Archive pour le Tag 'Golf'

Le Golf mondial condamne Trump, un «tricheur notoire»

Le Golf mondial condamne Trump, un «tricheur notoire»

 

Le golf mondial a décidé de mettre en quarantaine les golfes détenus par Trump en raison de sa tentative d’insurrection. Une décision intervenue quelques jours après l’attaque du Capitole, dans la foulée de celle des responsables du golf professionnel américain (PGA), qui ont retiré au Trump National de Bedminster (New Jersey) leur championnat USPGA 2022. «Notre marque était en jeu», a justifié Seth Waugh, directeur général, s’en tenant publiquement à des raisons commerciales plutôt que d’évoquer le contexte politique.

Dès 2015, l’Association professionnelle du golf américain avait tourné le dos une première fois à Donald Trump, en annulant le PGA Grand Slam prévu sur les fairways du Trump National de Los Angeles (Californie). À titre individuel comme joueur de golf Trump est aussi considéré comme un tricheur notoire.

 

TRUMP joue AU GOLF à l’annonce de la victoire de Biden

TRUMP joue  AU GOLF à l’annonce de la victoire de Biden

 

Il y a évidemment quelque chose de surréaliste dans les réactions de Donal Trump complètement imprévisible dans tous les domaines qu’il s’agisse de l’économie, des relations internationales ou encore de la crise sanitaire. Par exemple sur ce dernier terrain,  il a longtemps contesté la réalité de la pandémie avant d’en être lui-même victime. Du coup, la crise sanitaire affecte de manière assez considérable les États-Unis (comme la France d’ailleurs).

 

Trump n’a pas hésité à annoncer qu’un vaccin serait opérationnel avant les élections présidentielles comme si les milieux politiques pouvaient être garants du calendrier des  avancées scientifiques. De la même manière, il avait annoncé la création d’un mur avec le Mexique pour stopper l’immigration. Un mur jamais construit en tout cas seulement de façon très partielle et qui  n’a rien empêché. Pourtant trump a affirmé que cet ouvrage avait permis de stopper non seulement les migrations mais aussi le virus !

 

Ses grandes déclarations concernant la Chine n’ont pas produit les effets escomptés si l’on tient compte de l’augmentation à nouveau de l’excédent commercial chinois en hausse  de 20 % encore cette année, un record ! Et pour cause sans doute, les États-Unis eux-mêmes qui ont délocalisé leur industrie.

 

Au plan politique international, 30 n’a cessé de procéder par provocation complètement contradictoire. Au plan interne , il s’est discrédité. Pour preuve au moment le plus crucial des élections, Trump a choisi d’aller jouer au golf alors que se  jouait le résultat de la présidentielle. Contrairement à ce qu’avancent nombre de commentateurs, le trumpisme ne s’est pas implanté dans la société. Certes l’opposition républicaine est importante, le populisme aussi mais Trump  sera rapidement rattrapé par ses choix stratégiques et même par ses opérations personnelles douteuses. En clair il pourrait a fait avoir à faire rapidement à la justice.

 

Menace islamiste : les pays du Golf inquiets

Menace islamiste : les pays du Golf inquiets

 

 

 

Les pays du Golf sont en traina de prendre la mesure de la menace islamiste. Dans ce but ils ont décidé de mettre fin à leurs différends. Certains étaient graves puisque certains pays comme le Qatar soutenaient des rebellions proches de islamistes. Après huit mois de tension, les pays membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) se sont réunis, dimanche 16 novembre, à la faveur d’un sommet surprise à Ryad, la capitale de l’Arabie saoudite. Les représentants du Koweït, des Emirats arabes unis, de l’Arabie Saoudite, d’Oman, du Bahreïn et du Qatar, ont pris part à ces discussions qui visaient à trouver une solution à leurs différends.  Parmi les plus grandes sources de discorde : le soutien de Doha aux Frères musulmans. Le Qatar a été accusé par ses voisins de déstabiliser la région, de soutenir les islamistes proches de cette organisation dans les autres pays du Golfe et de servir de refuge à des islamistes d’autres pays arabes. L’accord obtenu, dimanche, à Ryad promet « l’ouverture d’une nouvelle page » dans les relations entre les membres du CCG, dont trois pays membres, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn ont d’ailleurs décidé de renvoyer leurs représentants à Doha. Le rappel de leurs ambassadeurs, début mars, avait ouvert une crise sans précédent au sein du CCG depuis sa création en 1981.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol