Archive pour le Tag 'foule'

« La foule haineuse » : la réponse à « Macron démission »

« La foule haineuse » : la réponse à « Macron démission »

Inutile de le cacher, Macron son entourage et certains nantis ont eu très peur d’une possible insurrection. Une insurrection pourtant très virtuelle puisque même ceux qui avaient exprimé l’intention de se rendre à l’Élysée voulaient simplement se faire écouter. Or quand on mène une insurrection et qu’on pénètre dans les hauts lieux du pouvoir ce n’est pas pour se faire écouter, ni échanger mais pour abattre le pouvoir lui-même. On se souvient que Macron et ses amis avaient fait preuve d’une grande fébrilité. Le soir de la manifestation du 8 décembre Macron avait d’ailleurs adressé de chaleureux remerciements aux forces de l’ordre comme pour les féliciter d’avoir sauvé son trône. Par ailleurs Macron n’a guère apprécié ce slogan répété partout sur les ronds-points : « macro » démission ». Un slogan qui remet en cause l’ordre établi. Une attaque évidemment vis-à-vis du fonctionnement démocratique mais aussi à l’égard  de la personne même de Macron. Lequel a trouvé opportun de régler ses comptes lors de son allocution de fin d’année en traitant les intéressés de foule haineuse avec un amalgame de reproches pour justifier la violence de la réplique présidentielle. Une réplique pas forcément très opportune au moment de prononcer des vœux qui se caractérisent normalement par un appel à l’unité et par la compassion à l’égard de ceux qui souffrent.

 

Macron : nouveau bain de foule existentiel

Macron : nouveau bain de foule existentiel

Curieux mais Macron donne le sentiment de vouloir prouver  en permanence qu’il existe. Ainsi depuis ses vacances au fort de Brégançon c’est la deuxième fois qu’il s’offre un bain de foule évidemment sous l’œil des caméras. Cette fois à Borne les mimosas. Son épouse a cru bon d’indiquer que le président avait beaucoup de travail. Et pour le prouver les services de communication de l’Élysée ne manquent pas de signaler les coups de téléphone qu’il donne aux grands de ce monde. Jusque-là on avait droit aux séances télévisées de signature des lois en présence d’un ou deux ministre (comme Griveaux lors de la signature de la loi SNCF qui a accepté de s’asseoir sur une chaise basse pour que Macron paraisse plus grand !). Depuis peu de temps,  les services de communication de l’Élysée font écho de chaque coup de téléphone de Macron. Peut-être à l’avenir sera-t-on chaque fois qu’il s’assoit devant son bureau. Cet activisme de communication n’est sans doute pas liens pas sans lien avec la perte de popularité du chef de l’État qui a besoin de montrer qu’il existe, qu’il agit bref qu’il s’agite. En cause,  la verticalité pouvoir ;  dans le macronisme,  seul le président existe. Les autres ne sont que des faire-valoir et ne doivent surtout pas s’immiscer sur des terrains politiques nouveaux. Ils sont tout juste autorisés à faire l’exégèse bienveillante des propos Jupiter rien du chef de l’État. Pendant cette période de vacances on a d’ailleurs noté qu’aucun ministre n’avait prit le risque de faire une déclaration un peu originale quant aux parlementaires ils sont interdits de parole. Quand au  parti la république en marche il a été décidé qu’il ne ferait pas de rentrée politique. La rentrée politique de la république en marche ce sera Macon qui souffre visiblement d’un sérieux trouble existentiel pour imposer un tel silence à ses collaborateurs.

Brégançon-Macron bain de foule pour réchauffer sa popularité

Brégançon-Macron bain de foule pour réchauffer sa popularité

Alors que la plupart des Français cherchait désespérément ces jours derniers un petit coin de fraîcheur afin de résister à la canicule, Macron, lui, prend un bain de foule réchauffée sa popularité. En quelque sorte un bain existentiel pour celui qui se voyait déjà le successeur de De Gaulle voire de Napoléon. Ces derniers temps avec notamment l’affaire Benalla, Sa Majesté Macron est tombé bien bas et ce n’est sans doute pas fini car au-delà de cette affaire les résultats de sa politique sont loin d’être évidents. En effet depuis le début de l’année la croissance est pratiquement paralysée et le chômage ne s’améliore pas. Du coup,  le président était contraint d’en rajouter en matière de communication. On voit mal en effet quel est le véritable intérêt politique démocratique d’aller serrer quelques mains en bas fort de Brégançon à moins de considérer que ce président fait déjà partie du patrimoine et qu’il constitue déjà une curiosité. En effet sorti de nulle part, il pourrait y retourner s’il montre aussi peu d’efficacité en matière économique en y ajoutant cette condescendance intolérable et son mépris total de l’intermédiation politique, sociale voir sociétale. Exemple dans ce dernier domaine le mépris qu’il a manifesté en humiliant Borloo et son rapport sur la banlieue. Même chose concernant la pauvreté. Il n’a pas hésité à reporter à plus tard le rapport et les mesures qui ont découlé pour cause de coupe du monde de football. Certes un grand événement qui a mobilisé la France à juste titre mais qui ne saurait  inverser la hiérarchie des valeurs et des priorités.  Le chef de l’Etat a donc échangé durant de longues minutes avec les personnes venues suffisants pour que les images bien cadrées passent à la télévision !

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol