Archive pour le Tag 'Filoche'

Gérard Filoche : l’exclu qui démissionne du PS !

Gérard Filoche : l’exclu qui démissionne du PS !

 

Gérard Filoche l’un des frondeurs les plus véhéments  du parti socialiste aura tellement usé et abusé de la caricature qu’il en devient lui-même l’objet. Ainsi celui qui a été exclu conteste la décision mais démissionne du parti socialiste. Pour sauver son honneur ? Mais il y a longtemps que le ridicule glisse sur lui comme l’eau sur les plumes d’un canard. L’ancien inspecteur du travail plus à gauche que la gauche n’a cessé de vilipender la gestion de Hollande st maintenant forcément celle de Macron. Une derrière dernière pirouette sans doute pour l’intéressé qui ne représente plus grand-chose puisque la posture de contestataire professionnel a été prise depuis longtemps par Mélenchon et ses amis, les frondeurs du PS  ont disparu comme leurs convictions l. On n’en trouvera quelques-uns chez les insoumis, mais pour l’essentiel,  ils seront bien contraints de se rallier à la majorité de ceux qui restera au parti socialiste. Ou alors il faudra changer complètement de métier. Filoche est l’archétype des responsables socialistes. Ancien actionnaire qui se veut plus à gauche que les salariés du privé. Il est temps que le parti socialiste débarrasse de ce genre de profil radical qui a mieux sa place à l’extrême gauche, chez Mélenchon que dans un parti de gouvernement. Le 21 novembre 2017, Gérard Filoche avait été exclu du PS après un tweet antisémite, publié quatre jours plus tôt. David Assouline, secrétaire national, l’avait annoncé sur Twitter :  »Le Bureau National a voté à l’unanimité pour l’exclusion de G. Filoche. Il ne pourra plus dès ce soir se réclamer du Parti Socialiste et de ses instances ». Dans le JDD, Gérard Filoche indique avoir « cherché à savoir » si il était « vraiment exclu » : « Car c’est le bureau national, qui n’a pas ce pouvoir, qui a voté mon exclusion! J’ai donc envoyé plusieurs lettres recommandées pour obtenir le texte exact de la résolution votée par le bureau. Et je me suis aperçu qu’en réalité, il n’avait rien voté. Même chose à la commission des conflits du parti, qui ne m’a jamais répondu. »

S’il dénonce ainsi une « pseudo-exclusion », il annonce dans une interview au Journal du Dimanche : « Je quitte le PS. » « Je pars avec mes amis pour construire notre réseau, la Gauche démocratique et sociale (GDS) », précise-t-il parlant de « véritable choc » au sujet du quinquennat Hollande : « Un retour en arrière d’un siècle. » Pourquoi pas 1000 ans ?

Enquête judiciaire contre le corpo-gauchiste Gérard Filoche

Enquête judiciaire contre le corpo-gauchiste Gérard Filoche

Pour avoir comparé Macron à un nazi, Gérard Filoche  le corpo gauchiste PS fait l’objet d’une enquête judiciaire. Depuis l’élection de François Hollande, le membre du bureau national du Parti socialiste n’a cessé de dériver vers des positions de plus en plus radicales, de plus en plus populiste pour tomber finalement dans le racisme le plus détestable. Certes,  il est légitime de critiquer le président de la république et ceux  qui le soutiennent. C’est le principe même de la démocratie. Certains peuvent considérer que Macron est le président des riches mais de la à utiliser l’argumentaire de l’extrême droite, il y a un pas qui ne peut être franchi. Filoche  avait publié un photomontage dirigé contre le chef de l‘Etat, représenté avec un brassard rouge et blanc où la croix gammée est remplacée par le dollar. On peut peut-être considérer que Filoche a pété les plombs mais cette dérive extrémiste affecte aussi d’autres responsables de sensibilité d’extrême gauche.  L‘enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) du chef de “provocation à la haine ou à la violence à l’égard d‘une personne ou d‘un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée”, précise-ton de même source. Ce montage avait notamment été partagé début 2017 par l‘idéologue d‘extrême-droite Alain Soral cité à comparaître le 24 janvier devant le tribunal correctionnel pour le même chef. Dès samedi, la direction du PS a annoncé qu‘elle engageait une procédure d‘exclusion à l‘encontre de Gérard Filoche, figure de l‘aile gauche du parti. Il est vraisemblable et même souhaitable que Gérard Filoche sera exclu du PS.

PS : la dérive de Filoche, soldat gauchiste perdu bientôt exclu

PS : la dérive de Filoche, soldat gauchiste perdu  bientôt exclu

 

Pour avoir comparé Macron un nazi, Gérard filoché risque d’être exclu du parti socialiste.  la dérive gauchiste de l’intéressé est assez pathétique depuis plusieurs années. Avec un style mélenchonnien  très populiste il n’a cessé de critiquer le gouvernement de François Hollande et le président de la république de l’époque encore davantage. L’évolution de Gérard Filoche l’a conduit à adopter une dialectique d’extrême-gauche avec tous les excès et les caricatures que cela comporte. D’une certaine manière,  Gérard Filoche  est assez représentatif de ces frondeurs, sorte  de soldats perdus qui ont certes réussi à démolir Hollande mais qui pour la plupart n’ont même pas été capables de se faire réélire notamment à l’assemblée nationale. Aujourd’hui, i ils sont en perdition les uns ayant rejoint l’extrême gauche notamment le mouvement des insoumis, d’autres restant au parti socialiste en situation d’attente,  d’autres enfin ont disparu du champ politique. Il est clair que le parti socialiste ne pouvait pas laisser passer cette assimilation de Macon un agit La direction du Parti socialiste a donc annoncé samedi qu‘elle engageait une procédure d‘exclusion à l‘encontre de Gérard Filoche, membre du bureau national du PS et figure de son aile gauche, qui a publié un photomontage anti-Macron emprunté à l‘extrême-droite et rappelant l‘imagerie nazie et antisémite. Filoche  a publié vendredi soir un tweet présentant le chef de l‘Etat avec un brassard rouge et blanc où la croix gammée est remplacée par le signe dollar. Emmanuel Macron y domine un globe terrestre, bras écartés, encadré par des drapeaux israélien et américain et les figures du PDG d‘Altice Patrick Drahi, du banquier Jacob Rothschild et de l‘ancien conseiller de François Mitterrand Jacques Attali. Le tout accompagné par la légende : “En Marche vers le chaos mondial”. Gérard Filoche ajoute à propos d‘Emmanuel Macron : “Un sale type, les français vont le savoir tous ensemble bientôt.”  La Ligue internationale contre le racisme et l‘antisémitisme (Licra) a dénoncé un photomontage “immonde”, emprunté selon elle au site internet “Egalité et Réconciliation”, de l‘idéologue d‘extrême-droite Alain Soral. Il vaut à ce dernier d’être renvoyé le 24 janvier prochain devant le tribunal correctionnel de Paris, rappelle la Licra, partie civile dans ce dossier. “Les mêmes maux appellent les mêmes réponses : dans le cas de Gérard Filoche, la Licra saisit la justice”, a annoncé cette organisation dans un communiqué. Dans un communiqué, le PS condamne pour sa part un tweet “insupportable, inexcusable et inacceptable”, qui “porte atteinte aux valeurs mêmes du socialisme ainsi qu’à l‘engagement (…) de ses militants contre le racisme et l‘antisémitisme”. “C‘est pourquoi la direction du Parti socialiste a immédiatement décidé d‘engager une procédure d‘exclusion.

Durée du travail « épuisante » en France (Filoche, PS) !

 

 

 

Il doit vivre sur une  autre planète Gérard Filoche pour déclarer que la durée du travail est épuisante en France et quelle ne cesse de s’allonger.Alors que le concept des 35 heures  a tué la compétitivité et l’emploi ( sans parler des déficits publics comme ceux des hôpitaux). Filoche l’archétype du responsable PS, fonctionnaire  et ancien inspecteur du travail!) qui n’entretient que des rapports approximatifs avec les réalités sociales.  D’après le responsable socialiste Gérard Filoche, « l’épuisement au travail vient du fait que les durées du travail sont de plus en plus longues. On travaille 41 heures en moyenne et pas 35 heures ».  Filoche s’appuie sur ce qu’on appelle « la durée habituelle hebdomadaire du travail », c’est-à-dire une semaine normale sans événement exceptionnel (jour férié, congé, etc.). D’après les calculs de la Dares, sur la base des données de l’Insee, cette durée était de 40,7 heures en 2013 (dernière année pour laquelle on dispose de chiffres) pour tous les actifs à temps complet. On retrouve donc les 41 heures annoncées par le responsable socialiste. Si l’on compte également les actifs à temps partiel, cette durée habituelle tombe à 37,5 heures par semaine en 2013. Dans tous les cas, la durée normale de travail hebdomadaire en France est supérieure à la durée légale de 35 heures, seuil à partir duquel les heures supplémentaires devraient, normalement, être comptées. Par contre, Gérard Filoche à tort de dire que « les durées du travail sont de plus en plus longues en France ». Les 41 heures de travail hebdomadaire sont une réalité depuis le début des années 90, au moins. On remarque même une baisse de la durée habituelle du travail au début des années 2000, ce qui correspond à l’application de la loi sur la réduction du temps de travail. Mais le niveau « normal » des 41 heures revient dès l’année 2003. Le constat est le même lorsqu’on regarde la « durée annuelle effective »‘, qui inclut  toutes les heures travaillées, y compris les heures supplémentaires rémunérées ou non, mais elle exclut les heures non travaillées pour cause de congés annuels, jours fériés, maladies, accidents, maternités, paternités.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol