Archive pour le Tag 'Kim :'

Sommet Trump-Kim: accord a minima

Sommet Trump-Kim: accord a minima

Trump ne pourra pas parler de triomphe suite à sa rencontre avec le chef de l’État de Corée du nord. En effet le conflit entre les États-Unis et la Corée s’est  surtout alimenté de la question de l’arsenal nucléaire coréen. Or sur ce sujet pratiquement aucune avancée ne pourra être constatée. Un statu quo sans doute aussi voulu par la Chine. Il faudra se contenter d’une sorte d’accord de paix entre la Corée du Sud et la Corée du Nord officiellement en guerre depuis les années 50. Un accord qui n’est cependant pas négligeable car il pourrait permettre d’accélérer les échanges commerciaux entre les deux Corée. Mais force est de constater que Trump a dû en rabattre sur ses objectifs initiaux. A la veille de son départ pour la capitale vietnamienne, Donald Trump a déclaré dimanche à Washington qu’il serait heureux si la Corée du Nord continuait de s’abstenir de tester des armes comme elle le fait depuis environ un an et demi. “Je ne suis pas pressé. Je ne veux presser personne”, a assuré le chef de la Maison blanche. “Je veux simplement qu’il n’y ait plus d’essais. Tant qu’il n’y a pas d’essais, nous sommes contents.” Mais ces derniers jours, Donald Trump a annoncé un possible assouplissement, affirmant qu’il aimerait pouvoir supprimer les sanctions sévères à l’encontre de Pyongyang s’il y avait des progrès significatifs en matière de dénucléarisation. Dans le cadre d’un accord modeste dont pourrait accoucher le sommet de Hanoï, les deux parties pourraient se mettre d’accord sur une fin officielle de la guerre, a déclaré à la presse à Séoul un porte-parole de la présidence sud-coréenne. “La possibilité est là”, a déclaré Kim Eui-kyeom. La Corée du Nord demande depuis longtemps cette mesure à Séoul, en tant qu’étape majeure vers la normalisation des relations entre les deux pays. En contrepartie, Pyongyang pourrait permettre à des inspecteurs internationaux d’assister au démantèlement de son réacteur nucléaire de Yongbyon, selon des analystes.

Trump et Kim : des bisous après les insultes !

Trump et Kim : des bisous après les insultes !

Multiplication des  poignées de main et amabilités lors d’un sommet historique à Singapour où ils ont promis de travailler ensemble pour mettre fin à la crise nucléaire dans la péninsule coréenne. Quelques mois, voire quelques semaines  après avoir échangé insultes et menaces de guerre après de nouveaux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang, le président américain et le dirigeant nord-coréen se sont livrés à une offensive de charme dès le début de cette rencontre inédite dans l’histoire des relations entre les deux pays. “Nous allons avoir une relation formidable, je n’ai aucun doute là-dessus”, a déclaré d’emblée le président américain à son interlocuteur nord-coréen, qu’il s’est dit “très honoré” de rencontrer. “Je crois que le monde entier regarde ce moment. Beaucoup de gens dans le monde vont penser qu’il s’agit d’une scène tirée d’une fiction… d’un film de science fiction”, a-t-il ajouté, selon des propos traduits. Les deux hommes se sont entretenus en tête-à-tête pendant une quarantaine de minutes, échange dans lequel Kim Jong-un a déclaré voir “un bon prélude à la paix”, sans toutefois livrer le moindre indice sur le fond des discussions. Le dirigeant nord-coréen s’est dit prêt à travailler avec le président américain tout en prévenant “qu’il y aura(it) des difficultés”. “Nous allons les résoudre”, lui a aussitôt répondu Donald Trump. “Nous allons travailler ensemble, nous allons nous en occuper.” Les observateurs avertis disent cependant  douter de la volonté réelle de Pyongyang de renoncer à la bombe atomique, que le régime considère comme sa meilleure police d’assurance-vie, et soulignent qu’en tout état de cause, un processus de dénucléarisation s’étalerait sur de longues années et s’accompagnerait nécessairement d’importantes concessions de la part des Etats-Unis, comme le retrait du “parapluie nucléaire” dont bénéficient la Corée du Sud et le Japon. La rencontre de Singapour, disent les experts, devrait au mieux donner le coup d’envoi de ce long processus à l’issue très incertaine.

Le sommet Trump-Kim : peut être !

Le sommet Trump-Kim : peut être !

A quelques jours de la date fixée on ne sait toujours pas si la rencontre aura lieu. En fait les intéressés se livrent à des opérations de com. pour valoriser leur rôle respectif. Annonce, annulation, contre annonce se succèdent mais vendredi matin, Donald Trump a affiché son optimisme sur les discussions avec Pyongyang, allant même jusqu’à évoquer le possible maintien du sommet du 12 juin. Avant cette réunion, les deux chefs d’Etat se livrent uen guerre de com. Ce que pense Marie-Cécile Naves, spécialiste des États-Unis ; Pour elle,  l’annulation du sommet constitue  une « opération de communication de part et d’autre »,  «  C’est une opération de communication de part et d’autre. Du côté nord-coréen, il y a le désir d’être enfin reconnu sur la scène internationale. Et du côté de Donald Trump, on est beaucoup dans une communication incantatoire, vouloir montrer que l’on peut dominer les dictateurs, imposer sa vision unilatérale au monde. Peut-être que Donald Trump a fait une erreur au départ en acceptant ce sommet sans négocier un minimum au début. Il pensait qu’il pouvait appliquer sa stratégie de l’art du « deal » à la diplomatie. Ça a marché pour l’Iran, il est un peu galvanisé par la situation au Moyen-Orient, il s’est aussi un peu laissé emporter par le président sud-coréen Moon qui lui avait parlé de prix Nobel » ; Avec deux leaders aussi imprévisibles, on ne peut savoir si la rencontre pourra effectivement se tenir à la date prévue. «Nous avons des discussions très productives avec la Corée du Nord pour rétablir le sommet, qui, s’il a lieu, se tiendra [comme prévu] à Singapour le 12 juin et pourra être prolongé au-delà de cette date», a tweeté le président américain dans la nuit.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol