Archive pour le Tag 'italiennes'

Italie: Crédit agricole veut racheter trois banques italiennes

Italie: Crédit agricole veut racheter trois banques italiennes

 

 

Au moment la France refuse le droit à l’Italie de prendre la majorité du capital dans ST X,  Le Crédit agricole est candidat pour racheter, via sa filiale Cariparma, trois caisses d’épargne régionales en Italie.  La France ne cesse de prendre des participations financières en Italie et la balance est en effet très déséquilibrée. Sur les cinq dernières années, les investissements français dans des entreprises italiennes ont atteint 36 milliards d’euros. Dans le même temps, les Italiens ont réalisé pour seulement 3 milliards d’acquisitions en France La banque française indique dans un communiqué avoir confirmé cet intérêt auprès du Fonds interbancaire de garantie des dépôts italien. « La transaction (..) s’inscrit dans le cadre des objectifs de croissance du groupe Crédit agricole en Italie », souligne l’établissement bancaire. « Crédit agricole a renouvelé, par le biais de sa filiale CACariparma son intérêt pour la poursuite de la transaction et ce, jusqu’au 15 septembre 2017″, poursuit le groupe. Des sources proches du dossier ont dit lundi à Reuters que le bouclage de l’opération avait été repoussé après les vacances d’été afin de régler certains détails. Le Crédit agricole souhaite racheter les caisses d’épargne de San Miniato, Rimini et Cesena pour 130 millions d’euros mais la banque française veut les récupérer sans leurs créances douteuses, qui totalisent trois milliards d’euros en brut. Le groupe négocie ces acquisitions depuis fin avril.

La BCE voudrait sauver les banques italiennes

La BCE voudrait sauver les banques italiennes

Bien que le gouverneur de la Banque de France affirme le contraire le risque de crise bancaire systémique est loin d’être écarté en Europe. Pour preuve,  la situation particulièrement grave du secteur bancaire en Italie. Une crise qui pourrait menacer l’ensemble du système européen. En effet on sait que ce sont d’abord des petites banques faisant faillite qui ont entraîné la crise de 2008. Ce qui est en train de se produire en Italie où les créances douteuses représenteraient environ 200 milliards. Notons qu’en France la  Société générale a suscité des inquiétudes après avoir perdu 35% à la Bourse de Paris. Mais la situation italienne est beaucoup plus inquiétante. La Banque centrale européenne (BCE) est en discussion avec le gouvernement italien sur l’achat éventuel de portefeuilles de créances douteuses dans le cadre de son programme d’achats d’actifs et sur l’acceptation de ces titres comme garantie des banques dans ses opérations de refinancement, a déclaré le Trésor italien. Une telle démarche pourrait donner un élan important à la mise en oeuvre de l’accord conclu récemment entre Rome et la Commission européenne pour tenter de libérer les banques italiennes d’une partie de leurs 200 milliards d’euros de créances douteuses, afin de leur permettre d’augmenter leurs prêts aux entreprises et aux ménages.  Elle risquerait néanmoins d’alimenter, dans d’autres pays de la zone euro, le débat sur les risques que prendrait la BCE en achetant des titres adossés à des actifs (asset-backed securities, ABS) intégrant des prêts en situation d’arriérés.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol