Archive pour le Tag 'General Motors'

General Motors lâche Peugeot

General Motors lâche Peugeot

Sans doute sceptique ( comme les actionnaires)  sur la viabilité du nouvel accord avec le chinois Dongfeng, General Motors se retire du capital de Peugeot. General Motors a donc créé la surprise jeudi en annonçant sa sortie du capital de PSA Peugeot Citroën quelques heures seulement après la confirmation d’une possible augmentation de capital du constructeur français et de son entrée en discussions avec le constructeur chinois Dongfeng. L’américain, qui était entré au capital de PSA en mars 2012 pour soutenir le groupe français en difficulté, n’a pas souhaité être dilué ni participer à l’augmentation de capital à venir. Les deux groupes ont cependant précisé que cette décision ne remettait pas en cause leurs projets industriels communs. « PSA imaginait que GM envisageait cette opération. Cette annonce ne change en rien l’alliance, les projets de production en commun et les synergies qui y sont associées », a déclaré un porte-parole de PSA. La sortie de GM, qui détient 7% de PSA, va s’opérer via un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels, au prix de 10,00 à 10,25 euros par action, avec une décote maximale pouvant atteindre 5,9% sur le cours de clôture de l’action Peugeot, a-t-on appris auprès de traders. Le titre Peugeot a dévissé de 7,6% jeudi à 10,62 euros. En matinée, PSA a confirmé envisager une augmentation de capital et de nouveaux projets de développement avec des partenaires, dont le chinois Dongfeng Motor, en même temps que des dépréciations massives sur ses comptes. Une source au fait du dossier avait indiqué mercredi à Reuters que le conseil de PSA avait accepté d’engager des discussions finales sur un projet qui verrait le chinois et l’Etat français prendre des participations majoritaires dans le groupe, dans le cadre d’une augmentation de capital d’environ 3,5 milliards d’euros.

Europe- General Motors: 2.600 suppressions d’emplois

Europe- General Motors: 2.600 suppressions d’emplois

GM prévoit une nouvelle baisse du marché autos de 5% environ en 2013 ; dans le rouge, il a déjà supprimés 2600 emplois en Europe et va continuer en 2013. Le numéro un américain de l’automobile General Motors a annoncé mercredi avoir supprimé 2.300 emplois depuis le début de l’année en Europe sur un total de 2.600 visés pour 2012, et veut continuer à réduire ses effectifs l’an prochain dans la région, où ses pertes s’aggravent.  Ces réductions d’effectifs ont été obtenues en majorité grâce à des départs à la retraite ou négociés, a indiqué le directeur de la région Europe, Steve Girsky, lors d’une conférence avec les analystes suivant la publication des résultats trimestriels.  Ce n’est « pas quelque chose de nouveau en interne. Nous en sommes déjà à 2.300 personnes (depuis le début de l’année). Nous préférons agir avant et annoncer après », a-t-il déclaré.  GM n’a pas précisé dans quels pays se situaient ces suppressions de postes mais selon James Cain, porte-parole du groupe, elles ont lieu essentiellement en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France.  Le constructeur a vu son bénéfice du troisième trimestre baisser de 12% sur un an, notamment à cause de 500 millions de dollars de pertes en Europe, et prévoit de perdre entre 1,5 et 1,8 milliard de dollars dans la région cette année.  « Nous allons également réduire notre troisième équipe de production dans l’usine de Eisenach », en Allemagne, en 2013. Le groupe table sur « plus de réduction d’effectifs en Europe en fonction de la demande ».  GM anticipe une baisse de 4 à 5% de la demande en Europe l’an prochain mais a malgré tout pour objectif « des résultats améliorés en 2013″, et vise le seuil de rentabilité d’ici 2015, a commenté le directeur financier Dan Amman.  Parmi les autres mesures de restructuration en Europe, les dirigeants du groupe ont cité du chômage partiel, la consolidation de la production de l’Opel Astra sur deux usines au lieu de trois auparavant, et ont noté que la situation de l’usine de transmission de Strasbourg était « à l’étude ».  James Cain a rappelé que le groupe était en discussions avec une entreprise « cliente » pour lui céder son site de Strasbourg mais n’a pas donné plus de détails. Un syndicaliste de l’usine avait identifié à la mi-octobre le potentiel acheteur comme étant le belge Punch Power Train.  Les dirigeants de GM ont aussi précisé qu’aucune « allocation de produit futur n’avait été faite pour l’usine de Bochum (en Allemagne) après la fin de la production de la Zafira ». L’avenir de cette usine est en question depuis de longs mois.

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol