Archive pour le Tag 'indigence'

L’indigence de la politique culturelle (Robin Renucci)

« . Dans une tribune au Monde publiée mardi, l’acteur Robin Renucci, ainsi qu’une dizaine d’autres personnalités du monde de la culture, dénoncent la politique culturelle d’Emmanuel Macron. Selon eux en effet, les réformes gouvernementales ne visent qu’à dépecer peu à peu le ministère de la Culture, qui perd des prérogatives. « L’objectif principal du ‘Chantier Action Publique 2022′ consiste à réformer l’organisation territoriale de l’Etat », écrivent-ils. « L’expérimentation menée en région Bretagne met en œuvre la délégation de certaines compétences du ministère vers la grande région et préfigure un transfert complet de compétences. » Autre exemple : une mission sur les résidences de création, qui est menée « hors du giron du ministère de la Culture sur commande de l’Élysée ». En règle générale, jugent les signataires de la tribune, toutes les mutations s’effectuent très verticalement, avec la « nomination discrétionnaire de chargés de missions » depuis le Palais et un court-circuitage permanent du ministère de Françoise Nyssen. « Ceci n’est pas notre projet », préviennent les auteurs de la tribune, qui craignent notamment que l’État se désinvestisse dans les régions pour se concentrer uniquement sur l’Île-de-France. Eux proposent plutôt « l’organisation d’un chantier interministériel », centré autour du ministère de la Culture, qui pourrait permettre de construire « une politique culturelle véritablement innovante ».

 

 

Zone euro : l’inflation négative traduit l’indigence de la croissance

Zone euro : l’inflation négative traduit l’indigence de la croissance  

La banque centrale avait déjà récemment abaissé sa perspective de croissance de 1,5 à, quatre en raison en particulier d’une inflation très faible attendue à plus de 0 % en 2015. Mais cette inflation est passée dans le rouge en septembre et se situe à -01 % sur un an. Ce qui témoigne d’une part de l’atonie de la croissance passée, d’autre part ce qui mécaniquement va peser sur le volume d’activité en francs constants. En clair on devrait encore réviser à la baisse la perspective de croissance. La Banque centrale a en effet  abaissé  ses prévisions d’inflation et de croissance en zone euro pour 2015, 2016 et 2017, évoquant la faiblesse des prix du pétrole, la baisse de la demande mondiale et les inquiétudes sur les émergents.   ». L’inflation en zone euro est passée en territoire négatif pour la première fois en six mois, ce qui augmente la pression pesant sur la Banque centrale européenne afin qu’elle muscle son programme de rachat d’actifs pour réveiller les prix. Les prix à la consommation dans l’union monétaire ont baissé de 0,1% sur un an en septembre, montre la première estimation publiée mercredi par Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une stabilité des prix après une hausse de 0,1% en rythme annuel en août. Le principal facteur expliquant le repli de septembre est une forte baisse, de 8,9%, des prix de l’énergie après -7,2% en août. Les prix des produits alimentaires non-transformés, eux, ont au contraire augmenté de 2,7% par rapport à septembre 2014. En excluant ces deux composantes volatiles, l’inflation de base ressort à 0,9% sur un an en septembre, comme le mois précédent.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol