Archive pour le Tag 'encore'

Page 41 sur 48

Croissance- Chine: encore un mauvais indicateur

Croissance- Chine: encore un mauvais indicateur

 

 

Après celui de l’activité manufacturière ceste celui des services qui est décevant. - Le secteur des services a progressé en janvier au rythme le plus lent de ces six derniers mois, selon l’indice PMI/HSBC des services publié mercredi. L’indice s’établit à 51,8, bien en deçà des 53,4 enregistré en décembre. Un indice supérieur à 50 témoigne d’une croissance de l’activité; sous ce seuil, on entre dans une phase de contraction  L’usine du monde tourne au ralenti du fait de l’atonie de la demande mondiale. Le ralentissement se fait même sentir aux Etats-Unis Après deux trimestres très dynamiques, la croissance américaine a déçu sur les trois derniers mois de 2014. Le Produit Intérieur Brut (PIB) a progressé sur un rythme annualisé de 2,6 % (soit une croissance réelle de 0,65 %) entre octobre et décembre, selon les statistiques publiées, vendredi 30 janvier, par le Département du commerce. La production manufacturière chinoise, elle,  s’est contractée en janvier, selon HSBC qui a publié aujourd’hui son indice PMI des directeurs d’achat pour la Chine, un jour après que le gouvernement eut aussi annoncé une contraction. L’activité de la deuxième économie mondiale reste confrontée à une « détérioration », a souligné la banque en commentant ce chiffre morose. L’indice PMI calculé par HSBC s’établit à 49,7, contre 49,6 en décembre. Avant décembre, il fallait remonter à mai pour trouver un niveau plus mauvais, à 49,4. Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l’activité manufacturière, tandis qu’un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.  Hier, le gouvernement avait déjà annoncé un indice PMI des directeurs d’achat de 49,8, contre 50,1 en décembre. Il s’agit de la première contraction en 27 mois rapportée par le Bureau national des statistiques (BNS).  »Nous estimons que la demande dans le secteur manufacturier reste faible », a souligné Qu Hongbin, économiste chez HSBC. La Chine a vu sa croissance économique ralentir fortement en 2014, à 7,4%, glissant à un niveau plus vu depuis près d’un quart de siècle, selon des chiffres gouvernementaux.

 

-

 

Foot- PSG- Rennes : Paris encore petits bras

Foot- PSG- Rennes : Paris encore petits bras

 

Encore un match insipide pour le PSG et devant son public. Tellement insipide que le public a sifflé. Toujours les mêmes faiblesses :  manque d’engagement, de vitesse, de forme physique et d’adresse devant le but adverse. Bref sur cette prestation et celles toutes aussi décevantes qui l’ont précédé pas de miracle à attendre en ligue des champions. Même pas sûr que Paris parvienne à redevenir champion de France ; et pour couronner le tout Blanc toujours aussi insignifiant avant, pendant et après le match. Bref c’est uen saison en grande partie perdue qui se prépare en grande partie du fait d’une incompétence en matière de management.  Les Parisiens s’imposent face au Stade Rennais au terme d’un match globalement dominé, mais dont ils n’ont jamais su tuer le suspense. Mis à part le but de Lavez, inscrit au terme d’une action fantastique, le PSG n’a pas montré grand-chose ce soir. Rennes non plus, mais sur une ou deux situations favorables, les Bretons auraient pu accrocher le point du nul. Les hommes de Laurent Blanc reviennent à une longueur de Lyon en tête du classement, avant le déplacement du leader à Monaco dimanche soir.

 

Sondage moral des Français : encore une petite amélioration

Sondage moral des Français : encore une petite amélioration

Une très large majorité de Français continue à se montrer pessimistes, leurs rangs se sont un peu éclaircis. Ils sont désormais 75% à se dire « plutôt moins confiants » dans la situation du pays contre 80% au mois de décembre. Dans le même temps, la proportion des optimistes continue d’augmenter : 23% se disent « plutôt plus confiants » en l’avenir de la situation économique du pays, contre 19% en décembre. Des chiffres qui s’inscrivent dans la remontée spectaculaire de l’indice du moral des Français entamée depuis le mois de novembre 2014. En 3 mois, ce sont 22 points qui ont été gagnés. Et quand on leur demande de juger leur situation personnelle, les Français sont désormais un peu plus nombreux à afficher un certain optimisme : 29% se disent plus confiants en l’avenir contre 62% qui continuent à broyer du noir. Sans surprise, plus elles gagnent bien leur vie, plus les personnes interrogées se montrent confiantes : parmi ceux qui ont des revenus supérieurs à 3.500 euros, le camp des inquiets est certes majoritaire (56%) mais c’est nettement moins que chez ceux qui doivent se contenter de 1.500 euros par mois, où les pessimistes représentent 78% de l’échantillon. Pour autant, cette inquiétude ne pousse pas les Français à épargner à tout-va. Si leurs revenus venaient à augmenter de 10%, seuls 3% des sondés mettraient tout cet argent de côté pour les coups durs, 77% préférant partager ce bonus entre épargne et consommation. Les secteurs qui profiteraient le plus d’une telle manne ? Les loisirs (restaurant, spectacles) cité par 57% des Français, « signe que probablement ils sont le poste aujourd’hui le plus ‘sacrifié’ par les ménages », analysent les auteurs du baromètre.  Viennent ensuite à égalité la volonté d’améliorer son logement par des travaux, faire des achats de nécessité (alimentation, vêtements, énergie) mais aussi faire des voyages, plébiscités par 51% des sondés. Enfin, un quart des Français (24%) et près d’un jeune de moins de 35 ans sur deux (48%) a envie de créer ou de reprendre une entreprise. « Mais en période de crise il est probable aussi que ce ne soit, malheureusement par défaut la seule voie possible de trouver un travail ou d’en avoir un de plus épanouissant. », temporise les auteurs du baromètre.

Airbus encore devant Boeing

Airbus encore devant  Boeing

Avec 1.456 commandes nettes, l’avionneur européen a déjoué les pronostics en parvenant à vendre plus d’avions que Boeing, comme l’an passé. Le groupe américain avait, en effet, fait état de 1.432 commandes nettes la semaine passée, soit le meilleur résultat de son histoire.  Beaucoup pensaient alors le match plié, car fin novembre Airbus ne faisait encore état que d’un peu plus de 1.000 commandes au compteur. Le groupe européen a ainsi réussi à renverser la vapeur à la toute fin de l’année en multipliant les contrats en décembre.   Au final, Airbus fait à peine moins bien qu’en 2013, où l’avionneur européen avait connu un millésime record avec 1.503 commandes nettes.  Et encore, ce record aurait pu être battu si Airbus n’avait pas enregistré de nombreuses annulations (340). Les commandes brutes, c’est-à-dire les commandes avant annulations, s’élèvent ainsi à 1.796.  Dans le détail, Airbus a enregistré 1321 commandes sur ses monocouloirs, dont 824 pour le seul A320 neo, version remotorisée de l’A320, et 135 commandes pour les gros porteurs. Désormais, le carnet de commandes d’Airbus atteint le niveau record de 6,386 appareils pour un montant record de 919,3 milliards de dollars au prix catalogue.  L’avionneur européen n’a toutefois pas réussi à remplir son objectif de commandes pour son « super-jumbo », l’A380, avec 13 commandes enregistrées, contre 30 visées. Mais, pour 2015, l’avionneur a assuré qu’il trouverait de nouveaux clients susceptibles d’être séduit par cet appareil.

Montrouge : encore une policière tuée

Montrouge : encore une policière tuée

Au lendemain des attentats contre Charlie Hebdo, c’est une policière municipale qui est aussi victime d’en fou. Ce qui pose la problématique générale de la violence où l’acte de tuerie semble se banaliser comme aux Etats-Unis par exemple. Dans cette affaire le terrorisme pourrait aussi être en cause. Après la multiplication des évènements ces dernières semaines, on ne saurait qualifier ces faits d’actes isolés ; la problématique est plus large, c’est une guerre démocratique  qui est déclarée par des voyous, des tarés et des endoctrinés. A cet égard il faut évidemment aussi regretter que cette policière municipale n’ait pas été armée. Un situation qui témoigne du décalage entre le dispositif policier et l’enjeu de la violence actuelle.   Une fusillade a éclaté à Montrouge, au sud de Paris, jeudi matin alors qu’il faisait encore nuit. Une jeune policière stagiaire, touchée par les tirs, est décédée aux alentours de 8 heures, des suites de ses blessures. Elle fait « l’honneur de la Nation » pour le Premier Ministre Manuel Valls. Un agent de la voirie a aussi été sérieusement blessé. Un homme de 52 ans a été interpellé dans la matinée, mais selon le ministre de l’Intérieur, le tireur est lui toujours en fuite. Un deuxième suspect a été placé en garde à vue. Les faits semblent indépendants de l’attaque menée la veille contre le journal Charlie Hebdo. Lors d’un point presse jeudi soir, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a affirmé :  »Aucun élément ne permet d’établir à ce stade un lien » entre l’attentat de Charlie Hebdo et Montrouge». Deux personnes sont actuellement en garde à vue. C’est la section anti-terroriste du parquet de Paris qui mène l’enquête. L’auteur des tirs était lourdement armé. Une enquête en flagrance des chefs d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste, tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste, infraction à la législation sur les armes en relation avec une entreprise terroriste, vol avec arme en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte. Un accident de la route s’est produit vers 7h30 jeudi matin à hauteur du 91 de l’avenue Pierre Brossolette à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine. Peu de temps après ce qui est décrit comme un simple accrochage, des policiers municipaux sont intervenus. C’est à ce moment-là, qu’un homme armé a tiré et blessé une policière municipale de 35 ans, ainsi qu’un agent de la voirie. La jeune femme est décédée des suites de ses blessures. Un chauffeur-livreur présent au moment de la fusillade s’est aussitôt porté au secours de la policière gisant à terre. Il a expliqué avoir entendu trois cou

Charlie Hebdo : deux détraqués encore coupables

Charlie Hebdo : deux détraqués encore coupables

 

En L’état  des informations  encore de deux détraqués, ancien délinquants qui ont trouvé dans l’idéologie de l’Etat islamique une légitimité à leur violence et  leur marginalité. Des individus qui appartiennent à des  filières mais pour autant qui ne sont pas nécessairement aussi organisés qu’on le prétend :  la meilleure preuve c’est que l’un des coupable a oublié sa carte d’identité dans le véhicule volé. Un détail qui démontre l’amateurisme des terroristes qui n’en sont pas moins déterminés. Deux frères, Chérif et Saïd Kouachi, sont recherchés ce jeudi au lendemain de l’attentat de Charlie Hebdo. Le premier a déjà été condamné à trois ans de prison en 2008 pour avoir fait partie de la filière djihadiste dite « des Buttes-Chaumont » à Paris.  Les noms de trois hommes qui seraient les suspects de l’attentat qui a fait 12 morts à Charlie Hebdo circulaient sur les réseaux sociaux dès la soirée de mercredi. Le plus jeune, âgé de 18 ans, s’est présenté de lui-même au commissariat de Charleville-Mézières dans les Ardennes, aux alentours de 23h mercredi. Ce jeudi, au moins deux autres suspects sont  recherchés. Ce sont deux frères et ils sont identifiés. Il s’agit de Chérif Kouachi, 32 ans, condamné à trois ans de prison en 2008 pour avoir fait partie de la filière dite « des Buttes-Chaumont » à Paris. Son frère aîné, Saïd, âgé de 34 ans est aussi recherché. Sept de leurs proches sont en garde à vue ce jeudi.

Vœux Hollande : de l’audace encore de l’audace

Vœux Hollande : de l’audace encore de l’audace

Hollande dénoncé le french bashing, la France est un grand pays a-t-il déclaré, il faut de l’audace ( il en faudrait bien pour faire la réforme de l’Etat !). Un discours qui cependant en manque curieusement puisque Hollande s’est contenté d’annoncer ce qu’il répété depuis des mois (pacte de responsabilité, loi Macron, réforme territoriale).Bref un discours plutôt plan-plan bien peu mobilisateur. Une sorte d’inventaire à la Prévert qui ne parait pas à la hauteur de l’enjeu. 2014 « fut une année rude », a déclaré François Hollande lors de ses vœux. Mais le président dit « avoir tenu bon », en mettant notamment en place le pacte de responsabilité qui entre en vigueur «dès demain matin ».    »La France est capable de se transformer. Je sais que vous y êtes prêts », a dit le chef de l’Etat, en citant en exemple le projet de loi Macron sur l’économie, qui sera débattu prochainement au Parlement et qui sera un « coup de jeune pour notre société». Hollande « combattra » « jusqu’au bout » les « conservatismes » et les « populismes », a -t-il déclaré. « La France avancera donc l’année prochaine, dans tous les domaines et pour tous (…) Ce combat, je le mènerai jusqu’au bout, contre les conservatismes, et ils sont nombreux, contre les populismes, et ils sont dangereux », a-t-il dit. « Devant les menaces qui montent, qui s’appellent terrorisme, communautarisme, fondamentalisme, ce n’est pas en nous divisant, en stigmatisant une religion, en cédant à la peur que nous nous protégerons », a-t-il ajouté.  Il a par ailleurs répété vouloir faire « de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale ». Bref des mots au bout des mots mais sans contenu !

En promettant encore des années de sacrifice Valls fusille Hollande

En promettant encore des années de sacrifice Valls fusille Hollande

 

 

Il ne faut pas s’y tromper derrière le loyalisme apparent de Valls vis-à-vis de Hollande, il y a déjà la posture du futur candidat pour 2022. En fait Valls avec sa déclaration promettant encore des années de sacrifice fusille Hollande. Cela signifie que les efforts actuels n’ont pas porté leurs fruits, qu’il faudra en faire d’autres et qu’il n’y a rien à attendre d’ici 2017. Comme la plupart des chroniqueurs des grands médias sont en vacances, on s’est contenté ici ou là de reprendre sans commentaire des propos de Valls pourtant bien ambigus. Les efforts devront même aller au-delà des2 ou3 années qui viennent déclare-t-il. En fait Valls a délibérément pris la posture d’un Clémenceau d’opérette (en réalité il n’a fait qu’appliquer la politique de Hollande), il veut laisser dans l’opinion une image d’autorité, de lucidité et de courage. Et pour cela n’hésite pas en creux à fusiller Hollande. Valls sait que Ni Hollande, ni la gauche ne pourra obtenir la victoire ne 2017. Il sait aussi que le successeur de Hollande deviendra également assez vite impopulaire compte tenu des réformes à engager. Tout cela n’est pas faux mais c’est l’opportunité d’une telle déclaration qui peut nourrir de sérieuses suspicions quant à sa fidélité à Hollande. Il parait de plus en plus en plus vraisemblable qu’après la débâcle électorale aux départementales et aux régionales, il faudra changer de Premier Ministre. Et Valls  en tire des conséquences en matière de gestion de son image. Manuel Valls prévient que la France devra faire des efforts pendant des années pour être plus forte.  Valls : « Je ne veux pas dire aux Français que d’ici deux à trois ans nous en aurons fini avec les sacrifices », déclare le Premier ministre né à Barcelone au journal conservateur qui le présente comme « l’Espagnol qui veut changer la France ».   »Nous devons faire des efforts pendant des années pour que la France soit plus forte, pour que ses entreprises soient plus compétitives et pour que son secteur public soit plus efficace, avec moins de coûts et moins d’impôts », explique-t-il dans une interview longue de trois pages. Manuel Valls dit espérer un retour de la croissance dans les prochains mois, et « qu’avec plus de croissance, il y aura bien sûr plus de travail et qu’on pourra augmenter les salaires ». « Mais l’effort pour parvenir à un État plus efficace, plus stratégique mais avec moins de coûts, devra continuer. Si d’ici deux ou trois ans nous avons plus de croissance et nous cessons nos efforts pour réduire la dépense publique, nous perdrons ce que nous aurons acquis ». Une évidence économique mais politiquement  s qui paraît bien suspecte !

Au bout de deux ans le gouvernement découvre internet, encore deux ans il va découvrir l’économie !

Au bout de deux ans  le gouvernement découvre internet, encore deux ans il va découvrir l’économie !

 

 

Il y a du changement dans l’air, le gouvernement vient de découvrir internet lors de Noel avec son jeu nunuche « Bingo » concernant les « éléments de langage » socialiste ( le bla-bla politique) pour répondre aux critiques. Un gouvernement qui tweete et utilise aussi Facebook. Au bout de deux ans de pouvoir c’est quand même une belle découverte ; encore deux ans et il faut espérer que Hollande et son équipe de fonctionnaires vont découvrir l’économie ! Nos 16 Ministres sont en vacances en France. François Hollande, lui, a passé Noël à l’Élysée avant de partir se reposer à la Lanterne à Versailles. Et pendant ce temps-là, son service de communication ne chôme pas. En effet, depuis le début des congés, il multiplie les messages sur Facebook, ou encore Twitter. Le gouvernement est hyperactif sur les réseaux sociaux. Le jour de Noël, une campagne « oui je vote » a été lancé sur un ton décalé. Installé sur une bûche, on y voit un bonhomme de neige qui demande à un petit renne « il est où le lutin ? » Ce à quoi répond le renne : « il est parti s’inscrire sur les listes électorales ». L’Élysée ne s’est pas arrêté là, puis, toujours le 25 décembre, il poste un nouveau message accompagné d’un dessin humoristique pour rappeler que chaque foyer jette tous les ans à la poubelle entre 20 et 30 kilos de nourriture. Et si le cadeau que vous avez reçu ne vous plaît pas, pas de panique. Le gouvernement rappelle que grâce à la loi Hamon, vous avez 14 jours et non plus 7 pour être remboursé. Si vous vous ennuyé toujours, jouez au bingo pour être incollable sur la politique du gouvernement. Tout ceci est présenté de façon très ludique. En passant commande à trois dessinateurs, l’objectif est de parler politique pendant les fêtes, sans fatiguer les électeurs, en investissant le web.

 

Livret A : encore en baisse, pourquoi ?

Livret A : encore en baisse, pourquoi ?

Crise, rémunération ridicule, craintes pour l’avenir autant de raisons qui font encore diminuer la collecte du livret A. La tendance se confirme. En novembre, les détenteurs d’un Livret A ont effectué davantage de retraits que de dépôts, à hauteur de 1,25 milliard d’euros, selon des données publiées mardi par la Caisse des dépôts. Et ce pour le septième mois consécutif.  Sur les 11 premiers mois de l’année, la décollecte (la différence entre les retraits et les dépôts) s’est creusée pour s’établir en cumulé à 5,84 milliards d’euros. A moins d’un improbable retournement de situation, ce produit d’épargne – le plus répandu en France – va donc terminer l’année dans le rouge. Pareille situation s’était déjà présentée au cours de la dernière décennie, par exemple en 2005 où la décollecte avait atteint 3,43 milliards d’euros.  Comment s’étonner de la baisse de la collecte du livret A ? Inutile d’avoir fait l’ENA pour la comprendre. Il s’agit simplement d’une conséquence de l’augmentation des dépenses contraintes. Certes d’après l’INSEE,  l’inflation serait sur un rythme annuel  de 0.4 à 0.5% mais c’est faire l’impasse sur l’évolution de la structure des dépenses depuis la crise. Un part de plus en plus importantes est consacrée aux dépenses contraintes (impôts, électricité, gaz, eau, assurances, loyers,  rentrées scolaires etc.). La preuve c’est que les dépenses dans la grande distribution ont plutôt tendance à diminuer et que les investissements de ménages diminuent. Seconde raison évidente comme l’inflation réelle est sous évaluée, les épargnants ne voient plus l’intérêt de placer leurs économie sur un livret qui ne rapporte plus.). Un mouvement sans doute lié à la baisse de la rémunération du livret A, qui est tombée en août à 1%, soit un plus bas historique.  Mais les dirigeants de la Caisse des dépôts et consignations, qui se charge de centraliser les sommes déposées par les épargnants, et d’en prêter une bonne part, notamment en faveur du logement social, ne s’en inquiètent pas outre mesure de cette désaffection croissante. A destination des épargnants, ils signalent que le rendement réel (une fois la hausse des prix défalquée) du livret A n’est pas si faible. L’inflation étant proche de zéro, cette épargne rapporte près de 1% en termes réels, ce qui n’est pas si négligeable Un raisonnement évidemment faussé par la mesure de l’inflation (notons que les impôts n’entrent pas de l’indice des prix) °.

Nantes : encore un «déséquilibré » qui renverse 10 personnes

Nantes : encore un «déséquilibré » qui renverse 10 personnes

 

Encore un acte de « déséquilibré », cette fois a Nantes. Un individu a percuté une dizaine de personnes avec un véhicule (comme à Dijon). Et comme à Dijon la procureure de la république  a tout de suite considéré qu’il ne s’agissait pas d’un acte terroriste mais d’un ca isolé ; Une précipitation curieuse car l’enquête vient à peine de commencer à moins qu’il ne s’agisse d’une volonté du gouvernement de minimiser encore cette agression. Bizarre car dans le même temps une réunion d’urgence est convoquée à Matignon. Dix personnes ont été blessées dont cinq grièvement lundi vers 19h à Nantes lorsqu’un homme au volant d’une camionnette a foncé dans la foule sur la place Royale, où est installé le marché de Noël. Le pronostic vital d’un des blessés est engagé. Le conducteur de la camionnette s’est porté neuf coups de couteau et est grièvement blessé.  Le conducteur a foncé sur un chalet où était servi du vin chaud et devant lequel se trouvaient plusieurs personnes. « Les secours sont aussitôt intervenus et un dispositif de sécurité a été mis en place » a affirmé le ministère de l’Intérieur dans un communiqué. L’adjoint au maire de Nantes, Gilles Nicolas a précisé que « 200 à 300 personnes se trouvaient sur place au moment du drame« .  Mohammed, un témoin présent sur le marché de Noël raconte : »On a couru vers le véhicule. Il y avait des gens par terre. On a vu le conducteur se donner un coup de couteau. J’ai demandé à un monsieur venu avec moi de lui retirer le couteau. Il l’a fait et on a coupé le contact du véhicule. En quatre minutes les pompiers étaient là. » Le conducteur de la camionnette est âgé d’une quarantaine d’années et est connu des services de police pour des délits mineurs. La procureure de Nantes, Brigitte Lamy, a évoqué un « cas isolé » ajoutant qu’on ne pouvait pas parler « d’acte de terrorisme« . « En l’état, aucun témoignage ne montre une quelconque revendication religieuse« , a également affirmé une source policière. Arrivé sur place lundi vers 23h, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a évoqué l’acte « d’un déséquilibré« . Les policiers ont retrouvé dans la voiture de l’agresseur un carnet avec des phrases totalement incohérentes, évoquant des soucis familiaux. Ce qui pourrait orienter davantage vers l’hypothèse d’un déséquilibré. Cette affaire intervient après deux autres faits divers à Dijon et à Joué-lès-Tours. Après cette série, François Hollande a demandé à Manuel Valls d’organiser mardi matin une « réunion ministérielle » à Matignon. 

 

Terrorisme Joué les Tours : encore un coup de menton de Valls

Terrorisme Joué es Tours : encore un coup de menton de Valls

Nouveau coup de menton de Valls  uniquement pour montrer que, lui, a de l’autorité ; Pour dire quoi ?  la promesse de la   »sévérité de l’Etat » pour ceux qui « s’en prennent » à des policiers. Il  faut rappeler que l’auteur de l’agression est mort ! Il aurait mieux fait de réfléchir à un véritable plan contrne le terrorisme au lieu de dire des banalités auusi affligeantes. D’autant que  l’agresseur, un Français né au Burundi en 1994 était  connu des services de police pour des faits de droit commun et que son frère était un militant islamiste. L’agresseur   »a crié ‘Allahou Akbar’ (Dieu est grand, en arabe) du moment où il est entré jusqu’à son dernier souffle », a affirmé une source proche de l’enquête.  L’homme a ensuite été « abattu » par « des policiers présents, qui ont fait usage de leur arme administrative », a précisé le ministère de l’Intérieur. Bernard Cazeneuve, qui s’est déplacé à Joué-Lès-Tours, a condamné « l’agression brutale » et a salué « le sang-froid et le professionnalisme des policiers présents ». La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête pour tentative d’assassinat et association de malfaiteurs, le tout en lien avec une entreprise terroriste.

 

Foot-PSG : encore un match complètement nul…. comme Blanc

Foot-PSG : encore un match complètement nul…. comme Blanc

 

Comment peut-on produire un match aussi nul avec de tels joueurs ? En conservant Blanc, complètement perdu,  incapable de définir la moindre stratégie, de motiver ses joueurs et de faire des choix tactiques intelligents et productifs. A cet égard les analyse de Blancs d’après -matchs sont à la fois affligeantes et pathétiques. Pas étonnant c’est à peine s’il sait prononcer une phrase à peu près construite sur la forme et pertinente sur le fond  On attend quoi pour le virer ? Que la saison soit complètement gâchée ? Avec ce style de jeu le PSG est certain de perdre toutes les compétitions. Aucun jeu collectif, aucun engagement, maladresse récurrente en attaque (avec un Cavani spécialiste des tirs hors cadre) et maintenant une fébrilité en défense (même du gardien).Un seul joueur s’est mis en évidence à Paris : Lucas.  Bref une honte de produire u, tel jeu avec des individualités  auusi fortes. Au début Paris s’est emparée  de la possession mais de manière stérile ;  les Franciliens font face à Montpelliérains déterminés et qui pressent très haut sur le porteur du ballon. Le PSG se procure tout de même la première occasion de la partie après un une-deux remarquable entre Ibrahimovic et Maxwell (10e). Le centre du Brésilien ne trouve toutefois pas Cavani. Le rythme s’accélère et le MHSC croit ouvrir le score mais le but de Sanson est refusé pour une position de hors-jeu (15e). Ibrahimovic tente sa chance sur coup franc (22e), Lucas fait la différence sur des raids solitaires, Cavani manque presque tout ce qu’il entreprend et le jeu parisien s’embourbe. A la pause, c’est un PSG sans agressivité qui est tenu en échec face à son public. Au retour des vestiaires, les joueurs du PSG reviennent avec de meilleures intentions mais la défense du MHSC, menée par un Hilton intraitable ce soir, veille toujours au grain. David Luiz tente sa chance de très loin (53e) mais Ligali repousse au sol tandis que Cavani ne peut reprendre… Paris pousse avec Lucas, intenable, mais le Brésilien se heurte à son tour sur la défense compacte de l’adversaire. Les minutes s’égrènent et Blanc décide de remplacer  Cavani et Matuidi, qui laissent leur place à Bahebeck et Rabiot. Montpellier reste très discret offensivement et se contente d’attendre les joueurs du PSG. Score final 0-0, le PSG a sans doute laissé passer sa chance de terminer champion d’automne. Le club de la capitale a surtout manqué une opportunité de rassurer ses supporters.  Bref le PSG a une nouvelle fois tout raté.

Notre Dame des landes : encore un coup de menton de Valls

Notre Dame des landes : encore un coup de menton de Valls

 

Valls à choisi sa posture, celle d’un Clemenceau d’opérette. Il ne manque jamais de montrer que lui, il a de l’autorité ; ce qu’il a fait encore pour Notre dame des landes. Profitant sans doute du relatif désamour des français vis-à-vis des écolos politisés, il marqué sa différence. Par rapport notamment à Ségolène Royal beaucoup plus prudente sur un dossier symbolique qui pourrait bien empoisonner les rapports entre le verts et le PS, voire au delà être le catalyseur dune révolte. Jusque là en effet les français ont fait le dos rond préférant le renoncement y compris aux urnes à la colère et à la réplique collective.  Certes  ici ou là on constate bien quelques manifestations de protestation mais ce sont le plus souvent des manifestations de nature corpo. Ce qui caractérise actuellement la société française c’est apathie générale et la perte de confiance dans toutes les institutions. Vals lui veut incarner la volonté, le redressement, l’autorité. En fait il confond come souvent autorité et autoritarisme car rien ne le sépare de Hollande hormis sa posture. Posture de coups de menton successifs  donnés de manière tellement théâtrale qu’ils en deviennent ridicules. Face au mou (Hollande) il veut incarner le dur, alors qu’il n’est qu’un  politicien de métier qui surjoue le rôle d’homme d’Etat.

Sydney-Otages : encore un malade mental de l’Etat islamique

Sydney-Otages : encore un malade mental de l’Etat islamique

 

Ce qui caractérise les membres de l’Etat islamique c’est leur pathologie : pour la plupart des malades mentaux, des asociaux affamés de violence ? C’est encore le cas pour l’auteur de la prise d’otages en Australie.  L’homme, identifié par la chaîne de télévision australienne ABC comme étant Man Haron Monis est un religieux autoproclamé de 49 ans, d’origine iranienne, réfugié en Australie depuis 1996. Il semble avoir agi seul et présenter une personnalité trouble. L’homme s’était fait connaître en envoyant des lettres offensantes aux parents de soldats australiens morts, pour lesquelles il avait été condamné. Il était également soupçonné d’avoir pris part à l’assassinat de son ex-femme et avait été mis en cause dans de multiples cas d’agressions sexuelles. Son ancien avocat, Manny Conditsis, a assuré à ABC que son acte ne pouvait être lié à un réseau terroriste organisé et affirmé qu’il avait agi « en personne dérangée, qui a fait quelque chose de scandaleux ». Il n’en reste pas moins qu’en pénétrant, armé d’un fusil à pompe, dans un café bondé du centre-ville de Sydney, avant de faire accrocher à une vitrine le drapeau noir utilisé par des groupes jihadistes, l’homme a mis en pratique des conseils donné de longue date par Al Qaïda et plus récemment par le groupe Etat islamique. Nick O’Brien, ancien policier de la British Special Branch devenu expert en terrorisme de l’université australienne Charles Sturt, a estimé qu’il est possible que son auteur « soit à nouveau quelqu’un qui a été inspiré par ce qu’il a vu dans les publications de l’Etat islamique » (EI). Et le professeur Clive Williams, de l’Australian National University, a ajouté : « La plupart de ces gars sont encouragés à passer à l’action de leur côté parce que l’Etat islamique a compris que si vous vous réunissez pour monter un réseau, il y a de fortes chances que vous soyez repérés ».

 

Insécurité routière : encore une évolution non expliquée en novembre

Insécurité routière : encore une évolution non expliquée

 

Encore un observatoire qui ne sert à rien, celui de la sécurité routière tout juste bon à constater l’évolution des accidents sans aucune analyse. Soit les accidents baissent, on se réjouit, en général le ministre se fend d’un communiqué ; à l’inverse quand c’est le contraire on ne fait que le regretter. La vérité c’est qu’on est complètement incapable de donner la moindre raison fondée de ces variations faute d’analyse et de compétences. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) a publié lundi les chiffres du mois de novembre : 279 personnes sont mortes sur les routes contre 252 en novembre 2013, soit une hausse de 10,7%. En octobre déjà une hausse de 13,6% avait été constatée.   »En comparaison avec les onze premiers mois de 2013, les indicateurs de l’accidentalité routière enregistrent en 2014 une augmentation de : +5% de personnes tuées, +2,6% de personnes blessées, +3,6% de personnes hospitalisées« , a indiqué l’ONISR dans un communiqué. L’année 2014 devrait ainsi être la première année de hausse de la mortalité routière après douze ans de baisse ou de stagnation. « À l’approche des vacances scolaires et des fêtes de fin d’année, ces chiffres doivent inciter chacun à adopter un comportement responsable, pour éviter qu’en décembre ces moments de convivialité ne se terminent par des drames« , recommande l’ONISR.
 

 

Benguigui : encore une ancienne ministre de Hollande devant la Justice

Benguigui : encore une ancienne ministre de Hollande devant la Justice

 

 

Et encore un proche de Hollande devant la justice. Une ancienne ministre « qui a oublié »  de déclarer une partie de sa fortune. Décidément on oublie beaucoup chez les copains de Hollande. ( Cahuzac, Thévenoud, Benguigui, les autres). Autant de faits qui en disent long sur la sociologie ( et la probité) des proches de Hollnde. La réalisatrice Yamina Benguigui devra s’expliquer au tribunal sur les soupçons de déclarations de patrimoine et d’intérêts incomplètes entre 2012 et 2014, quand elle était ministre de la Francophonie. « Le parquet de Paris a décidé de faire citer devant le tribunal correctionnel Madame Benguigui », a fait savoir une source judiciaire ce lundi 8 décembre. « Nous démontrerons à l’audience » que Yamina Benguigui « est de bonne foi », cette décision de faire citer la réalisatrice « est judiciaire, j’ose espérer qu’elle n’est pas politique », a réagi son avocat Maître Dupond-Moretti, qui assure par ailleurs avoir « beaucoup de choses » à dire lors du procès, dont la date n’est pas fixée. En cause, trois déclarations de patrimoine et deux déclarations d’intérêt. Dans la première, le 19 juillet 2012, au moment de son entrée au gouvernement, Yamina Benguigui omettait de déclarer qu’elle possédait, depuis 2005, 20% d’une société anonyme de droit belge, G2, selon une source proche du dossier. Cette holding est actionnaire à 99% de sa société de production Bandits productions.  Une omission déjà commise à son entrée au Conseil de Paris, en 2008, et que Yamina Benguigui répétait lors de nouvelles déclarations de patrimoine, en avril 2013 puis janvier 2014, détaille cette source. De même, également en janvier puis en mars, elle rendait des déclarations d’intérêts incomplètes, ne signalant pas la vente pour 430.000 euros de ses parts. Une cession qui aurait dû être stipulée dans un délai d’un mois et qui a été réalisée le jour même de la déclaration, relève la même source. La répétition de ces oublis a sans doute pesé dans la décision de la Haute Autorité pour la transparence de la vie politique de saisir le parquet de Paris. Celui-ci avait ouvert une enquête préliminaire début avril ; en décidant de citer Yamina Benguigui, il semble partager l’analyse de la Haute Autorité. Deux jours avant l’ouverture de l’enquête, elle avait été écartée du gouvernement de Manuel Valls. L’annonce d’un procès pour Yamina Benguigui intervient quelques jours après une autre, similaire, concernant Faouzi Lamdaoui, un conseiller de François Hollande, soupçonné d’avoir perçu en 2007 et 2008 une rémunération supérieure à ce qu’il a déclaré dans une société dont les enquêteurs pensent qu’il était le gérant de fait et non un simple salarié. Un autre conseiller présidentiel, Aquilino Morelle, a été poussé vers la sortie le 18 avril, après des révélations de Mediapart sur des honoraires perçus d’un laboratoire danois alors qu’il était en poste à l’Igas.  Neuf jours après sa nomination, Thomas Thévenoud avait quitté le 4 septembre son poste de secrétaire d’Etat au Commerce extérieur pour s’être soustrait au fisc. Le 21 novembre, c’est Kader Arif qui abandonnait son portefeuille des Anciens combattants, visé par une enquête préliminaire sur des marchés publics attribués à des proches.

Encore des hausses d’impôts en 2015

Encore des hausses d’impôts en 2015

La formule ambigüe de Hollande «  il n’y a pas de nouvelles hausses d’impôts autres que celle décidées » permet au ministre des Finances de justifier des hausses qui auront bien lieu en 2015 et les années à suivre . « Désormais, les seules contributions appelées à augmenter le seront au titre de décisions déjà prises. », a répété  ce mercredi matin Michel Sapin. Parmi les impôts qui vont augmenter, la taxe carbone, votée fin 2013, et dont la montée en puissance est étalée sur plusieurs années. Elle doit rapporter un peu plus de 2 milliards d’euros l’an prochain et 4 milliards l’année suivante. Soit une hausse de 1,8 milliard d’euros en 2016, qui pèsera pour l’essentiel sur les ménages.  Dans le domaine de l’énergie encore, la contribution au service public de l’électricité (CSPE), qui finance les énergies renouvelables et est répercutée sur la facture des usagers, va elle aussi continuer d’augmenter, a prévenu Michel Sapin. Elle progressera d’un milliard en 2016 et de 900 millions en 2017.  Enfin, la hausse des cotisations retraite, qui découle de la loi de janvier 2014 et d’un décret pris à l’été 2012, va se traduire par une hausse des prélèvements de 1,2 milliard en 2016, et de 800 millions en 2017. Ces dernières affectent à la fois les entreprises et les particuliers, qui les financent à part égales.  Les nouveaux prélèvements atteindront ainsi 4 milliards d’euros en 2016, puis 1,7 milliard l’année suivante.  En attendant, les ménages constatent surtout que les prélèvements qui pèsent sur eux vont à nouveau augmenter en 2015. Les importantes mesures de baisses, comme la suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu (3,2 milliards), ou le plan logement (500 millions), seront plus que compensées par de nouveaux dispositifs : surtaxe de 2 centimes sur le diesel (1,2 milliard, poids lourds inclus), taxe carbone (2 milliards), relèvement des impôts locaux, augmentation de la redevance, hausse du plafond de la taxe de séjour… Plusieurs mesures du collectif budgétaire viennent en outre alourdir la facture pour les ménages et les entreprises : surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires (150 millions), et de taxe foncière pour les terrains constructibles (100 millions), non déductibilité de certaines taxes sur le secteur financier (400 millions), taxe sur les parkings ou encore relèvement de la taxe sur les surfaces commerciales (200 millions) – une hausse surprise votée dans la nuit de mardi à mercredi.  

Lille-PSG : encore un match « nul » du PSG…et de Blanc

Lille-PSG : encore un match « nul » du PSG…et de Blanc

 

 

Même motif même punition, encore un match vraiment nul du PSG contre une équipe presque relégable. Comme d’habitude pas assez d’engagement, un manque de vitesse, un manque d’adresse devant le but. Depuis un an environ il y a quelque chose qui ne tourne plus rond dans cette équipe. Bref un nouvel échec de Blanc  qui ne parvient pas à manager avec efficacité son équipe de stars ;  visiblement Blanc est dépassé par la tâche. Bien entendu comme les instances dirigeantes sont légitimistes on va le conserver encore pendant des mois. Du coup le PSG risque de connaitre une saison presque blanche. On attendra donc la saison prochaine pour mettre en place un entraineur de renommée internationale susceptible de manager des joueurs certes individuellement extraordinaires mais qui collectivement fournissent un jeu et des résultats qui ne sont pas à la hauteur de leur réputation. . Au lendemain du match nul (1-1) de Marseille à Lorient, le PSG a également été tenu en échec mercredi 3 décembre, à Lille, sur le même score. L’OM reste donc leader avec un point d’avance sur Paris. S’il n’a pas connu la même mésaventure qu’il y a quasiment un an jour pour jour à Évian (première défaite de la saison en 2013-2014), le PSG a été stoppé dans sa série de neuf victoires consécutives toutes compétitions confondues sur la pelouse de Lille (1-1). Paris reste donc invaincu en 2014-2015. Mais il a laissé passer une première occasion de passer devant Marseille au classement et reste à une longueur du leader. Ce sont pourtant les hommes de Laurent Blanc qui a ouvert le score sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy, à la 29e minute. Servi par Lavezzi après une récupération et une percée de Lucas, Cavani signait son 7e but de la saison et se rattrapait après un gros raté.  L’Uruguayen aura d’autres occasions franches dans cette partie, mais ni lui, ni ses partenaires (sans Ibrahimovic, ménagé), ne réussiront par la suite à tromper Enyeama, l’excellent portier lillois, en outre suppléé par sa transversale ou un coéquipier sur d’autres alertes parisiennes, notamment signées Lucas. À l’inverse, son homologue parisien, Sirigu, a commis une faute de mains qui coûte deux points au double champion de France en titre. 13 minutes après l’ouverture du score, Rozenhal, ancien de la maison parisienne, poussait l’Italien à repousser le ballon derrière sa ligne, à la suite d’un corner.

G20 : encore bien vain !

G20 : encore bien vain !

 

Assainissement de la finance, croissance et environnement trois thèmes de ce G 20 encore bien vain ! Le G20 salue les réformes en cours dans le secteur bancaire, pour imposer des règles de capital plus strictes pour les banques mondiales d’importance systémiques. Malheureusement depuis la crise de 2007 le secteur bancaire est encore davantage concentré et les risques systémiques accrus. Le surdimensionnement de la sphère financière par rapport à l’économie réelle n’est régulé par rien (exemple les bulle immobilière prévisible sur le marché des actions, les obligations ou encore dans l’immobilier). En matière de fiscalité la responsabilité est renvoyé à chaque Etat, ce qui ne permettra pas de ralentir l’évasion fiscale.  Pour la croissance c’est un vœu pieux.  Le G20 veut obtenir une «croissance forte, durable, équilibrée et qui crée des emplois», et propose un «plan d’action Brisbane» qui passe par des réformes structurelles. Mais là encore des réformes structurelles dont l’essentiel dépend de chaque Etat.  L’objectif affiché est d’augmenter la valeur du PIB des pays du G20 de 2,1% supplémentaires par rapport à la trajectoire qu’elle suivrait d’ici à 2018. Pour l’énergie  Le G20 veut une coopération renforcée dans le secteur de l’énergie, dont les modalités seront définies en 2015, pour garantir des marchés énergétiques plus stables, alors que le prix du pétrole évolue actuellement très bas, à des niveaux inédits depuis 2010. Le G20 veut aussi améliorer le fonctionnement du marché du gaz. Au terme d’échanges très âpres, malgré l’implication des Etats-Unis, le G20 promet une «action forte et efficace» pour le climat. En fait ceux qui sont responsables d’environ 50% de la pollution, la Chine et les Etats -Unis ont décidé de la réduire mais qu’à partir de 2025-2030. «Nous réaffirmons notre soutien à la mobilisation de moyens financiers pour l’adaptation (des pays victimes des changements climatiques), tel le Fonds vert» des Nations unies, destiné à aider les pays pauvres les plus exposés.

1...3940414243...48



L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol