Archive pour le Tag 'en avril'

Hausse déficit commercial en avril

Hausse déficit commercial en avril

Selon les statistiques publiées vendredi par les douanes, le déficit d’avril, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables, s’est élevé à 4,52 milliards d’euros contre 4,46 milliards en mars, un chiffre revu en baisse par rapport à la première estimation. Sur les quatre premiers mois de 2013, le solde de la balance commerciale est négatif de 20,17 milliards d’euros contre 23,94 milliards un an plus tôt. Le déficit de mars avait été annoncé à 4,76 milliards d’euros en première estimation. En avril, les exportations ont progressé de 4,1% à 37,83 milliards d’euros, soit un plus haut depuis août dernier. Selon les Douanes, les ventes ont progressé dans la quasi-totalité des branches d’activité, y compris l’automobile dont la reprise des exportations s’accentue, et le niveau des grands contrats est resté stable à un niveau élevé : 34 Airbus ont été livrés, tout comme en mars, ainsi qu’un paquebot et deux satellites. Dans le même temps, les importations ont augmenté de 3,8% à 42,3 milliards, une évolution due aux produits énergétiques mais aussi à la plupart des autres secteurs. Par zones géographiques, le déficit de la France avec le reste de la zone euro s’est contracté en avril à 3,2 milliards d’euros contre 3,9 milliards un mois plus tôt. Avec la seule Allemagne, il est revenu d’un mois sur l’autre de 1,79 à 1,65 milliard.

Créations d’entreprises : baisse en avril

Créations d’entreprises : baisse  en avril

 

Le nombre de créations d’entreprises a diminué globalement de 2% au mois d’avril en France, à 46.432, annonce l’Insee vendredi. Les nouveaux auto-entrepreneurs, qui représentent plus de la moitié du total, accusent pour leur part un recul de 1,2% à 24.700. En glissement annuel sur les trois derniers mois, le nombre cumulé de créations est en repli de 3,1%, les secteurs qui contribuent le plus à cette baisse étant les services aux ménages, la construction et le soutien aux entreprises. Sur les douze derniers mois, le nombre de créations baisse de 2,2%. Les chiffres avec auto-entrepreneurs sont bruts et ceux hors auto-entrepreneurs sont corrigés des variations saisonnières et des jours ouvrables.

 

Inflation : recul de 0.1% en avril ?

Inflation : recul de 0.1% en avril ?

 

Les  prix à la consommation auraient  reculé de 0,1% en avril en France ( toujours d’après un indice obsolète de  l’INSEE qui ne prend pas en compte le changement de structure de la consommation ; exemple l’électronique baisse mais on en consomme moins ), après avoir augmenté de 0,8% en mars, et l’inflation sur un an a ralenti à 0,7%, contre 1%, a annoncé mercredi l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Hors tabac, l’indice des prix à la consommation a reculé de 0,2% en avril et augmenté de 0,6% sur un an. Corrigé des variations saisonnières, l’indice d’ensemble a reculé de 0,3% en avril et a augmenté de 0,7% sur un an. « Les prix des produits alimentaires et du tabac augmentent en avril » tandis que « dans le sillage du recul des prix des produits pétroliers, les prix de l’énergie baissent nettement en avril », a commenté l’Insee dans un communiqué. « Les prix des services reculent, du fait du repli des tarifs des télécommunications et de celui de certains services liés au tourisme à la suite du décalage des vacances scolaires cette année », explique par ailleurs l’institut. Les prix des produits manufacturés ont reculé en avril « du fait de la réduction des prix des produits de santé et de celle, plus tendancielle, des produits électroniques », précise l’Insee.

Immobilier : Les taux d’intérêts au plus bas en avril

Immobilier : Les taux d’intérêts au plus bas en avril

Les taux d’intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques françaises ont atteint un nouveau plus bas historique en avril, à 3%, selon une étude de l’Observatoire Crédit Logement-CSA publiée lundi 6 mai. Le précédent record avait été établi en mars, à 3,13%. « Jamais par le passé les taux des crédits immobiliers n’étaient descendus aussi bas », souligne l’Observatoire. Cette nouvelle baisse « bénéficie autant au marché du neuf (2,98% en avril) qu’au marché de l’ancien (2,99%) et dans une moindre mesure à celui des travaux (3,04%) », précise un communiqué. En cause les bas taux de la BCE mais surtout une demande atone du faiat d’un marché bloqué dont les prix sont tendanciellement à la baisse.

 

Industrie : moral en baisse en avril

Industrie : moral en baisse en avril

 

L’indicateur synthétique du climat des affaires recule de 91 en mars à 88 en avril, se situant à un niveau nettement en-deçà de sa moyenne de longue période (calculée depuis 1976), a précisé l’Insee. En février, l’indicateur était remonté à 92. « Les perspectives générales, qui représentent l’opinion des industriels sur l’activité de l’industrie dans son ensemble, se détériorent par rapport au mois précédent, le solde correspondant atteint un niveau très bas », a ajouté l’Institut. Il s’établit en effet à -49 en avril, en baisse de 4 points par rapport au mois précédent et alors qu’il était de -33 en janvier. Les entrepreneurs de l’industrie manufacturière jugent que leur activité passée s’est fortement dégradée, le solde correspondant recule nettement et se situe à un niveau très bas (-19 contre -12 en mars). Leurs perspectives personnelles sont également moroses, le solde correspondant est de -3 alors qu’il était nul en mars et positif en février (+5). Les carnets de commandes se dégarnissent et sont jugés très peu étoffés, tant les globaux (-40, -34 en mars) que les carnets de commande étrangers (-28, -25 en mars). Seul progrès, les stocks de produits finis passent de 6 en mars à 10 en avril « mais leur niveau est jugé encore inférieur à la normale », assure l’Insee.

 

Mairie de Paris/UMP: des primaires en avril

Mairie de Paris/UMP: des primaires en avril

« Le bureau de la fédération UMP de Paris, réuni vendredi soir, a décidé à l’unanimité d’organiser très rapidement des primaires ouvertes à Paris. Ce sera un vote électronique ultrasécurisé ouvert à tous les Parisiens inscrits sur les listes électorales de la capitale », détaille Goujon, président de la fédération UMP de Paris. « Chaque votant devra contribuer au financement à hauteur de 2 euros. Ce sera une grande première pour la droite en France. Un souffle démocratique au moment où les socialistes renoncent à leur primaire et désignent leur candidate en coulisses, Mme (Anne) Hidalgo, qui n’a jamais été élue sur son nom et a été désignée dans le bureau de Bertrand Delanoë », attaque le député UMP de Paris. Selon lui, « le premier et le second tour devraient se dérouler entre la mi-avril et la mi-mai. La campagne ne devra pas dépasser un mois afin d’engager le fer au plus vite avec nos adversaires socialistes, particulièrement Mme Hidalgo qui mélange allègrement ses fonctions de première adjointe et de candidate ». L’ancienne ministre Rachida Dati et le conseiller de Paris Pierre-Yves Bournazel ont d’ores et déjà annoncé qu’ils seraient candidats. Ce pourrait être aussi le cas de la députée de l’Essonne et maire de Longjumeau Nathalie Kosciusko-Morizet. En revanche, François Fillon devrait annoncer qu’il ne sera pas candidat. « Les candidats devront se déclarer avant la fin février.  Une procédure de parrainages, tout en étant très souple, permettra d’éviter les candidatures fantaisistes », explique aussi Goujon.Interrogé pour savoir s’il souhaite que l’UDI de Jean-Louis Borloo, participe à la primaire, le patron de l’UMP parisienne répond: « Bien sûr, ainsi que toutes les composantes de la droite et du centre ».

.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol