Archive pour le Tag 'interdit'

TikTok interdit en Nouvelle-Calédonie?

 TikTok interdit en Nouvelle-Calédonie?

Les indépendantistes les plus radicaux sont sous influence étrangère et se servent notamment des réseaux sociaux pour alimenter La situation de quasi insurrection. TikTok, propriété de la société chinoise ByteDance, est un des vecteurs de communication préférés entre les groupes qui commettent des violences depuis trois nuits en Nouvelle-Calédonie. Cette mesure d’interdiction intervient également sur fond de crainte d’ingérences et de désinformation sur les réseaux sociaux venant de pays étrangers qui cherchent à attiser les tensions, ont indiqué à l’AFP des sources gouvernementales et de sécurité, évoquant des pays comme la Chine ou l’Azerbaidjan -et derrière la Russie). 

L’article 11 de la loi de 1955 relative à l’état d’urgence, substantiellement modifié par la loi de novembre 2015, qui permet au ministre de l’Intérieur et au préfet de suspendre l’usage de TikTok en France. «Le ministre de l’Intérieur peut prendre toute mesure pour assurer l’interruption de tout service de communication au public en ligne provoquant à la commission d’actes de terrorisme ou en faisant l’apologie», précise cet amendement, voté en 2015 après les attentats islamistes qui ont frappé le pays.

TikTok: Bientôt interdit aux États-Unis ?

 TikTok: Bientôt interdit aux États-Unis ?

TikTok pourrait bien être  interdit aux États-Unis si cette plate-forme ne coupe pas ses liens avec Pékin.

Pour le chef de file des démocrates à la Chambre des représentants, Hakeem Jeffries, qui a voté en faveur du texte. «Il vise à solutionner des questions légitimes de sécurité nationale et de protection des données liées aux rapports du Parti communiste chinois avec un réseau social», a-t-il expliqué dans un communiqué. «Laisser TikTok continuer à opérer aux États-Unis alors qu’il est sous le contrôle du Parti communiste chinois est simplement inacceptable», a commenté l’ancien vice-président républicain Mike Pence dans un communiqué.

Le président américain Joe Biden a déclaré qu’en cas d’adoption au Sénat, il promulguerait ce texte connu officiellement sous le nom de «Protecting Americans from Foreign Adversary Controlled Applications Act» («loi sur la protection des Américains contre les applications contrôlées par des adversaires étrangers»). La proposition de loi obligerait ByteDance, la société-mère de TikTok, à vendre l’application dans un délai de 180 jours, faute de quoi elle serait exclue des boutiques d’applications d’Apple et de Google aux États-Unis. Elle donnerait également au président américain le pouvoir de désigner d’autres applications comme une menace pour la sécurité nationale si elles sont contrôlées par un pays considéré comme hostile aux États-Unis.

 

Commerce mondial : la Chine interdit l’exportation de technologies des métaux stratégiques

Commerce mondial : la Chine interdit l’exportation de technologies des métaux stratégiques

Après avoir déjà conditionné l’exportation de deux métaux stratégiques (gallium et germanium), à l’aval du gouvernement central, la Chine a annoncé ce jeudi qu’elle allait stopper l’exportation d’une série de technologies liées à l’extraction des terres rares. Or le monde est largement dépendant de la Chine dans ce domaine .

Ces métaux sont indispensables pour le développement de nombreuses technologies (batteries électriques, puces, smartphones, écrans LCD, Internet, éoliennes, et équipements militaires…). Pour rappel, les terres rares sont un ensemble de 17 éléments utilisés dans des produits technologiques de pointe. Leur extraction est donc capitale.

En clair, sur fond de rivalité croissante avec les Etats-Unis, l’Empire du Milieu va priver ses partenaires commerciaux de plusieurs matériaux afin de dominer les enjeux d’indépendance technologiques. D’un premier coup de semonce en juillet dernier, avec ce coup d’arrêt, la Chine franchit ainsi une étape. Au global, la seconde économie mondiale, décidée à prendre le leadership, contrôle aujourd’hui environ les trois-quarts de la production de ces terres rares.

Concrètement, elle va désormais interdire l’exportation des « technologies d’extraction, de traitement et de fusion des terres rares », selon un long document publié jeudi par le ministère du Commerce. La nouvelle réglementation n’a toutefois pas de conséquences sur les exportations de produits à base de terres rares eux-mêmes. En revanche, elle pourrait contrarier les efforts de développement de ce secteur en dehors de Chine.

En 2022, la Chine a extrait 58% de la production mondiale et raffiné 89% de terres rares. Selon l’Agence internationale de l’énergie (AIEA), les besoins en technologies bas-carbone, notamment pour les moteurs de véhicules électriques ou les éoliennes en mer, pourraient multiplier par sept la demande mondiale, d’ici 2040, soit près de 2 millions de tonnes par an, contre 280.000 tonnes en 2022.

Voile intégral interdit…. en Egypte

Voile intégral interdit…. en Egypte

C’est le monde à l’envers, alors qu’en France l’interdiction de porter l’abaya suscite la protestation des insoumis et des écolos, en Égypte on interdit le grand Niqab qui couvre l’ensemble du corps. De quoi peut-être nourrir l’opposition aussi de l’extrême gauche française actuellement dans le plus grand potage idéologique. À partir du 30 septembre, plus question en Egypte de voir en classe ces grands niqab – noirs – qui couvrent l’ensemble du corps et ne laissent paraître que les yeux.

Comme en France , Islamistes et défenseurs des droits humains , il y a violation des libertés individuelles, une ingérence dans la vie privée.

Le gouvernement Égyptien veut lutter contre la banalisation de ce voile intégral, qui certes reste très minoritaire dans les établissements scolaires égyptiens, mais qui témoigne d’une radicalisation rampante de la société, imputable selon lui à l’influence des mouvements intégristes et plus particulièrement aux Frères musulmans.

Le président Abdel Fattah al-Sissi, tout aussi croyant et pratiquant qu’il soit, mène – depuis qu’il a pris le pouvoir par un coup d’État il y dix ans – une lutte féroce contre cette confrérie d’idéologie salafiste pour l’empêcher de revenir au pouvoir. Classée organisation terroriste elle est désormais interdite, ses membres ont été assassinés… ou emprisonnés par milliers.

Intelligence artificielle: interdit à l’école jusqu’à 13 ans

Intelligence artificielle: interdit à l’école jusqu’à 13 ans (Unesco)

Le danger de l’intelligence artificielle pour les enfants à l’école est d’une part le risque de manipulation, d’autre part le risque de s’affranchir de l’acquisition des savoirs fondamentaux. L’unesco, organisation des Nations Unies estime que les autorités publiques ne sont pas encore prêtes à affronter les problématiques éthiques liées à l’intégration des programmes d’IA en milieu scolaire. Le guide suggère ainsi aux gouvernements de définir un âge minimum pour utiliser les IA génératives, qui ne pourrait être inférieur à 13 ans.

Dans le cadre scolaire se pose aussi la question du remplacement des professeurs par de tels programmes, et avec lui les risques pour le bien-être émotionnel des enfants et leur vulnérabilité à la manipulation, avertit l’organisation basée à Paris. L’essor de l’IA a aussi suscité des craintes sur de nouvelles formes de plagiat ou de triche au sein des écoles et des universités.

A la tête de l’Unesco, la Française Audrey Azoulay affirme dans un communiqué que « l’IA générative peut être une formidable opportunité pour le développement humain, mais elle peut aussi être la source de dommages et de préjudices. Elle ne peut être intégrée dans l’éducation sans l’engagement du public et sans de solides garanties et réglementations gouvernementales ».

« Steak végétal » : bientôt interdit

« Steak végétal » : bientôt interdit

Le gouvernement prépare un décret interdisant l’utilisation de dénominations de « denrées alimentaires d’origine animale » pour désigner des aliments végétaux. Une décision qui ne changera pas grand-chose mais qui fera plaisir d’une part au clan vegan tout autant qu’aux défenseurs de la consommation de viande. Bref, une une unanimité douteuse

Dans un post sur le réseau social X, le ministre de l’Agriculture réaffirme sa volonté d’interdire « des dénominations évoquant des denrées alimentaires d’origine animale » pour la commercialisation de produits végétaux. En clair : le steak végétal, la saucisse vegan ou encore le bacon végétarien devront changer de noms.

Le gouvernement annonce avoir préparé un nouveau décret pour acter cette interdiction de dénomination. Ce texte est une revendication de longue date des acteurs de la filière animale, qui y voient une possible tromperie du consommateur. Un premier décret du gouvernement, publié en juin 2022 a été suspendu en référé par le Conseil d’Etat. La plus haute juridiction administrative n’a pas encore tranché sur le fond du dossier mais elle a saisi en juillet la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur des questions d’interprétation de la réglementation européenne en matière d’étiquetage. Le ministère de l’Agriculture précise avoir pris en compte ces remarques avant de rédiger son nouveau décret, sans attendre l’aboutissement de cette procédure pourtant en cours.

Sécurité routière-Drogue CBD: Désormais interdit au volant

Sécurité routière-Drogue CBD: Désormais interdit au volant


La drogue avec l’alcool est devenue sans conteste l’un des principaux facteurs explicatifs de l’insécurité routière. Reste cependant à considérer le CBD comme drogue puisqu’il contient un taux de THC qui prive les consommateurs conducteurs de la maîtrise de leurs réflexes. Pourtant certains avocats considèrent cette prise de position de la Cour de cassation comme inique avec le raisonnement suivant : puisque le CBD est légal, il doit être autorisé de la même façon lors de la conduite de véhicules. Pourquoi dès lors ne pas utiliser cet argument pour l’alcool ! Il y a encore des progrès à faire en matière d’insécurité routière surtout précisément avec la hausse de consommation des opiacés.

Dans un arrêt rendu ce mercredi, les juges de la Cour de cassation ont estimé qu’un conducteur est coupable de conduite sous l’emprise de drogue si des traces de THC -substance classée comme stupéfiant- sont trouvées par le biais du test salivaire. Et qu’importe si elles sont liées à la prise de CBD, produit pourtant légal. Depuis plusieurs années, celui-ci est vendu en France à condition que la teneur en THC n’y excède pas 0,3%.

En adoptant cette ligne dure, les juges suprêmes ouvrent la porte à des condamnations d’automobilistes en pagaille, eux qui obtenaient jusqu’alors la relaxe. Devant les tribunaux, les avocats apportaient en effet la preuve que leurs clients avaient pris du CBD, non du cannabis. Selon une circulaire de 2016, il suffit que le test salivaire soit positif pour constituer une infraction. Et ce, sans considération d’un taux quelconque, comme c’est le cas pour l’alcool. Les avocats ont donc pris l’habitude de compléter ce résultat sans nuance par une recherche du taux effectuée grâce à des tests sanguins ou capillaires : un taux faible indique une consommation de CBD.

Pour Me Rémy Josseaume, spécialiste du droit automobile, ce jugement est sidérant. «On est en plein docteur Jekyll et M. Hyde» dit-il. «D’un côté, l’État estime que le CBD est légal et le conseil d’État l’a confirmé en décembre dernier. De l’autre, on est sanctionné si on le consomme et si on prend le volant». Or les enjeux sont importants : pour le délit de drogue, le contrevenant est passible de deux ans de prison, 4500 euros d’amende, d’une perte de 6 points avec possibilité d’annulation ou suspension du permis.

Drogue CBD: Désormais interdit au volant

Drogue CBD: Désormais interdit au volant


La drogue avec l’alcool est devenue sans conteste l’un des principaux facteurs explicatifs de l’insécurité routière. Reste cependant à considérer le CBD comme droguepuisqu’il contient un taux de THC qui prive les consommateurs conducteurs de la maîtrise de leurs réflexes. Pourtant certains avocats considèrent cette prise de position de la Cour de cassation comme inique avec le raisonnement suivant : puisque le CBD est légal, il doit être autorisé de la même façon lors de la conduite de véhicules. Pourquoi dès lors ne pas utiliser cet argument pour l’alcool ! Il y a encore des progrès à faire en matière d’insécurité routière surtout précisément avec la hausse de consommation des opiacés.

Dans un arrêt rendu ce mercredi, les juges de la Cour de cassation ont estimé qu’un conducteur est coupable de conduite sous l’emprise de drogue si des traces de THC -substance classée comme stupéfiant- sont trouvées par le biais du test salivaire. Et qu’importe si elles sont liées à la prise de CBD, produit pourtant légal. Depuis plusieurs années, celui-ci est vendu en France à condition que la teneur en THC n’y excède pas 0,3%.

En adoptant cette ligne dure, les juges suprêmes ouvrent la porte à des condamnations d’automobilistes en pagaille, eux qui obtenaient jusqu’alors la relaxe. Devant les tribunaux, les avocats apportaient en effet la preuve que leurs clients avaient pris du CBD, non du cannabis. Selon une circulaire de 2016, il suffit que le test salivaire soit positif pour constituer une infraction. Et ce, sans considération d’un taux quelconque, comme c’est le cas pour l’alcool. Les avocats ont donc pris l’habitude de compléter ce résultat sans nuance par une recherche du taux effectuée grâce à des tests sanguins ou capillaires : un taux faible indique une consommation de CBD.

Pour Me Rémy Josseaume, spécialiste du droit automobile, ce jugement est sidérant. «On est en plein docteur Jekyll et M. Hyde» dit-il. «D’un côté, l’État estime que le CBD est légal et le conseil d’État l’a confirmé en décembre dernier. De l’autre, on est sanctionné si on le consomme et si on prend le volant». Or les enjeux sont importants : pour le délit de drogue, le contrevenant est passible de deux ans de prison, 4500 euros d’amende, d’une perte de 6 points avec possibilité d’annulation ou suspension du permis.

ChatGPT : interdit en Italie… Et bientôt en Europe ?

ChatGPT : interdit en Italie… Et bientôt en Europe ?

Les autorités italiennes ont ordonné à OpenAI de ne plus traiter les données personnelles des utilisateurs italiens. Désormais, l’entreprise à 20 jours pour se mettre en conformité, sans quoi elle s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros, ou 4% de son chiffre d’affaires annuel global. Inattendu, ce coup de poing sur la table pourrait avoir des conséquences pour tout l’écosystème et sur l’ensemble de l’Europe.

La technologie Chat GPT pose de nombreux problèmes. Comme d’autres applications d’abord elle recueille de nombreuses informations personnelles dont on ne connaît pas l’exploitation. Ce n’est pas non plus un système expert scientifique. Il s’agit plutôt d’une sorte de synthèse des idées du moment assez nettement orientées. Bref qui souffre d’ une absence de caution scientifique. En outre, un outil qui peut se révéler dangereux quand il oriente le comportement d’usagers fragiles psychologiquement. Bref sans doute quand même un progrès technologique mais qui a un besoin urgent de régulation non seulement en Italie mais dans l’union européenne. C’est même tout l’écosystème des outils informatiques qui mérite cette régulation.

Pour l’instant, le blocage ne concerne que l’Italie. Mais les autorités des données européennes convergent souvent sur ce genre de décision, à l’image des efforts de coordination concédés ces dernières années. Contactée par La Tribune, la Cnil (l’autorité française) précise qu’elle n’a pas reçu de plainte et qu’elle n’a pas de procédure similaire en cours. En revanche, elle s’est rapprochée de son homologue italienne afin d’échanger sur les constats qu’elle a faits. L’autorité française s’est dotée en janvier d’une division spécialisée en intelligence artificielle afin d’accompagner la nouvelle vague qui frappe le secteur, et elle prévoit de « clarifier le cadre légal des bases d’apprentissage et des IA génératives dans les prochains mois ».

De plus, si la décision de la GPDP vise nommément ChatGPT, elle ne se limite pas implicitement à l’outil d’OpenAI. « La décision de publier la sanction est un message envoyé à l’ensemble de l’écosystème. Toutes les entreprises doivent se sentir concernées », met en garde Sonia Cissé, avocate associée en droit des technologies au sein du cabinet Linklaters. « Les autorités savent qu’il est extrêmement difficile pour les entreprises d’intelligence artificielle de se conformer à 100% au RGPD », ajoute-t-elle.
Cette décision intervient alors que le texte européen de régulation de l’intelligence artificielle, l’IA Act, est toujours en discussion à Bruxelles.

Pétrole russe : Poutine interdit la vente

Pétrole russe : Poutine interdit la vente

La Russie interdira à partir du 1er février 2023 la vente de son pétrole aux pays étrangers qui utilisent le plafonnement du prix de l’or noir russe, fixé début décembre à 60 dollars par baril par l’UE, le G7 et l’Australie. «La livraison de pétrole et de produits pétroliers russes à des personnes morales étrangères et autres particuliers est interdite» si ceux-ci utilisent le prix plafond, est-il écrit dans un décret signé mardi par le président russe Vladimir Poutine.

Mercredi 28 décembre 2022 06:00. Le cours du pétrole Brent en dollars était à 84.84 $

Obligation vaccinale pour les plus de 50 ans….. en Italie

Obligation vaccinale pour les plus de 50 ans….. en Italie

 

Il n’est guère étonnant que le cœur de la pandémie se situe désormais en Europe compte tenu de l’attentisme des responsables politiques. La hausse des statistiques doit beaucoup à leurs incompétence et à leur manque de courage en particulier sur le problème central de l’obligation vaccinale. On avance dans ce domaine pas à pas chez les très jeunes et chez les plus anciens. Ainsi en Italie l’obligation vaccinale sera obligatoire pour les plus de 50 ans. Le gouvernement italien, confronté à des contagions au Covid en forte hausse, a décidé mercredi d’instaurer l’obligation vaccinale pour toutes les personnes âgées de plus de 50 ans. «Nous voulons freiner la courbe des contagions et inciter les Italiens qui ne se sont pas encore vaccinés à le faire», a justifié lors du conseil des ministres ayant adopté cette mesure le premier ministre Mario Draghi, cité dans un communiqué.

Santé–UE : le colorant E171 interdit…. il en reste 300 autorisés

Santé--UE : le  colorant E171 interdit…. il en reste 300 autorisés

Le E171, composé de particules de dioxyde de titane sous forme de poudre, est utilisé dans de nombreux produits alimentaires -confiseries, chewing-gums, pâtisseries, soupes ou plats cuisinés- pour ses propriétés colorantes (pigment blanc) et opacifiantes. Il sera interdit par l’union économique. Le problème c’est qu’il y en a encore 300 autres qui sont autorisés sur 7à 800 possibles.

Plus de 300 additifs alimentaires sont en effet autorisés dans l’Union européenne. Tous font l’objet d’une évaluation de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa). Pourtant, des publications scientifiques jettent régulièrement le doute sur certains d’entre eux.

Le Conseil supérieur de la Santé belge considère le dioxyde de titane comme «cancérigène possible», et la France l’avait interdit l’année dernière comme additif alimentaire pour un an. Des chercheurs avaient établi qu’il pouvait provoquer des lésions pré-cancéreuses chez des rats. En France, l’UFC-Que Choisir avait regretté que cette interdiction ne concerne pas la présence du dioxyde de titane dans les médicaments mais aussi les cosmétiques, où il est également employé.

UE : le colorant E171 interdit…. il en reste 300 autorisés

 

Le E171, composé de particules de dioxyde de titane sous forme de poudre, est utilisé dans de nombreux produits alimentaires -confiseries, chewing-gums, pâtisseries, soupes ou plats cuisinés- pour ses propriétés colorantes (pigment blanc) et opacifiantes. Il sera interdit par l’union économique. Le problème c’est qu’il y en a encore 300 autres qui sont autorisés sur 7à 800 possibles.

Plus de 300 additifs alimentaires sont en effet autorisés dans l’Union européenne. Tous font l’objet d’une évaluation de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa). Pourtant, des publications scientifiques jettent régulièrement le doute sur certains d’entre eux.

Le Conseil supérieur de la Santé belge considère le dioxyde de titane comme «cancérigène possible», et la France l’avait interdit l’année dernière comme additif alimentaire pour un an. Des chercheurs avaient établi qu’il pouvait provoquer des lésions pré-cancéreuses chez des rats. En France, l’UFC-Que Choisir avait regretté que cette interdiction ne concerne pas la présence du dioxyde de titane dans les médicaments mais aussi les cosmétiques, où il est également employé.

Birmanie: le parti d’Aung San Suu Kyi Interdit

  • Birmanie: le parti d’Aung San Suu Kyi Interdit
  • La junte en Birmanie va dissoudre la Ligue nationale pour la démocratie (LND), en l’accusant de fraudes lors des élections législatives de novembre 2020, rapporte l’agence de presse Myanmar Now, vendredi 21 mai, citant le président de cette commission. La décision a été prise lors d’une réunion avec les partis politiques, boycottée par nombre d’entre eux, dont la LND, précise Myanmar Now.
  • Le parti a remporté la majorité des sièges lors des élections de 1990, mais la junte n’a pas reconnu ce résultat et il a fallu attendre 2015 pour qu’il accède au pouvoir par une victoire écrasante.
  • La lauréate du prix Nobel de la paix en 1991, âgée de 75 ans et dirigeante de facto du gouvernement évincé par les militaires, est désormais la cible de diverses poursuites judiciaires engagées par l’armée depuis le coup d’Etat du 1er février. Elle a notamment été inculpée en avril de violation d’une loi sur les secrets d’Etat datant de l’époque coloniale, la charge la plus lourde retenue contre elle jusqu’à présent. Plus de 800 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations contre la prise de pouvoir par les militaires.
    •  

FOIE GRAS bientôt interdit au Royaume-Uni « DANS LES PROCHAINS MOIS »

FOIE GRAS bientôt interdit au Royaume-Uni « DANS LES PROCHAINS MOIS »

Il est il est difficile de savoir si la possible interdiction du foie gras au Royaume-Uni correspond à une préoccupation environnementale notamment vis-à-vis du bien-être animal ou une sanction vis-à-vis de l’Europe notamment de la France. En effet le Royaume-Uni n’est pas très exemplaire en matière de respect écologique. L’interdiction britannique serait justifiée par les conditions jugées barbares des les animaux qui servent à fabriquer le foie gras.

 

1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol