Archive pour le Tag 'Haro'

Haro sur Raoult du Conseil scientifique et de l’HAS

Haro sur Raoult  du Conseil scientifique et de l’HAS

 

Un guerre de gros sous ! On comprend évidemment que certaines institutions et certains mandarins réagissent avec vigueur après les propos du professeur Raoult de Marseille concernant la crise sanitaire. Ce dernier a en effet nettement dénoncé l’incompétence de nombre de responsables, voir leurs liens de consanguinité avec des industries pharmaceutiques qui les financent. Le professeur Raoult a même parlé de liens financiers entre ces industries pharmaceutiques et certains de ces experts. En clair il a mis en cause les conflits d’intérêts qui expliquent d’ailleurs l’ampleur des controverses et même la haine qu’a suscité  le professeur Raoult chez certains de ses confrères.

Il faut dire qu’il s’agit sans doute de questions d’ego et de lutte entre des mandarins en recherche de poste prestigieux mais aussi et surtout de questions économiques. Que peut peser en effet l’IHU du professeur Raoult ? Quelques dizaines de millions pas plus face à la déferlante de la puissante industrie américaine Gilead qui s’en étude pourtant probante vient d’obtenir de leur la diffusion de son médicament remdesivir même si aucune étude n’a démontré la plus grande efficacité que la chloroquine ( voir sur WIKI).  Mais Gilead, c’est 100 milliards de chiffres d’affaires et des milliards de dividendes. Nombre de labos et d’experts mangent dans cette gamelle de financement par les industries pharmaceutiques. Et les querelles méthodologiques, souvent incompréhensibles, sont aussi là pour rendre  encore plus opaque les évaluations. Témoin le fait que plus grande revue scientifique the Lancet a avoué s’être complètement plantée à propos de ces évaluations.

Haro sur Valls

Haro sur Valls

 

 

Après Harlem Désir, Ayrault, Duflot, de  caciques du PS, c’est au tour de Placé de hurler avec les loups. Bien sûr Valls en fait peut-être un peu trop mais il est devenu la cible privilégiée de toute la gauche. En cause évidemment ses positions sur la reforme pénale, récemment sur l’immigration, positions qu’on peut discuter mais qui doivent cependant recueillir l’assentiment d’une grande parie des français. L’enjeu n’est pas là, il convient de démolir Valls bien trop populaire, le seul en réalité dans la majorité. Il menace par son audience et en premier Hollande qui a ordonné à Ayrault de se rendre à Marseille pour empêcher Valls de parler. Certes les déplacements quasi mensuels de Valls relèvent sans doute plus du souci de la communication que de l’efficacité mais globalement les positions de Valls sont plus ^proches des préoccupations des français que celle de Hollande et de ses courtisans largement coupés des réalités du terrain. Le chef de file des sénateurs écologistes, Jean-Vincent Placé, a donc lui aussi estimé mercredi que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls « a mis beaucoup de désordre depuis dix jours » en se mettant en première ligne sur plusieurs sujets. Je ne suis pas agacé par le ministre de l’Intérieur » mais « je trouve quand même assez paradoxal que celui qui veut, en plus, incarner l’ordre républicain au sein du pays — et il y en a bien besoin — crée à la rentrée un tel désordre au sein du gouvernement et dans sa communication », a déclaré le sénateur de l’Essonne sur BFM-TV/RMC.   »Il a mis beaucoup de désordre depuis dix jours avec la polémique avec Christiane Taubira », la ministre de la Justice, à propos du projet de réforme pénale, a-t-il ajouté.  M. Placé a évoqué la « nécessité absolue de supprimer les peines planchers » instaurées pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, se mettant du côté de Christiane Taubira.  Il s’est aussi fermement opposé à toute remise en cause du regroupement familial, alors que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls a indiqué la veille que la question pourrait être posée à l’avenir en raison de l’augmentation de la population africaine.  Le sénateur a rappelé que le regroupement familial concernait des immigrés en situation régulière, « des gens qui travaillent » et qu’ »il y a des conditions de ressources » pour l’autoriser.   »On ferait en sorte que pour ces personnes-là, on ne ferait pas venir la femme et les enfants, ou le mari ? Vous vous rendez compte qu’on marche sur la tête ? », a-t-il demandé. Pour lui, une réforme plus restrictive que ce qu’a déjà instauré la droite, « ce serait indigne, ce serait même infâme ».

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol