Archive pour le Tag 'importées'

Etats-Unis : 25% de droits douane sur les voitures importées !

Etats-Unis :  25% de droits  douane sur les voitures importées !

Des droits de douane sur les voitures pourraient frapper de plein fouet l’économie européenne et surtout l’Allemagne. Des droits pouvant aller jusqu’à25%. ! Il est clair que face à une telle menace économique l’Union économique sera contrainte de répliquer. Au total ce sera un mauvais coup pour les échanges internationaux et la croissance.  L’administration Trump songe en effet ouvrir une enquête sur les importations automobiles dans le cadre d’un dispositif juridique, la Section 232 d’une loi de 1962 sur le commerce, qui pourrait conduire à l’instauration de ces droits de douane, précise le Wall Street Journal en s’appuyant sur des sources du secteur automobile informées des grandes lignes de ce projet. Ce dernier est encore au stade de l’ébauche et il risque de se heurter à une forte hostilité, de la part des partenaires commerciaux des Etats-Unis mais aussi des concessionnaires américains de véhicules importés, souligne le journal. Le président américain Donald Trump a déjà annoncé des droits de douane sur l’acier et l’aluminium en s’appuyant sur cette Section 232, qui autorise la mise en place de protections commerciales au nom de la “sécurité nationale” des Etats-Unis. Les titres General Motors et Ford ont pris respectivement 0,6% et 0,9% après la clôture à Wall Street alors que le titre coté à New York de Fiat Chrysler Automobile (FCA) a perdu 2%.

 

St Valentin : 85% des fleurs importées

St Valentin : 85% des fleurs importées

.

La St valentin, l’occasion offrir des fleurs mais des fleurs surtout importées pour 85% ;  rien que pour la semaine de la Saint-Valentin les dépenses des Français s’élèvent à environ 30 millions d’euros.  Les importations de la filière agricole s’élèvent à près d’un milliard  d’euros quand les exportations à moins de 100 millions. Par exemple, les roses vendues proviennent à 82% des Pays-Bas. Le Kenya, la Colombie, la Belgique ou encore l’Equateur se répartissent le reste des importations.  Cette situation « est due dans un premier temps au type de fleurs qui peuvent être produites ou non en France commente Laurent Devaux, le directeur de l’Uniphor, un syndicat horticole.  Une évidence mais on comprend mal que la Hollande soit mieux placée sur le plan climatique ! La question est plutôt celles des charges. . Ensuite la production de fleurs est dépensière en énergie. Il est clair qu’avec les charges et le prix de l’énergie, le rendement devient très vite négatif. La concurrence internationale n’a pas forcément toutes ces contraintes. » Prévu pour favoriser les ventes françaises et accessible à tous, le label ne reçoit pas un vif accueil dans la profession. Car d’autres labels existent déjà: le label « Plante Bleue » qui prouve que l’entreprise respecte les contraintes du Grenelle de l’environnement, en faisant des efforts en matière de pesticides, d’utilisation d’eau et d’énergie, et le Label Rouge notamment pour les dahlias. Les horticulteurs peuvent aussi être soumis à la Charte Qualité Fleurs, une initiative des horticulteurs qui repose sur un dispositif certifié de traçabilité et d’évaluation de la qualité des fleurs.  »On est dubitatifs », commente Laurent Devaux, dénonçant la nécessité d’avoir obtenu le label « Plante Bleue » et de respecter cette charte pour tenter de recevoir le logo « Fleurs de France ». « On nous avait promis un logo accessible pour tous, regrette le directeur du syndicat horticole. Sauf qu’il faudra déjà être certifié, payer une inscription, faire des investissements si les productions ne sont pas aux normes.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol