Archive pour le Tag 'FIFA : « Blatter'

FIFA : « Blatter dehors » ( Platini )

FIFA : « Blatter dehors »  (  Platini )

 

Platini a demandé la démission de Blatter mais ce dernier n’en tient pas compte car il est assuré d’être réélu. Réélu précisément par ces dirigeants dont beaucoup profitent de la corruption de la FIFA. En particulier les dirigeants du football africains ( les votants les plus nombreux) qui en matière de corruption sont des experts, ce dont se plaignent les joueurs eux-mêmes. Pas étonnant qu’aucun pays d’Afrique n’ait approché de près les phases finales car les joueurs africains souvent parmi les plus talentueux mettent la pédale douce lors de la coupe du monde en particulier du faiat de cette corruption. Il y a des années que Blatter a acheté les voix des pays pauvres pour se faire élire. Il a en outre bénéficié du soutien des sponsors en échangée quelques avantages et services. Platini se désolidarise de Blatter mais il aurait dû le faire beaucoup, plus tôt. De son coté président de la Fédération internationale de football, Sepp Blatter, a plaidé sa bonne foi jeudi en ouverture du 65e congrès d’une Fifa prise dans la tourmente et a rejeté les appels à sa démission au lendemain de l’arrestation de sept de ses dirigeants pour une affaire de corruption.  Le patron du football mondial, qui est âgé de 79 ans et est en poste depuis 1998, a reconnu que son sport était frappé par la honte et l’humiliation mais il a exclu de démissionner comme le lui a demandé avec insistance le président de l’Union européenne de football (UEFA), Michel Platini, dans un appel solennel. « Les événements d’hier font peser une ombre sur le football et sur ce congrès », a-t-il lancé aux délégués de toutes les fédérations nationales dont il attend qu’ils lui confient vendredi un cinquième mandat consécutif. Essayant de prendre ses distances avec les arrestations menées mercredi par la police suisse dans le cadre d’une procédure lancée par la justice américaine, Sepp Blatter a mis en avant sa probité et sa bonne foi. « Je sais que certains me tiennent au bout du compte pour responsable mais je ne peux pas contrôler tout le monde tout le temps », a-t-il dit. « Il ne peut pas y avoir de place pour la corruption quelle qu’elle soit », a-t-il ajouté. Sepp Blatter, qui s’était montré discret depuis le début de l’affaire, a prôné des réformes afin que la « réputation de la Fifa ne soit pas traînée dans la boue plus longtemps ». Les appels, notamment de l’UEFA, en faveur d’un report du congrès et de l’élection du président sont restés lettre morte et le dirigeant semble conserver de bonnes chances de l’emporter face à son seul adversaire, le prince jordanien Ali ben Hussein. Son opposant le plus farouche dans cette affaire reste Michel Platini qui s’est dit « écoeuré » par les derniers événements et a tenté de mobiliser les fédérations pour provoquer la défaite de Sepp Blatter vendredi. »Je peux vous dire que demain, à l’élection du président, une très très très grande majorité des associations nationales européennes va voter pour le prince Ali », a déclaré Michel Platini lors d’une conférence de presse.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol