Archive pour le Tag 'envisage'

L’exécutif envisage un référendum pour obtenir un oui !

L’exécutif envisage un référendum pour obtenir un oui !

 

Pas question évidemment d’un référendum concernant l’impôt sur la fortune ou  un référendum d’initiative populaire. Mais pour reprendre répondre- ou plus exact devant faire semblant- à la demande de démocratie participative le gouvernement étudie la possibilité d’une consultation où il serait à peu près sûr d’obtenir un oui voir plusieurs.  on envisage en effet un référendum à questions multiples. Par exemple il s’agirait de demander aux Français s’ils sont  d’accord pour réduire le nombre de parlementaires notamment au Sénat ou d’autres questions institutionnelles comme la prise en compte du vote blanc ou le non cumul des mandats. On pourrait aussi interroger les Français sur la possibilité de donner un peu plus de pouvoir aux régions. Bref il s’agit surtout de rechercher des questions susceptibles de recevoir une approbation majoritaire dont on pourra se prévaloir politiquement. Reste à savoir si les Français tomberont dans le piège de cette fausse évolution de la démocratie participative.

 

Brexit : le Royaume-Uni envisage de ne pas payer la facture !

Brexit : le Royaume-Uni envisage de ne pas payer la facture !

Décidément le gouvernement britannique pris dans ses contradictions ne cesse de miner le terrain de la négociation du Brexit avec l’union européenne. Le nouveau négociateur britannique, l’eurosceptique Dominic Raab, qui a remplacé le 9 juillet David Davis, a brutalement déclaré que faute d’accord commercial la Grande-Bretagne ne réglerait pas ce qu’elle doit à l’union économique. Un chantage évident avec en plus une menace de non-respect des conditions d’adhésion à l’union économique. C’est évidemment un nouveau caillou dans la chaussure de la première ministre Theresa May écartelée entre europhiles  et europhobes et qui doit composer car elle ne dispose pas d’une majorité claire au Parlement. La vérité c’est qu’on ne sait toujours pas quelle est la stratégie exacte de la Grande-Bretagne avec des positions qui évoluent entre un brexit dur et un autre mou. Du coup, chaque responsable en fonction de sa sensibilité avance des propositions et des solutions tout à fait contradictoires. Jusqu’à présent, le gouvernement britannique a envoyé des messages contradictoires concernant le règlement financier du Brexit dans le cadre d’un accord sur les modalités de sortie du Royaume-Uni de l’UE à compter de fin mars 2019. La Première ministre britannique, Theresa May a accepté en décembre un accord financier d’un montant total de 35 à 39 milliards de livres sterling (39-44 milliards d’euros) qui, selon les ministres, dépendait de l’établissement des futures relations commerciales. Le Royaume-Uni doit quitter l’UE le 30 mars, mais les deux parties sont censées parvenir à un accord de divorce d’ici la fin octobre afin d’organiser la séparation, jeter les bases de leur relation future et donner le temps au Parlement européen et aux Parlements nationaux de ratifier le texte. Dominic Raab a rencontré pour la première fois vendredi Michel Barnier, le négociateur en chef de l’UE, alors que les Européens s’inquiètent de l’enlisement des discussions et des remises en cause constantes en interne de la stratégie de Theresa May.

• Grèves : Hollande envisage des réquisitions sur la pointe des pieds

Alors que l’Euro débute et que les grèves continuent, Hollande a bien été contraint d’évoquer la perspective de réquisitions : une éventualité qu’il n’exclut pas. Un propos pour le moins très mesuré qui démontre que François Hollande n’est guère enclin à prendre des mesures d’autorité pour rétablir l’ordre et la propreté dans le pays. Pourtant la presse étrangère est très sévère à l’égard de la situation sociale française.  Le Daily Mail présente un Paris «pas encore remis des inondations» et des Parisiens qui doivent faire face à «des poubelles qui débordent» après la grève des éboueurs contre la loi Travail. Le quotidien britannique agrémente son article de plusieurs photos de manifestants cagoulés, de grèves et de poubelles débordantes.  Une vision peu glorieuse de la Ville lumière que partage également la BBC qui déplore une suite d’événements malencontreux. «Au début il y a eu la pénurie d’essence, puis la grève des cheminots et les inondations. Paris et d’autres villes françaises subissent désormais des grèves d’éboueurs» prévient le journal britannique. La branche hispanique d’Euronews se demande quant à elle si «la France est prête pour célébrer l’Euro». Pour le quotidien conservateur allemand Die Welt, la réponse est non, «la France est devenue un danger pour l’Europe» prévient le journal, s’alarmant de la récente pénurie de carburants. Le correspondant à Paris du Financial Times a, quant à lui, décidé d’avertir ses lecteurs: «Les visiteurs vont devoir faire face à un gros problème: supporter les Français.». En réalité François Hollande, comme la maire de Paris Anne  Hidalgo rechigne à utiliser l’arme des réquisitions pour ne pas fâcher davantage la CGT dans le secrétaire général Martinez  à fait un petit pas vers l’apaisement en déclarant qu’empêcher les supporters  voir l’Euro ne serait pas bon pour l’image de la CGT. Un message en direction des pouvoirs publics mais sans doute aussi en direction des grévistes. Alors que l’Euro 2016 commence ce vendredi soir, avec un match inaugural au Stade de France, la situation sociale reste extrêmement tendue, partout en France, et particulièrement en Île-de-France, où commenceront les festivités. Un échec pour l’exécutif, qui avait misé sur un essoufflement du mouvement. François Hollande et Manuel Valls, qui voulaient croire que les syndicalistes n’auraient pas le cran de pénaliser l’Euro, en sont pour leurs frais. Leur stratégie de déminage catégoriel n’a pas non plus porté ses fruits. Ce qu’a admis, en creux, le chef du gouvernement, qui réunissait jeudi à Matignon ministres et secrétaires d’État, comme il le fait deux fois par mois. «Valls nous a dit que les grèves et les blocages devenaient excessifs et qu’on ne pouvait pas laisser les choses durer comme cela», rapporte un membre du gouvernement. Et, depuis Clermont-Ferrand, où il était en déplacement en fin de journée, le premier ministre a affirmé qu’il n’excluait «aucune hypothèse» (dont des réquisitions, pas «exclues») pour acheminer les 80.000 supporteurs attendus vendredi soir au Stade de France mais qui pourraient être empêchés par les grèves massives de conducteurs des RER B et C. «Pour l’instant, nous n’en sommes pas là», a dit François Hollande, en Corrèze où il rendait hommage aux «99 pendus de Tulle». Mais, a-t-il confié, s’il devait y avoir des décisions à prendre, «elles seront prises».

Météo pourrie : le gouvernement envisage une loi et une taxe

Météo pourrie : le gouvernement envisage une loi et une taxe

 

Un problème : une loi et/ou une taxe, c’est le crédo de la gauche au pouvoir. Des lois par milliers et autant de axes ; normal pour cette majorité composée essentiellement de fonctionnaires. Tout doit être administrée et fiscalisé. Alors pour la météo pourrie, Hollande pourrait bien annoncer une loi. Du type de celle de l’hôpital à 30 minutes ; une autre arnaque. Il suffirait de légiférer pour déterminer le nombre maximum de jours de pluie par département. Une taxe frapperait les départements avantagés par le beau temps ; on opérerait une péréquation pour indemniser les départements pluvieux. Un observatoire de la pluviosité serait mis en place ; par ailleurs compte tenu de l’enjeu un ministre de la météo serait désigné avec évidemment une administration conséquente chargée de relever la pluviosité dans chaque commune. Des emplois d’avenir en quelque sorte, payés par les contribuables ; on voit d’ici les rections acerbes, «  oui, mais ça ne sert à rien »   Justement, on pourrait y mettre Montebourg qui connaît ce genre de ministère et qui porte déjà la marinière pour affronter les bourrasques marines. Comme vient de le dire Ségolène, le gouvernement doit changer de cap, au lieu daller vers l’ouest , cap au sud.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol