Archive pour le Tag 'Edwy'

Nantes Mort de Steve: pour Edwy Plenel, « Édouard Philippe a parlé trop vite » (Edwy Plenel)

Nantes Mort de Steve: pour Edwy Plenel, « Édouard Philippe a parlé trop vite » (Edwy Plenel)

 

Invité ce mardi à l’antenne de BFMTV et de RMC, le co-fondateur de Mediapart Edwy Plenel a de nouveau réagi à cette affaire, estimant que « sans aucun doute, Édouard Philippe a parlé trop vite et son ministre de l’Intérieur (Christophe Castaner, NDLR) a montré une très grande indifférence. »

« Nous avons révélé deux éléments qui auraient du se retrouver dans cette enquête de l’IGPN. D’abord le rapport du commandant de la compagnie républicaine de sécurité qui s’est refusé à toute utilisation de moyens lacrymogènes pour éviter les mouvements de panique. Lui savait que les mouvements de panique pouvaient être à l’origine de mouvements de foule. En 2017, voyant le danger, ils décident de ne pas intervenir. Ce rapport n’est ni fait ni à faire », poursuit-il.

Par la suite, interrogé sur la défiance envers la police, Edwy Plenel a expliqué que ces derniers avaient « lâché les freins. Ils n’ont eu aucun message de retenue, de précaution, de sensibilité. ‘Ou est Steve’ est fédérateur parce que les gens l’ont senti et les policiers en sont otage. Le pouvoir politique est violent par rapport à la politique: la violence contre les gilets jaunes, la jeunesse, la presse indépendante.

Charlie Hebdo » : Edwy Plenel s’excuse

Charlie Hebdo » : Edwy Plenel s’excuse

Il faut reconnaître que le patron de Mediapart a fait preuve d’une certaine dose de lucidité en consentant à s’excuser après ses insultes vis-à-vis de Charlie hebdo. D’ordinaire plutôt sectaire et psychorigide, Eddie Plenel s’est sans doute rendu compte qu’il avait dépassé les bornes du débat démocratique. Ce positionnement, s’il avait perduré, aurait sans doute porté préjudice à Mediapart. Il y a en effet des points communs entre Charlie hebdo et Mediapart notamment en ce qui concerne leur capacité à démontrer les contradictions voire les outrances des pouvoirs en place. Ceci étend Charlie hebdo est plutôt sur une ligne un anarcho  libertaire et Mediapart sur une ligne marxiste assez classique finalement assez proche de Mélenchon sur nombre de points.  Edwy Plenel regrette donc d’avoir employé l’expression « guerre aux musulmans». Interrogé sur BFMTV vendredi 1er décembre, le directeur de Mediapart est revenu sur la polémique qui l’oppose à Charlie Hebdo, sur fond d’affaire Tariq Ramadan. « Il ne peut pas y avoir de guerre entre Charlie Hebdo et Mediapart. Il ne peut pas y avoir de guerre entre deux journaux indépendants (…) encore moins quand l’un de ces journaux a payé le prix le plus cher, le prix du sang, pour cette liberté », a-t-il déclaré. « Bien sûr que nous avons surréagi, bien sûr que quand on est blessé on fait des bêtises, mais encore une fois, nous ne sommes pas du côté de la guerre, du côté de la haine », a poursuivi Edwy Plenel. La parution le 8 novembre en une de Charlie Hebdo d’un dessin satirique montrant Edwy Plenel se dissimuler la bouche, les oreilles et les yeux avec sa moustache en pleine affaire Tariq Ramadan avait mis le feu aux poudres. Le directeur de Mediapart avait déclaré que cette une de Charlie Hebdo faisait partie « d’une campagne plus générale » menée par l’ancien Premier ministre Manuel Valls ayant pour « obsession la guerre aux musulmans, la diabolisation de tout ce qui concerne l’islam et les musulmans ». Sa phrase avait été qualifiée d’« appel au meurtre » par le directeur de Charlie Hebdo, Riss, blessé dans l’attentat jihadiste du 7 janvier 2015 contre l’hebdomadaire. La tuerie avait fait douze morts, dont les dessinateurs Cabu, Charb et Wolinski.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol