Archive pour le Tag 'injustement'

Patrick Balkany encore injustement accusé !

Patrick Balkany encore injustement accusé !

Sans doute un acharnement judicaire ! Patrick Balkany, a de nouveau été mis en examen début octobre pour des soupçons de dissimulation de son patrimoine au fisc, via des sociétés à l’étranger, a appris l’Agence France Presse jeudi 20 octobre de sources proches du dossier. Le 5 octobre, les juges d’instruction qui enquêtent sur son patrimoine l’ont mis en examen notamment pour blanchiment de corruption et de fraude fiscale aggravée « par le caractère habituel », a indiqué à l’AFP l’une des sources. Lors de son audition, Patrick Balkany a été interrogé sur la création, fin 2013 alors qu’une enquête le visait déjà, d’une nouvelle société immatriculée aux Seychelles, abritant le fruit de la vente en 2002 d’une maison à Saint-Martin (Antilles), explique la même source. Déjà mis en examen pour fraude fiscale et blanchiment, Pascal Balkany est à nouveau mis en examen concernant ses déclarations sur son patrimoine. La justice le soupçonnant d’avoir omis de déclarer ou d’avoir sous-évalué certains de ses biens. L’élu des Hauts-de-Seine a été mis en examen pour déclaration mensongère de patrimoine, a confirmé une source judiciaire. Sollicité par l’AFP, son avocat, Me Grégoire Lafarge, a dénoncé « une violation réitérée du secret de l’instruction » et « un acharnement qui n’a plus rien de juridique ». Dans ce dossier, Patrick Balkany est déjà mis en examen, notamment pour fraude fiscale, corruption passive et blanchiment de fraude fiscale. Les juges soupçonnent Patrick Balkany d’avoir omis, entre avril 2011 et janvier 2014, une partie substantielle de son patrimoine et « fourni une évaluation mensongère » dans les déclarations, selon une source proche du dossier. L’enquête menée par les magistrats financiers Renaud van Ruymbeke et Patricia Simon concerne la propriété où vit le couple à Giverny (Eure), mais donnée à leurs enfants en nue-propriété, et trois villas, deux situées sur l’île antillaise de Saint-Martin et une autre à Marrakech, Dar Gyucy.  Autant de biens immobiliers qui ont été saisis par la justice, à l’exception d’une des deux maisons antillaises, depuis revendue.  »Le patrimoine des époux Balkany est important. Pourtant aucun bien n’est à leur nom«  relève une ordonnance de saisie des juges, selon une source proche du dossier. « Ils ne disposaient pas de revenus leur permettant d’acquérir un tel patrimoine. Ils ont organisé leur insolvabilité », soupçonnent les juges, selon la même source. Les magistrats sont convaincus que le couple a eu recours à des sociétés du Liechtenstein, de Singapour ou de Panama, afin d’éviter d’apparaître comme propriétaires.

Foot : PSG injustement puni

Foot : PSG injustement puni

Le PSG est puni pour avoir trop dépensé . Évidemment le foot génère trop d’argent, évidemment les joueurs sont trop payés mais ce n’est pas une raison pour sanctionner un club qui n’a pas de déficit. Dans le même temps des clubs anglais sont presque tous en déficit (sauf Arsenal) et ne sont pas sanctionnés (à l’ exception de Manchester City). Pas plus que le Barça ou le Réal dont les dettes (pour chacun) avoisine les 500 millions et qui doivent des dizaines et des dizaines millions de cotisation sociales à l’Etat. Platini l’initiateur de la démarche fait preuve dans son dossier de disparités inexplicables (ou alors il maénage certains pour accéder à la présidence de la FIFA). Le Paris Saint-Germain et Manchester City se sont donc vu infliger chacun une amende de 60 millions d’euros et devront limiter l’effectif de leurs équipes pour la prochaine saison de la Ligue des Champions, ayant enfreint tous deux les nouvelles règles du fair-play financier visant à stabiliser les finances des clubs de football. Le PSG, propriété d’investisseurs qataris, et Manchester City, propriété du cheikh d’Abu Dhabi Mansour, ont par ailleurs accepté de limiter sensiblement les dépenses de transfert lors des deux prochaines saisons. Ils n’ont en outre pas le droit d’augmenter les rémunérations pendant deux ans. Enfin, ils ne pourront inscrire que 21 joueurs en Ligue des champions l’an prochain. Des sanctions officiellement annoncées ce vendredi soir mais dont la teneur avait filtré depuis plusieurs semaines. Pas de quoi inquiéter le PSG, si l’on en croit son président Nasser Al-Khelaïfi. Dans un communiqué, ce dernier explique que l’ambition du club n’était pas remise en cause. « Notre ambition de devenir l’une des marques globales de sport parmi les meilleures et les plus performantes n’est pas remise en cause par ces mesures. » Manchester City a bien précisé qu’il avait passé un accord avec l’UEFA à son corps défendant car s’il ne l’avait pas fait il risquait d’être interdit de Champions League la prochaine saison. « Dans des circonstances normales, le club aurait voulu poursuivre la procédure par toutes voies de recours », écrit-il dans un communiqué. « Toutefois, notre décision finale doit être examinée à l’aune des réalités pratiques pour nos fans, nos partenaires et les intérêts des opérations commerciales du club. » Chacun des deux clubs pourra récupérer 40 millions d’euros de cette amende s’il s’en tient aux conditions de son règlement avec l’UEFA dans les saisons à venir. L’UEFA a infligé des sanctions moins lourdes à sept autres clubs, dont Galatasaray (Turquie) et le Zenit Saint-Pétersbourg (Russie).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol