Archive pour le Tag 'haut'

Environnement–Loi climat : très insuffisant pour le Haut conseil du climat

Environnement–Loi climat : très insuffisant pour le Haut conseil du climat

Une nouvelle instance qui considère que la loi climat et finalement assez anecdotique. Pas vraiment une condamnation totale mais ça y ressemble. En fait on reproche à cette loi de n’avoir pas intégré beaucoup de propositions notamment de la Convention citoyenne et d’en avoir affaibli le contenu en en limitant la portée et les conditions d’application.

 

La critique est faite en termes diplomatiques mais la condamnation est évidente. Si les articles «vont dans le bon sens», le projet de loi «n’offre pas suffisamment de portée stratégique», a estimé la climatologue qui préside cette instance consultative créée en 2018 par le chef de l’État.

 

«Une proportion élevée (des mesures du projet de loi) voit sa portée réduite par un périmètre d’application limité, voire ponctuel, des délais de mise en œuvre allongés ou encore de nombreuses conditions associées à leur application», rappelle le Haut Conseil pour le climat.

Coronavirus France : toujours un haut niveau

Coronavirus France : toujours un haut  niveau

24.000 personnes ont été testées positives au virus et le taux de positivité continue de progresser, à 7,2%.

Les hôpitaux français accueillaient 24.995 patients atteints par le coronavirus, contre 25.130 vendredi. 

Le nombre de patients à l’hôpital pour cause de Covid-19 se maintenait autour des 25.000, dont quelque 3.400 en service de réanimation, selon les données hospitalières publiées samedi par Santé publique France, des chiffres stables par rapport à la veille.

Les hôpitaux français accueillaient 24.995 patients atteints par le coronavirus, contre 25.130 vendredi. Une semaine auparavant, ils étaient 25.269. Sur ces presque 25.000 patients hospitalisés, 1.007 sont entrés à l’hôpital ces dernières 24 heures (1.634 vendredi).

Les services de réanimation, qui reçoivent les cas les plus graves, comptaient 3.453 malades (dont 208 transférés ces dernières 24 heures), contre 3.445 vendredi.

Quelque 24.000 (23.996) personnes ont été testées positives au virus (contre 25.207 vendredi) et le taux de positivité, à savoir le nombre de personnes positives sur l’ensemble des gens testés, continue de progresser, à 7,2%, contre 7,1% vendredi et 6,1% samedi 20 février.

Santé publique France a annoncé samedi 186 décès, après 286 vendredi et 183 il y a une semaine. L’épidémie a tué 86.332 personnes en France depuis ses débuts, il y a un an.

La barre des 2 millions de personnes ayant reçu au moins une dose de vaccin sera bientôt franchie: on était à 2,918 millions vendredi –les données publiées concernent les chiffres de la veille–, dont 1,561 million ont reçu les deux doses de la vaccination.

Coronavirus France : haut niveau avec 25.207 nouveaux cas

Coronavirus France : haut niveau avec 25.207 nouveaux cas

La situation se dégrade en France avec un nouveau chiffre de plus de 25 000 contaminés en 24 heures ( alors qu’on était il y a quelques jours sur des moyennes de 20 000). La France a enregistré 286 nouveaux décès liés au coronavirus en l’espace de vingt-quatre heures, selon les données communiquées vendredi par Santé publique France, qui fait état d’un bilan total de 86.147 morts causés dans le pays par l’épidémie.

Le nombre de nouvelles contaminations en 24 heures s’élève à 25.207, contre 24.116 vendredi dernier.

Loi climat : très insuffisant pour le Haut conseil du climat

Loi climat : très insuffisant pour le Haut conseil du climat

Une nouvelle instance qui considère que la loi climat et finalement assez anecdotique. Pas vraiment une condamnation totale mais ça y ressemble. En fait on reproche à cette loi de n’avoir pas intégré beaucoup de propositions notamment de la Convention citoyenne et d’en avoir affaibli le contenu en en limitant la portée et les conditions d’application.

 

La critique est faite en termes diplomatiques mais la condamnation est évidente. Si les articles «vont dans le bon sens», le projet de loi «n’offre pas suffisamment de portée stratégique», a estimé la climatologue qui préside cette instance consultative créée en 2018 par le chef de l’État.

 

«Une proportion élevée (des mesures du projet de loi) voit sa portée réduite par un périmètre d’application limité, voire ponctuel, des délais de mise en œuvre allongés ou encore de nombreuses conditions associées à leur application», rappelle le Haut Conseil pour le climat.

 

Coronavirus France : toujours haut plateau avec 22.046 nouvelles contaminations

Coronavirus France : toujours haut  plateau avec 22.046 nouvelles contaminations

22.046 nouveaux cas de Covid-19 ont été dépistés, contre 22.371 la veille et 16.546 dimanche dernier, a indiqué l’agence Santé Publique France.

Le taux de positivité des tests (pourcentage de personnes testées positives sur l’ensemble des personnes testées), qui s’établissait à 5,9% de lundi à mercredi, poursuit sa remontée, à 6,3%. La pression hospitalière reste élevée, avec 25.464 patients atteints du Covid-19 hospitalisés (contre 25.269 samedi), dont 3.392 en réanimation (contre 3.369 la veille).

Au cours des sept derniers jours, 9.362 personnes positives au coronavirus ont été admises à l’hôpital, dont 1.807 dans les services de réanimation. Le Covid-19 a fait 160 morts à l’hôpital en 24 heures en France, portant le nombre total de décès depuis le début de l’épidémie à 84.306.

Coronavirus France : toujours un plateau assez haut , 22.000 nouvelles contaminations

Coronavirus France : toujours un plateau assez haut , 22.000 nouvelles contaminations

En dépit d’une campagne de vaccination jour aussi misérable en France avec seulement 2,5 millions de vaccinés à comparer aux 15 millions au Royaume-Uni, la France enregistre une stabilisation sur un plateau assez haut. On envisage en effet des reconfinements locaux comme à Nice.

 Plus de 22.000 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrées dans les dernières 24 heures, tandis que le nombre de personnes hospitalisées a légèrement diminué, selon les chiffres diffusés ce samedi par Santé publique France. Depuis vendredi, 22.371 nouveaux cas ont été dépistés, contre 24.116 la veille et 21.231 samedi dernier, a indiqué l’agence sanitaire.

Le taux de positivité des tests (pourcentage de personnes testées positives sur l’ensemble des personnes testées) progresse légèrement, à 6,1%. La pression hospitalière reste élevée, avec 25.269 patients atteints du Covid-19 hospitalisés (pour 25.506 vendredi), dont 3.369 en réanimation (contre 3.380 la veille).

Au cours des sept derniers jours, 9.395 personnes positives au coronavirus ont été admises à l’hôpital, dont 1.770 dans les services de réanimation.

Le Covid-19 a fait 183 morts à l’hôpital en 24 heures en France, portant le nombre de décès depuis le début de l’épidémie à 84.147.

Coronavirus France : stabilité du plateau haut, 24.116 nouveaux cas

Coronavirus France : stabilité du plateau haut,  24.116 nouveaux cas

24.116 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés vendredi 19 février depuis la veille, selon les chiffres officiels annoncés par Santé Publique France. Environ 20.000 nouveaux cas sont comptabilisés chaque jour depuis le début de l’année, bien loin des 5000 espérés à la mi-décembre par le gouvernement.

La France a enregistré ce vendredi 328 décès en 24 heures à l’hôpital. Depuis le début de l’épidémie, 83.964 personnes sont décédées du Covid-19 au total. 9435 nouvelles hospitalisations ont été enregistrées au cours des sept derniers jours, dont 1764 malades dans les services de réanimation. 77,1% des résidents en Ephad ou unités de soins longue durée (USLD) ont reçu une première dose de vaccin. Selon Santé Publique France, 3.560.764 personnes ont été touchées par le virus depuis le début de l’épidémie. Le taux de positivité se maintient à 6,0% pour le deuxième jour consécutif.

La campagne de vaccination se poursuit au rythme toujours très ralenti en comparaison d’autres pays avec 1.132.918 de personnes pleinement vaccinées contre le Covid-19 depuis le début de la campagne lancée fin décembre. Dans l’Hexagone, 2.535.436 personnes ont reçu au moins une dose de vaccin, soit 3,8% de la population totale et 4,8% de la population majeure.

Coronavirus France : haut plateau stable

Coronavirus France : haut plateau stable

Selon les chiffres officiels annoncés par le ministère de la Santé jeudi, 22.501 cas positifs ont été enregistrés ce jeudi 18 février, un chiffre en baisse par rapport aux 25.018 cas annoncés mercredi.

Une baisse de jeudi par rapport à mercredi . 22.501 cas positifs au Covid-19 ont été enregistrés ce jeudi 18 février, selon les chiffres officiels annoncés par le ministère de la Santé, un chiffre en baisse par rapport aux 25.018 cas annoncés mercredi.

En outre, 271 décès ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, portant le total à 59.159 victimes du coronavirus à l’hôpital. Depuis le début de l’épidémie, 3.536.648 personnes ont été atteintes du Covid-19. Les entrées à l’hôpital sont estimées à plus de 1400 entre mercredi et jeudi selon les chiffres du ministère de la Santé, dont 261 en réanimation.

Côté vaccination, c’est toujours un peu la galère en dépit des promesses. 184.120 doses ont été administrées depuis la veille, dont 66.636 premières injections. Dans l’Hexagone, 3.513.581 vaccinations ont été réalisées depuis le début de la campagne de vaccination, soit 2.472.808 première dose et 1.040.773 deuxième dose, selon un communiqué du gouvernement.

Coronavirus France : toujours haut niveau 22.139 nouveaux cas, 651 décès en 24h

Coronavirus France : toujours haut niveau 22.139 nouveaux cas, 651 décès en 24h

22.139 nouveaux cas confirmés de contamination au coronavirus en 24 heures vendredi, un rythme légèrement inférieur à celui de la veille (23.448 cas), selon les autorités sanitaires.

Le COVID-19 a fait 651 morts supplémentaires dans les hôpitaux et les Ephad, ce qui porte le bilan à 78.603 décès au total en France depuis le début de l’épidémie, selon les mêmes données.

Le nombre de personnes hospitalisées en France en raison du virus a reculé toutefois de 194 en 24 heures, pour un total de 27.614 patients. Les services de réanimation accueillaient 3.245 personnes, soit cinq de moins que la veille.

Coronavirus France : toujours très haut niveau

Coronavirus France : toujours très haut niveau

23.337 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés sur le territoire français au cours de ces dernières 24h, indique Santé Publique France dans son dernier bilan publié ce mardi soir. Par ailleurs, 28.029 personnes sont actuellement hospitalisées en France en raison d’une infection au Covid-19, soit 2189 nouvelles admissions en 24 heures.

Un chiffre en légère hausse par rapport à celui annoncé lundi, et qui n’a jamais été aussi haut depuis le 19 novembre dernier. Au total, 28.029 patients se trouvent à l’hôpital ce mardi en raison d’une infection à Covid-19. Et en moyenne sur les sept derniers jours, 1630 admissions par jour ont été enregistrées à l’hôpital.

Le nombre de patients admis en réanimation est également toujours en légère hausse. Il s’élève à 3270 ce mardi (+369 en 24 heures), contre 3218 lundi et 3148 dimanche. Le nombre de patients se trouvant en soins critiques a augmenté de 6% en une semaine.

404 morts ont été recensés à l’hôpital ces dernières 24 heures, ce qui porte le nombre total de décès en milieu hospitalier à 54.213 depuis le début de l’épidémie.

Coronavirus France : maintien à un haut niveau

Coronavirus France : maintien à un haut niveau

Le nombre de malades du Covid-19 hospitalisés reste à un niveau élevé, autour de 27.000, de même que celui des patients en réanimation (environ 3.000), selon les chiffres diffusés samedi par l’agence sanitaire Santé publique France. Samedi, 27.242 personnes étaient hospitalisées en raison du Covid, dont 3.103 en réanimation (les services réservés aux patients les plus gravement atteints), des niveaux similaires à la veille (27.270 et 3.120). Trois semaines plus tôt, le 9 janvier, on comptait environ 24.000 malades du Covid hospitalisés, dont 2.600 en réanimation .

En moyenne, sur les 7 derniers jours, environ 1.600 nouveaux malades du Covid sont hospitalisés chaque jour en France, dont 250 en réa. En outre, 242 décès ont été enregistrés à l’hôpital en 24 heures, pour un total de plus de 75.000 morts depuis le début de l’épidémie. L’agence sanitaire rapporte 24.392 nouvelles contaminations, et un taux de positivité des tests à 6,9% contre 7% la veille. 

Coronavirus France : toujours à haut niveau

Coronavirus France : toujours à haut niveau

 

22.086 nouvelles contaminations dues au coronavirus en 24 heures. Le nombre de patients atteints du COVID-19 actuellement hospitalisés s’élève à 27.041, chiffre sans précédent depuis le 2 décembre, et 3.081 se trouvent en réanimation, ce qui fait respectivement 117 et 40 de plus que la veille. Le seuil des 3.000 patients en soins intensifs avait été à nouveau franchi lundi.

SPF fait par ailleurs état de 612 décès supplémentaires en 24 heures, dont 350 dans les hôpitaux, ce qui porte le bilan français à 74.106 morts depuis le début de l’épidémie.

Coronavirus France: très haut niveau samedi

Coronavirus  France: très haut niveau samedi

 

 

Au total, le nombre de personnes hospitalisées pour une infection au COVID-19 en France s’élève à 25.900, soit huit de moins que la veille. La France a par ailleurs enregistré samedi 23.924 nouveaux cas de contamination par le coronavirus SARS-CoV-2 en 24 heures et 230 décès supplémentaires dans les hôpitaux.

Le nombre de personnes contaminées par le nouveau coronavirus atteint désormais 3.035.181 cas depuis le début de l’épidémie en février 2020 et le bilan de l’épidémie s’établit à 72.877 morts.

Croissance mondiale :haut niveau d’incertitude (FMI)

Croissance mondiale :haut  niveau d’incertitude (FMI)

 

Le fonds monétaire international constate que l’avenir immédiat et à court terme comporte beaucoup plus d’incertitudes qu’on ne pensait  avant l’hiver 2020. En cause évidemment une pandémie qui se répand un peu partout dans le monde et contraint à prendre des mesures de plus en plus restrictives qui plombent la croissance.

Le FMI serait partisan d’aider davantage les pays fortement touchés et contraints de lourdement s’endetter. La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, qui préconise depuis longtemps une nouvelle allocation de la propre monnaie du FMI, les droits de tirage spéciaux (DTS), a déclaré que cela donnerait maintenant plus de fonds à utiliser pour résoudre à la fois la crise sanitaire et économique et accélérer le passage à un numérique. et économie verte.

Sous le président sortant Donald Trump, les États-Unis, le plus grand actionnaire du FMI, ont bloqué une telle nouvelle allocation de DTS, un mouvement semblable à une banque centrale imprimant de la monnaie, car cela fournirait plus de ressources aux pays plus riches puisque l’allocation serait proportionnelle à leur actionnariat.

La ministre suédoise des Finances, Magdalena Andersson, la nouvelle présidente du comité de pilotage du FMI, s’exprimant lors d’une conférence de presse en ligne avec Georgieva, a déclaré qu’il était clair que le besoin de liquidités restait important et qu’elle consulterait les pays membres sur les options pour accroître la liquidité.

Andersson, la première européenne à diriger le Comité monétaire et financier international depuis plus de 12 ans et la première femme, a entamé son mandat de trois ans ici dans ce rôle lundi.

Georgieva a déclaré que le FMI avait rapidement augmenté le financement concessionnel des pays émergents et des économies en développement, notamment grâce à des dons par les pays membres d’environ 20 milliards de dollars en DTS existants. Cela continuerait de jouer un rôle important, mais des mesures supplémentaires étaient nécessaires, a-t-elle déclaré.

«Il continuera d’être si important, encore plus important, pour nous de pouvoir étendre notre capacité à soutenir les pays qui ont pris du retard», a déclaré Georgieva.

Elle a déclaré qu’une nouvelle allocation de DTS n’avait jamais été retirée de la table par les membres du FMI, a-t-elle déclaré, ajoutant que certains membres continuaient d’en discuter comme une mesure possible. Une éventuelle vente d’or des réserves du FMI aurait «des coûts d’opportunité» pour le FMI, mais dépendrait des membres, a-t-elle dit.

Elle a dit qu’elle s’attendait à ce que le Groupe des 20 grandes économies prolonge le moratoire actuel sur les paiements officiels du service de la dette des pays les plus pauvres, qui devrait maintenant prendre fin en juin, mais que beaucoup dépendra du rythme des vaccinations dans les mois à venir.

Coronavirus France : toujours haut niveau avec de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

Coronavirus France : toujours haut  niveau avec de 25.000 hospitalisations, 196 décès en 24 heures

 

 

24.985 personnes (-24 par rapport à vendredi) dont 2.731 en réanimation (+1) sont actuellement hospitalisées à cause du coronavirus en France.

 

Par ailleurs, 196 personnes ont succombé au virus ces dernières en 24h dans l’Hexagone. La France a donc franchi la barre des 70.000 décès (70.142 ndlr) depuis le début de la pandémie.

 

Ce samedi, 21.406 cas ont

Covid 19 France : haut niveau, encore 46.290 nouveaux cas en 24 heures

 Covid 19 France : haut  niveau, encore  46.290 nouveaux cas en 24 heures

 

46.290 nouveaux cas de contamination au coronavirus en 24 heures, montrent les chiffres publiés par l’agence Santé Publique France.

Ce nombre quotidien atteint encore un haut ; le  niveau de nouveaux cas avait atteint un nombre de contaminés sans précédent dimanche dernier à 52.010 et s’élevait à 35.641 vendredi.

Le bilan de l’épidémie s’établit à 37.019 morts, soit 231 de plus que samedi, selon les données fournies par SPF.

Coronavirus : haut niveau, 7000 nouveaux cas

Coronavirus : haut niveau, 7000 nouveaux cas

7157 nouveaux cas de coronavirus ont été recensés aujourd’hui, selon les chiffres quotidiens publiés par Santé publique France, un nombre en légère augmentation par rapport à la veille (7017). Les hospitalisations continuent également d’augmenter, avec 4463 patients en soins ce jeudi, soit 11 de plus que la veille, dont 464 en réanimation, contre 446 hier. SpF rapporte 20 décès liés au virus en France au cours des dernières 24h, portant le total depuis le début de l’épidémie à 30.706.

Technologies- Internet haut débit : lancement de plus de 3 000 satellites par Amazon

Technologies-  Internet haut débit : lancement de plus de 3 000 satellites par Amazon

 

Avec le lancement de 3000 satellites, le projet d’Amazon visera les  Etats-Unis, puis dans le monde entier, et pourrait alimenter des réseaux sans-fils et 5G. Le projet ciblera en priorité les foyers, ainsi que les écoles, hôpitaux, entreprises et d’autres organisations, et pourra rétablir les télécommunications en cas de catastrophe naturelle. Plusieurs entreprises se sont déjà positionnés sur le créneau de l’internet depuis l’espace.

Une constellation. Amazon a obtenu l’approbation des autorités américaines pour déployer une constellation de 3 236 satellites en orbite basse, afin de fournir de l’internet à haut débit partout dans le monde. Le géant du commerce en ligne va investir 10 milliards de dollars dans ce projet baptisé Project Kuiper, a-t-il annoncé, jeudi 30 juillet, lors de la publication de très bons résultats trimestriels.

 

« Nous avons entendu tellement d’histoires récemment sur les personnes qui ne peuvent pas travailler ou étudier parce qu’ils n’ont pas d’internet fiable à la maison », a déclaré Dave Limp, vice-président d’Amazon.  »Kuiper va changer cette situation. Nos 10 milliards d’investissements vont créer des emplois et les infrastructures américaines vont nous aider à combler le fossé », a-t-il estimé.

Ces annonces interviennent alors que le mastodonte SpaceX du milliardaire américain Elon Musk a déjà déployé la constellation Starlink, qui compte quelque 300 satellites en orbite et ambitionne d’en lancer jusqu’à 42 000. En Europe, le gouvernement britannique, associé au conglomérat indien Bharti, a été choisi comme repreneur de l’opérateur de satellites en faillite Oneweb, qui porte un projet similaire.

 

Internet haut débit : lancement de plus de 3 000 satellites par Amazon

Internet haut débit : lancement de plus de 3 000 satellites par Amazon

 

Avec le lancement de 3000 satellites, le projet d’Amazon visera les  Etats-Unis, puis dans le monde entier, et pourrait alimenter des réseaux sans-fils et 5G. Le projet ciblera en priorité les foyers, ainsi que les écoles, hôpitaux, entreprises et d’autres organisations, et pourra rétablir les télécommunications en cas de catastrophe naturelle. Plusieurs entreprises se sont déjà positionnés sur le créneau de l’internet depuis l’espace.

Une constellation. Amazon a obtenu l’approbation des autorités américaines pour déployer une constellation de 3 236 satellites en orbite basse, afin de fournir de l’internet à haut débit partout dans le monde. Le géant du commerce en ligne va investir 10 milliards de dollars dans ce projet baptisé Project Kuiper, a-t-il annoncé, jeudi 30 juillet, lors de la publication de très bons résultats trimestriels.

 

« Nous avons entendu tellement d’histoires récemment sur les personnes qui ne peuvent pas travailler ou étudier parce qu’ils n’ont pas d’internet fiable à la maison », a déclaré Dave Limp, vice-président d’Amazon. « Kuiper va changer cette situation. Nos 10 milliards d’investissements vont créer des emplois et les infrastructures américaines vont nous aider à combler le fossé », a-t-il estimé.

Ces annonces interviennent alors que le mastodonte SpaceX du milliardaire américain Elon Musk a déjà déployé la constellation Starlink, qui compte quelque 300 satellites en orbite et ambitionne d’en lancer jusqu’à 42 000. En Europe, le gouvernement britannique, associé au conglomérat indien Bharti, a été choisi comme repreneur de l’opérateur de satellites en faillite Oneweb, qui porte un projet similaire.

 

 

5G et haut débit en campagne … aux États-Unis

5G et haut débit en campagne  … aux États-Unis

Non, ce n’est pas un rêve, encore moins une  perspective pour la France en particulier pour  la 5G comme le haut débit qui en France  seront réservés aux villes et aux centre- bourgs. Juste un peu ce qu’il faut au centre bourg pour démontrer que les nouvelles technologies n’ignorent pas quelques pâtés de maison ( ou ne résident souvent que des vieux  sans internet). Par contre pour les autres, il faudra évidemment se contenter de la 4g , voir de la 3G, un jour peut-être mais il faudra pour cela beaucoup d’émetteurs nouveaux de la 5G sans parler de l’illusion du câble qui ne sera jamais installé dans les campagnes. Pourtant conscient de la nécessité de relancer l’économie des États-Unis réserve la plupart des fonds envisagés à la construction de routes et de ponts, mais prévoit aussi d’allouer près d’un quart du montant total à l’installation de la 5G et du haut débit dans les campagnes, ont dit deux sources à Reuters.

La Maison blanche compte présenter ce programme le mois prochain, a indiqué l’une des sources.

La perspective d’un effort massif en faveur des infrastructures, que l’agence Bloomberg a été la première à dévoiler, a contribué à soutenir les indices en début de séance à la Bourse de New York.

Donald Trump, qui briguera un nouveau mandat lors de la présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, compte sur le redressement de l’économie pour augmenter ses chances de réélection et faire oublier les critiques de sa gestion de l’épidémie liée au coronavirus ou de sa réponse aux manifestations contre les violences policières et les discriminations raciales.

Le texte prévoit notamment 319 milliards pour réparer les infrastructures défaillantes, dont près de 50.000 ponts, 105 milliards pour les transports en commun et 30 milliards pour le réseau ferroviaire et les trains de passagers. Un programme qui pourrait peut-être inspirer l’intérêt de moderniser les transports, d’en rationaliser l’utilisation de les rendre plus modernes sécuritaires. Comme la France suit toujours avec retard ce qui se passe aux États-Unis on peut donc espérer peut-être un plan de cette nature d’ici 2025 déclamations

La Chambre devrait voter début juillet sur cette mesure.

1234



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol