Archive pour le Tag 'économique et sociale'

Alcatel Lucent: encore dans la tourmente économique et sociale

Alcatel Lucent: encore dans la tourmente économique et sociale

Le patron ne sera pas renouvelé mais il faudra autre chose pour redresser le groupe, sans doute des ventes d’actiivitésdes prêts et des suppressions de postes. L’actuel directeur général d’Alcatel Lucent, Ben Verwaayen, quittera son poste le 7 mai prochain à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires, a confirmé jeudi matin le groupe à l’occasion de l’annonce de ses résultats 2012. Ceux-ci sont marqués par une perte de 1,3 milliards d’euros, trois fois supérieure aux prévision des analystes interrogés par Reuters.  Le mandat de M. Verwaayen arrivait de toute façon à échéance en 2013, à l’issue de l’assemblée générale des actionnaires. Mais son nom ne devrait pas être proposé pour un deuxième mandat. La décision aurait été prise lors d’un conseil d’administration du groupe mercredi 6 février, comme l’a rapporté mercredi Le Monde sur son site internet. En termes financiers, Alcatel-Lucent est aux abois. Le groupe a un besoin urgent d’argent frais. Il faut «rassurer les clients», a expliqué Philippe Keryer, directeur de l’activité équipements fixes du groupe français à la commission économique de l’Assemblée nationale. C’est ce qui a motivé la lettre d’intention signée avec Goldman Sachs et Credit Suisse pour un prêt de 1,6 milliard d’euros. Mais en échange Alcatel-Lucent doit gager ses 29.000 brevets. La note d’«action pourrie», attribuée par Moody’s et Standard & Poor’s, contraint le groupe à trouver de l’argent frais pour rembourser 2,2 milliards d’euros de dettes d’ici à 2015, dont une première tranche dès le mois prochain. Dans ce contexte, toutes les solutions sont envisagées. France Télécom est sur les rangs pour acquérir l’activité câbles sous-marins d’Alcatel-Lucent autour de 150 millions d’euros, selon Les Échos. Fleur Pellerin serait en train de négocier cette cession. Le groupe est numéro un mondial de la discipline avec ses bateaux et sa production de câbles sur son site de Calais. Le Fonds stratégique d’investissement (FSI) pourrait également intervenir. Et «toutes les solutions sont à l’étude et nous sommes disposés à trouver un accord avec l’État. Le gouvernement se préoccupe réellement de notre cas», assure un proche du dossier. Outre ce dossier financier complexe, le volet social se durcit. Lors d’un comité central d’entreprise extraordinaire, les syndicats d’Alcatel-Lucent ont décidé de faire valoir leur «droit d’alerte». Ils demandent des réponses précises, notamment à propos du prêt bancaire. La direction a quinze jours pour y répondre. Ensuite, si les réponses ne sont pas satisfaisantes, les syndicats se réservent le droit de faire appel au cabinet d’expertise-comptable Syndex, qui travaille déjà pour eux. Les salariés s’inquiètent de la stratégie qui a conduit «le groupe à perdre de l’argent depuis sa fusion avec Lucent», le 1er décembre 2006. «Quel est l’avenir pour l’activité industrielle et la recherche en France?», s’interrogent également les syndicats et les élus de tous bords politiques. En juillet, lors de l’annonce du sixième plan de suppression de postes en six ans, la direction s’était engagée à ne pas couper dans la recherche en France. Or, finalement, même ces postes seront touchés. «La France avait été moins affectée que les autres pays. Depuis 2008, les effectifs français ont été réduits de 6 % seulement, contre 9 % dans le groupe», défend Philippe Keryer. Cette fois-ci, «les effectifs français vont reculer de 14 %, contre 6 % dans le groupe», dénonce Corinne Erhel, la députée de Lannion (Côtes-d’Armor).




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol