Archive pour le Tag 'heures'

Page 4 sur 17

Covid France 12 décembre 2021: hausse avec 43 848 nouveaux cas en 24 heures

Covid   France 12 décembre 2021: hausse avec 43 848 nouveaux cas en 24 heures

Dimanche 12 décembre 2021:  120.431 morts au total et +43.848 nouveaux cas confirmés en 24h.

 En France, le dernier bilan fourni par les autorités sanitaires concernant la pandémie de Covid-19, fait état d’au moins 8.258.692 cas confirmés soit +43.848 en 24h.

On recense ce dimanche 12 décembre 2021 : 120.431 morts au total,+48 morts supplémentaires. Le nombre de décès en EHPAD et EMS fait état de 26.979 (0) décès au total. Le nombre total de décès en milieu hospitalier est lui de 93.452 (+48 en 24h).

Le taux de reproductivité R est de 1,42 le taux d’incidence à 501,30 et la tension hospitalière à 51,4 %. Le taux de positivité est à 5,9 %.

La France compte actuellement 14.050 (+195) personnes hospitalisées et 2.602 (+63) malades en réanimation.

Selon les données de Santé Publique France, Découvrez le bilan des différentes régions françaises et leur évolution :

  • Ile-de-France : 2.799 (+18) hospitalisées, 507 (+5) en réanimation et +6 décès en 24h
  • Grand Est : 1.288 (+21) hospitalisés, 245 (+8) en réanimation et +13 décès en 24h
  • Hauts de France : 1.138 (+4) hospitalisés, 218 (+6) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Auvergne Rhône Alpes : 1.700 (+19) hospitalisés, 317 (+13) en réanimation et +4 décès en 24h
  • Provence-Alpes Côte d’Azur : 1.755 (+40) hospitalisé, 317 (+6) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Bretagne: 422 (+8) hospitalisés, 52 (0) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Normandie : 601 (0) hospitalisés, 87 (-1) en réanimation et +3 décès en 24h
  • Nouvelle-Aquitaine : 980 (+17) hospitalisés, 204 (+11) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Pays de la Loire : 531 (+10) hospitalisés, 99 (+6) en réanimation et +1 décès en 24h
  • Occitanie: 1.271 (+48) hospitalisés, , 266 (+6) en réanimation et +9 décès en 24h
  • Centre-Val de Loire : 479 (+9) hospitalisés, 96 (0) en réanimation et +2 décès en 24h
  • Bourgogne-Franche-Comté : 638 (+2) hospitalisés, 103 (+3) en réanimation et +1 décès en 24h

Ce dimanche 12 décembre 2021, le virus Covid-19 touche 262.998.451 cas confirmés et a fait au total 5.285.919 morts dans le monde.

Covid- France 9 décembre 2021: haut niveau avec 56.854 nouveaux cas en 24 heures

Covid- France 9 décembre 2021: haut niveau avec  56.854 nouveaux cas en 24 heures

. 56.854 nouveaux cas ont été détectés lors des dernières 24 heures contre 61.340 la veille et 48.416 mercredi dernier. Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 6,6%.

L’épidémie progresse également dans les hôpitaux français où 13.363 patients sont actuellement hospitalisés, contre 13.044 la veille, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 1250 personnes ont été admises à l’hôpital ce jeudi. 2461 malades sont par ailleurs soignés dans les services de soins critiques, dont 243 ces dernières 24 heures. Santé publique France dénombre également 130 morts en 24 heures.

Sur le front des vaccinations, 52.213.976 personnes ont reçu au moins une injection (soit 77,4% de la population totale) et 51.133.749 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 75,8% de la population totale), depuis le début de la campagne vaccinale en France. 12.985.227 personnes ont, en outre, reçu une dose de rappel.

Covid France : toujours en hausse avec plus de 59.000 nouveaux cas en 24 heures

Covid France : toujours en hausse avec plus de 59.000 nouveaux cas en 24 heures

 

59.019 nouveaux cas ont été détectés lors des dernières 24 heures, contre 11.308 la veille et 47.177 mardi dernier. Un tel nombre de cas positifs n’avait plus été comptabilisé depuis le printemps 2021.

L’épidémie progresse également dans les hôpitaux français où 12.714 patients sont actuellement hospitalisés, contre 12.096 la veille, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 1665 personnes ont été admises à l’hôpital ce mardi. 2351 malades sont par ailleurs soignés dans les services de soins critiques, dont 408 ces dernières 24 heures. Santé publique France dénombre également 168 morts en 24 heures.

Sur le front des vaccinations, 52.147.126 personnes ont reçu au moins une injection (soit 77,3% de la population totale) et 51.064.236 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 75,7% de la population totale). Au 6 décembre 2021, 91% de la population majeure avait reçu au moins une injection et 89% de la population majeure avait un schéma vaccinal complet. 11.619.831 personnes ont également reçu une dose de rappel, dont 687.498 ce mardi, un record.

Covid France 4 décembre 2021 : hausse avec 51624 c as en 24 heures

Covid France 4 décembre 2021 : hausse avec 51624 cas en 24 heures

.

 

51.624 nouveaux cas ont été confirmés, contre 49.858 la veille. Sur les derniers sept jours (ce qui permet de lisser les effets des jours chômés) la moyenne des nouveaux cas quotidiens s’établit à 40.944, contre moins de 28.000 il y a une semaine, témoignant de l’accélération de cette vague.

 Le nombre de patients hospitalisés atteint 11.340. Le seuil des 10.000 n’avait plus été atteint depuis le 12 septembre. Il y a eu 694 nouvelles admissions en 24 heures, et le nombre de patients gravement atteints dans les services de soins critiques atteint 2037, avec 119 admissions en 24 heures.

Depuis le début de l’épidémie au moins 119.457 décès ont été enregistrés, dont 113 dans les dernières 24 heures, selon l’agence sanitaire.

 
 

Covid France samedi 4 décembre 2021 : hausse avec notamment 49 858 cas en24 heures

Covid France samedi 4 décembre 2021 : hausse  avec notamment  49 858 cas en 24 heures

 

49 858 cas en 24 heures vendredi 3 décembre 2021; 119.457 morts au total .

Le taux de reproductivité R est de 1,55 le taux d’incidence à 366,82 et la tension hospitalière à 40,7 %. Le taux de positivité est à 5,9 %.

La France compte actuellement 11.103 (+313) personnes hospitalisées et 2.058 (+124) malades en réanimation. Sur la tendance ces statistiques pourraient doubler d’ici un mois. La question de l’obligation vaccinale devrait se faire plus prégnante. Reste à savoir si les pouvoirs publics voudront prendre des mesures très restrictives avant ou après la période des fêtes.

 

COVID France 1er déc 2021: 50.000 cas en 24 heures

COVID France 1er déc 2021: 50.000 cas en 24 heures

Au rythme actuel on pourrait atteindre 100 à 150 000 cas d’ici la fin de l’année.

En effet 49.610 nouveaux cas ont été confirmés hier 1er décembre 2021, contre 47.177 la veille. Sur les derniers sept jours (ce qui permet de lisser les effets des jours chômés) la moyenne des nouveaux cas quotidiens s’établit à 34.547, contre un peu moins de 22.000 il y a une semaine, témoignant de l’accélération de cette vague.

Le nombre de patients hospitalisés a dépassé les 10.000 (10.558) pour le deuxième jour consécutif (10.249 mardi et 9.860 lundi), un seuil qui n’avait plus été atteint depuis le 12 septembre. Il y a eu 992 nouvelles admissions en 24 heures, et le nombre de patients gravement atteints dans les services de soins critiques atteint 1.886, avec 215 admissions en 24 heures.

Covid France: alerte, cinquième vague de grande ampleur avec 47 000 contaminés en 24 heures

Covid France: alerte, cinquième vague de grande ampleur avec 47 000 contaminés en 24 heures

47.000 contaminations ont été enregistrées en 24 heures, contre 37.000 samedi, et 17.000 une semaine plus tôt.

La moyenne hebdomadaire progresse désormais de 50 %.. Une moyenne qui pourrait dépasser les 50 000 d’ici une semaine ou deux. Notons que cette vague n’intègre pas encore les éventuels effets du nouveau variant omicron. Le nombre de patients en soins critiques commence également à remonter, à 1.824 mardi, en hausse de 24 % sur une semaine.

Covid France 29 nov 21 : hausse, 8279 nouveaux cas en 24 heures

 

Covid France 29 nov 21 : hausse,  8279 nouveaux cas en 24 heures

hausse avec  encore de 8279 cas supplémentaires en France ce 29 novembre 2021. Un chiffre très en-deçà des dernières mesures, comme chaque lundi, du fait du faible nombre de tests réalisés le dimanche. Ce bilan compte tout de même 3013 cas de plus que lundi dernier. La moyenne 7 jours passe à 29 727 cas enregistrés quotidiennement contre 29 297 hier et le taux d’incidence à 292,13 cas pour 100 000 habitants en France actuellement (271,29 hier). Le nombre de décès enregistrés en 24 heures dépasse les 100 morts dans ce nouveau bilan : 103 personnes ont succombé en 24 heures à l’hôpital (hors Ehpad), soit 80 de plus qu’hier et 9 de plus que lundi dernier.

Dans les hôpitaux, on dénombre actuellement 9860 patients hospitalisés pour Covid-19, en hausse de 479 par rapport à hier, tandis que 1749 personnes sont en réanimation (+117). Sur les dernières 24 heures, 1043 malades ont été admis à l’hôpital soit 819 de plus que la veille et 178 de plus comparé à lundi dernier. 253 admissions en réanimation ont été enregistrées, soit 211 de plus qu’hier et 65 de plus que lundi dernier.

35 heures : les fonctionnaires locaux font de la résistance !

35 heures : les fonctionnaires locaux font de la résistance !

Il y a évidemment quelque chose de surréaliste dans cette volonté de faire respecter la durée du travail par les fonctionnaires. Une durée qui doit être de 35 heures comme pour tous les autres salariés mais qui bénéficie de nombreuses exemptions pour des motifs locaux. Le gouvernement voudrait mettre fin à ces régimes dérogatoires qui se traduisent le plus souvent par un grand nombre de congés supplémentaires. Le plus paradoxal dans cette affaire c’est que nombre de fonctionnaires déjà bien du mal à faire réellement 30 heures de travail effectif sans parler général de conditions de travail très adoucies. Cela d’autant plus que les effectifs des fonctionnaires locaux se sont développés dans des conditions invraisemblables dans des champs qui n’ont pas grand-chose à voir avec l’intérêt général.

En France, la fonction publique est composée de trois versants (État, territoriale et hospitalière), qui ensemble, emploient 5,63 millions d’agents (1)  fin 2018 (5,56 millions d’agents hors contrats aidés), soit un salarié sur cinq.

La fonction publique de l’État compte 2,47 millions d’agents (44 %), la fonction publique territoriale 1,915 million (34 %) et la publique hospitalière 1,178 million (21 %).

Ces agents sont employés, sous des statuts divers, par les services civils et militaires de l’État, les conseils régionaux, les conseils départementaux, les communes, les établissements publics nationaux et locaux à caractère administratif, les hôpitaux publics, les établissements d’hébergement pour personnes âgées et les autres établissements médico-sociaux.

Les fonctionnaires représentent 20% de l’emploi total en France. Selon les derniers chiffres de l’Insee publiés en décembre 2018, hors contrats aidés, le pays en comptait très précisément 5 millions et 525.700, avec une moyenne d’âge de 43,4 ans en 2016. C’est environ 40% de plus qu’en 1981, alors que sur la même période, la population française grimpait de 18%. Ce chiffre comprend la fonction publique d’État (FPE; administration centrale, ministères, enseignement…), territoriale (FPT; communes, départements, régions) et hospitalière (FPH; personnel administratif, services médiaux, AP-HP…). La dernière réforme des structures administratives : regroupement de communes, communauté de communes etc. n’a fait que rajouter des doublons aux doublons.

Retour de l’utopie des 32 heures

Retour de l’utopie des 32 heures

 

Encore une sociologue, Dominique Méda, qui se mêle de tout -mélange tout sans connaissance précise et concrète de la problématique économie–temps de travail. Un article qui mérite lecture pour mesurer la superficialité des analyses de sociologues à la mode notamment par rapport à la confusion entre productivité des salariés et productivité de l’ensemble des actifs 

Tribune

D’où vient l’idée que les Français travailleraient moins que les autres ? En oubliant complètement la contribution des travailleurs et des travailleuses à temps partiel, répond la sociologue dans sa chronique.

 

Le président de la République Emmanuel Macron a profité de la présentation du grand plan d’investissement France 2030, le 12 octobre, pour renouveler ses critiques à l’encontre du modèle français de temps de travail. « Quand on se compare, a-t-il dit, nous sommes un pays qui travaille moins que les autres en quantité. » Et a conclu ainsi : « Il nous faut avoir un pays qui produise davantage. »

C’est à cette comparaison que s’était livrée, en 2018, la Direction statistique du ministère du travail (Dares), dans un document d’études intitulé « Comparaisons européennes des durées du travail : illustration pour huit pays ». Après avoir rappelé la très grande complexité de ce type de comparaisons, l’étude présentait un premier résultat, non concordant avec l’affirmation du chef de l’Etat : en 2016, la durée hebdomadaire de travail moyenne des salariés était plus élevée en France qu’en Allemagne, en Suède, en Italie, au Danemark et aux Pays-Bas…

 

D’où vient alors l’idée que les Français travailleraient moins que les autres ? Elle est soutenue, depuis des années, par certaines publications très médiatisées, qui ne s’intéressent qu’au temps de travail des seuls salariés à temps complet (en effet un peu inférieur en France à celui en vigueur dans d’autres pays) en oubliant complètement la contribution des travailleurs – en réalité des travailleuses – à temps partiel.

Or, nous devons d’autant moins négliger celle-ci que le modèle français est différent de beaucoup d’autres, notamment du modèle allemand : le temps partiel y est en effet à la fois d’une durée plus longue (23,7 heures en moyenne en France contre moins de 20 heures en Allemagne) et moins répandu (19 % en France contre 27 % en Allemagne). Les femmes supportent donc moins qu’ailleurs la fragmentation de l’emploi.

La garantie de l’indépendance

Il s’agit de formes d’emploi principalement féminines (47 % des Allemandes et un peu moins de 30 % des Françaises travaillent à temps partiel), qui vont souvent de pair avec de moindres responsabilités et des salaires moins élevés.

Elles sont pour partie subies – les personnes sont alors en sous-emploi et souhaiteraient travailler plus : en France, 44 % des personnes travaillant à temps partiel le font parce qu’elles n’ont pas trouvé de temps complet – et pour partie « choisies ». Mais ce dernier terme doit être utilisé avec précaution : ce « choix » est en effet souvent contraint, dans la mesure où il permet de prendre en charge des activités domestiques et familiales, qui restent extrêmement mal partagées entre les hommes et les femmes.

Temps de travail France : 1.522 heures, contre 1.583 heures dans la zone euro et 1.758 dans l’OCDE .

Temps de travail France : 1.522 heures, contre 1.583 heures dans la zone euro et 1.758 dans l’OCDE . 

 

L’OCDE calcule le nombre d’heures de travail du pays rapporté au nombre d’habitants tous âges confondus et pas seulement au nombre de ceux qui travaillent effectivement rappellent les Échos. Avec 628 heures par an et par Français, notre pays est tout en bas du tableau de l’OCDE. L’explication est évidente : les jeunes rentrent plus tard sur le marché du travail et les plus âgés en sortent plus tôt.

Les Français, quand ils sont au travail, sont globalement dans la moyenne, mais ils travaillent moins dans l’année et, surtout, moins au cours d’une vie (OCDE, juin 2019) . C’est un choix social et sociétal, qui a nécessairement des conséquences sur le niveau d’activité et de revenus. Pour le dire autrement, chaque actif ici fait vivre deux personnes, une qui ne travaille pas encore, et une qui ne travaille plus. Du coup, les actifs sont très productifs, mais ils en ont trop sur les épaules, du coup ils ne peuvent pas tout financer, donc on a des déficits.

Des évolutions à la baisse ou à la hausse de la durée du travail sont tout à fait normales : toute la question est de savoir si elles sont compensées au niveau salarial. 32 heures payées 35 heures auraient des effets sur la compétitivité horaire comme, il y a vingt ans, les 35 heures payées 39 heures n’ont pas été sans conséquences sur les comptes des entreprises et la modération salariale ensuite.

35 heures : Les municipaux de Paris travaillent trop !

35 heures : Les municipaux de Paris travaillent trop !

La mairie de Paris persiste et signe. Elle refuse le retour effectif aux 35 heures pour les municipaux. Au motif sans doute que ces municipaux travaillent trop ! Un débat un peu surréaliste car il faudrait d’abord que les municipaux travaillent effectivement 30 heures ce qui est loin d’être le cas pour Paris et la plupart des villes. Pour contourner les 35 heures,Les municipaux de Paris bénéficieront notamment de trois nouveaux jours de congé via une nouvelle sujétion liée à « l’intensité et l’environnement de travail particulier spécifique à la ville-capitale ». Une sujétion jugée illégale par le préfet.

Covid France : 10.969 nouveaux cas en 24 heures sur tendance baissière

Covid France : 10.969 nouveaux cas en 24 heures sur tendance baissière

L’épidémie se stabilise en France. 10.323 malades sont actuellement hospitalisés (ils étaient 10.438 la veille), dont 554 arrivés ces dernières 24 heures, selon le bilan de Santé publique France publié ce jeudi. 2195 patients sont traités en soins intensifs – dont 139 depuis la veille – contre 2224 mercredi.

Le nombre de contaminations était également en baisse ce jeudi: 10.969 nouveaux cas ont ainsi été détectés en 24 heures contre 12.828 la veille et 15.911 jeudi dernier. 104 personnes sont également mortes du Covid-19 dans les hôpitaux français depuis la veille, portant le bilan à 88.621 morts à l’hôpital depuis le début de la pandémie.

Sur le front des vaccinations, 49.448.505 personnes ont reçu au moins une injection (soit 73,3% de la population totale) et 46.221.399 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 68,6% de la population totale), depuis le début de la campagne vaccinale en France.

Covid France : 95 morts en 24 heures, stabilité

Covid  France : 95 morts en 24 heures, stabilité

L’épidémie de Covid-19 se stabilise en France, où 95 personnes atteintes du virus sont mortes ce vendredi, selon le bilan du jour de Santé publique France. 10.816 malades sont actuellement hospitalisés (ils étaient 10.934 jeudi), dont 624 arrivés ces dernières 24 heures. 2259 patients sont traités en soins intensifs – dont 159 depuis la veille. 13.466 nouveaux cas ont été détectés.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 48.995.073 personnes ont reçu au moins une injection (soit 72,7% de la population totale)

Jeux vidéo jeunes : limités à trois heures par semaine en Chine

Jeux vidéo jeunes : limités à trois heures par semaine en Chine 

 

La réglementation interdit déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures.

 

La Chine a annoncé lundi 30 août qu’elle allait interdire aux moins de 18 ans de jouer plus de trois heures par semaine aux jeux sur internet. Les mineurs ne pourront plus jouer qu’une heure par jour, et uniquement les vendredis, samedis et dimanches, soit trois heures maximum par semaine. Ils ne pourront par ailleurs jouer « qu’entre 20 heures et 21 heures ». Pendant les vacances scolaires, ils pourront jouer une heure par jour.

 

Le jeu vidéo en ligne est décrié depuis longtemps en Chine pour ses conséquences négatives : baisse de la vision, impact sur les résultats scolaires, manque d’activité physique ou risque d’addiction. La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures.

 

Covid Iran: au moins 700 morts par 24 heures

Covid Iran: au moins 700 morts par 24 heures

 

La situation sanitaire en Iran paraît hors de contrôle témoin le faite que le nombre des morts doit maintenant être proche de 1000 par jour. . Mardi les autorités officielles qui sous-estiment les chiffres avaient déjà parlé de plus de 700 morts en 24 heures.

Le pays est le plus touché de la zone du proche et Moyen-Orient. En cause évidemment la désorganisation totale du régime islamiste sur le plan économique, son isolement politique et le durcissement de la dictature. Au total, la pandémie a fait 103.357 morts sur 4.756.394 personnes infectées en Iran, selon le ministère de la Santé. De l’aveu même de plusieurs responsables iraniens, ces statistiques sous-estiment largement le nombre de morts et de cas.

En présentant son gouvernement au Parlement samedi, avant un vote de confiance prévu mercredi, le nouveau président iranien, Ebrahim Raïssi, a annoncé vouloir faire de la lutte contre le virus sa priorité première, devant le redressement de l’économie du pays, sapée par les sanctions américaines contre la République islamique.

Selon les données officielles, moins de 6,5 millions de personnes sur les quelque 83 millions d’habitants du pays ont reçu deux doses de vaccins anti-Covid.

Le président iranien, Ebrahim Raïssi, a dénoncé lui-même des conditions qui ne sont «pas dignes» de l’Iran.

Covid France : 110 morts en 24 heures

Covid France : 110 morts en 24 heures

110 personnes sont mortes du Covid en 24 heures, selon le dernier bilan de Santé publique France, publié ce jeudi. 2261 patients sont toujours en soins critiques, dont 191 arrivés depuis la veille. Au total, 11.104 malades sont hospitalisés – 741 d’entre eux le sont depuis mercredi. 19.683 nouveaux cas ont été détectés.

La campagne de vaccination se poursuit à un rythme soutenu. Au total, 48.096.179 personnes ont reçu au moins une injection (soit 71,3% de la population totale) et 42.789.803 personnes bénéficient d’un schéma vaccinal complet (soit 63,5% de la population totale).

Olivier Véran a estimé que l’objectif de 50 millions de primo-vaccinés sera atteint dans la première semaine de septembre mais le gouvernement «souhaite aller au-delà», puisque 57 millions de Français sont éligibles. Les adolescents (12/17 ans) sont déjà vaccinés à près de 60%, et «pour les 40% restants, ce sera facilité» par la campagne prévue en milieu scolaire à la rentrée.

 

Covid France : 153 morts en 24 heures

Covid France : 153 morts en 24 heures

153 personnes sont mortes ce mardi, selon le dernier bilan de Santé publique France. 2221 patients sont actuellement en soins critiques, dont 214 arrivés en 24 heures. Au total, 11.066 malades sont hospitalisés – 1145 d’entre eux le sont depuis la veille. 24.853 nouveaux cas ont été détectés.

 

 

 

Covid France : 83 morts en 24 heures et stabilisation du taux d’incidence

Covid France : 83 morts en 24 heures et stabilisation du taux d’incidence

83 morts du Covid-19 ces dernières 24 heures, selon le dernier bilan de Santé publique France. Il semblerait toutefois que le taux d’incidence est atteint un plateau. 2091 patients sont actuellement en services de soins critiques, dont 214 arrivés depuis la veille. 10.515 personnes sont toujours hospitalisées pour Covid – 887 d’entre elles depuis jeudi. 22.319 nouveaux cas ont été détectés.

Santé Publique France a décelé un «mini-plateau» dans la progression des nouvelles contaminations en métropole.

Avec 643.100 contaminations enregistrées quotidiennement dans le monde cette semaine, l’indicateur s’est stabilisé au même niveau que la semaine précédente, selon un bilan de l’AFP arrêté à jeudi. La pandémie gagnait de nouveau du terrain depuis la mi-juin, attisée par un variant Delta très contagieux et devenu majoritaire dans de nombreux pays.

Cette semaine, la majorité des régions du monde connaissent de légères améliorations: -7% de nouvelles contaminations enregistrées en Afrique, -6% dans la zone Amérique latine/Caraïbes, -3% en Asie et en Europe. La situation continue cependant de se détériorer fortement dans la zone États-Unis/Canada (+11%). L’Océanie connaît également une forte accélération (+20%), mais le virus y circule toujours relativement peu. Au Moyen-Orient, la situation se dégrade aussi, mais moins rapidement (+4%).

Covid France : hausse , 111 morts en 24 heures lundi

Covid France  : hausse , 111 morts en 24 heures lundi

111 personnes sont mortes du virus ces dernières 24 heures, selon le bilan de Santé Publique France de ce mardi. Les services de soins critiques comptent 1953 malades. 245 nouveaux patients y ont été admis en 24 heures. 10.219 personnes sont toujours hospitalisées, dont 1075 arrivées depuis lundi. D’une manière générale, 28.114 nouveaux cas de Covid ont été détectés mardi en France, pour un taux de positivité des tests s’élevant à 3,4%, selon Santé Publique France.

Côté vaccination, le ministère de la Santé fait état mardi de «46.714.974 personnes (ayant) reçu au moins une injection (soit 69,3% de la population totale) et 39.789.184 personnes (ayant) désormais un schéma vaccinal complet (soit 58,9% de la population totale)».

123456...17



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol