Archive pour le Tag 'jeudi'

Nouvelle-Calédonie : grève générale jeudi dans le nickel

Nouvelle-Calédonie : grève générale jeudi dans le nickel

Menace d’une grève générale en Nouvelle-Calédonie passe à la menace de fermeture de raffinage. Confrontées à la volatilité des prix du nickel, les mines et usines métallurgiques calédoniennes ne produisent pas assez et trop cher, résume le rapport de l’Etat . Surtout face à « l’émergence d’autres opérateurs industriels », notamment en Indonésie, qui bénéficient d’une énergie à base de charbon beaucoup moins chère et subventionnée et de coûts de main-d’œuvre cinq fois inférieurs à celui de la Nouvelle-Calédonie. Deux des trois entreprises sont en outre confrontées à « un épuisement progressif » de leurs gisements les plus riches. Les intempéries ont également pesé sur la production.

Ces entreprises ont déjà bénéficié de financements publics « considérables » : depuis 2016, l’Etat a octroyé « près de 700 millions d’euros de prêts » à deux d’entre elles en ouvrant « 540 millions d’euros de garanties ».

Selon le rapport, la SLN aura besoin d’une nouvelle aide de trésorerie dès « début 2024 ». Les besoins de financement de KNS sont estimés à « près d’un milliard de dollars d’ici 2026 ». . Or à l’automne, les actionnaires principaux de chaque industriel (Glencore pour KNS, Eramet pour SLN et la province sud pour Prony resources) avaient fait savoir qu’ils n’apporteraient plus de financements nouveaux à leurs sites industriels.

Les experts du «groupe du travail nickel», mandatés par Bercy, ont achevé de se rencontrer vendredi. «Si les mesures envisagées aux termes du projet de pacte nickel sont de nature à permettre une réduction du besoin de financement des entreprises, (…) elles laissent un besoin de financement d’envergure non-couvert, à ce stade, pour 2024», a indiqué le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie (équivalent de la préfecture) dans un communiqué.

Le secteur du nickel calédonien, poumon économique du territoire, représente 24% de l’emploi privé en Nouvelle-Calédonie selon un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF).

RETRAITES: NOUVELLE JOURNÉE DE MOBILISATION LE JEUDI 23 MARS

RETRAITES: NOUVELLE JOURNÉE DE MOBILISATION LE JEUDI 23 MARS

Suite au recours par le gouvernement de l’article 49.3 pour faire passer sa réforme des retraites sans vote, l’intersyndicale a appelé à la tenue le jeudi 23 mars d’une nouvelle journée de grève et de manifestations en France.

En attendant, l’intersyndicale invite les Français à « mener des actions calmes et déterminées ». Elle « appelle à des rassemblements syndicaux de proximité ce week-end ».

Elle réitère une nouvelle fois sa demande de retrait total de la réforme.

Dénonçant un passage « en force », l’intersyndicale « mesure avec gravité la responsabilité que porte l’exécutif dans la crise sociale et politique qui découle de cette décision, véritable déni de démocratie », écrit-elle dans un communiqué.

La dernière journée de mobilisation, mercredi, a réuni plus d’1,5 million de personnes dans toute la France selon l’intersyndicale, 480.000 selon le ministère de l’Intérieur.

« Aujourd’hui, c’est ce mouvement social exemplaire qui démontre que le président de la République et son gouvernement sont en échec devant l’Assemblée nationale », disent les huit principaux syndicats français dans leur communiqué.

Dans un communiqué distinct, le syndicat étudiant L’Alternative a appelé les étudiants à tenir des assemblées générales dès vendredi « pour bloquer leurs lieux d’études » et « à se rapprocher des secteurs en grève, à repérer et bloquer les axes routiers, les gares, les ports et aéroports à proximité pour soutenir les travailleurs ».

DOSSIER : RÉFORME DES RETRAITES

Jeudi 10 mars 2023 : Encore 6308 cas supplémentaires en 24 heures et 10 morts soit 165.135 morts au total

On enregistre ce jeudi 9 mars 2023 : Encore 6308 cas supplémentaires en 24 heures et 10 morts soit 165.135 morts au total.

Le taux de reproductivité R est de 0,99 le taux d’incidence à 39,81 et la tension hospitalière à 14,7 %.

La France compte actuellement 13.058 (+28) personnes hospitalisées et 742 (+4) malades en réanimation.

Bilan des régions
:

Ile-de-France : 4.354 (+32) hospitalisées, 304 (-5) en réanimation et 0 décès en 24h
Grand Est : 1.213 (-2) hospitalisés, 64 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h
Hauts de France : 1.273 (+6) hospitalisés, 60 (+2) en réanimation et 0 décès en 24h
Auvergne Rhône Alpes : 1.000 (-14) hospitalisés, 59 (-2) en réanimation et +1 décès en 24h
Provence-Alpes Côte d’Azur : 847 (+9) hospitalisé, 52 (+1) en réanimation et +2 décès en 24h
Bretagne: 274 (-2) hospitalisés, 10 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h
Normandie : 821 (+9) hospitalisés, 21 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h
Nouvelle-Aquitaine : 1.118 (+27) hospitalisés, 72 (+2) en réanimation et +2 décès en 24h
Pays de la Loire : 174 (+8) hospitalisés, 9 (+1) en réanimation et +1 décès en 24h
Occitanie: 758 (-2) hospitalisés, , 43 (+1) en réanimation et 0 décès en 24h
Centre-Val de Loire : 602 (-13) hospitalisés, 21 (0) en réanimation et +4 décès en 24h
Bourgogne-Franche-Comté : 415 (+11) hospitalisés, 19 (0) en réanimation et 0 décès en 24h

Un jeudi noir le 19 février dans les transports

Un jeudi noir le 19 février dans les transports

 

Un jeudi 19 février très noir en France. Le trafic du réseau RATP en Île-de-France s’annonce «très perturbé». Dans le détail, du côté du métro, les lignes 8, 10 et 11 seront totalement fermées, les lignes 2, 3, 3bis, 5, 6, 7, 7bis, 9 et 12 seront ouvertes seulement aux heures de pointe et exploitées partiellement. Sur la ligne 4, 1 train sur 2 circulera aux heures de pointe et 1 sur 4 en heures creuses. Le trafic sera normal sur les lignes automatiques 1 et 14, mais avec un risque de saturation.

Dans les RER gérés par la RATP, 1 train sur 2 circulera dans Paris aux heures de pointe et 1 sur 4 en heures creuses

 

Pour le réseau géré par la SNCF, le trafic sera «très fortement perturbé». La SNCF prévoit de ne faire circuler qu’1 train sur 3 pour le RER A et B. Sur le RER B, l’interconnexion sera suspendue en gare de Paris Nord.

Seulement 1 train sur 10 pour le RER C, D et E fonctionnera. Sur le RER C, les trains circuleront uniquement sur la branche Sud depuis Paris Austerlitz et aucun RER D ne circulera entre Chatelet et Gare de Lyon. Du côté des transiliens, seulement 1 train sur 3 fonctionnera sur les lignes H et U, 1 sur 10 pour les lignes J, K, L et N. Aucun train ne sera prévu sur la ligne R et sur la ligne P, 1 train sur 10 circulera.

Sur le réseau TGV, seulement 1 train sur 3 circuleront sur l’axe Nord et Sud-Est, 1 TGV sur 4 se déplacera sur l’axe Est, 1 TGV sur 5 fonctionnera sur l’axe Atlantique. Sur le réseau Ouigo, 1 train sur 3 se déplacera. Il n’y aura également qu’1 TER sur 10. «Le détail des plans de transports régionaux sera communiqué par SNCF Voyageurs dans chacune des régions», précise le communiqué de la SNCF. Aucun Intercités ne circulera, à l’exception d’un aller-retour Paris-Clermont. A l’international, le trafic du Lyria, reliant la France à la Suisse, sera «fortement perturbé». Cependant, les trafics de l’Eurostar et du Thalys seront «quasi-normal».

Grèves: jeudi noir le 19 janvier

Grèves: jeudi noir le 19  janvier

 

Cette première journée, jeudi 19 janvier,  sera sans doute un jeudi noir. Cette journée doit « donne(r) le départ d’une puissante mobilisation sur les retraites dans la durée », affirment dans un communiqué commun les huit syndicats, dont les secrétaires généraux et présidents se sont réunis à la Bourse du travail, ce mardi soir. « Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs et travailleuses, et plus particulièrement celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et celles et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue », ont-ils à nouveau dénoncé. « Le système de retraites par répartition n’est pas en danger, rien ne justifie une réforme aussi brutale », écrivent-ils.

Lors de sa conférence de presse, la Première ministre a notamment annoncé le relèvement de l’âge de départ à la retraite à 64 ans contre 62 actuellement. Plus précisément, l’âge légal à partir duquel il sera possible de partir à la retraite sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de trois mois par année de naissance. Il sera ainsi fixé à 63 ans et 3 mois en 2027 à la fin du quinquennat, puis atteindra la cible de 64 ans en 2030. Une mesure qui a satisfait les Républicains (LR).

 

 

Or, les syndicats avaient prévenu de longue date qu’ils s’opposeraient à tout recul de l’âge de départ, à 64 ou 65 ans. « La mesure d’âge est la plus dure de ces 30 dernières années », avait déjà dénoncé Laurent Berger de la CFDT, résolu à la contester « même avec des mesures positives sur les carrières longues ou la pénibilité ». Opposition et syndicats estiment, en effet, que le relèvement de l’âge légal affectera surtout les plus modestes, qui ont commencé à travailler tôt et ont déjà leurs trimestres à 62 ans. « Si Emmanuel Macron veut en faire sa mère des réformes (…), pour nous ce sera la mère des batailles », a d’ores et déjà prévenu le patron de Force ouvrière, Frédéric Souillot.

 

la fausse fin des régimes spéciaux

Pour casser la mobilisation, le gouvernement appliquera la clause du gnand père pour les régimes spéciux ( c’est à dire application seulement pour les nouveaux entrants). . De manière générale, « les nouveaux embauchés à la RATP, dans la branche industrie électrique et gazière (EDF, etc), à la Banque de France, les clercs de notaires et les membres du CESE (Conseil économique, social et environnemental) seront affiliés au système général pour la retraite »avec effet total dans40 ou 50 ans !

 

Covid France jeudi 14 avril 2022 : encore 146 426 cas en 24 heures

Covid France jeudi 14 avril 2022 : encore 146 426 cas en 24 heures

On enregistre ce mercredi 13 avril 2022 : encore 146 426 cas en 24 heures et 143.777 morts au total, +152 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.616 (+18) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 115.161 (+134 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,01 le taux d’incidence à 1.405,56 et la tension hospitalière à 32,6 %. Le taux de positivité est à 24,4 %.

La France compte actuellement 24.778 (+85) personnes hospitalisées et 1.650 (+6) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.975 (-22) hospitalisées, 409 (+12) en réanimation et +21 décès en 24h
  • Grand Est : 2.255 (0) hospitalisés, 140 (-11) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.367 (+37) hospitalisés, 155 (+3) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.437 (+43) hospitalisés, 135 (-6) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.266 (-46) hospitalisé, 166 (-1) en réanimation et +14 décès en 24h
  • Bretagne: 1.286 (+8) hospitalisés, 59 (+3) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Normandie : 1.714 (+2) hospitalisés, 73 (-4) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.756 (+17) hospitalisés, 122 (-2) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 921 (+21) hospitalisés, 56 (+10) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Occitanie: 2.124 (+34) hospitalisés, , 182 (+10) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 965 (+25) hospitalisés, 57 (-1) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 1.071 (-38) hospitalisés, 61 (-2) en réanimation et +9 décès en 24h

Covid jeudi 30 mars 2022 : forte hausse avec 217 480 cas en 24 heures

Covid jeudi 30 mars 2022 : forte hausse avec 217 480 cas en 24 heures +217.480 nouveaux cas confirmés en 24h.

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 2.629.776 cas confirmés soit +217.480 en 24h.

On enregistre ce mardi 29 mars 2022 : 217 484 en 24 heures, 141.985 morts au total, +164 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.458 (+28) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 113.527 (+136 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,35 le taux d’incidence à 1.329,40 et la tension hospitalière à 30,4 %. Le taux de positivité est à 26,7 %.

La France compte actuellement 21.300 (+227) personnes hospitalisées et 1.538 (+5) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.286 (+41) hospitalisées, 372 (+5) en réanimation et +17 décès en 24h
  • Grand Est : 1.865 (+25) hospitalisés, 137 (0) en réanimation et +21 décès en 24h
  • Hauts de France : 2.145 (+60) hospitalisés, 146 (+10) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.138 (+24) hospitalisés, 147 (+5) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.162 (+7) hospitalisé, 166 (+1) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Bretagne: 1.051 (+34) hospitalisés, 53 (+5) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Normandie : 1.313 (-23) hospitalisés, 71 (-9) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.468 (+21) hospitalisés, 103 (+2) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 742 (+54) hospitalisés, 51 (-5) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Occitanie: 1.749 (-13) hospitalisés, , 128 (-1) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 860 (+10) hospitalisés, 59 (0) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 864 (+12) hospitalisés, 54 (-3) en réanimation et +9 décès en 24h

 

 

Retraites: Manif jeudi

Retraites: Manif jeudi

Il est clair qu’avec l’envolée de l’inflation dont on prévoit une hausse d’au moins 5 % en 2022, les retraités seront aussi victimes de la dérive des prix. Revaloriser les pensions, renforcer et «humaniser» les services publics, notamment dans les zones rurales: une intersyndicale de personnes retraitées, dont la CGT, FO ou le SNES-FSU, a appelé lundi à une journée de mobilisation nationale jeudi.

 

Les retraités vont battre le pavé dans une vingtaine de grandes villes dont Paris, Marseille ou Lyon. Le cortège parisien partira à 14H00 de la place de la Bastille pour se diriger vers la République. L’inflation et l’heure du bilan du quinquennat d’Emmanuel Macron ont motivé l’intersyndicale à descendre dans la rue, trois mois après la dernière journée d’action nationale des retraités.

«Nous ne voulons pas de prime, mais une véritable augmentation des pensions de retraite», a déclaré lors d’une conférence de presse Marc Bastide, secrétaire général de l’UCR-CGT. Face à la hausse du coût de la vie, l’intersyndicale a réclamé la «réindexation des pensions sur l’évolution des salaires» et un «rattrapage» du gel des pensions.

Covid France jeudi 17 mars 2022 :haut niveau encore 101 747 cas en 24 h.

Covid France jeudi 17 mars 2022 :haut niveau  encore 101 747 cas en 24 h.


Toujours haut niveau car on enregistre encore 101 747 cas de contamination en 24 heures et  +116 morts supplémentaires.

 

La moyenne quotidienne des contaminations sur sept jours, qui lisse les à-coups journaliers, est en augmentation: elle s’établit jeudi à 78.759 contre 74.912 la veille. Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 24,6%. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.350 (+10) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 112.379 (+106 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,11 le taux d’incidence à 742,60 et la tension hospitalière à 33,5 %. Le taux de positivité est à 27,2 %.

La France compte actuellement 20.609 (-148) personnes hospitalisées et 1.695 (-33) malades en réanimation.

 

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.154 (-3) hospitalisées, 400 (-5) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Grand Est : 1.717 (-61) hospitalisés, 141 (-6) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.992 (+11) hospitalisés, 165 (+2) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.079 (-9) hospitalisés, 158 (-2) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.185 (-6) hospitalisé, 183 (0) en réanimation et +14 décès en 24h
  • Bretagne: 916 (-34) hospitalisés, 55 (-9) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Normandie : 1.244 (-16) hospitalisés, 81 (+2) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.535 (-46) hospitalisés, 122 (-5) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 578 (-18) hospitalisés, 47 (-3) en réanimation et +5 décès en 24h
  • Occitanie: 1.845 (+18) hospitalisés, , 155 (+1) en réanimation et +7 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 786 (+5) hospitalisés, 61 (-3) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 847 (+20) hospitalisés, 54 (-4) en réanimation et +3 décès en 24h

COVID EN FRANCE CE JEUDI 10 MARS 2022 : hausse avec +74.818 NOUVEAUX CAS

 

COVID  EN FRANCE CE JEUDI 10 MARS 2022 : hausse avec +74.818 NOUVEAUX CAS

Nette tendance à la hausse avec  soit +74.818 en 24h.

On recense ce jeudi 10 mars 2022 139.880 morts au total, +107 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.269 (+7) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 111.611 (+100 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,81 le taux d’incidence à 567,09 et la tension hospitalière à 38,1 %. Le taux de positivité est à 23,3 %.

La France compte actuellement 21.287 (-222) personnes hospitalisées et 1.928 (-34) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.259 (-59) hospitalisées, 439 (-4) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Grand Est : 1.803 (+4) hospitalisés, 161 (-9) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.960 (+17) hospitalisés, 175 (-2) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.178 (-73) hospitalisés, 200 (+2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.300 (-10) hospitalisé, 215 (-4) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Bretagne: 877 (-33) hospitalisés, 64 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.265 (+1) hospitalisés, 93 (-6) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.625 (+4) hospitalisés, 133 (-8) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 637 (-15) hospitalisés, 57 (0) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Occitanie: 1.939 (-42) hospitalisés, , 181 (+5) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 802 (-2) hospitalisés, 59 (-4) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 873 (-8) hospitalisés, 68 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h

COVID FRANCE JEUDI 10 MARS 2022 : hausse avec +74.818 NOUVEAUX CAS

COVID   FRANCE  JEUDI 10 MARS 2022 : hausse avec +74.818 NOUVEAUX CAS

 Nette tendance à la hausse avec  +74.818 cas en 24h.

On recense ce jeudi 10 mars 2022 139.880 morts au total, +107 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 28.269 (+7) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 111.611 (+100 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 0,81 le taux d’incidence à 567,09 et la tension hospitalière à 38,1 %. Le taux de positivité est à 23,3 %.

La France compte actuellement 21.287 (-222) personnes hospitalisées et 1.928 (-34) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 4.259 (-59) hospitalisées, 439 (-4) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Grand Est : 1.803 (+4) hospitalisés, 161 (-9) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.960 (+17) hospitalisés, 175 (-2) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 2.178 (-73) hospitalisés, 200 (+2) en réanimation et +12 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.300 (-10) hospitalisé, 215 (-4) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Bretagne: 877 (-33) hospitalisés, 64 (-1) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Normandie : 1.265 (+1) hospitalisés, 93 (-6) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.625 (+4) hospitalisés, 133 (-8) en réanimation et +8 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 637 (-15) hospitalisés, 57 (0) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Occitanie: 1.939 (-42) hospitalisés, , 181 (+5) en réanimation et +10 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 802 (-2) hospitalisés, 59 (-4) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 873 (-8) hospitalisés, 68 (-1) en réanimation et +4 décès en 24h

 

Les syndicats gauchistes encore en grève ce jeudi

Les syndicats gauchistes encore en grève ce jeudi

C’est tout juste si l’appel des syndicats gauchistes pour encore une nouvelle grève ce jeudi a fait l’objet d’une information dans les médias. Et pour cause, la participation risque d’être complètement insignifiante  et même ridicule. D’une certaine manière,  c’est toujours le même scénario assez pitoyable. Le mouvement syndical quand il est uni réussit parfois une mobilisation assez significative puis les syndicats gauchistes décident de renouveler et de renouveler sans cesse la même recette. Résultat tout finit en eau de boudin avec une participation indigne qui insulte le syndicalisme et le tue à petit feu.( Notons que c’est la même stratégie d’échec qui a été choisi dans le milieu hospitalier récemment).

On comprend certes les motifs de mécontentement notamment ceux découlant de la hausse de l’inflation mais ce n’est pas des mouvements ultra minoritaires manipulés par les gauchistes qu’on parviendra à persuader les Français de se lancer dans des stratégies aussi aventureuses que la grève à répétition plus politique que syndicale.

Les syndicats gauchistes auraient décidé de tuer le syndicalisme qu’il ne s’y prendrait pas autrement. D’ailleurs aujourd’hui dans le contexte syndical français, ce sont les syndicats réformistes qui sont devenus majoritaires.

Covid France Jeudi 27 janvier 2022 :Encore un très haut niveau avec 428 008 contaminations en 24 heures

 Covid France Jeudi 27 janvier 2022 :Encore un très haut niveau avec 428 008 contaminations en 24 heures

Ce mercredi 26 janvier, 428.008 contaminations ont été enregistrées en 24 heures.

Le nombre de d’hospitalisés Covid était de 30.624 ce mercredi, contre 30.189 hier. 2.816 nouveaux patients ont été admis ces dernières 24 heures. 

Les services de soins critiques comptaient ce mercredi 3.712 malades du Covid-19 (avec 292 nouvelles entrées), contre 3.741 mardi.

En 24 heures, 255 personnes ont succombé au Covid-19 à l’hôpital, portant le bilan total des décès à 129.747 (hôpitaux et Ehpad compris) depuis le début de l’épidémie.

 Alors que le pass vaccinal est entré en vigueur ce lundi, 53.864.492 personnes ont reçu au moins une injection (soit 80,3% de la population totale) et 52.509.014 personnes ont un schéma vaccinal complet (78,3% de la population totale). Par ailleurs, 34.092.343 personnes ont reçu une dose de rappel. 

Ecole: un nouvel appel à la grève de trop jeudi ?

Ecole: un nouvel appel à la grève de trop jeudi ?

 

 

Indéniablement le dernier mouvement de grève à l’appel de tous les syndicats a  constitué un succès d’autant qu’il était largement appuyépar les parents mettant ainsi en cause la complexité du protocole sanitaire et son caractère inapplicable. Les syndicats très marqués à gauche remettent le couvert ce jeudi. Peut-être une grève de trop car les syndicats réformistes ne sont pas de la partie et l’opinion pourrait se fatiguer  de ces grèves à répétition. Le danger est aussi syndical mais aussi politique. La grève est un outil à gérer de façon intelligente et de manière majoritaire. L’expérience de ces dernières années a démontré que la poursuite de mouvements trop répétés se retournait en fait  contre leurs instigateurs.

FSU, CGT Educ’action, FO et SUD Education, ainsi que la FCPE, première organisation de parents d’élèves, ont lancé cet appel à la mobilisation.

Les enseignants et autres personnels de l’Education nationale, exaspérés par la valse des protocoles sanitaires liés au Covid-19, ont mené jeudi une grève d’ampleur, à l’issue de laquelle le gouvernement leur a promis 5 millions de masques FFP2 et des remplaçants, avec notamment le recrutement de « 3.300 contractuels de plus » et le recours aux listes complémentaires (candidats qui ont passé le concours et n’ont pas été recrutés, mais étaient bien classés).

Le gouvernement a aussi annoncé que les évaluations de « mi-CP » seraient « reportées à un délai qui reste à définir », et qu’un éventuel report des épreuves de spécialités du bac, prévues en mars, serait étudié.

L’appel à la mobilisation pour jeudi est cependant moins large que pour le 13 janvier, les syndicats enseignants SE-Unsa, Snalc et Sgen-CFDT n’ayant cette fois-ci pas rejoint le mouvement.

Covid France vendredi 15 janvier 2022:+305.322 nouveaux cas confirmés en 24 h.

 Pour le Jeudi 13 janvier 2022, 126.530 morts au total et +305.322 nouveaux cas confirmés en 24h.

En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 13.240.304 cas confirmés soit +305.322 en 24h.

On recense ce jeudi 13 janvier 2022 : 126.530 morts au total, +225 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 27.212 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 99.318 (+225 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,44 le taux d’incidence à 2.833,12 et la tension hospitalière à 77,9 %. Le taux de positivité est à 19,3 %.

La France compte actuellement 24.154 (+265) personnes hospitalisées et 3.939 (-46) malades en réanimation.

Le bilan des régions 

  • Ile-de-France : 6.386 (+74) hospitalisées, 916 (-13) en réanimation et +59 décès en 24h
  • Grand Est : 1.754 (+28) hospitalisés, 286 (-19) en réanimation et +16 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.620 (-5) hospitalisés, 286 (-1) en réanimation et +20 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 3.253 (+28) hospitalisés, 533 (+1) en réanimation et +24 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 2.780 (-35) hospitalisé, 526 (-2) en réanimation et +34 décès en 24h
  • Bretagne: 648 (+9) hospitalisés, 84 (-1) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 1.114 (+46) hospitalisés, 131 (+8) en réanimation et +11 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 1.317 (+16) hospitalisés, 253 (-10) en réanimation et +15 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 708 (+41) hospitalisés, 108 (-3) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Occitanie: 1.882 (+2) hospitalisés, , 384 (-3) en réanimation et +18 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 749 (+29) hospitalisés, 126 (+4) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 981 (+14) hospitalisés, 154 (-3) en réanimation et +7 décès en 24h
123



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol