Archive pour le Tag 'feu'

Iran : après le déluge de feu, un accord possible ! (Trump)

Iran : après le déluge de feu, un accord possible ! (Trump)

 

Toujours la même dialectique de Trump qui affirmait hier pouvoir détruire l’Iran par les armes et qui annonce maintenant qu’un accord n’est pas impossible. La dialectique des contraires : une annonce tonitruante un jour contrebalancée le lendemain par une posture très adoucie voire complètement contradictoire. Donald Trump s’est dit ouvert maintenant  à la négociation d’un « vrai accord » sur le nucléaire iranien, deux jours après une passe d’armes avec Téhéran par déclarations interposées. « Nous verrons ce qui se passera, mais nous sommes prêts à conclure un véritable accord, pas l’accord qui a été conclu par l’administration précédente, qui était un désastre », a déclaré le président américain dans un discours prononcé devant des vétérans de l’armée.

 

EDF: L’ASN confirme le feu vert à la cuve de l’EPR de Flamanville

EDF: L’ASN confirme le feu vert à la cuve de l’EPR de Flamanville

 

Comme il fallait s’y attendre en dépit des interrogations concernant en particulier le couvercle du réacteur, l‘Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé mercredi qu‘elle validait l‘aptitude au service de la cuve du réacteur nucléaire de type EPR en cours de construction à Flamanville (Manche). Cela avec une réserve de taille puisque l’autorité de sûreté nucléaire estime que ce couvercle ne pourra pas être utilisé au-delà de 2024. Coincée par les délais,  l’autorité de sûreté a donc été amenée à donner un avis favorable sous condition au lancement de la centrale de Flamanville. Une centrale qui pourrait démarrer dès l’année prochaine-et qui ne devrait pas faire l’objet d’objections de la part du ministre de l’écologie Nicolas Hulot. Un rapport attendu de longue date de l’IRSN, service technique de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), estime que la cuve du réacteur nucléaire qu’EDF construit à Flamanville (Manche) est apte à être utilisé, Malgré la présence de concentrations excessives de carbone – pouvant affaiblir l’acier dans le couvercle de la cuve du réacteur – celui-ci peut être exploité en toute sécurité, même s’il devra être surveillé pendant toute sa durée de vie. Un avis négatif de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) aurait été catastrophique pour EDF, parce qu’il aurait entraîné des milliards d’euros de surcoûts et des années de retard. Il aurait en effet fallu retirer la cuve du réacteur dont le dôme a été posé en 2013 et recouvert depuis par plusieurs milliers de tonnes de béton. Une décision favorable de l’ASN était  également une condition sine qua non pour un feu vert de la Commission européenne à son projet de rachat de l’activité de réacteurs d’Areva, qui a conçu l’EPR. Le gendarme du nucléaire français avait donné son feu vert de principe fin juin avant de lancer une consultation du public très formelle  sur l’équipement, pour lequel il avait exigé une longue série de contrôles de la part d‘EDF et d‘Areva après la découverte d‘une trop forte concentration en carbone dans certaines zones de la cuve, qui risquait de compromettre sa résistance. “L‘ASN considère que cette anomalie n‘est pas de nature à remettre en cause la mise en service de la cuve sous réserve de la réalisation de contrôles spécifiques lors de l‘exploitation de l‘installation”, a redit l‘ASN mercredi dans un avis. “La faisabilité de ces contrôles n’étant aujourd‘hui pas acquise pour le couvercle, l‘ASN considère que le couvercle actuel ne peut être utilisé au-delà de 2024”, a ajouté l‘autorité de contrôle, précisant avoir “recueilli plus de 13.000 commentaires” dans le cadre de la consultation du public.des commentaires qi comme dans plupart des consultations publiques ne changeront pas grand-chose.

14-Juillet François Hollande : pas de feu d’artifice

14-Juillet François Hollande : pas de feu d’artifice

On aurait pu penser qu’Hollande ferait dans le triomphalisme après sa victoire sur Merkel pour conserver le Grèce au sein de l’euro. En fait l situation interne notamment la croissance et le chômage l’ont incité à la modestie. Il certes évoqué la Grèce, l’Iran, l’Etat islamique mais a rappelé l’insuffisance des résultats économiques et sociaux en France. Sa candidature pour 2017 étant conditionnée par une inversion « durable »de la courbe du chômage. Une expression cependant très vague car il lui suffira de quelques moins de recul du chômage en 2016 pour considère la chose comme acquise.   »Ce n’est pas la France mais l’Europe qui sort victorieuse » du maintien de la Grèce dans la zone euro, a estimé le président, qui avait annoncé que la France ferait « tout » pour éviter un « Grexit ». Concernant l’Iran, Laurent Fabius, « a mené cette négociation avec rigueur et fermeté ». Sur le plan économique  Hollande a reconnu «La croissance est là, mais elle est trop faible. ». Il a annoncé regretter que les entreprises n’investissent pas encore assez et annoncé que le gouvernement allait continuer à « alléger les charges » « en 2016 et en 2017″, alors que le chômage continue toujours d’augmenter. « Je vais préparer une loi sur le numérique », a-t-il annoncé. « La France est un pays de technologie » mais « cette activité est encore mal organisée, on l’a vu sur les taxis » (on voit mal le rapport ! ndlr), a-t-il déclaré. Ce n’est pas la première fois que le président annonce un grand plan numérique. François Hollande a tenu à expliquer sa ligne politique et les réformes déjà menées comme la loi Macron et la loi Rebsamen sur le dialogue social. Il a rappelé que si le chômage ne baissait pas avant la fin de son quinquennat, il ne se présenterait pas à l’élection présidentielle de 2017.

 

OGM: feu vert de l’Europe aux OGM et à Monsanto, Bayer et BASF

OGM:  feu vert de l’Europe aux OGM et à Monsanto, Bayer et BASF

 

L’Europe a évidemment plié devant les groupes de pression  américain et allemands pour autoriser des OGM. Résumons cette décision parfaitement hypocrite :  des OGM sont légalement  autorisés en Europe mais on peut les interdire ! Il ne fallait pas s’attendre à autre chose de la part de Juncker, le président de la commission,  qui a l’habitude de se coucher devant les groupes de pressions économiques. La Commission européenne a autorisé vendredi l’importation et la commercialisation de 19 OGM dans l’Union européenne, deux jours après avoir proposé aux Etats membres une réforme leur permettant d’interdire leur utilisation sur leur territoire. Onze produits de la multinationale américaine Monsanto figurent au nombre des OGM autorisés.  Onze produits de la multinationale américaine Monsanto, diverses variétés de soja, maïs, colza et coton, figurent parmi les organismes génétiquement modifiés (OGM) autorisés dorénavant par la Commission européenne. Les huit autres produits sont fabriqués par la firme américaine Dupont et les groupes allemands Bayer et BASF. Dix-sept de ces OGM sont destinés à l’alimentation animale et humaine, les deux autres étant des fleurs coupées. L’autorisation, annoncée ce vendredi par la Commission européenne, est immédiate et vaut pour dix ans dans toute l’Union européenne. Cependant, si les gouvernements européens approuvent la réforme par ailleurs présentée mercredi dernier, ils pourront interdire l’utilisation des OGM sur leur territoire. Dans le cas contraire, les règles applicables seront celles qui ont conduit la Commission européenne à autoriser la commercialisation des OGM considérés comme inoffensif pour la santé animale et humaine dans l’ensemble de l’UE. Cette solution est celle réclamée par les grands groupes. L’organisation Greenpeace accuse le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, « de ne pas avoir l’intention de rapprocher l’Europe des citoyens, comme il l’a promis, et d’agir en faveur des intérêts des Etats-Unis et de Monsanto« .

 

Ukraine : cessez le feu…. jusqu’à quand ?

Ukraine : cessez le feu…. jusqu’à quand ?

 

 

Poutine a anoncé un cesze le feu, ce nest pas le premeier et peuet-êter pas Poutine a annoncé un cessez le feu, ce n’est pas le premier  malheureusement peut-être le dernier tellement les modalités de l’accord sont encore floues.( problèmes de la souveraineté de l ‘Ukraine, de la Crimée,  de ses frontières, du degré d’autonomie  des zones pro-russes, amnistie des rebelles de l’est, réalité du désengagement militaire etc.).  le cessez le feu sera effectif mais pendant combien de temps si les questions pendantes ne sont pas résolues ?  Petro Porochenko s’était montré pessimiste ce jeudi matin en qualifiant les exigences russes « d’inacceptables ». Pourtant, quelques heures plus tard, le président ukrainien semble signer un accord avec son homologue russe, au moins sur un cessez-le-feu dans les régions de l’Est de l’Ukraine. A l’issue de ce sommet de Minsk, Vladimir Poutine a déclaré: « On a réussi à trouver un accord sur l’essentiel. » Le président russe a précisé que cet accord prévoyait le retrait des troupes et des armes lourdes des deux parties, permettant de créer une zone tampon élargie. Le président français a confirmé la signature d’un accord. « Un soulagement pour l’Europe », s’est réjoui François Hollande qui doit s’envoler de Minsk pour rejoindre Bruxelles pour un sommet européen. A noter également l’annonce par Christine Lagarde, directrice du FMI, d’un accord avec Kiev pour un prêt de 17,5 milliards de dollars en échange d’un plan de réformes.

 

BCE : toujours l’ attente du feu vert de l’Allemagne pour le rachat de dettes souveraines

BCE : toujours l’ attente du feu vert de l’Allemagne pour le rachat de dettes souveraines

 

Il ya déjà des mois que la BCE a annoncé l’éventualité d’un rachat de dettes souveraines  afin d’une part d’alléger le poids de la dette et de relancer la croissance. Mais jusque là l’Allemagne n’a pas donné son feu vert. D’où les tergiversations du président de la BCE, Draghi qui prévoit ce rachat en 2015, peut-être !. Berlin ne veut pas de cette forme de mutualisation de la dette qui contraindrait l’Allemagne d’une manière ou d’une autre à l’amortir. Il y a la crainte d’une baisse de l’euro, aussi celle de la remontée de taux d’intérêt enfin que les Etats en tirent argument pour ne plus tenir leurs équilibres budgétaires. Autant de justifications qui peuvent être entendus. Se pose cependant la viabilité de l’austérité budgétaire à marche forcée vis-à-vis de la croissance. Car dans le même temps Merkel ne veut ni d’un vrai plan de relance allemand, ni d’un autre plan à l’échelle de l’Europe. A cet égard le plan de 400 milliards de Juncker est une illusion puisqu’il repose essentiellement sur les investissements privés. (350 à 400 milliards de fonds privés pour à peine 20 milliards de fonds publics européens dont certains déjà prévus). Il ne faut pas espérer que ce feu  vert de l’Allemagne vienne rapidement. L’Allemagne a coutume de penser européen en fonction de ses intérêts propres et il faudra un tassement significatif de sa croissance pour que sa position évolue. En attendant les dangers déflationnistes menacent de plus en plus l’Europe. Les derniers chiffres concernant la croissance sont particulièrement inquiétants (+0.1% seulement pour la production industrielle en novembre). 2015 dévait être l’année de la reprise, elle risque d’être l’année de la stagnation.

Ukraine : prochain cessez le feu ?

Ukraine : prochain cessez- le feu ?

 

Il se pourrait que la Russie mette un terme à son engagement en Ukraine après la rencontre entre Poutine et hollande. La Russie est  en effet actuellement relativement isolée sur le pan diplomatique mais surtout la situation économique interne est très dégradée. En cause,  les sanctions, la baisse du prix du pétrole avec comme corollaire l’écroulement du rouble. Ceci étant ce n’est pas la première fois que Poutine semble faire un pas vers la paix et il convient d’être prudent. Il semble toutefois que  Le rendez-vous surprise entre François Hollande et Vladimir Poutine à Moscou ce samedi 6 décembre soit « une réussite personnelle pour les deux présidents », assure Alban Mikoczy, correspondant de France 2 dans la capitale moscovite. Si le chef d’Etat russe « parvient à rompre l’isolement qui lui était imposé par le camp occidental », le président français est lui allé « discuter d’homme à homme avec le n°1 russe », ce qui « place la France dans une position privilégiée en matière diplomatique (…) mais aussi dans l’affaire des Mistral, où un arrangement sera sans doute trouvé. » Il fut surtout question du conflit en Ukraine. La fin des hostilités semble très proche. « Les deux hommes ont entériné le cessez-le-feu qui sera appliqué sans doute en Ukraine à partir de mardi prochain », explique le journaliste. « Ce soir, on peut dire que tout le monde y a gagné quelque chose », conclut-il.

 

Gaza : Hollande appelle à un cessez-le feu …dans le désert

Gaza : Hollande appelle à un cessez-le feu …dans le désert

 

Il a raison Hollande de  demander un cessez le feu d’urgence mais c’est un appel qui aura autant de résonance que celui que pourrait lancer mon concierge. Il ya longtemps que la France ne pèse plus au Proche-Orient et particulièrement dans le conflit entre israéliens et palestiniens. En cause la position trop fluctuante de la France qui pendant un temps était très en faveur de la Palestine (du temps de Chirac notamment) puis progressivement s’est plutôt alignée sur Israël (et ne particulier depuis Hollande). Du coup, la France est discréditée dans les deux camps. Aujourd’hui ceux qui pèsent encore dans ce conflit à la fois dramatique et ingérable c’est bien sûr les Etats –unis, l’Egypte et certains autres pays arabes et ou musulmans ; ne parlons pas de l’Europe qui sur ce sujet comme sur d’autres n’ pas de politique étrangère. (Une politique étrangère qui n’intéresse pas l’Allemagne). Certes l’Europe intervient quand même un peu  mais n’est pas déterminante dans la gestion du tel conflit. « Tous nos efforts doivent être tendus pour imposer, aujourd’hui plus que jamais le cessez-le feu à Gaza et en finir avec les souffrances des populations civiles« , a affirmé le président de la République sur le site du Hartmannswillerkopf , lieu symbolique de la violence des affrontements de la Première Guerre mondiale, entre Français et Allemands. Et c’est cette réconciliation qu’il a donnée en exemple.   »L’histoire de la France et de l’Allemagne démontre que la volonté peut toujours triompher de la fatalité » (François Hollande) qui désespèrent du processus de paix au Proche-Orient, quel plus beau message pouvons nous délivrer que celui d’aujourd’hui. L’histoire de la France et de l’Allemagne démontre que la volonté peut toujours triompher de la fatalité. Et que des peuples qui ont été regardés comme des ennemis héréditaires peuvent en quelques années se réconcilier. Voilà l’image que nous devons donner pour tous les peuples qui s’interrogent sur l’avenir. Et qui s’affrontent encore aujourd’hui » . 

 

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol