Archive pour le Tag 'ébat'

Suites grand débat : 80% des Français n’y croient pas.

Suites grand débat : – 80% des français n’y croient pas.

 

 

D’après un sondage de l’institut Elabe, 79% des Français pensent que le grand débat n’apportera strictement rien à la crise actuelle et 70 % pensent d’ailleurs que le gouvernement ne tiendra pas compte des propositions des Français. Pourtant les citoyens souhaitent qu’Emmanuel Macron et son gouvernement agissent en priorité sur le pouvoir d’achat (pour 60% des personnes interrogées), la baisse des dépenses publiques (37%), la réduction des inégalités sociales (36%) et la baisse des impôts (33%). Ils sont 50% à attendre des réponses à la crise sociale et 3 sondés sur 10 espèrent des réformes profondes pour le pays. Mais malgré ces attentes, une majorité des personnes interrogées restent méfiantes: elles sont 68% à douter que le gouvernement prenne en considération les points de vue exprimés lors des échanges hebdomadaires tenus depuis le 15 janvier sur l’ensemble du territoire. Ce climat de défiance est principalement entretenu par les 50-64 ans (36%), les ouvriers (40%) et les habitants des communes rurales (35%) qui estiment que la consultation citoyenne est un échec pour Emmanuel Macron et son gouvernement. Ces catégories sont entre 67% et 70% à estimer que le grand débat ne permettra pas d’améliorer la participation des citoyens aux décisions. 

Sondage mené sur un échantillon de 1002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l’interviewé après stratification par région et catégorie d’agglomération. Interrogation par Internet les 2 et 3 avril 2019. 

France 2 : Marine Le Pen fuit le débat

France 2 : Marine Le Pen fuit le débat

 

 

Plus c’est gros, plus ça passe.  Marine le Pen se victimise alors que c’est elle qui refuse le débat dans l’émission de France 2 où elle était invitée pour la cinquième fois (record !). En cause le fait que la chaine ait  décidé d’inviter aussi les candidats de la droite et de la gauche aux élections régionales du nord. Notons d’abord que Marine Lepen a mis du temps pour se décider : à peine trois heures avant. La preuve que sa décision a surtout été motivée par des préoccupations de com. Sur le fond, il est clair que la présidente du FN qui se cantonne sur tous les sujets dans des propos populistes et fumeux  craignait sans doute qu’on l’interroge sur des problématiques précises de la région Nord Pas de Calais ont  elle ignore tout. Ce qui ne l’empêchera sans doute pas d’être élue car ses soutiens adorent l’outrance démagogique. ( ce qui n’exonère pas la gauche comme la droite de leurs responsabilités dans la gestion du pays !). Et comme d’habitude, la grandiloquence et les propos approximatifs  pour excuse.  « L’amateurisme et la servilité de M. Pujadas (présentateur de l’émission, NDLR) ont transformé aujourd’hui l’organisation de cette émission en véritable pantalonnade. Y participer (…) serait indigne du respect dû aux Français », juge-t-elle dans un communiqué. A la suite de ce désistement, l’émission a été déprogrammée et remplacée par la diffusion de trois épisodes d’une série américaine. « Nous regrettons la décision de Marine Le Pen », a dit à Reuters Pascal Golomer, directeur de l’information du groupe France Télévisions. « Il y avait la place pour elle de défendre ses idées et pour nous d’avoir des débats éclairants ». La controverse a pris de l’ampleur mercredi, lorsque le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, et le président des Républicains, Nicolas Sarkozy, ont protesté contre la présence de Marine Le Pen dans cette émission retransmise à une heure de grande écoute.  Ils ont alors convenu de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).   »Dans un souci d’apaisement avec les uns et les autres », France Télévisions a décidé mercredi soir d’ajouter deux rivaux de Marine Le Pen pour les régionales de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie à la liste des invités.   »Nous avons convié Xavier Bertrand (candidat Les Républicains) et Pierre de Saintignon (candidat PS) à y participer en direct dans une stricte égalité de temps de parole avec Marine Le Pen », pouvait-on lire dans un communiqué du groupe. Selon France Télévision, les deux candidats conviés ont accepté cette proposition et David Pujadas a fait savoir jeudi qu’il n’était plus question de revoir le déroulé de l’émission.




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol