Archive pour le Tag 'éventuelle'

Biélorussie: intervention militaire russe éventuelle qualifiée de « malvenue » ( Macron)

Biélorussie: intervention militaire russe éventuelle qualifiée de « malvenue » ( Macron)

 

L’intervention militaire éventuelle de la Russie en Biélorussie a été qualifiée de malvenue par macron. Un euphémisme sans doute car cette nouvelle action russe aux portes de l’Europe constituerait une grave atteinte à la paix et à la démocratie

Le choix sémantique de Macron traduit le fait que sur le dossier biélorusse, la diplomatie française et européenne marche sur des œufs. En clair elle ne veut pas trop mécontenter la Russie qui a adopté une posture de protectrice de la dictature biélorusse pour protéger la propre dictature de Poutine. En Biélorussie comme en Russie, on veut en effet tordre les dispositions constitutionnelles pour permettre aux dictateurs de prolonger leur mandat. Poutine qui a déjà 20 années de pouvoir s’apprête à en ajouter encore une vingtaine après un bidouillage constitutionnel. Même chose pour le président biélorusse lui qui compte déjà 26 ans de pouvoir et qui voudrait en ajouter encore une vingtaine.

Le problème de la prudence diplomatique s’explique aussi di fait  que nous avons besoin du soutien en tout cas de la neutralité de la Russie sur nombre de dossiers internationaux délicats en Iran par exemple ou encore Moyen-Orient. Cela d’autant plus que le président américain a choisi l’isolationnisme voire la provocation au plan international.

“Comme j’ai eu l’occasion de le dire au président Poutine, je considère que toute intervention extérieure en Biélorussie, à commencer par une intervention des forces russes (…) conduirait à régionaliser et internationaliser cette question” et “serait malvenue”, a déclaré le chef de l’Etat, qui s’exprimait devant 70 journalistes de l’Association de la presse présidentielle (APP).

“Notre volonté c’est d’engager la Russie dans un dialogue sur la Biélorussie et de nous aider à convaincre le président (biélorusse Alexandre) Loukachenko de la nécessité d’une médiation OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe)”, a ajouté Emmanuel Macron.

Mory Ducros : éventuelle reprise avec dépeçage

Mory Ducros : éventuelle reprise avec dépeçage

 

Il y aura sans doute un repreneur pour Mory Ducros mais avec beaucoup de casses sociales, on parle d’au moins 2000 suppressions d’emplois plus les sous-traitants (actuellement 2000), la plupart des très petites entreprises). La profession est très dubitative car la surcapacité de l’offre en messagerie est t structurelle. S’y ajoute la dépression conjoncturelle qui se traduit par une baisse des volumes. Le dumping sur les prix fragilise l’ensemble du secteur. Cinq repreneurs potentiels se seraient manifestés auprès de l’administrateur judiciaire chargé du dossier du transporteur Mory Ducros, en redressement judiciaire, selon des sources syndicales. Cependant, aucune offre ferme n’a été faite, a précisé la direction. Lors d’une audience technique, qui s’est déroulée vendredi après-midi au tribunal de commerce de Pontoise, l’administrateur judiciaire a fait état de cinq repreneurs potentiels, dont les noms n’ont pas été précisés, qui ont demandé à retirer un dossier, ont indiqué à l’AFP Jean-Claude Hacquard, secrétaire général CGT, et Fabian Tosolini, secrétaire national CFDT Transports, qui ont assisté à l’audience.  Selon Fabian Tosolini, il ne s’agirait que de reprises partielles. La direction de Mory Ducros a précisé qu’il n’y a pas d’offre ferme: « c’est normal, la date limite de dépôt des dossiers est fixée au 3 janvier ». Si des offres sont déposées, le tribunal de commerce de Pontoise les examinera lors d’une audience le 31 janvier. Un comité d’entreprise devrait être convoqué courant janvier, pour présenter les offres. Mory Ducros, qui compte plus de 5.000 salariés et fait travailler 2.000 autres employés de sous-traitants, a été placé le 26 novembre en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. Mory Ducros et son propriétaire Arcole Industries avaient eux-mêmes dit leur intention de présenter un plan. Mais rien n’a filtré depuis.  Selon des syndicats, le ministre du Redressement productif a évoqué devant eux il y a une semaine une piste d’offre de reprise globale avec forte restructuration à la clef. « L’audience d’aujourd’hui nous a permis au moins de savoir deux choses. On connaîtra le dénouement judiciaire le 31 janvier, et, le 4 janvier au matin, soit on sera repris, soit on sera en liquidation judiciaire », a encore commenté Fabian Tosolini, qui se dit « inquiet.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol