Archive pour le Tag '« importés »'

Produits agricoles importés: Pour des règles Européennes de réciprocité

  • Produits agricoles importés: Pour des règles Européennes de réciprocité

Apporter aux agriculteurs cette « protection essentielle » devra être une priorité pour la présidence française de l’Union européenne en 2022, affirme, dans une tribune au « Monde », un collectif d’eurodéputés, de représentants d’ONG environnementales et de représentants du monde agricole.

 

 

 

Nous partageons un constat : les agriculteurs sont soumis à des distorsions de concurrence vis-à-vis des importations de nos partenaires commerciaux qui limitent la transition de l’agriculture européenne vers plus de durabilité ; les produits agricoles que nous consommons en Europe ne respectent pas toujours les mêmes règles selon qu’ils sont produits au sein du marché européen ou importés.

Certaines méthodes de production (utilisation de farines animales, recours à des antibiotiques comme activateurs de croissance) strictement interdites dans l’élevage européen doivent par conséquent faire l’objet de mesures strictes de réciprocité et de contrôles des produits importés, tels que le bœuf, qui nous vient du Brésil ou du Canada, par exemple. De même, les tomates, les lentilles, les oranges ou les poireaux importés, ne devraient en aucun cas être traités avec des pesticides interdits dans l’Union européenne (UE) en raison de leur dangerosité pour la santé ou l’environnement.

Sans la mise en place de telles mesures miroirs, du point de vue des agriculteurs, la situation est absurde. Alors même qu’ils peinent trop souvent à dégager un revenu décent, faute de prix suffisamment rémunérateurs, ils ne peuvent se trouver dans le même temps, exposés à une concurrence déloyale avec des produits importés moins-disants sur le plan sanitaire, environnemental et en matière de bien-être animal. Alors même que nous devons privilégier un modèle d’élevage familial et herbager – sans commune mesure avec certaines fermes usines américaines de plusieurs milliers de bovins engraissés de manière industrielle –, l’Europe se doit d’apporter aux paysans cette protection essentielle. Du point de vue du consommateur européen, l’absence de mesures de réciprocité efficaces apparaît ubuesque alimentant des sentiments d’incompréhension ; le risque étant également que son choix se porte vers des produits loin de nos standards.

« Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur les impacts sur la santé, le climat et la biodiversité générés par notre alimentation au-delà de nos frontières »

Ce système de deux poids deux mesures menace directement l’atteinte des objectifs environnementaux et climatiques définis dans le Green Deal [le Pacte vert, soit l’objectif de neutralité climatique de l’UE d’ici à 2050], et la stratégie européenne « De la ferme à la fourchette ». Disons-le clairement : maintenir un tel système c’est limiter la transition vers une agriculture européenne plus durable. Comment convaincre les agriculteurs européens de réduire l’utilisation des pesticides ou des antibiotiques d’ici à 2030, si les interdictions ne s’appliquent pas aussi de manière intégrale aux produits d’origine étrangère importés en Europe ? Comment convaincre même les consommateurs de privilégier des produits européens issus d’une agriculture plus durable face à des produits importés à un prix moindre mais au coût environnemental plus élevé ?

Coronavirus Chine : seulement Quatre nouveaux et en plus importés de l’étranger !!!

Coronavirus Chine : seulement Quatre nouveaux et en plus importés de l’étranger !!!

 

Il est clair que les chiffres fournis par la Chine sont de plus en plus ridicules. Ainsi cette toute récente information de quatre nouveaux cas sur une population d’un milliard 500 millions. En plus avec cette précision douteuse d’importation  étrangère de ces nouveaux cas ! Les autorités sanitaires chinoises ont en effet indiqué jeudi avoir confirmé la veille quatre nouveaux cas de contamination au coronavirus en Chine continentale, et n’avoir recensé aucun décès supplémentaire lié à l’épidémie, qui est apparue dans le centre du pays en fin d’année dernière. La Commission nationale de la santé a précisé dans son point quotidien que l’ensemble des nouveaux cas d’infection concernaient des personnes arrivées de l’étranger.

Au total, selon ses données, le coronavirus a contaminé 82.862 personnes en Chine continentale et causé 4.633 décès. ( pour 100 000 en Europe !)

Coronavirus Chine : 30 nouveaux cas surtout  » importés de l’étranger « 

Coronavirus Chine : 30 nouveaux cas surtout  » importés de l’étranger « 

Il  y a sans doute de quoi s’interroger sérieusement sur les chiffres fournis par la Chine et ses commentaires concernant la progression du Coronavirus. Il paraît de plus en plus clair que les statistiques chinoises ont été complètement faussées. En effet, la Chine n’a retenu que 4500 morts pour une population d’un milliard 500 millions .

À comparer évidemment aux presque 100 000 morts de l’Europe pour autour de 400 millions d’habitants. Une deuxième vague de contamination semble être en cours en Chine. Les chiffres annoncés sont tout aussi ridicules.

Parmi ces nouveaux cas, 23 ont été importés, une hausse de 11 cas comparé à la veille. Par ailleurs, les autorités sanitaires ont aussi recensé une hausse des cas asymptomatiques qui passent de 37 à 42.

Au total, le coronavirus a contaminé 82.788 personnes et causé 4.632 décès en Chine continentale, selon les données officielles. Des chiffres sans doute multipliaient par 10 par 100 qui posent un sérieux problème de coopération avec la dictature chinoise.

Coronavirus Chine : 89 cas supplémentaires « importés » !

Coronavirus Chine : 89 cas supplémentaires « importés » !

Dans le cas de son offensive diplomatique mondiale, la Chine ne cesse de valoriser son modèle politique et économique. Le problème c’est qu’il semble bien qu’  une nouvelle vague de Coron virus apparaisse. Du coup, la Chine avec sa dialectique communiste tordue parle de cas importés. Comme si le virus ne venait pas à l’origine de Chine et comme si les mesures de déconfinement n’étaient pas responsables d’une nouvelle émergence de la maladie. Notons que sur les 89 cas supplémentaires officiellement déclarés,3  seraient imputables à la Chine et les autres à l’étranger ! La Chine aurait  enregistré au cours des dernières 24 heures 89 cas supplémentaires de contamination au coronavirus, un chiffre en baisse par rapport à la veille, rapporte donc  lundi la Commission nationale de la santé. 86 de ces nouveaux cas sont «importés» contre 98 la veille. La télévision d’état a annoncé plus tôt dans la journée que 79 des cas importés se trouvaient dans la province du Heilongjiang, dans le nord-est du pays, à la frontière russe.

Le nombre total de cas confirmés en Chine est maintenant de 82.249 avec un nombre de décès de 3.341. Aucune nouvelle mort n’a été enregistrée le 13 avril.

Coronavirus Chine : hausse des cas « importés »

Coronavirus Chine : hausse des cas « importés »

 

Le nombre de contaminations « importés » de coronavirus a de nouveau augmenté vendredi en Chine continentale, montrent des statistiques publiées samedi par les autorités sanitaires chinoises. Pour le troisième jour consécutif, le Chine n’a officiellement enregistré aucun cas de transmission locale du virus apparu fin décembre dans la province chinoise du Hubeï. La Chine continentale a fait état 41 nouveaux cas, tous provenant de l’étranger et dans six provinces, portant le total des cas importés à 269.

Depuis le début de l’épidémie, 81.008 cas ont été enregistrés en Chine et 3.255 personnes sont mortes, soit sept décès supplémentaires par rapport à la veille. L’ensemble des nouveaux décès sont survenus dans la province de Hubeï.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol