Archive pour le Tag 'Eva Joly'

« Hollande, c’est la trahison et l’échec », (Eva Joly)

« Hollande, c’est la trahison et l’échec », (Eva Joly)

 

Les verts s’interroge sur leur stratégie, faut-il demeurer allié au PS y compris en revenant au gouvernement ou rompre définitivement. Il faut dire que les écolos politisés sont partagés entre leurs convictions environnementales et leur souhait d’obtenir le maximum d’élus. Or ces élus ne peuvent être obtenus sans l’alliance avec le PS ; Lors de dernières législatrice, c’est ce qui leur avait parmi d’être autant représentatifs avec la manne que cela représente en termes de moyens pour le parti. Eva Joly, elle comme d’habitude ne fait pas dans la dentelle ou la langue de bois. Elle considère que Hollande a trahi et qu’il conduit le pays dans le mur. L’ancienne candidate EELV à la présidentielle réclame un changement de cap et ne mâche pas ses mots contre François Hollande et Manuel Valls. « On l’habitude de dire que lorsque la gauche est au pouvoir c’est la trahison ou l’échec, là, c’est la trahison et l’échec« , estime Eva Joly. L’ancienne candidate EELV à la présidentielle dénonce la politique d’austérité menée par l’exécutif et estime que François Hollande et Manuel Valls « gouvernent contre leur majorité. »

 

Cohn-Bendit quitte les verts ; pas Eva Joly !

Cohn-Bendit quitte les verts ; pas Eva Joly !

Eva Joly reste, Cohn Bendit part, pas fameux pour le mercato politique des verts (EELV)°. « De facto, je suis parti. Je ne participe pas à leurs débats et je n’ai pas l’intention de le faire. » A l’occasion du lancement du « Forum des écologistes » mercredi avec son frère Gabriel Cohn-Bendit, Daniel Cohn-Bendit avait déjà laissé entendre qu’il s’éloignait chaque jour un peu plus d’Europe Ecologie-Les Verts. Pas vraiment un scoop. Plutôt une confirmation d’une relation qui se distend chaque jour un peu plus. Son seul lien avec ce parti dont il était tête de liste aux européennes de 2009 est la cotisation qu’il continue à leur verser, expliquait l’eurodéputé en milieu de semaine. Son avenir? Faire vivre son « Forum des écologistes » pour qu’émerge « une conscience écologique transpartidaire ». Dans les couloirs du « Forum », Cohn-Bendit s’émerveillait encore d’avoir fait salle comble la veille à Bruxelles avec son ami Guy Verhofstadt. Le sujet? L’Europe, comme toujours. De quoi lui donner envie de repartir pour un tour lors des Européennes de 2014? « Je ne serai pas candidat », tranche Cohn-Bendit. Ses projets? Un documentaire sur le football. Et pour le reste? « J’ai dix ans pour pouvoir réinventer quelque chose dans ma vie », livrait-il en aparté.  » « C’est sûr que dans mon for intérieur, entre Europe Ecologie et moi, c’est une histoire terminée », avait-il assuré. Les choses étaient dites. Mais son camarade Yannick Jadot – qui souhaite conduire la liste EELV lors des européennes de 2014 – espère toujours que, dans ce cas, Cohn-Bendit viendra lui apporter son aide. « La vraie valeur ajoutée pour une élection européenne, c’est Dany. Il est irremplaçable mais aucun danyste ne l’est », confiait récemment David Cormand, chargé des relations extérieures d’EELV. Un sacré compliment dans la bouche de ce cadre du parti qui est loin d’être « un danyste ».

 

Les amis d’Eva Joly la voient au ministère de la Justice : au secours !

Les amis d’Eva Joly la voient au ministère de la Justice : au secours !

Erreur de casting chez les verts aux présidentielles, Eva Joly n’avait pas la dimension ; les verts persistent, ils ont signé une pétition pour qu’elle devienne ministre de la justice. Là il ne s’agit plus d’une erreur de casting mais de scénario. Sectaire, schématique, trop politisée Ava Joly pourrait créer une belle pagaille dans un ministère qui a besoin maintenant d’un peu de sérénité et d’indépendance. Eva Joly a d’ailleurs peu de chance d’être ministre. On aura sans doute Duflot dans un petit ministère de l’environnement, petit comme d’habitude car pas question de traiter du nucléaire, de l’industrie ou encore de l’agriculture. François Hollande a poursuivi  ses consultations pour la formation de son gouvernement avant sa présentation la semaine prochaine. De Laurent Fabius à Martine Aubry, en passant par Pierre Moscovici et Manuel Valls, on a à nouveau assisté à un défilé des futurs ministres. Il faut dire que ça piaffe à la porte ! Les Verts eux aussi obtenir quelques portefeuilles. Une pétition circule même en faveur de l’arrivée d’Eva Joly au ministère de la Justice. Cette pétition comptait mercredi à la mi-journée plus de 8.000 signataires. Les partisans d’Eva Joly souhaitent « établir une justice à la fois indépendante et irréprochable », et « sanctionner les exactions perpétrées impunément à haut niveau depuis de nombreuses années ». A l’origine de cette adresse au nouveau Président de la République, des militants et des cadres du mouvement écologiste qui ont soutenu la candidate sans faille : sa porte-parole Michele Rivasi, la sénatrice Esther Benbassa, ou la députée européenne Karima Delli ; mais aussi Noël Mamere qui, lui, ne cachait pas ses doutes.  Quelle sera l’influence de cette pétition sur François Hollande ? Pendant sa campagne, il confiait que les personnalités issues de la société civile avaient rarement brillé comme ministre. Or, il s’agit d’un poste très sensible. Le corps des magistrats est ressorti ulcéré du quinquennat Sarkozy. Il va falloir beaucoup de diplomatie pour l’apaiser.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol