Archive pour le Tag 'Johnny Halliday'

Confessions de Johnny Halliday : des attaques du niveau de la maternelle !

Confessions de Johnny Halliday :  de sattaques du niveau de la maternelle !

Première concernée, son ex-épouse Adeline Blondieau qui s’est dite « très en colère » par les violents propos de la star à son encontre, la traitant « d’hystérique », « un serpent qui me cocufiait tout le temps » avec « tous les petits mecs de Saint-Tropez » tout en jouant « les saintes-nitouches ». L’actrice de la série Sous le soleil a décidé de saisir la justice. « Je suis mère de famille, a-t-elle déclaré dans Nice-Matin, et il est hors de question qu’on puisse porter atteinte à mon image et à ma réputation. Je répondrai par la voie légale, par mon avocat. C’est-à-dire que je vais l’attaquer en diffamation tout simplement. » Elle dit avoir acheté deux exemplaires de l’autobiographie Dans mes yeux : « un pour moi et un pour mon avocat ». Même incompréhension de la part de la veuve du chanteur Henri Salvador, traité de « vieux con » par le rocker, parce qu’il avait organisé une bronca contre lui à ses débuts à l’Alhambra. « Les bras m’en tombent, c’est la douche froide », a reconnu Catherine Salvador dans Le Parisien/Aujourd’hui en France. « Je suis d’autant plus triste que l’on approche du cinquième anniversaire de la mort d’Henri. Et il ne mérite pas ça. Je suis blessée que l’on attaque des gens disparus, cela manque d’élégance. » C’est en substance ce que répond également Vincence Stark, dont le père a été l’imprésario du chanteur pendant plus de vingt ans et qui est qualifié de « premier grand traître » dans le fameux livre. « Pendant quatre ans, il ne m’a donné que la moitié de ce que je gagnais », écrit-il. « Je trouve bien facile de trahir la réputation de Johnny Stark, mort depuis 24 ans », remarque sa fille en soulignant que « le préjudice » ne devait pas être si important puisque la rock-star est revenue solliciter les services de son ancien agent, vingt ans après les faits…  Les anciens proches de Johnny, évincés peu à peu du clan depuis presque trois ans, montent également au créneau, à l’image du couple Angeli, des amis de quinze ans accusés eux aussi de traîtrise pour avoir vendu des photos de paparazzi du chanteur en jet-ski. Le rocker raconte comment son ami Daniel Angeli, photographe professionnel, serait monté sur un arbre pour le piéger. « Quand on sait que Daniel ne monte plus aux arbres depuis 35 ans, et que le reportage en question avait été validé par Laeticia elle-même, tout cela est ridicule », explique au Point.fr son épouse Cécile Angeli. « En vérité, Johnny voulait faire table rase, changer son entourage, et quand on veut abattre son chien, on l’accuse de la rage… » Le couple, mis en cause, réfléchit également à des poursuites judiciaires.  Et puis il y a ceux qui prennent cela avec humour. Comme Michel Sardou qui en a entendu d’autres… même s’il n’est jamais très agréable de se faire traiter de « vieux con réac’ ». « Je veux bien que l’on fasse des commentaires sur les mémoires de La Rochefoucauld, mais ceux de Johnny, je m’en tape ! » a répliqué Sardou sur le site internet du Figaro, en précisant qu’il « n’y a pas de quoi en faire une montagne… » Humour également de la part de Claude François Jr, dont le père est qualifié de « Poulidor » du show-biz, draguant les mêmes filles que la rock-star. « Je prends tout cela avec légèreté… Bien sûr qu’en seize ans de carrière, mon père a dû coucher avec des ex de Johnny, et alors ? L’inverse a également dû se produire. Si mon père était à la ramasse avec les femmes, ça se serait su ! » De son côté, Johnny tente de se justifier en partie sur ce soudain débordement de fiel, sans pour autant le regretter. « Il était temps que je le fasse parce que j’ai frôlé la mort il y a quelques années. C’était resté au fond de moi, j’avais besoin de me libérer », a-t-il reconnu dans les colonnes du Parisien/Aujourd’hui en France. « Les gens ont été beaucoup plus méchants avec moi que je le suis avec eux. » Un partout, la balle au centre…

 

Johnny Halliday parle : il devrait vraiment se contenter de chanter

Johnny Halliday parle : il devrait vraiment se contenter de chanter

Johnny parle, c’est vraiment dommage. Des propos affligeants qui confirment que la célébrité argentée ne donne aucune légitimité à philosopher ; Vraiment dommage, c’est un très grand artiste qui se hasarde sur des champs de réflexion qui lui sont totalement inconnus , il  délivre des propos de café du commerce. . Il devrait vraimenet se consacrer exclusivement à la chanson.  D’habitude plus discret, Johnny Hallyday est sorti de sa réserve lors des entretiens réalisés pour la sortie de son autobiographie. L’ouvrage ne sera disponible que jeudi mais L’Express en a publié quelques extraits mardi et ils ne sont pas tendres pour la gauche mais pas seulement. « Je n’aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça », accuse Johnny Hallyday dans son autobiographie Dans mes Yeux, où il est rarement question de musique. Extraits tout en aigreur.

• Sur sa vision de la gauche. « Je n’aime pas la médiocrité, je pense que la gauche pousse vers ça. Je ne suis pas pour que les gens pauvres le soient. C’est malheureux, il faut les aider. Mais pas en leur faisant l’aumône (…). Je n’aime pas les sociétés d’assistés (…). Je n’aime pas qu’on me fasse passer pour un type sans coeur sous prétexte que j’ai une sensibilité de droite », estime-t-il.

• Sur son exil pour des raisons fiscales. « On a souvent dit que je m’étais barré pour ne pas payer d’impôts. C’est en partie vrai, mais c’est aussi parce que c’est épuisant cette ambiance », écrit-il dans ce livre écrit en collaboration avec l’écrivaine Amanda Sthers. Johnny Hallyday possède depuis 2006 un chalet à Gstaad. Le journal Le Matin assurait en septembre dernier qu’il avait gagné 6,3 millions de francs suisses (5 millions d’euros) en 2011, mais n’avait payé qu’environ 700.000 francs suisses d’impôts.

• Sur le rapport des français à l’argent. « Je me suis toujours demandé pourquoi aux Etats-Unis quand t’as une belle voiture, les mecs sourient et te disent formidable, et en France on te traite de voleur. Sale mentalité, pour un pays dont j’ai porté les couleurs, qui a bien voulu faire de moi son emblème quand c’était nécessaire, je me suis senti trahi, accusé à tort, sali », poursuit-il.

• Sur les autres chanteurs. Interrogé sur les artistes qu’il a côtoyés, Johnny Hallyday multiplie les saillies, traitant Henri Salvador de « vieux con » et Claude François de « Poulidor de la chanson française ». « Claude François, c’était un vrai travailleur. Il bossait dix fois plus que moi. Mais il n’arrivait jamais à faire ce que je faisais. Ça le rendait fou. Jaloux. Il draguait mes nanas et, en désespoir de cause, il se tapait mes ex. C’était le circuit, tu savais que si tu sortais avec moi, tu pouvais ensuite te faire Cloclo », précise-t-il. Michel Sardou a également droit à un commentaire : « à force de passer pour un vieux con réac, il l’est devenu ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol