Archive pour le Tag 'innocenté ?'

« Trump pas innocenté » (Mueller)

« Trump pas innocenté » (Mueller)

 

 

Vu d’Europe, on a un peu de mal à comprendre si le rapport du procureur Mueller  a ou non innocenté Trump du motif d’ingérence russe dans les dernières élections présidentielles. Le procureur reconnaît clairement cette ingérence russe mais n’a pu démontrer que Trump  avaient été impliqué personnellement dans cette tentative des Russes de peser sur les résultats électoraux. On sait par contre que des membres de l’entourage de Trump  ont rencontré des responsables russes. Reste que ce rapport est cependant accablant pour l’actuel président des États-Unis. Pourtant ce dernier compte tenu des incertitudes contenues dans le rapport à déclaré se considérer comme totalement disculpé. Un peu la même technique que celle de Rugy  en France qui se considère innocent alors que même dans des rapports pourtant  complaisants des accusations précises demeurent. L’ancien procureur spécial Robert Mueller a défendu mercredi devant le Congrès américain la probité de son enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de 2016. Il a réaffirmé qu’il n’avait pas innocenté Donald Trump de l’accusation d’entrave à la justice et qu’il ne l’avait pas “totalement disculpé». Au début de l’audition, le président de la commission des Affaires judiciaires de la Chambre, le démocrate Jerrold Nadler, a rendu hommage à “la remarquable intégrité” de Mueller et a souligné que personne, même Donald Trump, n’était “au-dessus des lois». Adler lui demandant s’il avait blanchi Trump, Robert Mueller a répondu : “non”. Il a ajouté que son enquête avait été menée “de manière juste et indépendante” et que ses collaborateurs “étaient de la plus totale intégrité”. “ Pour le républicain Doug Collins, membre de la commission des Affaires judiciaires, le rapport Mueller conclut que la Russie a cherché à se mêler de l’élection présidentielle de 2016. Mais, a-t-il ajouté, “le président n’a pas comploté avec les Russes et ce que nous avons entendu aujourd’hui ne change rien à cette réalité”.L’audition de Robert Mueller est l’occasion pour le camp démocrate de répondre à l’embarrassante question de l’”impeachment” qui divise le parti. Beaucoup d’élus ont gardé en mémoire la faillite de cette procédure lorsqu’elle avait été menée par les républicains contre Bill Clinton.

L’aile la plus libérale du parti souhaite une procédure de destitution dans un contexte de tension accrue alimentée par Donald Trump dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020.Pour l’instant, la présidente de la chambre Nancy Pelosi s’oppose à engager un tel bras de fer politique avec Donald Trump, préférant l’option soutenue par les modérés : battre le président sortant lors de la prochaine élection.

De Rugy innocenté par des subordonnés !

De  Rugy innocenté par des subordonnés !

 

De Rugy se dit innocenté par ses anciens subordonnés, la déontologue nommée par De Rugy et le secrétaire général de l’assemblée, ancien collaborateur de de Rugy. Son nom n’a jamais été autant prononcé que cette semaine. Agnès Roblot-Troizier, discrète déontologue de l’Assemblée depuis 2017, se retrouve propulsée malgré elle dans les affaires qui tourmentent actuellement François de Rugy. Face aux dépenses publiques présumées abusives de l’ancien président de l’Assemblée devenu ministre de la Transition écologique, la juriste est appelée par la majorité elle-même à mettre le nez dans ses factures. Mais déjà, sur les réseaux sociaux, nombre d’internautes pointent le paradoxe : c’est François de Rugy qui a placé Agnès Roblot-Troizier à ce poste. Le communiqué du 2 août 2017, largement partagé sur les réseaux sociaux, en atteste. Ce dernier indique que « sur proposition du Président François de Rugy, le Bureau de l’Assemblée nationale vient de nommer Madame Agnès Roblot-Troizier Déontologue de l’Assemblée nationale ». « C’est sûr, elle aura un jugement sévère et objectif ! », ironise un internaute sur Twitter.

Rugy déjà innocenté !

Rugy déjà innocenté

 

 

Inutile de tourner autour du pot,  la grande manœuvre visant à innocenter de Rugy est en cours. De façon très discrète,  on a laissé fuité une information de l’Assemblée nationale laissant entendre que les repas fastueux s’inscrivaient dans les activités professionnelles normales du président de l’Assemblée nationale. Dans un second temps, on laisse entendre que les travaux de l’appartement du même président (autour de 60 000 €) ne sont pas critiquables. Progressivement on va apprendre que les différentes frasques de Rugy n’étaient que des fantasmes et que l’intéressé n’a commis aucune faute dans un aucun domaine. En réalité,  c’est le marché qu’a conclu Macron avec  de Rugy : « tu pars car la situation politique est devenue ingérable médiatiquement mais en compensation on va passer un coup d’éponge sur tes mises en cause et tu pourras rebondir d’ici quelques mois ».- C’est évidemment la grosse combine politique qui permet d’innocenter de Rugy et en même temps le gouvernement. Lors de sa visite au tour de France Macron avait d’ailleurs annoncé la couleur : “La clarté sera faite dans les prochains jours, les prochaines semaines”, a-t-il déclaré. “Surtout il faut qu’il puisse se défendre comme tout citoyen”, a poursuivi le président. “Dans notre pays nous devons être attachés à la vérité, à la transparence pour les décideurs publics mais on doit aussi être attachés à la présomption d’innocence, à la capacité à laisser à chaque personne (la possibilité) de se défendre, de défendre son honneur et de plaider sa vérité.” Et les medias de reprendre en chœur cette info »« Selon des sources parlementaires, confirmant une information de franceinfo, les dîners polémiques de l’Hôtel de Lassay à l’origine, pour partie, de la démission de François de Rugy étaient “professionnels”, et l’ensemble des contrôles menés sur le train de vie présumé de l’ex-ministre n’ont mis au jour aucune entorse aux règles en vigueur. Le rapport diligenté par l’Assemblée nationale à ce sujet doit paraître mardi, tout comme les résultats de l’inspection commandée par le Premier ministre, Edouard Philippe, au secrétariat général du gouvernement concernant la régularité de travaux entrepris dans le logement de fonction de François de Rugy pour un montant de 63.000 euros. Selon des informations publiées samedi sur le site du Parisien, cette dernière enquête indique que toutes les dépenses engagées sont, là aussi, justifiées. ». Le problème, c’est qu’on ne peut affirmer que de Russie à respecter les règles précisément parce qu’il n’y a pas de règles. En outre et surtout aucune information précise ne permet d’affirmer de vérifier cette innocence supposée de Russie (liste des invités pour les repas fastueux par exemple, leur légitimité, et pourquoi des menus aussi princiers). Les grands médias dont  la plupart des journalistes sont en vacances diffusent ces infos  sans vérification, sans aucune analyse.

Repas fastueux : De Rugy déjà innocenté !!!

Repas fastueux : De Rugy  déjà innocenté !!!

 

 

Selon une source proche de l’enquête dit France Info Rugy serait innocenté à propos des dîners princiers qu’il organisait alors qu’il était président de l’Assemblée nationale. D’abord on peut se demander qui est cette source proche de l’enquête ? Sans doute Macron lui-même qui en échange de la démission de Rugy a promis qu’on passerait un coup d’éponge sur ses frasques. La suite nous démontrera sans doute que cette affaire politico-financière finira comme les autres, en eau de boudin. Selon la fameuse source proche de l’enquête, les dîners fastueux  de Rugy étaient de nature professionnelle. Ils étaient conformes aux règles dit encore la source. Le problème c’est qu’il n’y a aucune règle clairement établie et qu’on voit mal ce qui aurait pu justifier le faste compte tenu de la nature des invités. Des invités justement dont on ne connaîtra pas l’identité, ni la légitimité de sorte qu’il est ensuite facile d’affirmer le caractère professionnel de ces festivités. Cette enquête de l’Assemblée nationale constitue un scandale supplémentaire et la confirmation que le pays vit dans une monarchie de moins en moins républicaine. Et sans s’interroger le moins du monde, la plupart des grands médias reprenne cet information. Une information pour intoxiquer et qui ne grandit pas la radio publique qui slalome en permanence entre son allégeance au pouvoir et des moments  de lucidité journalistique. Pas étonnant quand on sait qu’en moyenne les salariés de Radio France gagnent plus de 5000 € par mois donc de nombreux  journalistes qui doivent dépasser 10 000 €. De quoi nourrir des raisons de ménager le pouvoir en place !

Tapie innocenté la grande mascarade judiciaire

Tapie  innocenté   la grande mascarade judiciaire

 

 

 

Après réflexion et contrairement à ce qu’avait indiqué la ministre de la justice, le parquet va faire appel de la décision concernant l’affaire tapie en correctionnel Rarement sans doute la justice ne se sera ridiculisée à ce point à travers cette interminable affaire Tapie. Un feuilleton qui n’est pas prêt de s’arrêter et qui dure depuis 25 ans. Les différentes juridictions et les juges eux-mêmes n’ont cessé de se contredire au gré des preuves et surtout des pressions. Pour faire simple, résumons la situation ;  le  9 juillet, Tapie a été innocenté en correctionnel du motif de fraude. Pourtant au civil c’est précisément sur la constatation d’une fraude que Tapie a été condamné à rembourser les 400 millions que l’État lui a fait attribuer via le Crédit Lyonnais. Pire, la justice n’a même pas encore été capable d’imposer le remboursement qui ne peut être remis en cause par la décision en correctionnel. Certains se demandent même si certains juges ne participent pas à la complexité des procédures pour retarder encore ce remboursement. Bref c’est la grande mascarade judiciaire. Comme dans la plupart des affaires politico juridiques, la justice évolue en fonction du pouvoir en place et en plus se contredit et se perd aussi dans les méandres des procédures. Cette décision constitue évidemment un scandale qui s’explique facilement puisque la condamnation des intéressés aurait impliqué des représentants de l’État et porté atteinte à l’image du gouvernement et à Macron. On ne pouvait en effet retenir la culpabilité du patron d’Orange sans déstabiliser la société. On ne pouvait retenir la culpabilité des autres impliqués sans faire le lien avec le rôle joué par exemple par Claude Guéant mais aussi par Sarkozy (lequel se répand en louanges sur Macron !). Il y a aussi le lien inévitable qui aurait pu être fait avec Christine Lagarde, reconnue coupable de négligence dans ce dossier mais sans autre condamnation. Christine Lagarde qui justement vient d’être nommée présidente de la banque centrale européenne ; une nomination par ailleurs un peu contestée. Bref pour parler vulgairement trop aurait été mouillés  en cas de condamnation en correctionnel. Au-delà de Tapie, cette affaire révèle l’état de la justice en France. Une justice dite indépendante mais qui ne punit réellement que les faibles et se couche devant les puissants.

 

FOOT-FRIC FIFA : Platini innocenté ?

FOOT-FRIC  FIFA : Platini innocenté ?

 

D’après le JDD Platini pourrait justifier de sa rémunération par la FIFA car cette dernière était connue de tous depuis longtemps et faisait donc l’objet d’un quasi contrat. Reste cependant à savoir pourquoi  le versement a été aussi tardif ou alors Platini est bien tombé dans le piège tendu par Blatter. De toute manière cette affaire est  confuse, elle dégage un parfum de mafia ; La plupart des dirigeants  de la FIFA ont mis les doigts dans le pot de confiture (16 responsables sont pour l’instant impliqués) ; le plus simple serait de dissoudre cette organisation mafieuse et de lui substituer une institution au caractère juridique plus stable et plus transparent. Le rapport qui pourrait dédouaner Platini fait 23 pages. En apparence anodines. Mais une ligne pourrait bel et bien sauver Michel Platini des soupçons de corruption qui pourraient lui valoir un bannissement à vie de la Fifa. « Cette pièce vient démontrer, contrairement à la thèse sur laquelle repose toute l’accusation, que le contrat de Michel Platini avec la Fifa n’avait aucun caractère occulte, et que de nombreuses personnes, y compris à l’UEFA et à la Fifa en avaient connaissance dès 1998″, confirme l’un des avocats de Michel Platini. Effectivement, selon le document en possession du JDD, tout le bureau exécutif de l’UEFA en 1998, et parmi eux trois membres de la Fifa, savaient dès 1998 que le salaire de Platini à la Fifa était d’un million de francs suisses annuels.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol