Archive pour le Tag 'Etat-Unis'

Rapprochement Etats-Unis Russie sur la Syrie

-

 

Les Etats-Unis et la Russie ont commencé dimanche à rapprocher leurs positions sur le dossier syrien deux jours après les attentats meurtriers de Paris, et décidé avec leurs partenaires du G20 en Turquie de renforcer leur coopération contre la menace djihadistes. Au premier jour du sommet des dirigeants des grands pays de la planète à Antalya (sud), les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ont brisé la glace lors d’un aparté d’une demi-heure largement consacré à la guerre en Syrie, qualifié de « constructif » par la Maison Blanche. Lors de ce tête-à-tête inattendu surpris en direct par la télévision turque, MM. Obama et Poutine ont apporté leur soutien à une transition politique avec des « négociations sous l’égide de l’ONU entre l’opposition syrienne et le régime et un cessez-le-feu », selon un responsable américain. Sous la pression des attentats de Paris revendiqués par le groupe Etat Islamique (EI), ce principe a été posé samedi à Vienne lors de pourparlers internationaux sur la Syrie, en même temps que la formation d’un gouvernement provisoire et l’organisation d’élections d’ici dix-huit mois. Aucun commentaire n’a toutefois été fait dans les deux camps sur la principale source de divergences entre les deux pays, le sort à réserver au président syrien Bachar al-Assad. « Nous avons des objectifs stratégiques liés à la lutte contre l’EI, et ceux-ci sont proches l’un de l’autre, mais il reste toujours des divergences «

Austérité et pauvreté en hausse aux Etats-Unis

Austérité et  pauvreté en hausse aux Etats-Unis  

La reprise économique est certes réelle au États-Unis, elle se manifeste notamment par un taux de croissance dynamique aussi par une reprise de l’emploi. Pour autant cette reprise ne profite pas de manière égale à toute la population puisque le taux de pauvreté à augmenté. De toute manière si la reprise a pu avoir lieu c’est aussi parce que les Américains ont fait des sacrifices pour preuve le fait que le revenu médian (environ 4000 € par mois, déménage est encore inférieur de 6,5 % à ce qu’il était avant la crise en 2007. Selon l’étude annuelle du Bureau, la couverture en matière de santé s’est en revanche nettement améliorée avec l’entrée en vigueur de la loi sur l’assurance-maladie obligatoire, dite « Obamacare ». Le nombre d’Américains qui n’ont pas de couverture médicale est ainsi passé entre 2013 et 2014 de 41,8 millions, soit 13,3%, à 33 millions (10,4%). Le taux de pauvreté a suivi une courbe inverse, augmentant de 14,5% à 14,8%. En tenant compte de l’inflation, le revenu médian des Américains a dans le même temps glissé à 53.657 dollars (47.450 euros) l’an dernier contre 54.462 dollars en 2013. Les chercheurs du Bureau du recensement estiment cependant que ces deux dernières variations, peu prononcées, ne sont pas significatives sur un plan statistique.

Croissance Etats-Unis : tassement

Croissance Etats unis : tassement

 

D’après la FED, il y a un tassement de la croissance initialement prévue à 2.5%  et qui devrait tourner autour de 2% ; Même chose pour 2016 : moins d’ optimisme.  Le produit intérieur brut du pays (PIB) ne devrait plus progresser que de 1,8% à 2,0% sur un an au dernier trimestre 2015, marquant une détérioration par rapport aux 2,3% à 2,7% prévus en mars, selon les nouvelles projections trimestrielles du Comité de politique monétaire (FOMC). En conséquence, la Banque centrale américaine a opté pour le statu quo en décidant de maintenir ses taux directeurs proches de zéro face à une économie américaine encore en expansion « modérée ».  Pour justifier cette prudence, la banque centrale américaine brosse un portrait mitigé de l’économie américaine après le coup de froid du premier trimestre (recul de -0,7% du produit intérieur brut en rythme annualisé). Côté pile, le rythme des créations d’emplois aux Etats-Unis a « accéléré » et le secteur immobilier, encore convalescent après la crise de 2008-2009, a montré une certaine « amélioration », relève la Fed. Mais côté face, des faiblesses subsistent: l’investissement des entreprises reste faible et surtout, fait nouveau, la Fed relève que les exportations américaines ont elles aussi fait grise mine. La Banque centrale prend ainsi formellement acte de l’impact du renchérissement du dollar par rapport aux principales devises, notamment l’euro, qui rend les produits américains mois compétitifs et grève la balance commerciale du pays. Pour 2016, la Banque centrale ne fait pas montre d’un optimisme débordant et maintient quasi inchangées ses prévisions d’une accélération de l’activité qui s’échelonnerait entre +2,4% et +2,7%. Sur le front de l’emploi, la banque centrale américaine se montre là encore plus pessimiste pour cette année. En 2015, le taux de chômage devrait s’établir entre 5,2% et 5,3% alors qu’une fourchette allant de 5,0% à 5,2% était jusque-là prévue, selon ces nouvelles projections. La banque centrale maintient par ailleurs à l’identique ses prévisions pour 2016 (de 4,9% à 5,1%) qui devraient donc faire apparaître une légère embellie de l’emploi par rapport à 2015.

Etat-Unis : pas d’augmentation du salaire minimum

Etats-Unis : pas d’augmentation  du salaire minimum

. Le salaire minimum fédéral est 7,25 dollar de l’heure depuis 2009. Il n’est pas indexé et dépend ainsi à chaque fois d’un vote au Congrès. Barack Obama veut le faire passer à 10,10 dollars. Il lui fallait 60 voix au Sénat, il n’en a eu que 55. Les républicains ont voté contre en s’appuyant sur une étude de la Cour des comptes américaines qui dit qu’une augmentation du salaire minimum conduirait à la disparition de 500.000 emplois.  Barack Obama savait que la mesure ne passerait pas, mais il a tenté un coup politique en prenant le peuple américain à témoin car il sait que, d’après les sondages, une majorité d’Américains sont favorables à une hausse du salaire minimum. Le président américain et les démocrates veulent faire du salaire minimum le centre de leur campagne pour les élections législatives de mi-mandat, qui auront lieu en novembre prochain. Son échec au Sénat, mercredi, est aussi symptomatique d’une tendance plus lourde dans la vie politique américaine: le pouvoir se déplace de plus en plus de Washington, capitale paralysée, vers les états. Depuis un an, 10 états ont ainsi augmenté leur propre salaire minimum.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol