une autonomie plus importante. Hyundai a dévoilé aussi une version proche du stade de la production de son nouveau SUV à pile à combustible avec une autonomie de plus de 800 km, aux normes européennes, représentant près du double de celle de son SUV Tucson. Ce SUV de taille intermédiaire sera également lancé en Corée du Sud au début de l’an prochain, puis sur les marchés américain et européens. Un autocar électrique à pile à combustible est également prévu pour la fin de l’année.

Autoroute urbaine : Ségolène pour une limitation à 90kms

Autoroute urbaine : Ségolène pour une limitation à 90kms

 

On peut s’étonner qu’en France soit nécessaire d’avoir l’autorisation d’un ministre pour limiter la vitesse sur une portion très locale. Le signe sans doute que la France a du mal à sortir d’une gouvernance hyper centralisée. Quoiqu’il en soit La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, soutiendra la demande du maire de Valence (Drôme) qui souhaite limiter la vitesse à 90km/h sur la portion d’autoroute qui traverse sa ville, rapporte dimanche Le Parisien-Aujourd’hui en France. »Cette initiative montre que les élus locaux sont conscients des enjeux et prêts à prendre leurs responsabilités pour lutter contre la pollution », déclare la ministre, citée par le quotidien. Cette mesure serait justifiée par des considérations écologiques. Il n’est pas certain que le ralentissement de la circulation avec les bouchons que cela génère soit susceptible d’améliorer la situation. Ce ralentissement est par ailleurs sans doute davanatge  justifié pour des motifs de sécurité que pour  des raisons environnementales. En matière de pollution, il y a sans doute d’autres mesures plus significatives à prendre (développement du transport collectif ou voitures électriques par exemple). Ségolène Royal a donc été saisie mi-juillet par le maire de Valence, Nicolas Daragon (Les Républicains), qui souhaite faire baisser la vitesse de 110 à 90 km/h sur le segment de l’A7 qui traverse son agglomération.   »Le centre-ville de Valence est situé à moins de 300 m de l’A7 qui est l’axe routier le plus fréquenté d’Europe avec 70.000 véhicules par jour en moyenne », dit le maire dans une interview au Parisien. « Diminuer la vitesse des véhicules permettrait de réduire cette pollution car plus la vitesse moyenne est basse, moins il y a d’émissions », ajoute-t-il.   »Il est urgent d’engager des mesures significatives pour préserver la santé des populations touchées par ces portions urbaines d’autoroutes », souligne le maire. Ségolène Royal a prévu d’annoncer à la rentrée des mesures de lutte contre la pollution de l’air. Un rapport parlementaire a chiffré à près de 100 milliards d’euros par an le coût de cette pollution.  La ministre de l’Ecologie a dit cette semaine à Reuters qu’il fallait donner aux maires des grandes villes plus de liberté de manœuvre pour prendre des décisions comme la circulation alternée ou l’interdiction de sites urbains à la circulation en cas de pics de pollution.

 

Vitesse à 30kms/heure dans Paris ?

 

La maire de Paris souhaite limiter la vitesse à 30 dans Paris, en attendant 4 arrondissements seraient visés.   « L’objectif est d’apaiser la circulation et de lutter contre la pollution », explique Christophe Najdovski, l’adjoint (EELV) chargé des transports. La vitesse sera limitée à 30 km/h dans les quatre arrondissements du centre (Ier, IIe, IIIe et IVe) dès cette année et jusqu’au boulevard Saint-Germain (VIe). Il est également prévu de compléter le maillage des zones 30 existantes dans les XIe XIIe et XXe arrondissements. La mesure s’étendra aussi à quelques nouveaux secteurs, dans le VIIIe, autour du Triangle d’or, dans le XIIIe, le long de l’avenue de France, ou le XVIIe, aux abords de l’Etoile. Sur l’ensemble de ce périmètre, les cyclistes pourront circuler à contresens. La création de nouvelles zones de rencontre – où la vitesse est limitée à 20 km/h – est également prévue dans les secteurs très fréquentés par les piétons, comme l’île Saint-Louis. Nouveauté, la Ville veut élargir la mesure aux grands axes dans l’hypercentre de la capitale : boulevard Sébastopol ou rue de Rivoli où la vitesse est autorisée actuellement jusqu’à 50 km/h. « Il faut une cohérence de l’ensemble pour que les automobilistes s’y retrouvent », plaide-t- on dans l’entourage de l’adjoint. Cette dernière proposition fait hurler la droite. « La Ville va thromboser l’hypercentre de Paris », s’alarme Julie Boillot, conseillère de Paris (UMP), néanmoins favorable à la généralisation de la zone 30 dans le centre de Paris… à l’exception des grands axes ! Pour Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 Millions d’automobilistes, c’est toute la politique conduite par Anne Hidalgo en matière de circulation qui est critiquable. « Elle est dans l’idéologie et pas dans le pragmatisme », tempête-t-il. Pour limiter le trafic de transit et lutter contre la pollution, Pierre Chasseray propose plutôt de créer quatre parkings géants gratuits et surveillés aux portes de Paris.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol