Archive pour le Tag 'Jérôme Cahuzac'

Jérôme Cahuzac :»J’ai menti, avec convictions » !

Jérôme Cahuzac :»J’ai menti, avec convictions » !

Le visage fermé, Jérôme Cahuzac s’est présenté mercredi après-midi à l’Assemblée nationale, pour répondre aux questions de la commission d’enquête parlementaire. Les députés avaient en effet beaucoup de questions à lui poser, depuis qu’il a avoué le 2 avril dernier détenir un compte en Suisse. Dans le viseur, l’action du gouvernement, et cette question centrale : qui était au courant ? Jérôme Cahuzac a d’abord répondu sur un point : a-t-il oui ou non eu entre les mains la réponse – négative – de la Suisse au questionnaire émis par Bercy, sur l’existence d’un compte bancaire dans le pays, à la banque UBS, entre 2006 et 2012 ? « J’ai été informé du sens de la réponse » a répondu l’ancien ministre du Budget, sans qu’il ait été informé par Pierre Moscovici, ministre de l’Économie, de la demande adressée à la Suisse. Quant au questionnaire de Bercy, auquel il n’a pas répondu, il le jure : « Je n’ai informé personne que j’avais reçu ce formulaire (754, sur une demande de renseignement)« . « Si je suis une victime, je suis victime de moi-même et de personne d’autre » (Jérôme Cahuzac) Jérôme Cahuzac affirme également avoir appris le 4 décembre, soit le jour de sa révélation par Mediapart, l’existence d’un enregistrement audio dans lequel il évoquerait un compte en Suisse. Mais les parlementaires se sont heurtés à un écueil, de taille : l’enquête judiciaire ouverte, derrière laquelle se réfugie fréquemment Jérôme Cahuzac pour éviter d’avoir à répondre aux questions. Longs silences et blancs pesants se sont succédé, au grand dam parfois du président de la commission, Charles de Courson, qui a fini par lâcher : « Merci de votre non réponse« . Concernant cette enquête justement, Jérôme Cahuzac affirme n’avoir eu aucun contact avec Manuel Valls à l’Intérieur et Christiane Taubira à la Justice. La ligne de Jérôme Cahuzac, sous le feu des questions, reste la même : le mensonge. Il a répété une nouvelle fois qu’il avait menti, avec « conviction« , aux plus hautes autorités, Premier ministre et président de la République en tête. À la question de savoir s’il leur en a reparlé avant sa démission le 19 mars : s’agissant du chef de l’État, il ne « croi[t] pas« . Jérôme Cahuzac s’est également livré à une attaque en règle contre Michel Gonelle, son ancien rival dans sa circonscription du Lot-et-Garonne, à Villeneuve-sur-Lot. Michel Gonelle que l’on entend sur le fameux enregistrement audio dans lequel Jérôme Cahuzac affirmerait détenir un compte en Suisse, et révélé par Mediapart. Selon l’ancien ministre du Budget, Michel Gonelle aurait en effet certaines pratiques peu compatibles avec celles d’un élu. Et Jérôme Cahuzac de citer notamment l’enregistrement d’une conversation à son insu « dans les années 80« , ou encore la dénonciation du couple Cahuzac pour travail dissimulé il y a quelques années. Des précisions qui ne lui ont pas été demandées par les membres de la commission d’enquête parlementaire, mais qui semblaient lui tenir à coeur. Enfin, dernier détail, concernant la parution aux éditions Robert Lafont d’un livre sur l’affaire Cahuzac à la rentrée : « Je n’ai signé avec aucune maison d’édition« . 

 

Cahuzac impliqué dans la liste HSBC ?

Cahuzac impliqué dans la liste HSBC ?

En 2010, alors qu’il était président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale, Jérôme Cahuzac aurait été en possession d’informations compromettantes sur les activités illicites de la banque HSBC. Il ne les aurait pas transmises, révèle Mediapart et l’émission Cash Investigation diffusée mardi 11 juin sur France 2. Le 23 avril dernier, une information judiciaire contre X a été ouverte par le parquet de Paris pour démarchage bancaire illicite et blanchiment de fraude fiscale en bande organisée. Elle s’intéresse aux conditions dans lesquelles des contribuables français ont ouvert des comptes en Suisse chez HSBC. En 2009, l’informaticien Hervé Falciani donne à la justice française une liste de milliers de comptes cachés en Suisse. En août 2010, Arnaud Montebourg, proche de Me Patrick Rizzo, l’avocat d’Hervé Falciani, craignait de voir le dossier s’enliser. Selon le site d’information, l’actuel ministre du Redressement productif aurait transmis le « PV explosif » contenant les révélations de Falciani, à Jérôme Cahuzac , alors président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale.  Mais Jérôme Cahuzac n’aurait donné aucune suite à cette lettre. La raison, selon Mediapart, est simple : à cette époque, Antoine Cahuzac, le frère de Jérôme, était l’un des principaux dirigeants de la banque en France. Mi-avril, Arnaud Montebourg avait dénoncé sur RTL la lenteur du traitement du dossier, regrettant qu’il « dorme tranquillement ».

 

Jérôme Cahuzac : fraude à l’assurance maladie

Jérôme Cahuzac : fraude à l’assurance maladie

« Le Monde » dévoile que Jérôme Cahuzac, chirurgien capillaires depuis 1986, est inscrit sur les registres de l’assurance maladie comme étant un médecin généraliste. Un détail qui permet à l’ancien ministre du Budget d’être pris en charge de deux tiers des cotisations de sa retraite complémentaire par l’assurance-maladie. Un nouveau mensonge pour Jérôme Cahuzac après celui du compte en Suisse ? Dans son édition datée de samedi 13 avril, Le Monde révèle que le député du Lot-et-Garonne est inscrit sur les registres de l’assurance maladie comme étant médecin généraliste secteur 1, c’est à dire médecin conventionné, sans dépassements d’honoraires. Ce qui n’est pas le cas des chirurgiens capillaires ou encore esthétiques, puisque les implants capillaires, notamment, ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale.  Chirurgien s’occupant d’implants capillaires depuis la fin des années 80 et l’obtention, en 1986, de son certificat d’études en chirurgie générale, Jérôme Cahuzac est pourtant bien inscrit à l’Ordre des médecins comme chirurgien général « en activité ». Problème, cette erreur administrative permet à l’ancien ministre du Budget d‘être pris en charge de deux tiers « des cotisations de sa retraite complémentaire par l’assurance-maladie ».

 

Jérôme Cahuzac : plus député ; encore un chômeur en plus

Jérôme Cahuzac : plus député ; encore un chômeur en plus

La liste des chômeurs s’allonge avec Cahuzac «  démissionné » de son mandat de député. Ce n’est pas encore tout à fait officiel, du coup en laissant trainer un mois ou deux, il pourra empocher les 20 000 euros par mois de cette fonction. Il n’y a pas de petits bénéfices. ! Le député PS Dominique Lefebvre a déclaré vendredi soir à iTélé que son ami Jérôme Cahuzac allait démissionner de son mandat de député mais n’a pas précisé à quelle date.   »Jérôme Cahuzac m’a dit qu’il démissionnait », a déclaré le député avant d’ajouter: « On ne peut pas être dans le mensonge, or il n’y a aucun argument qui puisse permettre à Jérôme aujourd’hui de retrouver l’Assemblée où de toute façon il ne pourrait pas venir, il le sait ».  A propos de la date de l’annonce de l’abandon du mandat de député, Dominique Lefebvre a précisé que l’ancien ministre délégué au Budget « ne (la) sait probablement pas lui-même » .  Jérôme Cahuzac a quitté le gouvernement le 19 mars et avoué le 2 avril qu’il détenait un compte bancaire à l’étranger.  Jérôme Cahuzac avait déclaré jeudi à La Dépêche du Midi qu’il n’avait pas encore pris de décision sur son retour comme député à l’Assemblée nationale.

 

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac démissionne

Le ministre du Budget Jérôme Cahuzac démissionne

Visé par une enquête sur un compte en Suisse Cahuzac démissionne. L’Elysée précise avoir mis fin à ses fonctions à sa demande. Le nouveau ministre du Budget est Bernard Cazeneuve. Pour lui succéder aux Affaires européennes, ce sera Thierry Repentin, jusqu’ici ministre délégué, en charge de la formation professionnelle et de l’apprentissage.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol