Archive pour le Tag 'industrielles'

Allemagne: commandes industrielles en hausse

Allemagne: commandes industrielles en hausse

 

Les commandes passées à l’industrie allemande ont déjoué favorablement les attentes en maintenant leur rythme de hausse en juin, leur volume progressant de 1% sur un mois, selon une donnée provisoire publiée ce vendredi par Destatis. Les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset escomptaient en moyenne une hausse modérée de 0,5% en juin, après le rebond d’1,1% en mai. Ce dernier chiffre a été légèrement révisé en hausse par l’Office fédéral des statistiques qui avait initialement annoncé une hausse de 1%.

Tomates industrielles immangeables : des transgéniques à la place ?

Tomates industrielles immangeables : des transgéniques à la place ?

 

 On vient de se rendre compte que les tomates industrielles étaient vraiment immangeables même pour les américains, premiers producteurs. Du coup, des scientifiques envisagent de créer une nouvelle variété sans doute transgénique  pour redonner du goût à ce légume (en fait un fruit). De quoi s’inquiéter car on ne remet pas en cause le mode de production. Peut-être serait-il plus simple de recommander que les tomates puissent simplement pousser dans la terre sans engrais et  pesticides chimiques. Des chercheurs américains ont Donc identifié des variantes génétiques permettant de redonner de la saveur aux tomates industrielles, souvent insipides.  »Nous allons restaurer le goût des tomates perdu au cours des dernières décennies », explique Harry Klee, professeur d’horticulture à l’université de Floride qui a mené cette étude, assurant « pouvoir rendre les tomates de supermarché bien meilleures ». Ses travaux sont publiés jeudi dans la revue américaine Science. Une des premières étapes de cette étude a été de déterminer quelles substances chimiques parmi des centaines contribuent à rendre les tomates goûteuses. Les variétés industrielles actuelles ne contiennent pas suffisamment de sucre et de substances essentielles pour donner de la saveur, précise le scientifique. Ces qualités ont été perdues au cours des cinquante dernières années parce que les producteurs n’avaient pas les outils scientifiques nécessaires pour tester régulièrement la saveur de leurs tomates, explique-t-il. Travaillant sur le génome de la tomate qui a été entièrement séquencé en 2012, les chercheurs ont pu identifier des variations dans cinq à six gènes qui contrôlent la synthèse de toutes les substances chimiques importantes contribuant à donner du goût à ces fruits. Ils ont ensuite remplacé dans le génome des tomates industrielles les mauvaises variantes génétiques par celles qui leur donnent de la saveur. Mais puisque la création d’une nouvelle variété prend du temps, ces scientifiques estiment qu’il faudra de trois à quatre ans pour produire les nouvelles tomates avec du goût. Les Etats-Unis sont le deuxième producteur mondial de tomates derrière la Chine, selon le ministère américain de l’Agriculture (USDA).

Des salades industrielles au Japon : bon appétit

Des salades industrielles au Japon : bon appétit

La culture industrielle des légumes (ou de l’élevage)  n’est pas nouvelle mais elle prend cette fois une dimension encore inconnue au Japon où l’on va créer une véritable usine à la production robotisée pour produire 30 000 salades par jour soit 10 millions par an  sur moins d’un demi hectare. Comme pour l’élevage de volailles, on utilisera la lumière artificielle ;  les salades ne pousseront pas sur le sol mais sur des étagères superposées. Des légumes presque artificiels gonflés à l’eau et à l’engrais. On objectera que le processus de production n’est pas nouveau puisque des tomates par exemple sont cultivées de la même manière et sans terre. Avec la robotisation la productivité sera poussée à l’extrême et le prix des salades pourra même être divisé par deux. Bien entendu le consommateur en aura pour son argent avec une qualité gustative à peu près nulle  et d’éventuels risques sanitaires. Pour s’en persuader il suffit déjà de déguster les tomates de supermarché produites de manière industrielle : une texture de cailloux et le goût de l’eau. Un mode de production en tout cas qui ne va pas  en faveur d’un produit d’une consommation davantage végétarienne. Quand la chimie et l’industrie ce substitue à l’agriculture ! Dans cette usine futuriste où les salades pousseront sur des étagères, «toutes les étapes de production, de l’ensemencement jusqu’à la récolte, sans oublier l’arrosage, seront assurées par des robots», assure Koji Morisada, l’un des responsables de Spread, la société japonaise qui a mis au point ce site d’une nouvelle ère. À défaut d’être créatrice d’emplois, cette ferme-usine sera vertueuse sur le plan économique. «Les coûts des salades industrielles au Japon  de main-d’œuvre seront réduits de moitié», assure le porte-parole, les effectifs présents ne faisant que contrôler les robots. Côté environnement, cette serre hermétique à l’air extérieur se veut irréprochable. «Aucun pesticide ne sera employé et 98 % de l’eau sera recyclée», insiste Koji Morisada. Sur le plan énergétique, «les ampoules LED à basse consommation d’énergie devraient réduire la facture d’électricité d’au moins 75 % par rapport aux lampes classiques au sodium», affirment les responsables de l’usine. De quoi réduire drastiquement le prix en rayon,  ravir le consommateur nippon mais déprimer complètement le gourmet.

Croissance Allemagne : baisse surprise des commandes industrielles

Croissance Allemagne : baisse surprise des commandes industrielles

 

Très mauvaise nouvelle pour la croissance européenne avec cette baisse surprise des  commandes industrielles ; cette  baisse des commandes industrielles a été quatre fois supérieures à ce que craignaient les analystes. . Bien entendu on ne peut se fier sur un chiffre mensuel pour dégager uen tendance mais cela démontre à l’évidence la relative fébrilité de la croissance européenne qui sans doute va enregistrer encore  ce type de mouvement erratique ; l’Europe ne connaitra vraisemblablement pas une  vraie sortie de crise en 2015 et la tendance de la croissance va demeurer molle en 2015.  Les commandes industrielles allemandes   ont donc  chuté de 3,9%, alors que les analystes s’attendaient à un recul de 1%. Toutefois, les chiffres du mois de décembre ont été revus à la hausse, compensant en partie cette mauvaise performance.  Les commandes à l’industrie allemande ont chuté de 3,9% sur un mois en janvier, beaucoup plus que prévu, a annoncé jeudi le ministère allemand de l’Economie. Les analystes interrogés par FactSet attendaient un recul de 1% seulement pour cet indicateur provisoire, corrigé des variations saisonnières. Le chiffre de décembre a été révisé en légère hausse, à +4,4%, ce qui correspond sur deux mois (décembre-janvier par rapport à octobre-novembre) à une progression des commandes de 1,3% et sur trois mois à une hausse de 1,6%, a précisé le ministère. L’industrie, pilier de l’économie allemande, avait enregistré en décembre un volume anormalement élevé de grosses commandes, explique le ministère, et cela ne s’est pas répété en janvier, avec au contraire un chiffre inférieur à la moyenne. Mais « en tendance », selon lui, « les entrées de commandes tout comme la conjoncture industrielle dans son ensemble restent orientées à la hausse ». Le premier mois de l’année a vu les commandes domestiques reculer de 2,5% sur un mois et celles en provenance de l’étranger de 4,8%.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol