Archive pour le Tag 'exclut'

Turquie : victoire relative qui exclut de l’Union européenne

Turquie : victoire relative qui exclut de l’Union européenne

C’est une victoire à la Pyrrhus qu’à obtenu Erdogan. Une victoire par ailleurs très contesté par l’opposition qui a constaté de nombreuses irrégularités. Une victoire autour de 51 % qui relativise le succès d’Erdogan. Une certitude toutefois avec le résultat de ce référendum toute adhésion de la Turquie à l’union européenne est désormais exclue. En cause évidemment la mise sous tutelle de la démocratie puisque le président aura désormais tous les pouvoirs aussi l’orientation de plus en plus intégriste des autorités turques. Cette victoire plus étroite laissera un goût amer à Erdogan d’autant que les opposants contestent les résultats Ces derniers fustigent notamment une mesure annoncée à la dernière minute par le Haut-Conseil électoral considérant comme valides les bulletins ne comportant pas le tampon officiel du bureau de vote dans lequel ils ont été glissés dans l’urne. Quelques milliers de manifestants contestant la victoire du oui ont scandé des slogans hostiles à M. Erdogan dans les quartiers de Besiktas et Kadiköy à Istanbul, selon des photographes de l’AFP. Aucun incident n’a été signalé lors de ces manifestations.S’exprimant devant la presse en son palais présidentiel dimanche soir, le président Erdogan a salué le résultat du référendum : « C’est un moment historique, un changement très sérieux pour l’avenir de la Turquie. » « C’est toujours difficile de choisir quelque chose de nouveau », a convenu le chef de l’Etat, comme pour justifier l’étroitesse de sa victoire.  Les derniers résultats provisoires publiés par l’agence de presse Anatolie, sur 99,45 % des bulletins dépouillés, donnent une courte avance au oui, avec 51,37 % des suffrages. Loin du plébiscite espéré par le président Erdogan, ce résultat est par ailleurs marqué par des scores défavorables au chef de l’Etat dans les grandes villes, comme Ankara et Istanbul, qui ont voté non à une très courte majorité. Dans les bastions du mouvement kurde du sud-est de la Turquie, le non l’a également emporté, sans surprise. « Une telle réforme ne peut passer avec une majorité aussi étriquée », affirme Murat Yetkin, directeur du Hurriyet Daily News, sur CNN-Turk. Grâce à ce référendum Erdogan se donne la possibilité de gouverner jusqu’en 2030 ! Il supprime le poste de premier ministre, met  le parlement sous l’éteignoir sans parler des états d’urgence qu’il peut décréter à tout moment. La purge et les répressions pourront donc continuer. Le vrai résultat c’est que la société est très divisée entre intégristes d’une part et modernistes  d’autre part avec des perspectives d’opposition sur la laïcité qui pourrait prendre des formes conflictuelles dures.

2017 : Sarkozy n’exclut pas un retrait de candidature

2017 : Sarkozy n’exclut pas un retrait de candidature

 

Dimanche sur TF1  dans l’émission sept à huit Sarkozy a entretenu encore un peu plus le doute sur sa candidature pour l’élection présidentielle de 2017. Déjà dans son récent livre « la France pour la vie » Sarkozy avait pris des précautions oratoires en indiquant que son livre ne pouvait constituer une déclaration de candidature pour 2017. Dans l’émission télévisée de dimanche Sarkozy a laissé entendre qu’il s’interrogeait sérieusement sur sa participation au prochain match présidentiel   »La question de ma candidature c’est pas une question automatique. C’est très sensible cette question. Est-ce qu’on a fait son temps ? Est-ce qu’on a quelque chose à dire ? Est-ce qu’on peut être utile à son pays. C’est pas simple. Le match de trop, l’émission de trop ? Bien sûr, je me la pose cette question. Les semaines et les mois qui viennent vous donneront la réponse. Je n’irai que si c’est utile. Bien sûr. » a t’-il déclaré.  En fait Sarkozy connaît à peu près la même problématique que François Hollande. L’un comme l’autre ne sont soutenus que par moins de 25 % des Français, en outre ils sont y compris contestés  par les électeurs de leur propre camp. Pour Sarkozy,  la situation est peut-être encore plus complexe que celle de François Hollande. Il doit en effet gagner les primaires pour être candidat de la droite tandis que Hollande n’aura pas à passer cette épreuve. Or les primaires risquent d’être très sanglantes. D’autant que des petits candidats n’ont d’autres objectifs que d’affaiblir le score de Sarkozy. Sauf événements toujours imprévisibles la candidature de Juppé apparaît notoirement la plus crédible. Un Juppé qui caracole en tête des sondages mêmes chez les sympathisants de droite. Du coup il est légitime que Sarkozy s’interroge de plus en plus sérieusement sur l’opportunité de sa candidature. Après avoir perdu l’élection présidentielle de 2012 prendra-t-il encore le risque de perdre l’élection de 2017 ou pire mêmes d’être rejeté des la primaires au profit de Juppé. En l’état actuel des sondages Sarkozy n’a strictement aucune chance de gagner cette primaire. De nouvelles défaites porteraient atteinte à son image d’ancien président de la république déjà affectée par ses différents dérapages.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol