Archive pour le Tag 'droite 46%'

Municipales : gauche 41%, droite 46%, FN 7%

Municipales : gauche 41%, droite 46%, FN 7%

Désaveu encore plus important pour Hollande qui prend une véritable claque. Selon des résultats provisoires communiqués par le ministère de l’Intérieur, au moins 155 villes de 9.000 à 100.000 habitants ont basculé de gauche à droite, « une vague bleue » revendiquée par Jean-François Copé, président de l’UMP, qu’il considère désormais comme « le premier parti de France ». Les listes de droite recueillent 45,91% des voix au niveau national, les listes de gauche 40,57%, le Front national-Rassemblement Bleu Marine 6,84%, a annoncé Manuel Valls. « Il s’agit bien d’une défaite (…) pour la gauche et le gouvernement », a dit le ministre de l’Intérieur. Manuel Valls a fait état de « 14 ou 15 communes de plus de 9.000 habitants » conquises par l’extrême droite, en y englobant celles qui sont au moins de maires qui ont rompu avec le FN. Après Hénin-Beaumont au premier tour, Béziers (Hérault), Fréjus, Cogolin et Le Luc (Var), Beaucaire (Gard), Le Pontet et Camaret-sur-Aigues (Vaucluse), Villers-Cotterêt (Aisne), Hayange (Moselle) Mantes-La-Ville (Yvelines) passent sous pavillon FN, soit 11 villes.   »Le FN réussit le meilleur score de toute son histoire à une élection locale », s’est réjoui le vice-président du FN, Florian Philippot, qui a été néanmoins battu à Forbach (Moselle), tout comme le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, à Perpignan.   »Il faut désormais compter avec une troisième force politique dans notre pays », a dit Marine Le Pen, qui demande à François Hollande d’ »enterrer » le pacte de responsabilité, clé de voûte de sa politique de redressement. « Le vote FN-RBM est maintenant un vote d’adhésion », a-t-elle souligné, précisant que le parti revendiquait « plus de 1.200 conseillers municipaux ».

Sondage municipales : gauche 40%, droite 46%

Sondage municipales : gauche 40%, droite 46%

Un sondage qui montre pour la première fois depuis 7 ans que la droite est en tête ;  environ la moitié des sympathisants de gauche de 2012 sont prêts à voter socialistes. En fait un vote sanction qui se prépare et qui explique aussi la remontée de la participation. Et si les municipales intéressaient les Français? Une participation en hausse (67%), c’est le premier enseignement du  sondage IFOP/JDD. Avec un gros bémol puisque c’est à droite que les électeurs sont davantage mobilisés qu’à gauche. Un différentiel qui risque d’inquiéter un peu plus les maires socialistes sortants candidats à leur réélection.   Ce clivage entre la gauche et la droite se retrouve dans les souhaits de victoire. Les listes de gauche recueillent 40% des souhaits de victoire contre 46% pour les listes de droite UMP/UDI/FN.   »C’est la première fois depuis 2007 que le souhait de victoire est favorable à la droite », analyse Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. « La gauche n’est pas en effondrement, dit-il. Elle est fragmentée avec une déception chez les électeurs de François Hollande. » Dans le détail, le bloc de gauche est fragile car le PS ne recueille que 21% et ses relations avec le Front de gauche (11%) et EELV (8%). Plus préoccupant encore, seulement 52% des électeurs sont déterminés à revoter pour les listes socialistes.

 




L'actu écologique |
bessay |
Mr. Sandro's Blog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | astucesquotidiennes
| MIEUX-ETRE
| louis crusol