Archive pour le Tag 'insaisissable'

L’ « insaisissable » Hollande pour un journal américain

L’ « insaisissable » Hollande pour un journal américain

Un portrait amer. Le cas « François Hollande » est étudié par l’édition internationale du New York Times. En une, une photographie du président, l’air un peu abattu, au Pays-Bas. Les trois journalistes cherchent à savoir qui est cet homme qui « teste les limites de la célèbre tolérance française ». A la lumière notamment de cette étonnante affaire privée : « la romance (…) qui tourne au spectacle politique. » Sur son site Internet, le quotidien s’amuse aussi de la « Première dame de la France », et de la « seconde »… « La question est de savoir comment il va gérer tout cela sur le long terme. Si cela devient un vaudeville, cela va endommager sa présidence », estime le socialiste Julien Dray dans l’article. Après un long résumé des turpitudes sentimentales observées à l’Elysée, le quotidien en langue anglaise rappelle que tout cela arrive au mauvais moment. Après le « tournant » économique qui divise son camp. Une démonstration de force : « Il y a un nouveau Hollande, plus en harmonie avec lui-même », assure un proche. Mais ce « nouveau Hollande » choque avec l’autre, celui qui a longtemps refusé les mesures de sécurité dues à son rang. Un refus mis en lumière par les photos publiées dans la presse people dévoilant sa relation avec Julie Gayet. Et qui ne correspond pas avec celui de la campagne présidentielle. Le New York Times rappelle un élément de son « anaphore » : « Moi, président de la République, serai sûr d’avoir un comportement exemplaire à chaque instant. » « L’engagement de campagne de François Hollande se porte encore moins bien que l’économie française maudite par le chômage », poursuit le quotidien sur son site. Les trois journalistes concluent en évoquant cette personnalité plus insaisissable que l’on ne pense, qui utilise l’humour pour écarter sa vraie personnalité ou les questions sur son caractère. Et rappellent une image de campagne : une ouvrière de GoodYear d’Amiens remarquait qu’il n’était pas si mou que ce qu’on l’on dit après lui avoir serré la main. « Elle n’est pas molle, votre poignée de main! », s’était-elle écrié. Réponse de l’intéressé : « Ni ma main, ni ma tête. Et je ne vous parle pas du reste. »

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol