Archive pour le Tag 'GameStop:'

Musk spécule sur GameStop et le bitcoin

Musk spécule sur GameStop et le bitcoin 

 

 

Musk  est sans doute un entrepreneur innovant et dynamique mais ses pratiques sont contestées quand il intervient pour spéculer sur des valeurs boursières ou sur ou le bitcoin. Sans parler de son exhibitionnisme permanent et ses promesses illusoires (le voyage prochain sur mars ouvert au public). Des postures qui permettent de gonfler considérablement la valeur d’une entreprise bien au-delà de sa valeur réelle.

 

Récemment masque avait fait savoir qu’il investissait 1,5 milliards de bitcoins et qu’on pouvait payer ses voitures électriques avec cette crypto monnaie. Cette déclaration avait contribué à faire envoler le bitcoin. Autre exemple ! ‘investisseur David Einhorn a déclaré jeudi que l’éminent capital-risqueur Chamath Palihapitiya et l’entrepreneur Elon Musk avaient jeté du «carburéacteur» sur la frénésie commerciale de GameStop Corp (GME.N) en janvier lorsque les actions du détaillant de vidéos ont augmenté de 2000% et ont ensuite déclenché une audience aux États-Unis Congrès.

 

Einhorn, qui dirige le fonds spéculatif Greenlight Capital (GLRE.O) , a également déclaré que les législateurs américains cherchant des réponses sur la façon dont les day traders ont pu arracher le contrôle du cours de l’action GameStop à des fonds spéculatifs établis devraient sonder les régulateurs plutôt que les investisseurs.

Les investisseurs amateurs organisés sur des sites de médias sociaux tels que Reddit ont organisé une virée d’achat obstinée il y a trois mois, remportant les fonds spéculatifs de Wall Street qui avaient court-circuité les actions de GameStop ou pariaient que le prix baisserait.

Les fluctuations sauvages des prix ont causé de lourdes pertes au fonds spéculatif Melvin Capital, entre autres. Les législateurs américains ont réagi en organisant une audition de la Chambre des représentants américaine en février au cours de laquelle ils ont interrogé des fonds spéculatifs, un day trader et le chef de l’application de trading en ligne Robinhood.

 

Einhorn a blâmé jeudi le PDG de Palihapitiya et de Tesla Inc (TSLA.O) , Musk, pour avoir jeté ce qu’il a appelé «du carburéacteur sur la pression du GME». Ses commentaires sont apparus dans une lettre trimestrielle aux investisseurs de Greenlight Capital qui a été vue par Reuters.

Les représentants de Palihapitiya et Musk n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Einhorn a déclaré qu’il était approprié pour les investisseurs de discuter des actions.

« Les investisseurs qui discutent des raisons pour lesquelles ils pensent que GameStop (ou toute autre action) devrait augmenter ou diminuer devraient être encouragés », a-t-il écrit.  »Il n’y a aucune raison de traîner qui que ce soit devant le Congrès pour avoir fait une sélection de titres.

 

Einhorn a déclaré que Palihapitiya, qui est apparue à la télévision fin janvier et a rejeté les critiques des day traders, aurait peut-être tenté de nuire à Robinhood parce qu’elle était en concurrence avec la start-up de fintech SoFi, qui était soutenue par Palihapitiya.

Et Musk, contre qui Einhorn partage Tesla a longtemps parié, s’est lancé dans le drame en tweetant « Gamestonk !! » et l’ajout d’un lien vers le forum Reddit où les day traders discutaient de GameStop.

« Si les régulateurs voulaient qu’Elon Musk arrête de manipuler les actions, ils auraient dû le faire avec plus qu’une légère gifle au poignet lorsqu’ils l’ont accusé de manipuler les actions de Tesla en 2018″, a écrit Einhorn.

Einhorn a déclaré que si les législateurs voulaient comprendre « pourquoi GameStop a fait ce qu’il a fait … il serait préférable de demander des comptes aux régulateurs absents et à leurs soutiens philosophiques. »

Une mise en cause claire du laxisme des autorités boursières américaines mais aussi internationales.

Spéculation GameStop : plus de 100% à la clôture de Wall Street

Spéculation GameStop : plus de 100% à la clôture de Wall Street

C’est reparti pour la spéculation sur GameStop qui a nouveau progresse de 100 % du fait de l’action des boursicoteurs. C’est la seconde fois que GameStop  est l’objet d’une sorte d’incendie spéculatif en réaction aux ventes à découvert des grands   fonds spéculatifs. Une espèce de boomerang qui revient pour les fonds spéculatifs qui hypothèquent sur la baisse de certaines sociétés. Le revendeur de jeux vidéo a en effet de nouveau bénéficié d’une fièvre spéculative au lendemain de l’annonce de la démission de son responsable financier, Jim Bell.

Une armée d’investisseurs amateurs, échangeant notamment leurs conseils et opinions sur un populaire forum du site Reddit, avait décidé de se porter massivement vers cette chaîne de magasins, faisant grimper son prix en Bourse.

En agissant de la sorte, ces boursicoteurs avaient notamment souhaité donner tort à de grands fonds d’investissement et des barons de Wall Street, qui avaient au contraire parié sur un effondrement de GameStop, au vu de ses résultats financiers médiocres, de son modèle économique visiblement dépassé et de ses perspectives de croissance moroses. Après un pic de clôture à plus de 347 dollars le 27 janvier, l’action GameStop était retombée, s’établissant à un peu plus de 40 dollars vendredi dernier. Après avoir été suspendue plusieurs fois en fin de séance en raison d’une trop forte volatilité, elle a fini à 91,71 dollars mercredi.

GameStop : phénomène passager ou structurel

GameStop : phénomène passager ou structurel

L’agitation provoquée par les boursicoteurs particuliers a été traitée avec un certain dédain par les opérateurs traditionnels considérant qu’il s’agissait d’un mouvement d’humeur d’apprentis sorciers qui ne connaissent pas grand-chose à la valorisation boursière. En tout cas cet événement a secoué Wall Street et la profession. Au point d’ailleurs que la directrice du Trésor américain a décidé d’ouvrir une réflexion sur les problèmes de volatilité des marchés.

Ce qui est reproché en fête aussi qu’auteur particulier c’est d’avoir spéculé et donc porter préjudice aux intérêts des perdants. Ce qu’ils ont fait c’est de spéculer à la hausse tandis que les opérateurs de la vente à perte de spéculent, eux,  à la baisse mais au total le résultat est le même. D’autres actions de particuliers sont en cours notamment sur certaines matières premières comme l’argent ( métal précieux nécessaire dans les industries de nouvelle technologie).

La question se pose d’un point de vue de l’intérêt général de savoir s’il convient de mettre en œuvre de nouvelles mesures de régulation vis-à-vis de ses actions groupées de particuliers boursicoteur tout autant que vis-à-vis de la vente à perte et autres moyens de spéculer.

Yellen a donc convoqué les dirigeants de la SEC, de la CFTC, du Federal Reserve Board et de la Federal Reserve Bank de New York pour discuter du commerce de détail et « si les événements récents justifient ou non de nouvelles mesures », a-t-elle déclaré à ABC. «Nous devons comprendre profondément ce qui s’est passé avant de passer à l’action, mais nous examinons certainement attentivement ces événements.»

Elle n’a pas précisé quelles actions potentielles pourraient être prises par les régulateurs pour réagir à la situation.

Beaucoup de Wall Street ont été stupéfaits la semaine dernière par les fortes girations des actions du détaillant de jeux vidéo GameStop, du fabricant de casques Koss Corp, de la chaîne de cinéma AMC Entertainment et d’autres actions et produits privilégiés sur le forum Wall Street Bets du site de médias sociaux Reddit.

Les traders avaient offert les actions à des sommets vertigineux dans le but de punir les vendeurs à découvert – qui profitent lorsque les actions chutent – forçant certains hedge funds à fermer leurs positions avec de lourdes pertes. Mais le soi-disant «Reddit Rally» s’est effondré plus tard, exposant de nombreux commerçants individuels à d’énormes pertes.

L’action GameStop a clôturé jeudi en baisse de 42% à 53,50 $, loin de son sommet de 483 $ il y a une semaine. AMC Entertainment a perdu environ les deux tiers de sa valeur après deux semaines de fluctuations sauvages.

Les régulateurs ont probablement discuté des forums en ligne où l’achat de masse des actions de ces deux sociétés a été discuté la semaine dernière, et du rôle toujours plus grand joué par les hedge funds sur les marchés financiers.

«Toute forme de distorsion du marché par les investisseurs acceptant de provoquer la distorsion va à l’encontre du fonctionnement fluide et transparent des marchés», a déclaré Andrea Cicione, responsable de la stratégie chez TS Lombard, ajoutant que cette activité n’avait pas été précédemment examinée par les régulateurs.

La SEC examine les publications sur les réseaux sociaux à la recherche de signes de fraude potentielle, a rapporté Bloomberg News.

Conflit GameStop contre vente à perte : des risques selon BNP

Conflit GameStop contre vente à perte : des risques selon BNP

Selon William de Vijlder, chef économiste de BNP Paribas, les événements des derniers jours comportent des risques durables sur l’ensemble des marchés financiers. Comme d’ailleurs en témoigne la hausse de l’indice mesurant la volatilité implicite du S&P-500, souligne l’économiste. S’ils se répétaient, ils pourraient conduire à une réticence à vendre à découvert, ce qui, selon lui, “réduirait l’efficacité informationnelle des cours des actions ». William de Vijlder fait ainsi référence à une théorie financière selon laquelle plus les vendeurs à découvert sont actifs, plus les cours des actions sont précis.

“Les investisseurs qui sélectionnent les titres devraient également en tenir compte”, poursuit l’économiste. “Cela pourrait influencer leur décision d’investir dans les petites ou grandes entreprises, les actions ou les obligations. De même, cela pourrait accroître la prime de risque demandée et influencer le coût du capital des entreprises.” Mais cette révolte des particuliers contre les fonds spécialisés dans la vente à perte révèle une autre chose que ne n’évoque  pas le responsable de la BNP à savoir la sur- évaluation des cours qui justement permet des spéculations aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

GameStop : la revanche des particuliers sur les fonds spéculatifs

GameStop : la revanche des particuliers sur les fonds spéculatifs

Les spécialistes très sérieux de la bourse reprochent en fait aux particuliers d’utiliser les méthodes des professionnels pour réaliser des profits. C’est en effet le principe même de la vente à découvert qui consiste à spéculer sur la baisse des valeurs pour ne la payer qu’à ce moment précis. Les particuliers spéculent mais à la hausse justement en s’opposant à la stratégie des hedgesfoings.

Et les professionnels de la bourse et autres spécialistes de s’indigner : la bourse est une chose trop sérieuse pour la laisser dans  la main des amateurs.

 

Les spécialistes de la bourse estiment en effet que les amateurs ne tiennent pas compte des fondamentaux pour apprécier la valeur d’un actif contrairement aux professionnels qui eux prennent en compte des éléments plus objectifs. Un argument qu’on peut entendre sauf que l’environnement actuel incite à certaines l’origine dérives dans la mesure la conjoncture boursière est surtout marquée par une survalorisation des cours dont  les spécialistes de la bourse sont responsables. Les éléments objectifs sur lesquels il justifie la hausse sont faux. En particulier en ce qui concerne la reprise économique annoncée pour 2021 et qui avait fait enfler les cours. Cette survalorisation qui va donc appeler des corrections les professionnels ont donc négligé eux-mêmes leurs propres critères d’évaluation

 

le Fonds monétaire international (FMI) lui-même a estimé que les marchés étaient trop optimistes par rapport à la réalité économique. Et près de 9 professionnels sur 10 identifiaient des bulles sur les marchés financiers – principalement sur les cryptomonnaies et les valeurs techs -, selon une étude réalisée mi-janvier par Deutsche Bank.

Signe d’une fébrilité de plus en plus importante à Wall Street, l’indice de la peur, le VIX, demeure élevé à plus de 33 points après avoir inscrit mercredi dernier sa plus forte hausse en une séance depuis l’effondrement des marchés en mars.

 

Affaire GameStop : « une crise spéculative ou d’adolescence  » ?

Affaire GameStop : « une crise spéculative ou d’adolescence  » ?

On peut comprendre que des opérateurs ayant pignon sur rue soient inquiets de la déstabilisation provoquée par nombre de boursicoteurs particuliers qui ont sérieusement secoué de grands intervenants spécialisés sur la vente à découvert. Du coup, la tentation des grands opérateurs est un peu de minimiser l’incident (qui a quand même contribué à faire chuter Wall Street cette semaine) et adopter une posture condescendante voir un peu méprisante vis-à-vis de ces adolescents de la bourse. Le problème c’est que cette affaire révèle une grande volatilité mais aussi une grande fragilité des cours boursiers largement dopés à la hausse justement par les opérateurs classiques depuis des mois;  Et plus en plus en décalage avec la situation réelle de l’économie et des entreprises dont la responsabilité incombe précisément aux professionnels de la bourse.

Pour preuve cette  intrerview de  Guillaume-Olivier Doré, fondateur du site Mieuxplacer.com, qui estime que la croisade menée depuis les réseaux sociaux pour sauver l’entreprise de jeux vidéos GameStop, est dangereuse.

En quelques jours, le cours du titre des magasins de jeux vidéo GameStop a explosé à Wall Street, passant de moins de 20 dollars à plus de 347 dollars par action, jeudi. Touchée par la pandémie, l’entreprise américaine est pourtant en fâcheuse posture et elle est devenue la cible ces derniers mois de fonds qui misent sur sa chute pour gagner gros. La cause de ce rebond inattendu se trouve sur le forum WallStreetBets de la plateforme Reddit, qui a lancé ces derniers jours une armée de boursicoteurs (le groupe compte 5 millions de membres) dans une croisade contre ces fonds.

 

En passant des milliers d’ordres d’achat, ses membres ont saturé les courtiers et provoqué une hausse sans précédent de l’action. Pris à son propre jeu, le hedge funds Melvin Capital a soldé ses positions vendeuses et perdu plusieurs milliards de dollars. Un épisode présenté comme la victoire de David contre Goliath, mais que Guillaume-Olivier Doré, fondateur du site Mieuxplacer.com et contributeur pour la newsletter Le Journal de Demain, juge caricatural.

Vous dénoncez l’ »angélisme » de certains au sujet de cette action menée depuis les réseaux sociaux. Pourquoi?
Rien ne se perd et rien ne se crée, c’est la base du capitalisme. Si Melvin Capital perd de l’argent, il y a forcément quelqu’un qui en gagne. Ce fonds a acheté à terme des actions GameStop et a fait ce qu’il pouvait pour en faire baisser le prix afin de les acheter sur le marché le moins cher possible et les livrer à leur contrepartie. Sur Reddit, des gens ont profité de cette opportunité pour faire augmenter fortement la valeur des titres, ce qui a obligé Melvin Capital à les acheter très cher, au contraire. Pour ce faire, les utilisateurs de Reddit ont utilisé les défaillances structurelles des marchés : ils ont saturé les courtiers avec des ordres d’achat, créant une bulle, et empêchant de vendre. Tout cela au détriment des actionnaires historiques – des petits porteurs -, qui ont vu le TGV leur passer sous le nez.

A qui a profité cette opération?
Aux fonds à qui Melvin a livré les titres! Je pense que certains acheteurs de Reddit ne se sont pas non plus privés pour gagner de l’argent en vendant des titres une fois que leur valeur avait explosé. Ce n’est donc pas la bataille des gentils contre les méchants. GameStop, de son côté, n’a pas gagné un dollar dans cette opération. L’entreprise est aujourd’hui dans l’incapacité de se refinancer car sa réputation est morte et sa valeur est encore totalement surévaluée.

L’action concertée sur Reddit était-elle légale?
Cela s’appelle de la manipulation de cours pure et dure. Au vu du scandale qui apparaît, la SEC (Securities and Exchange Commission, l’organe américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, NDLR) va tenter de trouver des responsables, mais le mal est déjà fait. Il y a un risque que ce genre de pratiques revienne de façon systématique, surtout qu’il est soutenu par des personnalités comme Elon Musk. C’est totalement inconscient quand on connaît la fébrilité des marchés actuellement et la puissance de ces gens sur les réseaux sociaux. Si les hedge funds ne peuvent plus « shorter », alors il y a un risque de dysfonctionnement du marché.

Il est probable qu’on doive réguler le fonctionnement de ces groupes sur les réseaux sociaux

Avec la pandémie, des milliers de nouveaux boursicoteurs sont apparus et des applications mobiles facilitent cette dynamique. Est-ce que cela préfigure d’un nouveau rapport à la Bourse?
Au contraire, cela préfigure d’un retour en arrière! Structurellement, les petits porteurs avaient disparu de la Bourse depuis très longtemps. La France, par exemple, a gagné des milliers de boursicoteurs pendant la pandémie (selon l’AMF, près de 400.000 personnes ont passé leur premier ordre en Bourse ou ont réactivé leur compte en 2020, NDLR). C’est plutôt une bonne nouvelle, car une économie capitaliste saine, avec un marché boursier efficient, doit compter des petits porteurs. Mais on assiste aux conséquences de l’afflux de ces nouveaux entrants, qui n’ont aucune connaissance des règles qui prévalent sur la Bourse. On vit la crise d’adolescence des marchés.

 

Le régulateur va-t-il devoir tenir compte de cette situation?
Il est probable qu’on doive réguler le fonctionnement de ces groupes sur les réseaux sociaux, qu’on fixe la limite entre l’action coordonnée et la manipulation de cours. Cet épisode pose aussi la question de la transparence et de l’égalité de traitement de toutes les parties en Bourse. A un moment, cette semaine, les opérateurs ont dû choisir entre les opérations qui leur étaient demandées par les gros acteurs et les particuliers. Mais au lieu d’opérer dans l’ordre d’arrivée des opérations, les opérateurs ont favorisé les acteurs institutionnels. En théorie, les petits actionnaires et les gros fonds sont pourtant égaux. Il n’y a pas de sous-actionnaires.

GameStop: Facebook coupe le robinet des boursicoteurs contestataires

GameStop:  Facebook coupe le robinet des boursicoteurs contestataires

 

Encore un exemple de l’appropriation du droit par les grands du numérique avec cette fermeture d’un compte des boursicoteurs en guerre contre les ventes à découvert sur Facebook. On voit mal sur quelles mesures légales s’appuie Facebook pour brutalement fermer un compte qui ne met nullement en danger la sécurité ou la confidentialité.

Pourtant Facebook a désactivé temporairement le très populaire forum boursier Robinhood Stock Traders, une décision que son fondateur a jugé injustiée dans le contexte de la spéculation dont certaines actions ont récemment fait l’objet.

Les titres GameStop, AMC Entertainment et BlackBerry se sont en effet retrouvés au coeur d’une bataille boursière à Wall Street opposant des fonds spéculatifs à une coalition d’investisseurs individuels en contact sur les réseaux sociaux.

Le fondateur de Robinhood Stock Traders, Allen Tran, 23 ans, a déclaré qu’il s’était réveillé mercredi avec une notification de Facebook l’informant de la désactivation du groupe de 157.000 membres pour avoir violé la politique de Facebook sur “l’exploitation sexuelle des adultes”.

“Nous sommes les premiers sur l’arbre à être abattus parce que nous sommes sur Facebook, et non sur une plateforme gratuite comme Reddit”, a-t-il commenté.Allen Tran a par ailleurs indiqué que certains des membres de son groupe avaient gagné des dizaines de milliers de dollars en faisant des transactions boursières.

“Ce groupe a été supprimé pour violation des standards de la communauté, sans lien avec la frénésie boursière en cours”, a déclaré la porte-parole de Facebook Kristen Morea, qui n’a toutefois pas souhaité fournir davantage de détails.

Suivant la publication par Reuters de cette information sur la suspension de Robinhood Stock Traders, le groupe a été rétabli, a précisé son fondateur, ajoutant que le réseau social n’avait fourni aucun explication.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol