Archive pour le Tag 'gendarme'

La bulle immobilière (BCE)

La bulle immobilière inquiète le gendarme européen des banques

À juste titre,  la banque centrale européenne s’inquiète du possible éclatement de la bulle immobilière qui pourrait nourrir la prochaine crise financière. Dans les grandes métropoles, les prix n’ont cessé d’augmenter au point d’atteindre des seuils qui pourraient à terme mettre en cause l’intérêt financier de l’opération. De ce point de vue,  l’écart entre les grandes métropoles et certaines zones rurales paraient particulièrement excessif. Ainsi par exemple il faut compter plus de 10 000 € le mètre carré à Paris soit 10 fois plus que dans certaines zones rurales éloignées des centres économique. Un investissement d’un million voir davantage repose essentiellement sur la valeur de revente éventuelle du bien. Or le marché est devenu très spéculatif et rien n’indique que ce prix de revente va continuer de ce se  réévaluer. Au contraire, il pourrait bien être affecté par une baisse plus en adéquation avec les revenus des investisseurs propriétaires et l’évolution du prix des loyers. Pour les propriétaires comme pour le locataire il y a des seuils de solvabilité qu’il est difficile de dépasser sauf à imaginer que la spéculation continuera de soutenir les prix.  Danièle Nouy, la responsable de la supervision du secteur bancaire à la Banque centrale européenne (BCE), dans l’entretien accordé à l’agence de presse lettone LETA. Le niveau historiquement bas des taux d’intérêt a favorisé une envolée des prix de l’immobilier dans plusieurs villes et régions européennes, au risque de créer des bulles financières. « Qu’est-ce qui pourrait provoquer la prochaine crise ? Je ne sais pas, mais je suspecte que ce pourrait être le marché immobilier. Nous savons avec certitude qu’il y aura une nouvelle crise. Mais nous ignorons quand et pour quelle raison ». Concernant les pays baltes, Danièle Nouy estime aussi que le boom des prix dans l’immobilier commercial constitue un risque, tout comme le recours à des taux variables car il n’y a aucune garantie que les salaires ou les bénéfices augmenteront de concert avec les taux. Les pays nordiques notamment sont exposés par ricochet, les banques scandinaves détenant nombre d’établissements financiers baltes, a-t-elle ajouté.

 

 

Afrique : l’ Allemagne vend des armes l’Egypte et la France joue au gendarme

Afrique : l’ Allemagne vend des armes  l’Egypte et la France joue au gendarme

 

Pendant que la France joue au gendarme de l’Afrique, l’Allemagne vend des armes. L’Allemagne qui a envoyé Hollande dans les roses quand il s’est agi du soutien militaire en Afrique (Centrafrique ‘notamment). Berlin s’apprêterait à signer très prochainement avec l’Egypte un nouveau contrat portant sur la vente de deux sous-marins supplémentaires U-209 fabriqués par le groupe naval ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS), selon nos informations. Et ce en dépit des polémiques qui accompagnent certaines ventes à l’exportation en direction de pays pouvant mettre en danger la sécurité d’Israël. Il s’agirait d’une option sur deux nouveaux bâtiments, qui serait exercé par Le Caire dans le cadre du contrat de gré à gré signé à l’été 2011 pour un montant de 920 millions d’euros. Puis un acompte avait été versé quelques mois plus tard en décembre. Le premier sous-marin armé de missiles mer-mer Harpoon Block II de Boeing, serait livré en 2016. Mais cette vente si elle se concrétise pourrait même être remise en question par les dernières déclarations du ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel, dans le magazine allemand Stern où il a notamment déclaré la semaine dernière que l’Allemagne allait renforcer le contrôle des exportations d’armes. « Je suis d’accord avec Helmut Schmidt : c’est une honte que l’Allemagne soit parmi les plus importants exportateurs d’armes du monde, a expliqué le patron du SPD. En particulier, les armes légères deviennent simplement les armes de la guerre civile. Alors les choses doivent changer. C’est pourquoi, je suis en faveur d’une politique restrictive en ce qui concerne les exportations d’armes ». Accompagné d’une délégation d’hommes d’affaires, le ministre égyptien du Commerce et de l’Industrie, Mounir Fakhri Abdel-Nour, entame ce lundi une visite de trois jours en France pour une campagne de charme en direction des groupes français. Il sera reçu à Bercy et au MEDEF notamment. Outre la France, la délégation égyptienne doit se rendre à Berlin, Londres, Washington et Moscou. Si DCNS était hors jeu d’une possible vente de sous-marins en Egypte (pas d’autorisation accordée), le groupe naval est toutefois actuellement en compétition pour placer quatre corvettes armées (missiles VL Mica, Sinbad et Exocet de MBDA) au Caire. Une compétition qui est très compliquée face à l’allemand TKMS, appuyé par l’homme d’affaires Iskandar Safa, via la holding Privinvest, et le néerlandais Damen.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol