Archive pour le Tag 'insuffisante'

Productivité en France : insuffisante

Productivité en France : insuffisante

 

La productivité se tasse en Europe du fait du ralentissement de l’activité générale. Mais en France,  son incidence sur la compétitivité pèse sur la performance économique. C’est le constat du conseil national de productivité (mis en place à la demande de l’Europe). En vérité, il ne s’agit pas d’une grande découverte. Le conseil national de productivité se félicite cependant d’une productivité comparable avec celle de l’Allemagne. Avec une différence de taille,  il s’agit d’une productivité relative c’est-à-dire du rapport entre la production et le nombre de salariés. Or la vraie productivité d’un pays c’est le rapport entre la valeur de production et le nombre d’actifs. De ce point de vue la France est largement derrière l’Allemagne du fait du nombre d’inactifs. En cause évidemment le nombre de chômeurs, d’inactifs vivants grâce aux aides sociales, et de l’âge de départ en retraite. Il faudrait ajouter que la compétitivité subit aussi les  coups de la pression fiscale ou la France figure en tête du palmarès Face au ralentissement de la productivité européenne, le Conseil de l’Union européenne a invité en 2016 les États membres à mettre en place des conseils nationaux de la productivité (CNP). Objectif : « réaliser, en toute indépendance, une analyse des enjeux politiques dans ce domaine ». La France a rendu son premier rapport jeudi, avant une première rencontre des 14 CNP européens la semaine prochaine à Bruxelles. La France s’enorgueillit d’être le premier grand pays à avoir mis en place un Conseil national de la productivité (CNP) en juin 2018. C’est aussi, après le Portugal, l’un des premiers à publier son rapport sur le sujet. L’enjeu est majeur : « les gains de productivité, c’est ce qui fait la croissance de demain, la croissance du pouvoir d’achat et ce qui permettra de financer notre système social », a prévenu jeudi le président du CNP, Philippe Martin, par ailleurs président délégué du Centre d’analyse économique et ancien conseiller économique d’Emmanuel Macron durant la campagne, en présentant les résultats de cette première étude.

 

 

Simplification pour les entreprises : encore bien insuffisante

Simplification pour les entreprises : encore bien insuffisante

 

Le gouvernement va décider d’un nouveau train de mesures de simplification mais des simplifications encore bien insuffisantes car elles s’attaquent  surtout à la forme avec notamment la numérisation. Or le problème central est de supprimer nombre de règles à la fois inutiles et coûteuses qui complexifient  la vie quotidienne des entreprises (normes administratives, contrôle, sanction). Faciliter l’aide aux entreprises innovantes, dynamiser la construction et l’aménagement ou encore aider au développement des énergies renouvelables: le gouvernement présente donc  lundi 48 nouvelles mesures de simplification pour les entreprises, destinées à leur faire économiser plusieurs milliards d’euros. Selon le gouvernement, qui s’appuie sur une étude du cabinet EY, le « choc de simplification » voulu par François Hollande, qui consiste au total en 415 mesures pour les entreprises, doit permettre à ces dernières de gagner « plus de cinq milliards d’euros par an ». Sur ce total, la déclaration sociale nominative (DSN), qui automatise, à partir des logiciels de paie des entreprises, leurs déclarations aux organismes sociaux, essentielles au financement de la protection sociale des salariés, représente chaque année 3,7 milliards d’euros d’économies. Le dispositif Marché public simplifié est lui synonyme de 5,5 millions d’euros d’économies par an. Le nouveau train de mesures qui sera annoncé lundi par le gouvernement vise à développer l’innovation entrepreneuriale, les énergies renouvelables, l’aménagement et la construction, l’allègement des obligations fiscales et la création d’entreprise.

 

(Avec AFP)

 

 

Euro Interdiction de vente d’alcool : mesure insuffisante

Euro Interdiction de vente d’alcool : mesure insuffisante

 

 

Une mesure sans doute nécessaire mais bien insuffisante pour tenter de s’opposer à la folie des holigans  lesquels auront tout le temps nécessaire pour aller s’approvisionner dans les grands magasins. Contrairement à ce qui a été affirmé par le gouvernement, les mesures de sécurité sont loin d’être suffisantes aussi bien à l’intérieur des stades qu’à l’extérieur. De toute évidence on a oublié de mettre en place un plan anti holigans alors que ces derniers sont à peu près tous identifiés par la police dans leur pays et même souvent interdits de stade comme les hooligans anglais par exemple.  le gouvernement aurait dû prendre des mesures beaucoup plus radicales en amont d’abord pour interdire l’accès du territoire français à ces holigans, ensuite maintenant pour interdire le rassemblemenet de supporters  dans l’espace public hors des stades et des fans zones  à moins de risquer l’expulsion immédiate du territoire Le ministre français de l’Intérieur a demandé dimanche aux préfets concernés de « prendre toutes les mesures utiles » pour interdire la vente et la consommation d’alcool la veille et les jours des matches de l’Euro de football à la suite des violents incidents survenus à Marseille. Tout supporter interpellé par les forces de l’ordre pour son implication dans des incidents « pourra se voir notifier une interdiction de paraître » dans les villes-hôtes de la compétition qui se déroule jusqu’au 10 juillet, a annoncé Bernard Cazeneuve lors d’une conférence de presse à Paris. Des incidents entre supporters, notamment anglais et russes sur le Vieux-Port de Marseille, ont fait 35 blessés dans la cité phocéenne samedi, ainsi que neuf blessés à Nice. « Leurs agissements détournent les forces de l’ordre de leur mission première qui est de protéger le pays contre la menace terroriste », a déploré Bernard Cazeneuve, qui a demandé des sanctions contre les fédérations européennes concernées. « Tout supporter qui aura été interpellé à l’occasion d’incidents pourra se voir notifier une interdiction de paraître. Ces mesures pourront s’appliquer à toutes les villes hôtes et concerner les stades, les fan zones ou encore d’autres secteurs des agglomérations », a-t-il dit.

.

(Avec Reuters)

Syrie : l’aide « totalement insuffisante » de la France

Syrie : l’aide « totalement insuffisante » de la France

Une ONG Oxfam fait état d’efforts internationaux « totalement insuffisants » pour venir en aide aux réfugiés. Le rapport, intitulé « Solidarité avec les Syriens », se penche sur l‘aide humanitaire et le type d’accueil pour les réfugiés fournis par plus de 28 pays, jugeant que seule une « poignée » d’entre eux (dont la France ne fait pas partie) répondait de façon satisfaisante aux énormes besoins.  L’organisation critique notamment deux grandes puissances: la Russie qui n’a accueilli selon Oxfam aucun réfugié syrien et a fourni seulement 1% des contributions internationales à l’aide humanitaire, et la France, qui a participé à hauteur de 22%. Oxfam dénonce un « manque de fonds ou plus exactement, un manque de volonté pour fournir des fonds », indique Andy Baker, un responsable d’Oxfam. Les seuls pays épargnés par les critiques de l’ONG sont – en dehors des pays frontaliers de la Syrie où se trouvent la majorité des réfugiés – la Norvège et l’Allemagne. 

Climat : propositions insuffisante pour l’agence internationale de l’énergie

Climat : propositions insuffisante pour l’agence internationale de l’énergie

Dans un rapport spécial sur l’énergie et le changement climatique, publié lundi 15 juin, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a rappelé que les émissions de gaz à effet de serre issues de la production et de la consommation d’énergie sont d’un niveau « deux fois plus élevé que celles issues de toutes les autres sources d’émissions confondues ». Elles représentent ainsi les deux tiers des émissions liées aux activités humaines. Pour faire diminuer les émissions de gaz à effet de serre issues de l’énergie d’ici à 2020, l’Agence préconise la mise en place de plusieurs mesures:

  • Elle plaide pour augmenter l’efficacité énergétique dans l’industrie, le bâtiment et les transports;
  • Selon elle, il est important de réduire le recours aux centrales électriques au charbon les moins efficaces pour finir par interdire leur construction;
  • L’AIE estime qu’il faudra augmenter les investissements dans les énergies renouvelables de 270 milliards de dollars (241 milliards d’euros) en 2014, à 400 milliards (357 milliards d’euros) en 2030.
  • Pour ne pas encourager le recours aux énergies fossiles, l’institution préconise une suppression progressive des subventions dédiées à ces dernières pour arriver à une suppression définitive de ces aides financières en 2030.
  • Le secteur du pétrole et du gaz, qui commence à se tourner vers les énergies renouvelables, devra réduire ses émissions de méthane, selon l’AIE.
  • Enfin, pour que ces mesures permettent de limiter le réchauffement climatique à 2 degrés, l’Agence souhaite notamment que les objectifs soient révisés tous les cinq ans pour pouvoir « augmenter leurs ambitions », et que des procédures pour contrôler l’atteinte des objectifs dans le secteur de l’énergie soient mises en place.

Mais l’AIE manifeste ouvertement son scepticisme en ce qui concerne la tenue de ces objectifs et met en garde sur le fait que « tout retard pour agir sera coûteux ». Selon l’organisation, les contributions pour la conférence de Paris (COP21) déjà publiées par un certain nombre de pays sont insuffisantes. Elles « montrent que la croissance des émissions liées au secteur énergétique va diminuer » mais seulement à partir de 2030.

 

Une loi santé fourre-tout et insuffisante

Une loi santé fourre-tout et insuffisante

La loi santé de Touraine adoptée en première lecture à assemblée   cache ses insuffisances par son caractère fourre-tout. En effet la loi ne permettra de remettre à flot les finances de la sécu et le trou va continuer de s’agrandir. Le déficit du régime général de la Sécurité sociale en France s’aggraverait à 14,7 milliards d’euros en 2015 et  l’objectif d’un retour à l’équilibre est repoussé au-delà de 2017. En prenant en compte le déficit du Fonds de solidarité vieillesse (FSV) qui atteindrait 4,3 milliards d’euros, le solde prévisionnel serait de – 19 milliards d’euros, contre – 15,3 en 2014,   En outre le tiers payant ouvre la porte à des gaspillages alors que des dispositifs existaient déjà pour que les plus défavorisés n’aient pas à régler le coût de la consultation La mesure phare du texte est la généralisation à partir du 30 novembre 2017 du tiers payant qui dispense le patient d’avancer les frais d’une consultation médicale. Elle est vivement combattue par l’opposition qui dénonce une « bureaucratisation » de la profession et par les représentants des médecins, qui ont renouvelé mardi leur volonté de faire reculer le gouvernement en programmant de nouvelles grèves, cette fois sans permanences ni réquisitions. Ces critiques ont été rejetées par la ministre de la Santé. « L’extension du tiers payant (…) n’entraînera pas de charge nouvelle pour les médecins », a déclaré Marisol Touraine, selon laquelle sa généralisation permettra de lutter contre le renoncement aux soins. En outre, le texte ne mentionne pas de sanction contre les médecins qui refuseraient de l’appliquer. Ce texte, qui comptait à l’origine une soixantaine d’articles, en regroupe désormais une centaine. En plus de la généralisation du tiers payant, voici les principales mesures de ce texte à l’issue de son examen par les députés.

 

* LUTTE CONTRE TABAGISME, l’OBÉSITÉ ET L’ALCOOLISME

Mise en place en mai 2016 des « paquets neutres » de cigarettes, sur lesquels apparaîtront des photos d’organes endommagés par le tabac, la marque étant écrite en petits caractères. Il sera interdit de fumer en voiture en présence d’un mineur de moins de 18 ans, ainsi que de vapoter dans les transports publics ou dans un bureau collectif.

Les fontaines à soda en libre-service seront interdites et une répression accrue est prévue pour toute incitation à la consommation excessive d’alcool avec, par exemple, l’interdiction de vente d’objets incitant à l’ivresse (tee-shirts, coques de smartphone, etc.).

* LUTTE CONTRE L’ANOREXIE

Le texte prévoit une peine d’emprisonnement d’un an et une amende de 10.000 euros pour les sites internet qui encouragent une personne à une maigreur extrême et interdit le recours à des mannequins maigres et dénutris.

Les agences ne respectant pas cette interdiction s’exposent à une peine de prison de six mois et une amende de 75.000 euros. La motion « photographie retouchée » sera obligatoire sur les photos de mannequins dont l’apparence a été modifiée par un logiciel afin « d’affiner ou d’épaissir » leur silhouette.

* « DROIT A L’OUBLI »

Les personnes ayant eu un cancer obtiennent un « droit à l’oubli » afin de permettre à ces anciens malades de souscrire un prêt bancaire ou un contrat d’assurance sans subir de pénalités.

* ACTION COLLECTIVE

Les victimes de médicaments pourront se joindre à une action collective introduite par une association agréée, une procédure pour l’instant permise uniquement en matière de consommation.

* SALLES DE SHOOT

Le texte autorise une expérimentation pour une durée de six ans de « salle de shoots », des salles de « consommation à moindre risque » pour les toxicomanes, une mesure vivement dénoncée par l’opposition.

* IVG

Suppression du délai de réflexion obligatoire de sept jours entre la première et la deuxième visite médicale pour les femmes demandant une interruption volontaire de grossesse (IVG). Possibilité pour les sages-femmes de pratiquer des IVG.

* DONS D’ORGANES

Le médecin devra informer les proches du défunt de la nature du prélèvement envisagé ainsi que de sa finalité. Le prélèvement pourra être pratiqué sur une personne majeure « dès lors qu’elle n’a pas fait connaître, de son vivant, son refus d’un tel prélèvement principalement par l’inscription sur un registre national automatisé prévu à cet effet ».

* DONNÉES DE SANTÉ

Définition d’un nouveau cadre d’accès aux données à caractère personnel figurant dans les bases dites « médico-administratives », celles de la caisse d’assurance maladie. Les organismes de presse ont accès à ces données de santé afin de faciliter les études de santé publique.

Macron-Modernisation économique: des mesurettes

Docteur Macron : bon diagnostic de l’économie mais thérapie insuffisante

 

Le docteur Macron, ministre de l’économe a bien diagnostiqué certaines maladies françaises «  la défiance, la complexité et le corporatisme ».Pour autant ses orientations ressemblent à des mesurettes. En effet la complexité par exemple ne pourra être guérie sans une refonte complète d’un Etat tentaculaire, la diminution du nombre de politiques et de fonctionnaires. Des castes qui nourrissent auusi largement le corporatisme. Le thérapies proposée par le docteur Macron relève en fait de l’ inventaire à la Prévert sans doute davantage pour impressionner Bruxelles et réclamer sa clémence plutôt que dune volonté d’engager de réelle reformes structurelles. . Ainsi plusieurs secteurs sont concernés par les dispositions envisagées, qui vont de la libéralisation du transport par autocar, à l’assouplissement de la réglementation du travail dominical en passant par la simplification des conditions d’installation des professions juridiques et médicales. Emmanuel Macron en est resté toutefois aux grands principes d’un texte qui sera présenté en décembre en conseil des ministres. Il aura alors été complété par d’autres dispositions, notamment sur l’immobilier ou le code du Travail si les négociations qui viennent de débuter sur la modernisation du dialogue social débouchent sur du concret. Sa présentation a coïncidé avec la transmission par la France à la Commission européenne de son projet de budget 2015 controversé, qui entérine un dérapage des déficits publics par rapport aux engagements pris par Paris.  Dans ce contexte, beaucoup y voient une démonstration surtout destinée aux Européens pour prouver que, à défaut de maîtriser ses finances, la France est prête à engager des réformes sérieuses pour favoriser croissance et emploi. Le ministre de l’Economie s’est défendu de tout marchandage avec l’exécutif européen, pour le dissuader de retoquer le budget français avant même qu’il soit voté. « Il n’y a pas d’échange ‘pétrole contre nourriture’ avec Bruxelles », a-t-il assuré, « ces réformes, nous les faisons pour nous-mêmes ».

Réforme des retraites : insuffisante à long terme

Réforme des retraites : insuffisante à long terme 

La réforme des retraites ne paraît pas suffisante pour assurer la pérennité du système à long terme, estime l’agence de notation Fitch Ratings. Fitch, qui note la France AA+, soit la deuxième meilleure note possible, avec une perspective stable, précise que la réforme ne modifie pas substantiellement sa prévision d’un déficit public ramené à environ 1% du PIB en 2017. « Les récentes annonces du gouvernement français sur sa réforme des retraites constituent une étape positive pour la signature de crédit, qui atténuera la pression immédiate sur le système de retraites même si elle ne compense pas totalement la charge financière liée au vieillissement de la population », lit-on dans un communiqué. L’agence souligne que la réforme ne reprend pas les recommandations de la Commission européenne, parmi lesquels figurent le relèvement de l’âge légal de départ et celui de l’âge de la retraite à taux plein, ni la modification des règles d’indexation des pensions. « En conséquence, les dernières annonces, à elles seules, n’apparaissent pas suffisantes pour combler les déficits persistants et rendre le système français de retraites soutenable à long terme », poursuit le communiqué. Fitch estime que cette réforme est cohérente avec l’approche de réforme « graduelle » adoptée depuis l’élection de François Hollande dans des domaines comme la compétitivité et le marché du travail. Mais « l’impact de ces réformes sur l’économie et les finances publiques est incertain », ajoute-t-elle.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol