Archive pour le Tag 'image'

Page 2 sur 2

Grands sites d’info : plus d’écrit, des images et du son !!

Grands sites d’info : plus d’écrit, des images et du son !!

 

Il y a la grande crise de la presse écrite qui à force de produire le l’info banalisée, formatée, congelée a dégouté le lectorat ; la plupart des grands journaux sont en crise permanente et les titres disparaissent un par un. La télé elle aussi subit ce désamour vis-à-vis des grands médias par manque d’originalité sauf sur les chaînes d’info spécialisées. Les grands sites internet -en peu de temps- ont tous changé leur concept et leur présentation. Terminé, l’écrit, on privilégie l’audio et les images. Une sorte de régression culturelle.  Du coup dix fois moins d’infos et surtout des infos très banalisées et même banales pour ne pas dire fadasses. Evidemment cela nécessite beaucoup moins de travail et moins de journalistes, il suffit de diffuser ce qui a été dit sur les radios ou sur les télés. Bref ce n’est plus internet, c’est du copier coller des dix grands titres que fournissent les agences et que rabâche la grande presse.  Quand on lu un site, on a lu tous les autres ; aucune personnalité, aucune ligne éditoriale, et souvent la même langue de bois officielle. Il convient de donc de chercher ailleurs, ce que font les internautes de plus en plus. Cette crise de l’info des grands médias pose quand même la question de la démocratie. La multiplicité des supports n’est pas nécessairement gage de plus d’ouverture, souvenons-nous des fameuses radios dites libres qui sont toutes devenues des radios purement commerciales. Internet heureusement est un support accessible au plus grand nombre de producteurs d’infos, d’analyse, de prépositions. Ces milliers de producteurs sont sans doute l’avenier de l’information à condition de ne pas se laisser manger par des préoccupations financières. Un contrepouvoir indispensable dans une société caractérisée par la domination de la pensée technocratique unique.

Sondage justice : mauvais fonctionnement pour 75% et mauvaise image pour Taubira pour 59%

Sondage justice : mauvais fonctionnement pour 75% et mauvaise image pour Taubira pour 59%

 

 

Une justice trop dépendante, trop complexe c’est le jugement des français. On pourrait ajouter son caractère désuet et partial. Les trois quarts des Français (75%) estiment que la justice en France fonctionne mal et plus de la moitié (59%), ont une mauvaise opinion de la ministre de la Justice Christiane Taubira, selon un sondage BVA pour Le Parisien Dimanche. A la question, « Estimez-vous qu’en France la justice fonctionne globalement…? », 75% des sondés répondent « mal », 24% répondent « bien ».   »Un niveau de défiance jamais atteint depuis 1962 et les premières enquêtes sur ce thème », précise le journal.  Les Français d’autre part ne croient pas à l’indépendance des juges d’instruction. « Diriez-vous qu’en France les juges d’instruction sont indépendants du pouvoir politique ? » 57% des sondés répondent « non », 41% « oui ».  Toujours dans le même sondage, « et pour ne rien arranger, les Français n’aiment pas non plus leur ministre de la Justice », relève Le Parisien. A la question, « Quelle opinion avez-vous de Christiane Taubira ? » 59% des personnes interrogées répondent « mauvaise », 39% affirment avoir une « bonne » opinion.  D’autre part, 54% la jugent « moins bonne » ministre de la Justice que ses prédécesseurs lorsque Nicolas Sarkozy était président. 40% la trouvent « meilleure. » 6% sans opinion.  Enfin, les sondés préfèrent le ministre de l’Intérieur Manuel Valls à la ministre de la Justice Christiane Taubira, 65% contre 24% (11% sans opinion).  Sondage réalisé les 13 et 14 février.

 

Dassault-  » image catastrophique du Sénat » (Bel)

Dassault-  » image catastrophique du Sénat » (Bel)

 

 

Il a raison le président du sénat, jean Pierre bel la décsion du sénat de ne pas lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault est scandaleuse. Au moment où le gouvernement utilise une procédure d’exception contre le comique Dieudonné (condamnable sans aucune discussion mais dans les formes), le sénat lui passe l’éponge sur l’affaire Serge Dassault. En fait une majorité a voulu protéger ses petites affaires,  ses petits intérêts. Dassault reste puissant au sein de la république, pour preuve son Rafale invendable aura couté 50 milliards à l’Etat et on vient même de rajouter un milliard il y a deux jours. Tout s’achète, la république comme ses lecteurs et ses élus ! On ne peut pas condamner un tel homme ou alors il faut condamner tout le sénat. Ce qui par parenthèse serait une excellente mesure pour diminuer a dépense publique. Le président du Sénat lui non plus n’a toujours pas digéré la décision du bureau de la Chambre Haute de ne pas lever, mercredi, l’immunité du sénateur Serge Dassault, accusé par la justice d’achat de voix. « Je suis profondément déçu par la décision, un peu blessé », a assuré le deuxième personnage de l’Etat vendredi matin sur Europe 1. « Mais il faut raison garder. La justice passera », a-t-il promis. Jean-Pierre Bel regrette surtout l’impression laissée par cette décision. « Je suis blessé parce que cette décision a permis un flot d’antiparlementarisme et a donné une image du Sénat négative et catastrophique », a-t-il déploré. « Je suis désolé de voir que certains de mes collègues ont fait jouer des principes qui leur paraissaient supérieurs. Faire jouer des préférences amicales ou politiques dans un sujet comme celui-là, c’est une très mauvaise chose pour la démocratie. Je défends le Sénat. C’est une Assemblée utile à notre démocratie. Je veux réhabiliter l’image du Sénat et cette décision ne nous aide pas », a insisté Jean-Pierre Bel. Pour que cette situation ne se reproduise pas, Jean-Pierre Bel compte bien changer la règle du vote à bulletin secret. « Je me suis même demandé si quelqu’un ne s’était pas trompé tellement j’étais stupéfait », a-t-il expliqué. « Je demanderai à ce qu’on lève le secret de la délibération du bureau sur ces questions. Et la justice peut déposer une requête avec des motivations qui nous permettront de nous prononcer. Nous ferons le vote à main levée. Très vite, dès que la justice nous aura saisi, si elle choisi de le faire », a-t-il insisté.

 

Sondage : image de Hollande peu changée avec le Mali

Sondage : image de Hollande peu changée avec le Mali

Même si 75% des français soutiennent l’opération au Mali, limage de Hollande a peu changé. La gestion du conflit malien par le président de la République a eu un impact limité sur l’opinion, 60% des Français déclarant qu’elle n’a changé ni en bien ni en mal l’image qu’ils ont de François Hollande, selon un sondage BFMTV-CSA publié jeudi.  Ils ne sont que 19% à affirmer qu’elle a changé en bien, 10% répondant qu’elle a changé en mal et 11% ne se prononçant pas.  Le sentiment d’une image inchangée se vérifie dans toutes les catégories de la population. La proportion de sondés affirmant que l’image qu’ils ont du chef de l’Etat s’est améliorée atteint ses plus hauts niveaux chez les hommes (27%), les personnes âgées de plus de 65 ans (28%) et les catégories socioprofessionnelles supérieures (22%).  Les bénéfices en termes d’image s’avèrent par ailleurs importants parmi les sympathisants de gauche (31% contre 6% qui disent que l’image de M. Hollande s’est dégradée à leurs yeux) et ceux du MoDem (32% contre 1%).  Les sympathisants de droite apparaissent beaucoup plus partagés: 18% déclarent que leur image de François Hollande s’est améliorée, 11% disant au contraire qu’elle s’est détériorée.

 

Nouveau :- site chansons-poèmes de  g.bessay:

FOOT : 200 millions du Qatar au PSG pour promouvoir l’image de ce pays

 

FOOT : 200 millions du Qatar pour promouvoir l’image de ce pays

Une grande équipe a Paris, personne ne peuet s’en plaindre m^me sponsorisée par le Quatar.mas il y aura un retout pour le Qatar qui va investir en plus environ 200 millions par an pour promouvopit l’image de ce pays. Le Paris Saint-Germain va encore faire des jaloux, et pas seulement en France. Le partenariat inédit qui aurait été décroché par le club parisien avec la Qatar Tourism Authority (QTA) a en effet tout pour faire jaser l’Europe du football. D’une part, parce qu’il est permet à un club propriété d’un fonds souverain du Qatar d’être remis à flot par une émanation du ministère du tourisme du Qatar. D’autre part, parce que son montant, dévoilé jeudi par Le Parisien est proprement extraordinaire. De 150 millions d’euros pour la première saison 2012-2013, il montera en effet progressivement jusqu’à 200 millions pour la saison 2012-2013. Soit 600 millions d’euros sur quatre ans, estime Les Echos. De quoi éponger bien des pertes et de permettre au club de respecter les déficits maximum autorisés par le Fair Play Financier, dispositif poussé par Michel Platini à l’Uefa, et qui entre vraiment en vigueur en 2013. Le chiffre de ce pactole pourrait même encore grimper. Car il s’y ajoutera, toujours selon Le Parisien, un bonus en fonction des performances du club.  Aucun club au monde ne peut se prévaloir d’un tel contrat, même les plus prestigieux. Le record en la matière appartenait jusqu’à présent à Manchester City dont le partenariat avec la compagnie aérienne d’Abou Dhabi, Etihad Airways, pour le naming de son stade, s’élève à 491 millions d’euros sur 10 ans. Soit 49,1 millions par an. Trois fois moins que ce que recevra annuellement le PSG.  Le sponsoring du maillot du voisin Manchester United, 424 millions d’euros sur 7 ans, soit 60,5 millions par an, est pareillement dépassé. Quant au Barça, il fait carrément pâle figure avec les 30 millions d’euros versés chaque année par la Qatar Fundation pour figurer sur sa tunique. Et ne parlons pas des misérables sponsoring maillots à 5 ou 6 millions d’euros par an grappillés par ces nains français que sont Lyon et Marseille.  Pour justifier un tel montant, le PSG mettra en avant le caractère tout à fait original de ce partenariat. Car, il ne s’agit pas d’un banal sponsoring de maillot ou de nom de stade mais d’un contrat de promotion d’image. Le Qatar utilisera le PSG comme un outil de communication pour inciter les touristes du monde entier à venir visiter le pays. Un service qui vaudrait donc au moins 150 millions d’euros par an. Avantage, on ne peut faire de comparaison directe avec aucun club. Or ce détail peut s’avérer crucial pour faire accepter ce montage aux instances de l’UEFA chargées de veiller au respect du Fair Play Financier.  Car s’il y a blocage, c’est bien de l’Europe qu’il viendra, pas de la Ligue Française de Football qui vient de valider le budget prévisionnel triennal du PSG comprenant donc le fameux contrat. La très rigoureuse DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) se satisfait de voir que la masse salariale de 200 millions d’euros (hors charges) prévue par le club à l’horizon de la saison 2014-2015 pourra être couverte grâce à ce partenariat mirobolant. Elle se montre d’autant plus satisfaite que le PSG, compte tenu de sa frénésie d’achats de joueurs (250 millions d’euros de frais de transferts depuis juin 2011, sans parler des salaires !), devait normalement publier une perte abyssale pour la saison 2011-2012. Or, d’après le Parisien, le contrat prévoirait un  » effet rétroactif permettant d’éponger le déficit du club en 2011-2012 « .  Mais l’organisation du foot européen, l’Uefa, pourrait être moins complaisante. D’autant que les protestations des autres clubs se multiplient. En septembre, Karl-Heinz Rummenigge, le président de l’Association européenne des clubs, pointait ainsi sans le nommer le PSG parmi les mauvais exemple du Fair Play Financier. En octobre, des responsables de Liverpool et de l’Ajax d’Amsterdam, jugeaint que les énormes contrats liant le club de Manchester City à Etihad Airways ou celui envisagé par le PSG avec une entité du Qatar, étaient des contournements du fair-play financier.  Enfin, le mois dernier, Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, lançait une attaque directe alors que la rumeur évoquait un possible partenariat de son rival avec une banque qatarie (le montant évoqué à l’époque était pourtant inférieur). « Je le dis clairement et je suis sûr de moi. A partir de 2014, présenter un contrat de promotion de l’image d’un Etat rapportant 100 millions d’euros par an, ce sera être hors-jeu », affirmait-il dans L’Equipe.

 

12



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol