Archive pour le Tag 'fournir'

Ukraine: L’Allemagne rechigne à fournir des armes

Ukraine: L’Allemagne rechigne à fournir des armes

 

Selon le quotidien allemand Die Welt, Berlin a réduit au minimum ses livraisons d’armes à l’Ukraine depuis plusieurs semaines. Entre le 30 mars et le 20 mai, seules deux livraisons ont été effectuées vers Kiev: des mines antichars et des pièces de rechange pour des mitraillettes. (info BFM)

On est loin des missiles sol-air envoyés le 25 mars dernier, date de la dernière livraison d’armes à l’Ukraine. Surtout, ce sont les chars Leopard qui sont attendus mais, là encore, la livraison se fait attendre. Selon la presse allemande, cette lenteur s’explique par les retards concernant la formation des soldats ukrainiens. Les 15 premiers appareils ne devraient donc pas arriver avant fin juillet les 15 suivants sont attendus fin août.

Le problème, c’est que l’Ukraine manque cruellement d’armes alors que l’offensive russe se renforce dans l’est du pays. Surtout, les livraisons effectuées tranchent avec les annonces de Berlin qui avaient laissé filtrer des chiffres bien plus importants concernant les chars: 50 voire 100 appareils étaient prêts à être livrés.

L’Allemagne avait été critiquée en avril pour son manque de soutien à l’Ukraine. Le chancelier Olaf Scholz avait alors tenté un revirement en débloquant un milliard d’euro d’aides militaires pour Kiev.

Interrogé sur les retards, le président de la commission des affaires étrangères du Bundestag Michael Roth (SPD, parti de la coalition au pouvoir) assure ne « pas avoir l’impression que quelqu’un freine délibérément » les livraisons d’armes.

Le ministre de l’Économie Robert Habeck (Verts, parti de la coalition au pouvoir) est lui aussi monté au créneau ce dimanche rejetant aussi les accusations. « En tant que plus grande économie de l’UE, nous sommes un pays dont on attend beaucoup » a-t-il reconnu auprès de Die Welt, assurant néanmoins que des soldats ukrainiens étaient actuellement entrainés sur des obusiers PzH-2000 dont 7 exemplaires doivent être livrés à Kiev.

De son côté, la France reste très discrète sur les armes exportées. Pendant la campagne présidentielle, le président de la République Emmanuel Macron avait évoqué des canons Caesar et des missiles antichars Milan. L’ensemble des livraisons est évalué à 100 millions d’euros par le gouvernement.

La présidente de la commission européenne refuse de fournir ses mails avec Pfizer

La présidente de la commission européenne refuse de fournir ses mails avec Pfizer

 

On se souvient évidemment que la confusion a régné pendant un temps à propos des conditions de fourniture du vaccin avec plusieurs laboratoires. Des interrogations sont nées en particulier à propos des commandes réellement passées, des livraisons réelles et des prix consentis.

Ces différents éléments ont été notamment traités par la présidente de la commission européenne le plus souvent avec des mails pour gagner du temps. Comme une enquête est en cours,  la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, est épinglée par la médiatrice européenneca elle  refuse  de dévoiler ses échanges de SMS avec Pfizer.Il s’agit pourtant de messages strictement passés dans le cas de ses fonctions politiques qui juridiquement d’ailleurs ne lui appartiennent pas personnellement. Une curieuse conception de la démocratie à vrai dire !

Rappelons que dans l’urgence dans certains cas des vaccins ont été négociés en fonction du plus offrant et parfois même sur le tarmac des aéroports !

 

La Chine ne veut pas fournir les données sur l’origine du virus

La Chine ne veut pas fournir les données sur l’origine du virus

C’est déjà avec beaucoup de réticences que les autorités chinoises avaient acceptées de recevoir plus d’un an après le début de la pandémie des experts de l’OMS afin d’éclairer sur les origines du virus. Les experts de l’OMS ont été sous surveillance permanente et leur champ de recherche très limitée. Pire la Chine s’oppose vigoureusement à la fourniture de données brutes concernant les premiers contaminés  à Wuhan . Les autorités chinoises ont refusé de transmettre des données brutes sur les premiers cas de Covid-19 à l’équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chargée d’enquêter sur les origines de la maladie, a déclaré l’un des membres de cette équipe. L’équipe de l’OMS avait demandé à pouvoir étudier les données brutes sur 174 cas d’infection par le coronavirus identifiés lors de la toute première phase de l’épidémie, en décembre 2019, à Wuhan, ainsi que sur d’autres cas, mais elle n’a pu obtenir qu’une synthèse de ces données, a dit Dominic Dwyer, un infectiologue australien membre de l’équipe.

Les données brutes dans ce type de dossier, le plus souvent anonyme, incluent des précisions sur les questions posées aux patients, leurs réponses et la manière dont ces réponses ont été analysées, a-t-il expliqué. « C’est une pratique standard lors des enquêtes sur des épidémies », a déclaré Dominic Dwyer à Reuters, lors d’un entretien en vidéo depuis Sydney, où il se trouve en quarantaine.

Des informations capitales. Il a souligné que l’accès aux données brutes était capital, car la moitié seulement des 174 cas concernés avaient été exposés directement au marché de Huanan (Wuhan), où le coronavirus a été détecté pour la première fois. « C’est la raison pour laquelle nous avons continué de les demander, a-t-il déclaré. Pourquoi cela ne s’est pas fait ? Je ne ferai pas de commentaire. Est-ce, ou non, politique, c’est difficile à dire ». L’impossibilité d’accéder aux données brutes sur les patients sera mentionnée dans le rapport définitif des enquêteurs. Une synthèse des conclusions de l’enquête pourrait être publiée dès la semaine prochaine, a déclaré l’OMS vendredi.

Les enquêteurs, arrivés en Chine le mois dernier, y ont passé quatre semaines – dont deux en quarantaine à l’hôtel – pour tenter de déterminer l’origine précise de la pandémie mais leurs déplacements ont été encadrés par leurs hôtes chinois et leurs contacts avec la population locale limités pour des raisons sanitaires.

Huawei dit pouvoir fournir la 5G au Royaume-Uni malgré les sanctions US

Huawei dit pouvoir fournir la 5G au Royaume-Uni malgré les sanctions US

Le principal fournisseur chinois d’équipements pour la technologie mobile 5G compte sur le temps pour contourner les sanctions américaines et européennes notamment au Royaume-Uni. On notera que comme en politique diplomatique, la Chine a choisi dans le domaine économique une politique très agressive qui ne cache même pas sa volonté d’hégémonie. D’une certaine manière c’est même un pied de nez aux États-Unis et à l’Europe ( la France a imposé aussi de fortes restrictions vis-à-vis du fournisseur chinois) “Ces restrictions n’ont pour l’instant pas eu d’impact sur la capacité de Huawei à fournir (les équipements) pour le déploiement de la 5G et de la fibre au Royaume-Uni”, a déclaré Victor Zhang, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes. “Nous devons discuter de l’impact à long terme et ça prend du temps, ça prend des mois.”

La Grande-Bretagne a accordé un rôle limité à Huawei dans le déploiement de la 5G, mais le gouvernement a depuis fait savoir que cette décision pourrait être revue en fonction des répercussions des nouvelles sanctions américaines, qui pourraient pénaliser sa capacité à fournir des équipements fiables.

Alors que le Premier ministre Boris Johnson devrait trancher sur ce dossier d’ici la fin du mois, Victor Zhang a déclaré que les autorités britanniques devraient y réfléchir à deux fois avant de prendre une décision qu’il juge cruciale à long terme.

“Nous pensons qu’il est important d’attendre que tous les faits et implications soient connus”, a-t-il prévenu. “Ce n’est pas le moment de prendre une décision aussi cruciale concernant Huawei.”

Huawei est depuis longtemps au coeur d’un différend entre les Etats-Unis et la Chine sur le contrôle des hautes technologies. Washington tente de convaincre ses alliés d’exclure le groupe chinois de la 5G en arguant du fait que ses équipements pourraient faciliter les activités d’espionnage chinoises, ce que le groupe chinois conteste.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol