Archive pour le Tag 'Fnac'

FNAC : un petit bonus de près de 12 millions en 2015 pour le patron !

FNAC : un petit bonus de près de 12 millions en  2015 pour le patron  !

Une récompense normale d’après  Pierre Gattaz, le patron du Medef interrogé par France Info, « Il faut récompenser le talent, le résultat et l’effort à tous les niveaux ». Or poursuit-il, le PDG « a redressé la Fnac, eh bien bravo, il a droit à un bonus, « . cela en supprimant notamment plus de 500 emplois, ce qui affectivement amélioré la situation comptable et les cours de bourse surtout. Un salaire indexé sur le cours de bourse et un paquet d’actions en plus. Tout cela pouvant aboutir à un revenu de 15 millions.  le patron de la Fnac a touché 1,8 million d’euros en 2014 (50% fixe, 50% variable), soit peu ou prou le même montant que l’année précédente. Pourquoi la rémunération devrait-elle bondir à 11,6 millions en 2015? C’est qu’en 2013, le conseil d’administration de l’enseigne a décidé lors de son introduction en bourse de mettre en place un plan de performance pour son PDG lui permettant de toucher un complément salarial dont le montant devait dépendre du cours de bourse au moment où il lui sera versé. Le rapport annuel précise que « 197.925 unités de valeur ont été attribuées dont le versement en numéraire sera mis en œuvre pour deux tiers en octobre 2015 et pour un tiers en juillet 2016. » Or, au cours actuellement de l’action Fnac (59 euros), cela représente la bagatelle de 11,67 millions d’euros. Une somme à laquelle ne s’attendaient pas les membres du conseil d’administration au moment de la mise en place de ce plan de performance.  »Cet accord a été décidé alors que le cours de bourse était à 18 euros, rappelle-t-on du côté de la Fnac, or il a triplé depuis. Mais il faut se rappeler le contexte de l’époque, on ne donnait pas cher de la peau de la Fnac et tout le monde prédisait un fiasco en bourse. » Bref un beau cadeau pour Alexandre Bompard d’autant que ce n’est pas le seul.  Selon le rapport annuel, un nouveau dispositif a été décidé par le conseil d’administration en février 2014, attribuant cette fois plus de 58.000 « unités de valeur » à Alexandre Bompard qu’il pourra toucher pour deux tiers en avril 2016 et pour un tiers en février 2017. Au cours actuel de l’action cela représenterait potentiellement une somme de 3,6 millions d’euros en plus des 11,6 millions initiaux… Soit un total de 15,2 millions d’euros. Notons que les salariés gagneront en plus 200 euros au titre de la participation en 2015.

 

Fnac : 180 postes supprimés

Fnac : 180 postes supprimés

La Fnac a annoncé jeudi la suppression de 180 postes en France chez ses disquaires afin d’adapter ses effectifs à un marché en continuel déclin depuis plus de dix ans. Le distributeur de produits culturels, qui emploie aujourd’hui 800 personnes dans le disque en France, précise ne pas être parvenu à un accord avec les organisations syndicales. Ces suppressions concerneront les magasins d’Ile-de-France, sauf Paris, ainsi que certains magasins de province, soit 63 magasins sur 103 au total. La direction du groupe, qui emploie au total 16.000 personnes dans le monde, précise qu’elle lancera en octobre de nouvelles négociations visant à « déterminer les modalités sociales de ce projet afin de favoriser le reclassement interne et d’accompagner au mieux les salariés concernés ». La Fnac est touchée de plein fouet par la baisse continue du marché du disque, qui a perdu près de 60% de sa valeur entre 2006 et 2012 avec la dématérialisation des supports. Le groupe a annoncé fin juillet avoir réduit ses pertes au premier semestre grâce à ses réductions de coûts, alors que son chiffre d’affaires a encore fortement baissé (-6%). La Fnac, qui a fait l’objet d’une scission du groupe Kering, propriétaire de Gucci ou Bottega Veneta, a été mise en Bourse en juin dernier. Introduite à 22 euros, l’action Fnac a clôturé jeudi soir à 19,75 euros, accusant une baisse de 10% pour une capitalisation boursière de 327 millions d’euros.

Fnac: 600 postes menacés

Fnac: 600 postes menacés

La Fnac, dont la mise en Bourse est prévue jeudi, envisage de supprimer 600 postes, soit près de 7% de ses effectifs français, dans les mois à venir dans le cadre d’un plan d’économies de 80 millions d’euros, écrit lundi le quotidien Le Parisien. La direction du distributeur de biens culturels « table sur la suppression de 600 postes supplémentaires dans les mois à venir », a déclaré au journal un dirigeant de la filiale de Kering (ex-PPR) non identifié.  Selon cette source interne, elles seraient mises en oeuvre dans le cadre de deux plans, l’un baptisé Mars qui affecterait 289 disquaires, et l’autre Phoenix qui concernerait tous les métiers (caissiers, libraires, techniciens, etc.) mais uniquement dans les dix magasins de la capitale.   »Les deux magasins les plus touchés seraient ceux du Forum des Halles, avec 100 postes en moins, et celui de Saint-Lazare », a indiqué le dirigeant, ajoutant que les organisations syndicales n’ont pas encore étaient informées de ce projet.  La Fnac a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros en 2012 (-2,5% sur un an) pour un résultat opérationnel courant en baisse de 23% à 79 millions d’euros. Selon le journal, elle aurait perdu près de 142 millions d’euros l’an dernier.  Un porte-parole de la Fnac a « catégoriquement » démenti au Parisien tout projet de réduction du personnel dans les magasins parisiens, et indiqué que des discussions ont été engagées il y a plusieurs mois avec les partenaires sociaux « pour voir comment accompagner la réduction du nombre de disquaires ».  Kering avait annoncé en octobre 2012 son intention de scinder sa filiale de distribution de biens culturels et de l’introduire en Bourse en 2013, après avoir d’abord cherché pendant plusieurs années à la vendre.  PPR a choisi de se recentrer sur le luxe et l’habillement sportif, plus porteurs au niveau international et plus rentables que la distribution, et se rebaptise Kering pour parachever cette mue.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol