Archive pour le Tag 'iraniens'

Conflit Iran-Etats Unis: la reculade des iraniens

Conflit Iran-Etats Unis: la reculade des iraniens  

 

 

Dans le conflit Iran États-Unis, il y a les déclarations grandiloquentes sur fond d’exaltation du nationalisme mais aussi la réalité. Trump à montré ses muscles et sa capacité à atteindre n’importe quel responsable iranien. De leur côté les oligarques chiites  iraniens mobilisent leurs partisans dans la rue de manière complètement irresponsable ( 50 morts par bousculade lors de funérailles général iranien Qassem Soleimani ). L’Iran se sert de son bras armé en Irak pour avoir l’air moins honteux.  L’imam chiite irakien Moktada Sadr qui avait réactivé sa milice après l’assassinat par les Etats-Unis du général iranien Qassem Soleimani annonce en fait un trêve de la part de l’Iran. L’Iran  met la pédale douce en matière de représailles, se contentant de quelques fusées contre des installations militaires américaines en Irak qui n’ont fait que des dégâts mineurs.

Le président américain veut montrer sa fermeté mais il ne veut pas non plus entraîner son pays dans l’escalade surtout à la veille d’élections présidentielles ou la volonté de retrait des Américains des théâtres internationaux des conflits doit être affirmée pour faire plaisir aux populistes et autres nationalistes. De leur côté, les responsables iraniens ont nettement pris peur devant le potentiel d’intervention des États-Unis. En outre, il y a la situation économique catastrophique du pays aussi les manifestations contre la politique de rigueur en Iran réprimé dans le sang. Un pays de plus en plus divisés entre les fanatiques qui profitent du régime site corrompu et une grande partie du pays qui ne peut plus supporter cette dictature religieuse minoritaire.

L’imam chiite irakien Moktada Sadr, a  estimé mercredi que la crise en Irak était terminée au vu des discours d’apaisement prononcés à la fois par l’Iran et Donald Trump. Dans un communiqué, Moktada Sadr a également réclamé la formation dans les deux semaines à Bagdad d’un gouvernement capable de protéger la souveraineté de l’Irak, tout en continuant d’exiger le départ des troupes étrangères du pays.

“J’appelle les groupes armés irakiens à se montrer patients, à ne pas engager d’actions militaires, et à faire taire les voix extrémistes de certains éléments incontrôlables jusqu’à ce que tous les recours politiques, parlementaires et internationaux aient été épuisés”, a-t-il dit.

Donald Trump a assuré mercredi qu’aucun Américain n’avait été blessé par les tirs de missiles iraniens de la nuit en direction de bases situées en Irak, ce qui, selon lui, démontre que Téhéran ne veut pas d’une escalade militaire.

Arabie Saoudite : des drones iraniens

Arabie Saoudite : des drones iraniens

 

 

Il paraît de plus en plus évident que L’attaque terroriste ne  peut pas avoir été menée  par les seuls rebelles yéménites houthis. D’après la coalition, les drones sont de fabrication iranienne et n’ont pu être lancé sans un appui logistique des ultras de Téhéran. On sait qu’en Iran, comme aux États-Unis d’ailleurs, s’affrontent deux tendances, une tendance plutôt pacifiste qui recherche un accord pour éviter un conflit et une tendance ultra qui  souhaite contraire un affrontement y  militaire. L’initiative des Yéménites houtis  pourrait bien être inspirée par les faucons  de Téhéran. Des faucons qui provoquent ainsi les États-Unis à travers l’Arabie Saoudite et espèrent  une riposte susceptible  nourrir encore davantage le nationalisme iranien. Du côté des États-Unis, il y aura forcément une réplique, elle pourrait être d’ordre diplomatique et économique car le président américain ne semble pas disposé à investir les forces américaines dans un nouveau conflit militaire. “Les résultats préliminaires montrent que les armes sont iraniennes et nous travaillons actuellement à la détermination du lieu (…) L’attaque terroriste ne provenait pas du Yémen, comme l’a affirmé la milice houthie”, a déclaré le colonel Turki al Malki, porte-parole de la coalition, lors d’une conférence de presse à Ryad. Le lieu d’où les drones sont partis sera dévoilé lors d’un prochain point de presse, a-t-il ajouté. En visite à Ankara pour un sommet sur la Syrie, le président iranien Hassan Rohani a quant à lui estimé que “les Yéménites (avaient) exercé leur droit à la légitime défense”. “Les attaques sont une réponse à l’agression qui dure depuis des années aux Yémen”, a-t-il ajouté.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol